Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

118 commentaires


  1. Noëlle NM

    Pour une fois que j’étais (re)motivée pour aller voter, au moins au premier tour… Une désillusion de plus. J’ai failli naïvement y croire. VIème République et constituante ne sont décidément pas pour demain. La catastrophique acceptation par certains membres du FdG de cette même politique indigne proposée par le PS et l’ex UMP va définitivement enterrer ce qui ne restera donc qu’une magnifique utopie, le beau programme « L’humain d’abord ». J’espère pour ces candidats à la mémoire courte qui se battront pour leur inutile strapontin dans une assemblée de droite dirigée par LR, le PS ou le FN, que le ridicule ne tue vraiment pas !
    Votre déception est la mienne, Monsieur Mélenchon. Merci d’exprimer si bien ce que je ressens et pour vos efforts.

    1. GRAY

      SVP, ne vous découragez pas ! L’abstention au premier tour amplifiera le score Front National. Nos chers médias vont s’en régaler et nous gaver. Au second, pour moi ce sera bulletin blanc. Il faut tenir jusqu’en 2017, nous devons bien ça à Jean-Luc .
      Kenavo

  2. jusserand

    Sur la question des rapports entre le Front national et le patronat, cela me semble plus compliqué. Il y a une différence probable entre des politiques au service du patronat, comme c’est le cas avec Sarkozy et encore plus avec Hollande, et la crainte par le patronat d’un renversement des rôles avec des politiques dominant le patronat. C’est toute la substance de l’ouvrage de Karl Polanyi de montrer que le nazisme a détruit toute indépendance du patronat en l’asservissant à ses objectifs politiques. Que ces objectifs politiques soient délirants ou criminels ne change pas le constat. Le succès du FN peut refléter une volonté par les citoyens de remettre au centre les choix politiques contre des choix techniciens dictées par une « élite » autoproclamée. Remettre la politique au centre est aussi le projet du Front de Gauche mais il y a quelque chose qui ne marche pas.

  3. nanougk33

    @noellenm
    Comme vous et comme beaucoup d’autres, votre déception est la mienne, je suis dégoutée. Peut-être mon optimisme naturel reprendra-t-il le dessus ? Les média s’inquiètent. Il était temps ! Mais malheureusement trop tard. Tel ce matin dans l’édito de Thomas Legrand sur France Inter (que je n’écoute que très rarement) qui balise grave de la situation et répète en boucle : votez, votez, même pour un parti (il y en a tant) mais votez ! Pour ma part ce sera FdG au 1er tour et pour le second (enfin on verra) ce sera blanc. Marre de me faire avoir avec le vote utile depuis 1981 dans toutes les élections. Aujourd’hui c’est tant pis, c’est fini ! Merci à vous Monsieur Mélenchon pour votre courage politique, votre pugnacité, votre ténacité, vous qui avez été tellement visionnaire dans des grands moments de notre vie politique (voire votre candidature à Henin Beaumont où vous en avez pris plein la gueule de tous cotés). Je vous en remercie de tout cœur et à l’heure d’aujourd’hui, honte aux médias mainstream, comme on dit, mais ne négligeons pas les autres médias peu inaudibles qui ont fait ce qu’ils pouvaient. Encore un grand merci, la lutte continue. On lâche rien et vive la 6ème !

    1. Stubert

      Les médias ne s’inquiètent pas du tout de la possible victoire du FN, puisqu’ils ont largement contribué à le faire monter dans les sondages. Depuis des mois, on ne peut plus voir un JT sans que Mme Le Pen y paraissse au moins une fois, si ce n’est pas plusieurs fois. Connaissez-vous le visage et les programmes des têtes de listes FDG des 13 régions et de la vôtre en particulier ? Non! On ne les voit et ne les entend jamais. Il est temps que nous mettions de l’ordre dans tout çà, mais comment ? Voter FdG au 1er tour, d’accord ! C’est ce que je ferai. Et au 2ème tour ? voter blanc, c’est aussi ma tentation, mais cela revient à favoriser le FN. Il faut peut-être y penser !

  4. Pierre

    Ah ben, ça va être chaud et même hautement symbolique, le procès des salariés d’Air France en mai prochain. La date choisie ? Le vendredi 27 mai 2016, journée nationale de la Résistance… décrétée par le Parlement en référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance le 27 mai 1943, sous l’égide de Jean Moulin et sous occupation nazie. Pas sûr que les juges aient fait le rapprochement pour traiter des salariés comme des voyous. Tout est même sur un site gouvernemental !

    1. GRAY

      Et bien, ce jour là, il va falloir qu’on se déplace en masse pour les soutenir. Si l’état d’urgence est toujours en place (on parie ?), on n’aura droit à la présence attentionnée de nos « robocops » comme Place de la République dimanche dernier. Au fait, on les aime toujours autant nos flics ? Chassez le naturel, il revient au galop. Dans ce cas précis, je dirais plutôt au pas de charge.

  5. naif

    Le contexte politique actuel en France est anti démocratique. On vote dans un état de droit, pas dans un état d’urgence. Quand on élit des représentants du peuple pour 5 ans on ne le fait pas au nom du terrorisme ou du risque d’avènement d’un parti qui n’est pas interdit ni combattu et encore moins dans la précipitation et sans campagne électorale ou presque. Le code du travail va être broyé avec ses conséquences humaines dramatiques, les salaires remplacés par des primes aux résultats, une flexibilité accrue, des pensions gelées et imposées, toute la panoplie des régressions sociales va être engloutie dans la folies de leurs guerres et de nos morts. Comment des gens qui se disent de gauche peuvent regarder leurs électeurs en face si ce n’est qu’en disant le contraire de ce qu’ils font quand ils seront à la table de noël avec leur famille, repus et bien « benèze » comme on dit en Saintonge.

  6. Laumay marie

    J’ai voté Mélenchon en 2012, car il avait mis l’humain au centre de son programme et que j’admire le bonhomme qui a de la culture, qu’il secoue un peu le cocotier, et que tous les politiquement corrects me gonflent depuis 15 ans.
    Hélas, je dois constater, que nous avons la gauche de la gauche (et les écolos) la plus bête du monde, et qu’elle vit dans le monde des Bisounours !
    Après les attentats et l’installation de lois d’exception, ses analyses nous présenteraient presque la France comme un pays totalitaire, liberticide, à mi chemin entre le régime de Franco ou de Pinochet. On voit que tout ce beau monde est bien loin des inquiétudes du vulgum pecus : du boulot, des émoluements confortables et un régime de retraite tel que nous en rêvons tous. Avons nous tort de crever de trouille quand nos petits enfants vont au stade, au Mac Do, ou au cinoche ? Chaque fois que je dépose ma dernière petite fille à l’école, je pense qu’un jour, les allumés d’Allah, peuvent un jour s’en prendre à des écoles, ce qui serait pour eux, le « prix Goncourt » des actes ignobles, puisqu’il y a manifestement une surenchère dans la violence.
    Nous payons 15 ans de renoncements, de reculades, de tabous non abordés, de culture de l’excuse, d’accommodements avec la laïcité de peur de passer pour « islamophobe », de copinage avec des pays comme la Turquie, l’Arabie, le Qatar…

    1. Fred

      Et comment appelez vous le fait de faire intervenir dans des logements des forces armées de fusils à pompe, menotter les habitants mis au sol, fouiller pendant près d’une heure pour « simplement » délivrer une assignation à résidence (c’est à dire l’impossibilité d’aller travailler) jusqu’au 12 décembre prochain sur la simple base d’une participation présumée à une manifestation contre le projet d’aéroport à côté de Nantes en 2014 et dans le but de prévenir des actes qui n’ont pas encore été commis, à savoir des violences sur la ville de Paris ? On est en plein délire, comme dans un roman de P.K. Dick. Le texte qui a été voté à l’Assemblée Nationale par les élus PCF (hélas) et qui modifie la loi de 1955, supprime le critère de «l’activité» et «couvre des éléments bien plus larges puisqu’elle y inclut non plus seulement les actions, mais l’attitude d’un individu» comme l’ont fait remarquer les députés EELV. Autrement dit, la liberté de conscience n’est plus respectée dans ce pays et être un militant anti-capitaliste est tout à fait suspect d’après le pouvoir en place.

  7. Michel 33

    Votez Front de gauche pour que Pierre Laurent, Olivier Dartigolles etc. puissent faire 5% et comme cela fusionner avec le PS au 2° tour pour avoir un ou deux élus. C’est encore de la magouille pour avoir une place pour ne pas mourir !

    1. Francis

      Je comprends vos interrogations et je partage votre colère contre ceux qui n’ont que des visées électoralistes pour ligne politique. Toutefois je constate que les choses avancent, certes de manière inégale mais elles avancent. Nous sommes dans un processus de recomposition politique à gauche suite à la destruction massive provoquée par Hollande et sa clique libérale. Qui aurait simplement pu penser il y a 1 an que des listes de large union incluant les écologistes puissent être présentées dans certaines régions ? Je crois que nous devons voter au premier tour pour les listes à la gauche du PS car malgré leur imperfections elles sont porteuses d’avenir. Ne pas voter c’est donner raison à ceux qui veulent que le peuple se désengage de la République. C’est donner raison aux oligarques et c’est favoriser ceux qui vont au bureau de vote portés par la haine. Dans le Grand Est, je voterais au premier tour pour la liste « Nos vies d’abord » conduite par un intègre militant du PCF. Au second tour je verrais en fonction des possibilités restantes, mais à ce jour mon inclinaison va vers un vote blanc.

  8. Guy-Yves Ganier d'Émilion

    Avant le début du black-out, et quoi qu’il se passe ce week-end, je tiens à témoigner à Jean-Luc Mélenchon ma reconnaissance pour sa constance, son intégrité et sa ténacité. C’est grâce à des personnes comme vous que je persiste à croire que la politique n’est rien sans le cœur. Je joins ma voix à toutes celles qui, comme la vôtre, nous engagent à ne rien lâcher, jamais.

    1. gilbert raynaud

      Tout à fait d’accord quant aux valeurs morales de Jean-Luc Mélenchon, heureusement que ses camarades et lui sont là ! Le parti de gauche est le seul qui parle vraiment de fraternité.

  9. Fred

    Jean-Luc Mélenchon parle d’images pourries, et pourtant ces images vont coller un moment au Parti Socialiste. Il se passe quelque chose dans ce pays, sa vidéo d’interview sur RMC a été visionnée plus de 6 millions de fois, une autre qui compile des images tournées dimanche place de la République a atteint les 2,2 millions de vues en deux jours. On y voit notamment un vieil homme immobile se faire matraquer sans raison par un CRS, des gens se faire interpeller parce qu’ils ont le mauvais goût d’être opposants au pouvoir et de le faire savoir. Sur plus de 300 gardes à vues, seules 9 ont été prolongées, et à ce jour deux personnes ont été condamnées. Selon l’une de ces personnes interviewées par Daniel Mermet dans la dernière émission de Là bas si j’y suis, un policier a employé le terme « rafle » pour désigner cette action politique.

  10. Siames

    Je vous suivrai Jean Luc jusqu’au bout, écrivez, parlez, on vous entend, on espère.

  11. jorie

    M. Mélenchon, qu’allez-vous faire en 2017, abandonné par tous vos faux amis et malgré tout vous êtes resté constant, fidèle à vos convictions, mais le système vous a broyé, piétiné, insulté, diffamé. C’est vous, parce que vous parlez au coeur des vrais républicains, et avec votre coeur, qui m’avez entraînée dans cette galère politique. Belle aventure, mais je sens hélas, que le PG s’est fait laminer par ses partenaires, malgré la force de vos idées, la pertinence de vos diagnostics et prévisions. Il faut des gens pour incarner les programmes, vous avez bien tenu la position. Trop bien pour certains, sans doute. Ce n’est pas à la portée de n’importe quel lambda d’avoir à la fois des idées et un coeur pour y croire. Pullulent partout des nains politiques, des stratèges déshumanisés, opportunistes. Pourrez-vous vous présenter en 2017 sans l’apport d’un parti ? C’est avec tristesse ce soir que je m’interroge sur l’abaissement général de mon pays et sur la faillite de nos intellectuels institutionnels. Merci en tout cas pour ce second souffle proposé à mon pays. Je n’oublierai jamais.

  12. michel60

    Jean Luc, votre appréciation de l’état du (pour moi défunt) Front de gauche débouche sur une réaction de type personnel (ce qui est légitime) parfaitement compréhensible mais qui n’amène aucune conclusion politique qui indique un chemin. A savoir : quand allez vous tirer les leçons de l’éclatement de feu le Front de gauche ? Quand allez vous mettre sur la table les divergences politiques et pas simplement tactiques entre les composantes du FdG ?
    Il faut d’urgence une clarification. Je ne suis pas militant mais simple citoyen et j’avoue ne plus rien comprendre de ce qui se passe au sein du PCF (si il se passe encore quelque chose), d’Ensemble (unitaire en Ile de France, avec le PCF en Picardie). Je ne comprends pas votre attentisme. Qu’espérez vous sauver de ce naufrage annoncé ? Plus vous attendrez plus vous risquerez d’être discrédites sinon illisibles
    J’ai failli ne pas voter devant ce spectacle désolant et suicidaire mais pour cette fois encore j’irai voter pour la liste Unitaire en Nord Pas de Calais Picardie, la raison en étant que je suis tombé sur l’affiche du PCF / Ensemble et que la colère et le dégout m’ont envahi en voyant la mention « Front de gauche, l’Humain d’abord ». La prochaine fois si rien n’est vraiment élucidé j’irai cultiver mon jardin.

    PS. sachez que je suis assez d’accord avec vos propositions sauf sur un point mais de taille, la réforme de l’Europe est un rêve éveillé. Les traités ne peuvent être modifiés qu’à…

  13. semons la concorde

    Ecoeurement total devant les résultats du FN, mais plus encore devant les réactions du PS et des media qui veulent, parait-il, faire barrage au FN après l’avoir fait monter délibérément depuis des années. Cette hypocrisie institutionnalisée me révulse. Je n’écoute plus les infos. En tout cas, le « vu à la télé » a fonctionné du feu de dieu pour la sainte famille Le Pen. A quand une vraie chaine de télé alternative sur laquelle les citoyens pourront aussi s’exprimer (et pas seulement l’oligarchie) et montrer toute la richesse intellectuelle et l’inventivité du commun des mortels. Pourquoi pas sur Nous le Peuple un rendez-vous hebdomadaire interactif ? Sans ça, nous n’arriverons jamais à percer le mur du silence dressé par l’oligarchie à notre égard.

    1. cosmos

      Oui mais comment s’y prendre? Que pouvons-nous faire?

  14. Nicolas V

    En Rhône Alpes Auvergne, hier, deux listes Front de Gauche. Pas la peine d’en dire plus.

    1. Noëlle NM

      …dont une, sans le PG mais avec le PC, affichait en plus pour titre « l’humain d’abord » ! Quoi qu’il en soit, je n’irai pas voter au 2ème tour, refusant de cautionner un parti de droite (FN, LR ou PS).

    2. Louise M

      Même confusion dans la région Nord- Pas de Calais-Picardie. Une liste se réclamant du Front de gauche en majorité communiste, une autre rassemblant entre autres Le Parti de gauche et Europe écologie les Verts.

  15. catherine dumas

    La France profonde a de nouveau montré sa haine de l’autre croyant les mensonges du FN sur l’étranger. Bien et maintenant doit on rouvrir les camps pour faire le tri ? Les pauvres cervelles n’ont toujours rien compris, l’humain restera stupide encore des années tant qu’il sera rongé par le fric. Faut-il fuir cette France qui ne ressemble plus à rien ?

  16. Marianne

    Imbroglio c’est rien de le dire.
    Quels choix se présentent ? Préserver un minimum de clarté politique : position anti-austérité, opposition à Tafta, accords pervers de la COP 21, souveraineté populaire, recul dramatique de la démocratie.. pas d’alliances avec le PS. Penser aux populations et résister à la prise de pouvoir du FN dans les régions… alliances avec le PS. Sauf que dans ce dernier cas, des élus « Front de gauche » ne seront probablement pas en position d’être élus. Et les élus PS mèneront la même politique que d’habitude, blabla d’un coté et durcissement de l’autre, gestion de la « crise » installée par les banksters et les financiers. Conclusion : aucun intérêt pour les populations. Ai-je besoin d’écrire la synthèse ?

  17. Jiel

    Cher Jean-Luc,
    Ils boiront le calice jusqu’à la lie. Je ne suis pas allé voté hier et n’irait pas non plus dimanche prochain. Ne pouvant pas voter pour, je n’irais pas voter contre. Marre de ce chantage perpétuel à voter contre le FN.
    Mon espoir reste le Parti de Gauche mais pour cela, il faut qu’il s’émancipe pour qu’il devienne vraiment visible et une alternative. Montrer les jeunes qui en font partie, laisser parler leur enthousiasme, une nouvelle dynamique, de nouvelles idées. Je retournerai voter quand je pourrai voter pour et non pas contre.
    Amitiés

  18. OPTIMIST

    Ce matin, il nous manque des commentaires avertis de responsables du PG et de toi-même Jean-Luc.
    A quand une radio et/ou une télé, médias interactives qui nous permettent à chaud, d’avoir une analyse politique de la situation sans avoir recours à nos maudites télés et radios qui fonctionnent en boucle pour nous « farcir » le cerveau.

  19. Noëlle NM

    Le FDG (dont les groupuscules le composant ne manifestaient que jalousie et haine à votre égard) est mort, vous le savez. Il est plus que temps d’annoncer la naissance d’un nouveau parti, « VIème République », que vous-même dirigerez jusqu’à sa victoire.

  20. marianne31

    les 5 milliardaires qui détiennent les médias ont réussi à installer l’extrème droite en France .

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales