87 commentaires


  1. 1

    Eliane Santini

    Macron a terminé son discours en disant « je veux un Sisyphe heureux » …

    Répondre
  2. 2

    Deeplo

    Merci Jean-Luc. Courage ! Il faut tenir. Ne pas céder aux provocations toujours plus viles, toujours plus blessantes. Ce déchaînement de haine est observé par toute la France. Les gens voient bien que la FI est dangereuse pour tous les nantis qui nous insultent et les insultent en même temps : les insoumis ne font plus qu’un avec les fainéants et les « riens ». Alors le temps joue pour nous tant que nous restons maîtres de nous et avenant. Et les insoumis-es sur les plateaux télés/radios sont exceptionnels de retenue. Alors fallait-il se payer un misérable Valls et lui offrir une tribune ? C’est un parjure, pourquoi lui parlons nous ? Mais peu importe. L’important est de tenir, de penser à prendre soin de soi, à recharger les batteries le temps nécessaire et les fois nécessaires pour faire face. Pensez que personne n’est jamais irremplaçable et mettez vous au vert de temps en temps. Ne prenez pas trop sur vous psychologiquement et physiquement. On en a encore pour des mois à ce rythme !

    Répondre
  3. 3

    Aurelia

    Merci Jean-Luc pour ce billet, comme toujours éclairant et mobilisateur. Un complément d’info et une question. Sur la question du militantisme identitaire en Europe de l’Est, il faut aussi souligner que ce militantisme a, depuis longtemps, gagné les milieux gouvernementaux de plusieurs pays et se traduit d’ores et déjà par des blocages politiques très dommageables. Je pense à la position de refus d’accueil des réfugiés adoptée ouvertement par les pays du groupe de Visegràd (Pologne, Hongrie, République tchèque et Slovaquie) rejoint par la Roumanie au motif que leurs pays « ne pouvaient accueillir des musulmans ». Si ces pays sont aujourd’hui sous le coup d’une condamnation de la Cour Européenne de Justice, cette prise de position raciste s’il en est n’a pas été relevée par nos dirigeants politiques, ni le fait qu’elle a en partie rendue inopérante la redistribution des 120 000 demandeurs d’asile.
    La question : Pourquoi tant d’attention médiatique pour Varoufakis et pas…

    Répondre
    1. 3.1

      Claudia

      Varoufakis est un brillant leurre entièrement formaté par l’Open Society de Soros, avec un seul mantra « ne quittez jamais l’Europe, qu’il faut transformer de l’intérieur, etc. » GS ne fait plus dans la « révolution orange », les Femen, ou les fausses révolutions arabes, mais le faux révolutionnaire élitiste glamour, mais peinant maintenant à séduire.
      Merci Jean-Luc pour tout, et détendez-vous un peu. En effet, (s’ils n’inventent pas pire, bankster ou militaire), la route est longue mais quel bonheur de tenter d’avancer avec de plus en plus d’humanistes insoumis !

  4. 4

    Tania

    Toujours très instructif de te lire, Jean-Luc, mais que se passe-t-il ? Tu as vu la date ? Nous sommes le 9 octobre 2017 et tu as oublié de mentionner dans ton billet l’anniversaire de l’assassinat d’Ernesto Che Guevara ! Tu aurais pu y aller d’une citation : il y en a beaucoup que tu partages, sans nul doute.

    Répondre
  5. 5

    Le Roy

    Excellent billet comme toujours !
    Merci pour votre combat qui devient aussi le nôtre (j’ai pu enfin convaincre une grande partie de mon entourage moyennement classé socialement que la FI était la voie de l’avenir !). Concernant les haineux et détracteurs systémiques en tout genres je fais partie de ceux qui croient que, quitte à y perdre un temps précieux, il faudra sans cesse, méthodiquement, avec pédagogie, toujours avec calme et détermination démonter un à un mensonges, rumeurs et calomnies. Contrairement à d’autres familles politiques, nous, on peut le faire car nous n’avons comme casseroles que celles qui font la musique de la vérité.

    Répondre
  6. 6

    del tedesco

    Excellent Jean-Luc Mélenchon comme toujours.

    Répondre
  7. 7

    Carron Clément

    Très bon texte ! Si je peux rajouter une précision. En ce qui concerne l’abandon de certaines filières dans le paysage universitaire français, bien souvent les sciences sociales sont les premières à en pâtir, considérées comme pas assez « productives » ou « compétitives », par rapport à d’autres filières, comme le management.

    Répondre
  8. 8

    Nicole Blanchot

    Merci Jean-Luc ! Nous n’avons pas le choix. Du moins je ne me le suis pas donné. J’ai 80 ans et née avec le Front populaire, j’ai suivi même sans le savoir la direction qu’il a donné. Depuis des années ses acquis sont bafoués, réduits à peau de chagrin. On peut, on doit retrouver ce qui nous a honteusement volé. Nous y arriverons.

    Répondre
  9. 9

    Murielle Gargaud

    Il y a un autre rédacteur en chef qui vous déteste, Jean-Luc, et nous déteste tout autant, Matthieu Croissandeau de l’Obs. Au début, en lisant ses billets haineux, j’étais prise d’un véritable dégoût pour ce soi-disant socialiste devenu le laquais de Jupiter. Maintenant, en lisant sa bile, je jubile car je me dis que la France insoumise lui fait vraiment très peur. Résistons, résistons encore et encore. Nous finirons par gagner.
    Demain, j’irai voir mes amis, mes frères et sœurs de la France insoumise, Bd Beaumarchais, et puis je rejoindrais ma section de la CGT à République. J’espère que nous serons des millions en France à manifester.

    Répondre
  10. 10

    Nicolas B

    Merci d’appuyer le coté bras armé de la commission européenne du sieur Macron. C’est aspect n’est pas assez répété à mon avis pour expliquer toutes ces attaques que l’état social et le service public subissent. Cet aspect est primordial si on veut comprendre les enjeux en cours. A mes yeux nos très chers trois derniers présidents sont des valets de cette cavale qui veut détruire les intérêts des Français, de la France. Faudra-t-il qu’un jour nous puissions leur demander des comptes, en espérant que l’on puissent encore le faire au nom du peuple Français. Je me réjouis aussi de ce front social rassembleur, cela redonne de l’espoir, soyons positif comme vous savez si bien nous le conseiller en gardant le cap vers la VIe.

    Répondre
  11. 11

    Grégory C.

    Je suis désespéré par tant de misères qu’elles soient populaire ou intellectuelle de la part de ceux qui nous dirigent. Ils ne méritent plus leur place, je suis navré. Il faut que ça change.

    Répondre
  12. 12

    Pablo

    Sur l’Europe, bravo ! Sur l’eau, merci ! Par contre il est temps pour nous de réfléchir comme l’y invite le livre de Fabrice Dhume sur les usages et les travers du terme « communautarisme ». C’est le moment de faire de l’éducation populaire et de nous débarrasser de cette idéologie nationaliste et xénophobe qui nous empêche de penser. Bon courage à tous.

    Répondre
    1. 12.1

      semons la concorde

      Voilà pourquoi j’ai voté « non » au référendum sur la constitution européenne :d’abord on n’y parlait que de fric et surtout il n’était pas question de laïcité. C’était pourtant le seul principe politique qui pouvait garantir à tous des rapports apaisés, tant au niveau des individus qu’à celui des groupes humains.

  13. 13

    hayabusa86

    Bravo Jean-Luc pour votre analyse, comme d’habitude assez long à lire mais tellement vrai et passionnant, résistance.

    Répondre
  14. 14

    ex PS

    Encore une analyse pertinente. Pour en revenir au bashing permanent, je me demande si le problème de la FI ne serait pas son programme fiscal. Annoncer que ceux qui touchent plus de 6000€ par mois vont payer plus d’impôts, que les niches fiscales non liées à l’écologie vont être rognées, que la ristourne accordée aux journalistes supprimée, ça fait du monde dans la macronie et la sphère médiatique qui n’ont aucun intérêt à voir Jean-Luc Mélenchon aux manettes. Car ces donneurs de leçons sont finalement comme tout le monde : les réformes c’est super, chez les autre.

    Répondre
    1. 14.1

      P G

      Je partage votre pensée a propos des dispositions financières du programme. Pourquoi tous ces gens si bien payés n’adhèrent pas à nos idées, car ce qui les dérange c’est d’être pénalisés. Par les limitations de salaires et des impôts a payer. Vous enlevez la question pécunière et vous verrez un grand nombre accourir pour adopter notre programme. Ce qui veut dire que ces personnes sont extrêmement personnelles.

  15. 15

    Eric

    Tellement bien, comme d’habitude. Il y a cependant un problème avec la députée Obono. D’abord elle cite un passage du livre de Samuel à l’Assemblée en sous-entendant qu’il s’agit d’un texte prescriptif alors que ce n’est qu’une chronique historique. Puis elle fait un parallèle entre la Manif pour tous et les attentats islamistes. Ça suffit ! Ce n’est plus supportable !

    Répondre
    1. 15.1

      direngal

      Et tous les soi-disant experts de l’islam qui citent le Coran de manière infiniment plus foireuse à longueur de temps pour justifier les politiques répressives et violentes contre les musulman.e.s (réel.le.s ou supposé.e.s), en particulier des quartiers populaires tu trouves ça supportable ? À moins que tu ne trouves le fait de mésuser des textes sacrés inadmissible que lorsqu’il s’agit de ta religion ce qui à mon avis était justement le propos de Danièle Obono.
      Et oui en tant que militant LGBT je te garantis que la Manif pour Tous, par la diffusion de son idéologie et ses actions, a du sang sur les mains. C’est clair quand on voit les chiffres (loin d’être exhaustifs car ne fonctionnant que sur la base du témoignage en plus) de SOS homophobie sur 2013 (année où LMPT a prospéré), mais ça l’est encore plus quand tu accueilles les personnes elles-mêmes. Alors je te le concède les violences familiales sur les gamins gay ou même les passages à tabac dans la rue de meufs trans…

  16. 16

    Michelle

    Demain devrait être une journée très suivie. Ma sœur qui est prof vient avec tous ses collègues, à la dernière manif, ils étaient très peu nombreux. Chez nous, en Limousin, nous avons eu l’épisode d’Egletons, ils en parlent assez peu aux infos nationales mais nos élus sont très en colère et ont peur que nos territoires se désertifient complètement. Je ne serais pas étonnée que nous ayons des élus locaux avec nous en tête de nos manifs de demain, à Limoges ou à Guéret. Heureusement, oui, que la France Insoumise est là et que vous, monsieur Mélenchon, êtes là. Beaucoup de gens s’en rendent compte, soyez-en sûr.

    Répondre
  17. 17

    Dill

    Merci d’éclairer ainsi pour tous le chemin. Et d’entretenir en nous l’envie de croire et d’agir.

    Répondre
  18. 18

    chollon

    La loi NOTR(e) est une arme terrible contre la libre administration des communes. Promulguée en août 2015, à l’issue d’un compromis entre le Sénat et l’Assemblée obtenu en commission mixte paritaire le 9 juillet 2015 en présence de quelques dizaines de parlementaires UMP et PS, elle révèle petit à petit tous ses méfaits et pièges. Concernant la gestion de l’eau, pourquoi imposer la disparition de l’échelon communal ? Aucun argument pour justifier cette décision. Je suis d’accord pour que les députés FI soutiennent le projet d’amendement des Républicains (même si cela doit être assez dur de le faire) en rappelant que ces mêmes Républicains ont soutenu à l’époque (en échange de quoi ?) cette décision hollandaise jugée stupide aujourd’hui. Le transfert de compétence doit découler d’un désir ou d’un besoin (pour passer en régie directe par exemple) et non d’une contrainte. Dans le même ordre, j’alerte sur la compétence Gemapi imposée aux CDC. Elle va coûter des sommes…

    Répondre
  19. 19

    Alain B.

    Que le lecteur partage ou non les idées émises, il est obligé de se rendre compte qu’entre la réalité de ce qui est écrit et les « comptes-rendus » éditocratiques de la meute des chiens de garde, il existe un gouffre.

    Répondre
  20. 20

    Anne

    Merci pour ce billet dont la conclusion est bouleversante. Nos adversaires sont des brutes ! Comment peut-on priver d’eau ses concitoyens en bafouant et la loi et l’humanité.

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales