240 commentaires


  1. 1

    Eric RAVEN

    Merci vraiment Monsieur, il est plus que temps que chacun s’engage maintenant avec la France insoumise pour prendre enfin le pouvoir sur notre avenir en construisant la 6ème République avec le peuple pour l’intérêt général humain ! Salut et Fraternité

  2. 2

    Wyatt AMBLAT

    Nous devons faire changez les choses, notre façon de penser, notre façon de faire et de consommer, il y 2/3 mois de ça je ne connaissais pas Jean-Luc Mélenchon et j’avais horreur des présidentielles, mais un jour un déclic j’ai vu votre programme, la personne que vous étiez et j’ai dis oui direct. Vous êtes le seul candidat politique capable de redresser la France, nous serons la samedi pour cette marche historique !

  3. 3

    Bernard

    Marchons ensemble le 18 Mars ! Votons ensemble en avril et mai 2017 ! La nuit du 4 Août est à notre portée.

  4. 4

    rage au coeur

    Ouf ! pour les parrainages et un grand bravo aux camarades qui se sont arrachè-e-s pour les obtenir. Redoublons nos efforts. Tracts aux terrasses des cafés où il y a beaucoup de jeunes, ça marche ! Criées dans les espaces publics, pour un succès sans faille samedi 18 mars. Haut les cœurs!

  5. 5

    remier

    Mr Melenchon de tout coeur et en pensées avec les familles de personnes qui se sont donné la mort sans aucun espoir. Intolérable. Merci à vous de nous informer sans relâche malgré la fatigue et le poids de la responsabilité. Nous ne lâchons rien.

    .

  6. 6

    Danregis

    Cher Jean-Luc,
    Le 18 mars le peuple marchera à tes cotés dans les pas des héros de la Commune pour l’indispensable révolution citoyenne et la sixième République. A samedi camarades insoumis.

  7. 7

    BARRET

    Mr Jean-Luc Mélenchon, avec tout mon respect et mon amitié.
    J’ai été membre du PS pendant un certain nombre d’années dans le Val d’Oise, dans son aile gauche « La Gauche Socialiste ». J’ai ensuite quitté le PS en partageant toutes vos analyses, sur le parti lui-même et sur les politiques françaises, européennes et internationales. A ma modeste échelle, je fais le maximum pour aider notre « Avenir en Commun » et sans, préjuger de vos réflexions à ce sujet, j’aimerai tant le 18 mars entendre de votre part un discours de combat mobilisateur, d’ouverture à tous ceux qui hésitent encore mais aussi d’unité fraternelle envers toutes les composantes de la gauche de notre pays. Je vous en sais gré par avance et vous remercie de m’avoir redonné le gout de la politique.

  8. 8

    Annie Laute

    Bonjour. Quel bel article qui donne à voir dans quelle excitation nous sommes tous avant le 18 mars ! Par ce commentaire je voudrais faire une remarque sur la manière d’écrire (de composer) 6eme République. Je suis une ancienne typographe à la retraite et cette écriture me choque. Pouvez-vous utiliser le e supérieur seulement. Merci ! Et bonne semaine.

    1. 8.1

      jipi dubois

      Moi aussi je suis typographe et ce « ème » me choque et n’est pas du tout esthétique. Pour le simple « e » supérieur ! Mais avant tout vive la VIe république ! D’ailleurs sur ce blog comment faire un « e » supérieur ?

  9. 9

    NORGUET

    Nous serons à tes cotés pour porter l’espoir et l’esprit de notre programme. Je ne doute pas que la victoire est à notre portée. Nous serons légion pour montrer notre solidarité et notre capacité à rassembler. Nous marcherons sur la 5e république et ses vieux oripeaux afin de poser les fondations d’une 6eme propre à remettre l’humain et la planète au centre des préoccupations. Pour 2017, Pour la 6e, Pour le peuple.

  10. 10

    Jean-Marie Liégeois Belgique

    Que Jean-Luc Mélenchon soit élu en mai prochain comme étant le dernier président de la 5eme République et que le peuple décide lui-même ce qu’il en sera de la suivante. Vive la 6eme.

  11. 11

    j.lou

    Il se profile au PS un vent de droite qui pousse certains, et pas des moindres, à rejoindre le mouvement En Marche de l’enchanteur Merlin. Mais quelle France veulent-ils enfin ? Veulent-ils une France où des chefs d’établissements recruteraient des enseignants selon leurs désirs ? On passerait ainsi d’une France où le concours national de recrutement des enseignants représente actuellement un gage d’équité à une France des copinages ? Et ceci pourrait de facto s’étendre au recrutement de toute la fonction publique, dans tous les secteurs ? Comment peuvent-ils adhérer à cette idée de cette France là qui ne serait pas celle de l’égalité, de la fraternité et de la liberté ?

    1. 11.1

      rage au coeur

      Ce système serait celui de la soumission, de la fin de l’esprit critique. Quelle forfaiture !

  12. 12

    Lucien Vichys

    On nous a vendu de la droite, on a jeté. On nous a vendu du PS, on a jeté et on va encore jeter. Macron veut nous vendre un lot : droite + PS. Si on jetait avant ? Le temps des essais est révolu. La planète ne nous attend plus.
    Vive la 6e !

  13. 13

    Martine

    Souhaitons que le 18 il n’y aura pas de faiseurs de troubles et que ça se passera bien. Je souhaite une belle journée à qui y va.

  14. 14

    Respect

    On essaie de me faire croire qu’il y a des humanistes, soucieux de l’intérêt général, qui sont préoccupés de « bien » voter, sous-entendu soucieux d’éviter l’élection de Marine Le Pen. Doivent-ils comme leur disent les médias, voter dès le 1e tour pour Emmanuel Macron, le seul (mais comment peuvent-ils croire cela ?) capable d’éviter Marine Le Pen. À ces personnes, je leur dis : nous sommes des millions déterminés, si Jean-Luc Mélenchon n’est pas au 2e tour, a voté blanc après avoir voté pour la France insoumise, car nous serons très en colère de nous être fait voler cette élection. Nous ne voulons pas pour voter pour le chouchou du Medef. Mais enfin, regarder qui sont les soutiens de ce banquier ? Tous les milliardaires, les propriétaires des médias et des sondages, les responsables des politiques d’austérité… Nous ne voterons pas docilement pour celui qu’ils ont choisi, alors ne les croyez pas, voter pour l’intérêt général, voter pour la France insoumise !

    1. 14.1

      claudine

      Merci a vous Monsieur Mélenchon. Je suis a la retraite et ma vie est maintenant derrière moi, mais grâce a vous et a votre pédagogie j’ai compris que le peuple est responsable par ses choix de la misère et du découragement dans lequel il est, les responsables politiques ont convaincus le peuple de France qu’ils détenaient le pouvoir de penser et d’agir a notre place et que nous n’étions pas capables de décider ce qui était bon pour nous. Pour moi c’est bientôt fini, mais vous les jeunes accompagnez et battez vous pour que un homme comme Mélenchon trace votre futur, ne vous laissez pas aveugler par les petits banquiers qui prétendent savoir ce qui est bien pour vous et vous demandent un chèque en blanc sur l’avenir. Ne faites pas ce que ma génération a fait, se laisser voler la liberté de décider, ne soyez pas des moutons, révoltez vous, votez Mélenchon. J’en pleurerais de joie.

  15. 15

    Machine

    De quel pouvoir pseudo-naturel pourraient se prévaloir des humains comme les autres, tout président ou autre provisoire sommité qu’il soit, pour s’arroger au dépend de leurs semblables, d’un droit constitutionnel supérieur à transformer nos biens communs universels que sont la Terre et ses habitants à leur seule guise ? Voilà ce que permet la guerre de position politico-frico-famélique, pour le moins arbitraire et artificielle, engendrée par la spéculation sur les pertes et profits des échanges ou arrangements aveugles et contraints, engendrée par la création illimitée d’argent scriptural sans rapport matériel avec la raison et la passion d’être humain. Voilà ce qu’il est souhaitable d’avorter à temps, pour empêcher l’explosion nucléaire en gestation calamiteuse, universellement préjudiciable car cette règle n’est pas bonne.

  16. 16

    Ecureuil66

    Bonjour,
    Discours de Rousseau : « Oui à la propriété privée, basée sur le travail privé. Non à la propriété privée basée sur le travail social ». Cette dernière propriété énoncée est du vol institutionnalisé, ce qu’Alain Badiou désigne par « Le capitalisme, c’est du banditisme organisé ». Ce sera ma pancarte lors de la journée du 18 mars. Siècle des Lumiéres et FI, quelle belle conjugaison !

  17. 17

    Vega

    La candidature de Hamon est loin d’être méritante. Elle relève du délire d’inconscience du PS sur son quinquennat et ne sert que de filtre grossier à une débâcle trop rapide vers Macron ou vers la France Insoumise. De toute façon ceux qui se hasarderont à une alliance avec le PS moribond aux législatives n’auront aucune crédibilité chez les insoumis.

  18. 18

    gb26100

    Nous serons le 18 mars pour la 6ème république., aux côtés du grand leader qui éclaire le chemin.

  19. 19

    Volodia

    Après les claques subies un peu partout, les élites se rebiffent pour empêcher absolument la France de basculer dans « l’ère du peuple ». Les élites poussent Macron en étendard du statu quo rebaptisé « révolution » et Marine Le Pen en fausse candidate populaire et vrai repoussoir. La pression est maximale pour que JL Mélenchon ne soit pas au second tour. Mais il y sera.
    D’abord la marche du 18 mars sera réussie au delà de toute espérance, ce qui va faire beaucoup monter Jean-Luc dans les sondages (pourtant toujours « redressés » en notre défaveur). Ensuite, les débats. Macron y démontrera son inanité, Hamon son bricolage, Fillon sa brutalité sociale et Le Pen sa brutalité tout court. Je prédis donc que vers le 15 avril Mélenchon sera largement devant Hamon et pas loin de Fillon et de Macron dans les intention de vote. Le reste c’est la dynamique du « vote utile » qui le fera, et cette fois-ci en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

  20. 20

    Isabel

    Comme tout combat, seul le corps à corps permettra d’occuper le terrain. Vous êtes tribun du peuple au sens le plus noble du terme, M. Mélenchon. Le 18 mars soyez le guerrier qui galvanise. Les Insoumi-e-s ne sont pas des moutons, ils sont tout le contraire, et nous aurons plaisir à vibrer à une harangue pour aller au combat, qui sera notre combat. Dualité de votre discours à venir, un chef-guerrier à disposition des bataillons de « sans » pour qu’ils trouvent en eux la force à laisser éclore. Ce seront eux et seulement eux qui gagneront. Ils seront les 300 des Thermopyles, ceux qui permirent liberté et indépendance.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales