hollande commence remballer jean luc melenchon

02.04.2016

Hollande commence à remballer

François Hollande renonce à réviser la Constitution pour y inscrire l’état d’urgence et la déchéance de nationalité des citoyens français. Certes, nous avons été sauvés par un imbroglio farcesque entre la droite et les génies de la stratégie qui entourent le président. Cela valait bien la peine de déchirer le pays pendant quatre mois et demi avec cette histoire de déchéance de nationalité. Quatre mois et demi de propagande officielle au plus haut niveau de l’État pour l’une des principales idées de l’extrême-droite ! Quels dégâts dans l’esprit public que de jeter ainsi la suspicion sur une partie de la population ! Quelle offense aux principes républicains que d’avoir voulu instaurer une inégalité entre Français !

Certes, des milliers de gens de tous âges ont eu une occasion incroyable de réfléchir et de se former à l’idée républicaine de la nationalité. Ils ont appris à mépriser Hollande et Valls pour des raisons de fond, sérieuses, identitaires et c’est une excellente formation. Mais quand même ! Quatre mois et demi de perdus en polémiques nauséeuses et stériles. Comme ce temps aurait été mieux utilisé à débattre sereinement et tranquillement des moyens réellement efficaces de lutte contre les terroristes ! Une fois encore, les calculs politiciens et la course à la surenchère communicationnelle auront joué contre la sécurité des Français et l’intérêt général. La débâcle de François Hollande s’achève dans le chaos. Jean-Christophe Cambadélis y ajoute le spectacle affligeant d’un mauvais théâtre de boulevard en présentant des « excuses » aux Français. Avant que Valls ne s’en prenne à la droite et aux opposants de gauche ! Pitoyable ! Vont-ils désormais proposer à Christiane Taubira de revenir au gouvernement ? Quelle pantalonnade !

Je partage le soulagement de très nombreux Français. Bien sûr, de tous ceux qui souffraient de voir ainsi mise en cause leur appartenance pleine et entière à la nation, Mais aussi de tous ceux qui, bien que n’ayant pas d’autre nationalité, sont attachés au principe républicain d’égalité de tous les citoyens. Entre 3 et 5 millions de Français ont une deuxième nationalité. Sans compter ceux qui ont une autre nationalité sans le savoir car elle leur a été attribuée d’office par un autre pays en vertu de la loi du sang. Près d’un Français sur quatre a au moins un grand-parent immigré. François Hollande ouvrait la boîte de pandore. Jusqu’à combien de générations pensait-il remonter pour savoir si les binationaux étaient encore de présumés « étranger de souche » ou s’ils étaient enfin considérés comme des Français à part entière ? Bref mes arrière-petits-enfants futurs remercient monsieur Hollande d’avoir renoncer à les discriminer. Un tel fiasco est à mes yeux le début de la fin calamiteuse à laquelle ce quinquennat est voué, dans la honte et l’échec total. En ce sens, il commence à remballer ses affaires avant la sortie.

DERNIERS ARTICLES

Dans ce pays on assistait déjà à un long processus de révolution citoyenne. Il s’est construit sur plusieurs années comme c’est le propre d’un…