Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

95 commentaires


  1. la pavana

    Qui allume la mèche pour faire sauter les banques du monde entier ?

  2. Guillaume 22

    Il y a quelque chose de pourri au royaume de Hollande. Et il n’y a plus de limite au cynisme et à la goujaterie de ceux que la finance a érigé en princes. Nous soutenons et partageons votre combat, Jean-Luc Méchenchon, contre ces escrocs de la Société Générale (et de leurs paradis fiscaux, notre enfer !), et contre tous ces petits marquis qui nous avilissent chaque jour par leurs manoeuvres dérisoires. Soyez fort, cher Jean-Luc Mélenchon, car nous le serons aussi avec vous et avec tous ceux qui veulent changer ce monde.

  3. chan

    Slogans possibles de manifestations pour relayer ce billet éclairant : « Panama pour certains, la panade pour tous les autres! », « La commission européenne la dictait, Valls et Macron l’ont fait ! »

  4. catherine dumas

    Un vaudeville sans précédent que cette histoire sur Panama. Tous les jours un nouveau bonbon à sucer. Et puis « un frais parti » qui vient de ce créer à Amiens. Ben dit donc elle est savoureuse l’info en ce moment. Elle surpasse les guignoles payant pour les pauvres. Vive le 9 !

  5. Turmel

    Attention le coeur du réacteur est touché. Pour le sauver ils seront prêts à tout y compris à faire taire définitivement les éclaireurs de conscience. Soyez prudents et très attentifs.

    1. françois seine 70

      Oui, cette remarque doit être prise très au sérieux. L’Histoire montre que les oligarchies n’ont que faire de la démocratie et des Droits de l’Homme dès lors que leur domination est en jeu.

  6. lemetayerv

    La loi Travail est une directive Européenne, mais il faudrait expliquer pourquoi ? Dans quel but ? Pour mettre en place « l’abolition des normes sociales et environnementales » pour que le marché financier n’ait plus aucune entrave légale pour faire des affaires (même au prix de la vie des populations ou la dévastation de l’environnement) et ceci avant la signature définitive du TAFTA (traité Transatlantique). Une fois dans le trou plus moyen d’en sortir. L’UE creuse, le TAFTA nous jette dedans.

    1. msanpg65

      Bonjour,
      C’est ce que je dis aussi depuis que la loi est sortie, il s’agit de limer tout ce qui dépasse afin que nous soyons bons pour le Tafta. Maintenant c’est le code du travail, demain ce sera les retraites, la protection sociale, nos pauvres défenses contre les multinationales, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de tout ce que le Conseil national de la résistance avait mis en place au nom du bien public et de la défense des droits humains. Notre lutte actuelle est vitale. Il faudrait que nous l’emportions pour inverser la tendance. Presque tous les autres ont déjà accepté tous les renoncements possibles. Sans le peuple nous n’y arriverons pas.

  7. Louis31

    « La loi El Khomri c’est la faute à l’Europe. Le 9 avril, on dit «non» ! »

    Pour appuyer la note de Jean-Luc, je vous met en attaché la « recommandation du conseil » pour la France. Je ne sais pas si on doit appeler la loi El Khomri loi « recommandation du conseil » ou l’inverse tant elles sont semblables.

  8. Olivier44

    J’ai lu en partie ces recommandations du conseil. C’est en quelque sorte un code de bonnes pratiques. Ces recommandations tournent, depuis des années, autour d’une baisse de subventions aux collectivités territoriales, de la mise en œuvre de « réformes structurelles », d’un « allègement » du « coût » du travail. Lorsque l’on lit cet article de JL Mélenchon autour de Panama Papers, cela donne le tournis même si cela n’a finalement rien d’étonnant. L’hypocrisie gouvernementale, ces ministres qui ne sont pas au courant, qui remercient les lanceurs d’alerte, la presse, prennent vraiment les citoyens pour des imbéciles. Quel cirque !
    Je suis éducateur spécialisé et dans le secteur social, cela fait une dizaine d’années que nous subissons des baisses constantes de budgets. Notre travail est en constante mutation. Il y a actuellement à l’instar d’autres secteurs, un mépris de la part des des financeurs (pour nous Conseil Départemental 49 et ARS). Ce mépris est lié à la place des salariés dans les nouvelles normes de management introduites sur le modèle des entreprises privées (comme aux États-Unis il y a 30 ans). La logique libérale abaisse sans cesse les normes sociales, de prise en charge des publics en difficulté et vise même à instrumentaliser les travailleurs sociaux afin de contrôles ces publics dont ils s’occupent. Cette idéologie au service des banques, des grandes entreprises est en train de tout dévaster mais nous lutterons coûte que coûte.

  9. PIETRON

    Très bon billet. Il traduit bien la nature du capitalisme financier.
    La casse industrielle programmée (car elle n’était ni le fruit du hasard ni celui des circonstances) a permis au capital d’opérer un virage vers la financiarisation plus rentable pour les capitaux. La contradiction affleure pourtant au grand jour entre l’économie réelle et l’économie virtuelle, celle qui accumule le papier fric. Un billet « anticapitaliste » qui permet le déploiement d’enjeux cruciaux pour celles et ceux qui, majoritaires, y ont le plus intérêt, la réappropriation sociale des outils financiers via les banques dans un premier temps, et une élaboration législative « citoyenne » reconstruisant un tissu social égalitaire. L’ébauche du socialisme.
    Pour Bruxelles, le projet Merkel-Junker-Gattaz-Hollande et Khomeri, est capital (aux 2 sens). La France qui résiste est beaucoup plus inquiétante pour ces amis des capitalistes que celle de tout autre pays européen. Pour causes, son histoire et son poids dans l’UE. Quoi qu’il en soit ce projet El Khomeri aura eu l’heur finalement de faire jaillir bien au delà, des problématiques sociales, politiques, philosophiques. Consciemment ou moins consciemment c’est bien le type de société qui pose question au travers des mobilisations.
    En allant plus loin, le capitalisme en tant que système est mis en cause et on se rend bien compte qu’il n’est pas, loin de là, la « fin de l’histoire » que d’aucuns…

  10. Thomas

    Bonjour Jean-Luc et bonjour à tous.
    Espérons que l’oligarchie médiatique ne va pas tenter d’étouffer cette affaire en allumant des contre-feux.
    Pour la campagne qui se profile déjà à l’horizon, que pensez-vous de cette formule pour nommer le PS : « la droite rose » ? Marre d’entendre parler de la gauche lorsqu’on évoque le PS.

    1. arthur 2

      Oui, vigilance sur la suite. Ils vont sortir l’artillerie lourde. « Droite rose » ? C’est encore classer. Par contre, marre en effet d’assimiler le PS à la gauche, mais aussi marre de ceux qui classent JL Mélenchon extrême gauche. A chaque occasion il va falloir se rebiffer.

    2. Jacques

      Je pense que la dénomination de « droite complexée » donnée en 2012 par F. Lordon a l’avantage de rayer tout lien avec la gauche, ce que suggère encore le mot rose de votre dénomination.

  11. tchoo

    Merci à tous de garder la tête froide devant cette avalanche tout orientée des ces révélations. Car, oui si ces révélations sont importantes, toutes celles qui manquent et l’attitude de nos chers médias ne doit pas nous échapper ni nous illusionner. Espérons que les pompiers pyromanes à jouer avec le feu se brulent aussi.

  12. CEVENNES 30

    Excellent billet, des sujets d’actualités traités dans le détails, bon travail de pédagogie, « Panama papers ». Les nantis refusent de payer l’impôt et ainsi de participer à la solidarité nationale, on doit les contraindre. Commençons par traiter les paradis fiscaux qui survivent au cœur de l’UE, Luxenbourg, Irlande et Pays-Bas, l’optimisation fiscale poussée pratiquer par ces pays et aussi un délit vis à vis des autres pays de l’union.
    La loi El Khomri, il est évident que cette loi émane d’un décret européen, c’est la même politique qui est à l’œuvre en Grèce, au Portugal et en Espagne, avec les résultats que l’on sait.
    […]

  13. Alain Doumenjou

    Je suis, comme l’ont déjà exprimé ici divers intervenants, bien évidemment tout à fait solidaire de Jean-Luc à l’occasion des menaces de plainte proférées contre lui par la Société Générale, mais je serais extrêmement surpris qu’ait lieu un jour à son encontre un procès résultant d’une action en diffamation engagée par cette Banque, ce qui pour cette dernière serait pire que de se tirer une balle dans le pied. Il suffit de voir dans l’émission diffusée mardi dernier par la 2, le passage consacré aux agissements de la Société Générale et aux mensonges proférés par son président devant la commission sénatoriale, pour comprendre qu’en cas de procès, Jean-Luc n’aurait aucune difficulté à rapporter la preuve de sa bonne foi et de la véracité des agissements dénoncés par ses propos, ce qui, selon la loi en matière de diffamation, absout de toute infraction l’auteur desdits propos. Par ailleurs un tel procès serait l’occasion d’une tribune à ce point accablante pour la Société Générale et de nature en outre à mettre en évidence le laxisme scandaleux du gouvernement (sauf à ce que celui-ci engage d’ici là des poursuites à l’égard de la Banque ce qui donnerait alors de façon éclatante raison à Jean-Luc) qu’il n’y aura pas de procès. On saura en tout cas très vite si La Générale met sa menace à exécution (ce qui ne voudrait pas dire pour autant qu’elle ait ensuite les nerfs d’aller jusqu’au bout) puisque la prescription en cette matière est de trois mois.

  14. sissou

    Écoeurant ! Scandaleux ! Et dire que ma banque est la Société Générale. Petite retraitée, j’ai du mal à gérer mes fins de mois, je paye donc des aggios. Oui mais il est vrai que ce sont les pauvres qui affaiblissent l’économie, la sécurité sociale, les caisses de retraite. Contre la peine de mort depuis ma plus tendre jeunesse, je me demande si on ne devrait pas ressortir la guillotine. Merci M. Mélenchon pour cet article qui démontre l’ignominie capitaliste.

    1. patrice 30

      Les pauvres ont l’avantage d’être nombreux. Les banques l’ont très bien compris qui leur font salement payer agios, incidents bancaires etc. Tout ceci exagérément facturé bien entendu. Si maintenant ils commencent à s’en rendre compte, y a du souci à se faire pour ceux qui ont scandaleusement profité de la situation. Courage, les gens se réveillent.

  15. molinet

    Ha çà ira, çà ira, çà ira, les énarques à la lanterne, Ha çà ira çà ira çà ira tous ces voyous on les aura.
    Va falloir relancer, soit la guillotine, soit les camps d’éducation populaire. Tout au moins la confiscation des biens mal acquis au profits du peuple. Les 3 étant compatibles, mais étant contre la peine de mort, j’ai du mal avec la guillotine.
    Merci Jean-Luc Mélenchon, que proposes tu concrètement ? Car devant ce que l’on soupçonnait depuis un certain temps déjà, notre impuissance est grande.

  16. Cosentino

    Bonjour a toutes et tous,
    Merci, monsieur Mélenchon, depuis très longtemps, je n’ai plus de carte electorale, et là vous m’avez convaincu. Je vais me reinscrire et vous apporter ma voix. Il est temps de renverser la table, nettoyer la crasse de nos politiques, et de condanner fermement toute cette oligarchie. Quitter, l’Europe, et l’otan, reprendre les banques afin de toutes les controlees. Et enfin redonner la voix au peuple.

  17. zabzab

    C’est très bien qu’un tel scandale explose au grand jour avec les noms des fraudeurs, en même temps ça sent la manipulation des USA (il paraît que Washington a reconnu avoir financé cette enquête). Je trouve qand même très louche qu’aucun américain n’y soit sur cette liste. Il n’y a que d’honnêtes gens aux USA ? Que les journalistes poussent aussi l’enquête de ce côté là. Qu’ils fassent leur boulot jusqu’au bout.

    1. marcel

      Merci Jean-Luc pour tes explications très claires concernant le scandale mondial de la fraude fiscale « Panama Papers ». Solidarité totale avec toi contre les attaques dont tu es l’objet. Oserai-je dire que c’est bon signe. Maintenant pour quand la grande lessive dans tous les autres paradis fiscaux ? 25000 milliards d’euros annuels, telles sont les sommes estimées de cette escroquerie mondiale. Rêvons un peu. Prolétaires de tous les pays unissez-vous, disait Marx. Paraphrasons Marx : peuple de tous les pays unissons-nous, l’heure du grand partage arrive.Bonne manif et bon week-end.

  18. Antraigues

    J’étais en tête du cortège parisien avec des camarades syndicalistes, des gendarmes mobiles nous ont rentré dedans sans aucun motif.

    1. Vega

      Les flics ont sans doute eu des directives d’en haut, c’est clair car il y a eu plusieurs témoignages allant dans ce sens. Il fallait provoquer les jeunes pour discréditer le mouvement et créer la peur chez les manifestants, surtout ceux qui viennent en famille. Isoler les jeunes du reste du groupe de manifestants pour leur taper dessus et les arrêter a aussi pour objectif : l’obéissance, la soumission et la dissuasion. Peine perdue. Dans tout cela, les médias n’en sont pas à une contradiction près et clament à tout vent la violence des jeunes sur les pauvres flics tout en montrant ces derniers abuser de gaz lacrymogènes sur des manifestants pacifiques.

    2. Régine

      A la fin de la manifestation à Nantes, nous avons vu des individus cagoulés (jeunes ou moins jeunes) remonter le défilé, mais pas la police. Puis tout d’un coup les forces de l’ordre nous balancé des bombes lacrymogènes, des tirs qui loin d’atteindre la vingtaine de fous furieux qui oeuvraient au milieu de l’avenue, traversaient le boulevard pour atteindre des manifestants qui ne l’avaient pas mérité. Face à ces actions violentes et contre productives, l’intervention des forces dites de l’ordre est (volontairement ?) inappropriée. Nous avons tous vu, sauf la police, ces individus cagoulés se remplir les poches de pierre dans un tas de gravats (restes de quel chantier ?) à leur disposition. D’autre part, comment une poignée de petits fous, peut-elle pourrir une manifestation de plusieurs milliers d’individus sans que les manifestants ne puissent rien y faire ?

    3. PG

      Ils (ceux du gouvernement) attendaient cela depuis le début et le fait que tout se passait dans le calme ne les intéressaient probablement pas. Alors rien de plus facile pour eux que cela change, et que des provocateurs se manifestent. Ils ont à porté de pouvoir tout, flics, CRS etc. pour faire le sale boulot sans compter ceux qui parmi les civils se laissent corrompre par quelques petits avantages, faveurs ou billets pour rendre cela moins douteux. A présent ils vont pouvoir agir contre les manifestants, d’autant que nous sommes sous l’état d’urgence.

  19. Marité

    Pourquoi le cameraman qui filme dans la manif la discussion entre Jean-Luc Mélenchon et Ruffin ne cadre que sur Jean-Luc Mélenchon et pas sur Ruffin quand il parle ? Le sentiment de récupération passe par des choses comme ça. Or on aurait besoin de beaucoup de Ruffin comme futurs candidats aux législatives. Donc c’est eux qu’il faut mettre en avant.

  20. turmel jm

    @Marité
    Absolument d’accord avec vous. En plus, mauvaise réception dû à mon ordi je n’ai pas apprécié.

    1. Guy-Yves Ganier d'Émilion

      @Marité, @turmel jm
      Je dis pareil que vous. J’avais déjà remarqué ça avec un précédent direct Facebook (avec les Vallourec ?). C’est peut-être difficile de cadrer au milieu d’un groupe serré et avec si peu de recul, mais l’effet est vraiment gênant.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales