Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

159 commentaires


  1. D.B

    Le 12/13 France 3, du super Jean-Luc Mélenchon. Bravo !

  2. DOTTA Liliane

    Jean-Luc,
    J’étais partie prenante lors de la campagne présidentielle de 2012, et je le suis de nouveau. Je remarque une meilleure réception de ta candidature par les gens que l’on rencontre lors des tractages. Cela me fait espérer une victoire possible.
    Par contre, je trouve encore beaucoup de citoyens non encore vraiment convaincus de l’urgence écologique et donc des mesures souvent drastiques à prendre (conservation ou récupération des terres agricoles, fin du gaspillage de l’eau pour des « besoins » particuliers, réduction des éclairages nocturnes et publicitaires etc.) Il faut dire que j’habite dans le Sud-Est où la droite et l’extrème droite font florès ! Je sais que l’éco-socialisme fait partie de l’ossature du futur programme (et de « L’Humain d’abord »), mais des émissions faisant (encore) le lien entre respect de la biosphère, développement de l’emploi, solidarité etc. me paraissent utiles.
    Quand à l’entrée en mer et dans l’espace, attention ! Faisons gaffe à ne pas y mettre me même merdier que celui que l’humanité a mis sur la terre ferme. Malheureusement, pour la mer, c’est déjà mal parti !
    Nous te soutenons, Jean-Luc, car nous voulons une autre façon de vivre en société !

  3. elme

    Attention au piège des sondages ! On ne peut pas être contre quand ils sont mauvais et pour quand ils vous sont favorables. M. Mélenchon, continuez à avancer sans en tenir compte. Cela ne peut que vous être profitable.

    1. Bob.polet

      Suffit peut être de remplacer systématiquement X% des Français (ou des électeurs de gauche, des ouvriers, des pêcheurs à la ligne… etc.) par, en vérité, X% des sondés.

  4. Chouquette

    Bonsoir Jean-Luc,
    Merci de ce message explicite et on ne peut plus clair ! C’est bien une vidéo, vivant, et on se délecte de vous écouter même si les événements sont désastreux, hélas….
    A quand des « des paroles et des actes » ? Il faudrait bien que F2 nous reprogramme cela rapidos ! On les aura tous ces mécréants, tôt ou tard ! Bonne soirée Jean-Luc. A bientôt.

  5. arthur 2

    Re-bonjour JL Mélenchon, reste bien sur tes appuis tel tout à l’heure sur France 3. Belle volée d’escrime, tu as fait mouche sur le journaliste de Paris Match avec tact et courtoisie. Tu as éludé rapidement et fort judicieusement la question FN. Sur le traité de libre échange, clair et précis. A ce propos, le titre de la Dépêche du Midi du mardi 26 avril résume toute la « philosophie » de cet accord : « Europe/Etats Unis, la partie de poker ». Ne te laisses pas emballer par les sondages, et on veille au grain.

  6. Philippe

    Notre Rolex à nous Français, de qualité, porte le nom de LIP et à nouveau produite en France. L’histoire d’un renouveau d’une marque qui comme vous Monsieur voulais rester insoumise. Merci vos analyses pertinent es sur l’actualité.

  7. BROTOUX MARYSE

    On s’est fait avoir par Sarkozy au congrès de Barcelone en 2008, il a imposé l’Europe aux Fr’çais alors que nous avions voté plus de 53 % contre, il a bafoué le suffrage universel, et Hollande en remet une couche avec Merkel pour signer avec les Etats Unis pour le marché TAFTA.
    Il y a une évidence à voir qu’e on critique, et c’est le cas sur Jean-Luc Mélenchon c’est qu’on dérange la classe politique, qu’elle a peur, cela va aller de plus en plus, nous sommes dans la bonne direction il faut continuer. Bon courage de la hauteur de mes 75 ans.

  8. chan

    100000 insoumis. Alors on pourrait tous signer nous aussi cet appel à l’interdiction des flash balls et autres lanceurs de balles de « défense « , où ?
    C’était très clair hier sur France 3, vivement une grande soirée pour remplacer l’émission annulée sur la 2 et développer pour le grand public le programme de l’humain d’abord.

  9. Pierre

    Bravo Jean Luc, vous avez tout mon soutien. Il faudrait peut être aussi relancer la taxe Tobin. Qu’en pensez-vous?

  10. Bernard Deham

    Les USA ne cessent de saper l’Europe, le TAFTA est la prochaine étape de la grosse arnaque qui avait commencé avec les accords de Bretton Woods puis le vol du siècle, la non-convertibilité dollar-or en 1971. Sarkozy était aux ordres d’Obama, Hollande, même pas considéré. On le comprend en voyant toutes ses bévues lors de ses déplacement à l’étranger. Et l’Europe, à Bruxelles, complètement sous l’influence des lobbys et de leur poignées de dollars que les USA impriment à la pelle sans vergogne. Il y a des discours qui se veulent fermes, ceux du FN, mais ils sont creux, sans substance et même toxiques!
    Il est temps que la France comprenne que le salut viendra de Jean-Luc Mélenchon, et l’évolution des sondages est un signe encourageant dans ce sens, mais il ne faut pas se leurrer, rien n’est encore gagné, il faut continuer de plus belle.

  11. Sylvie

    Bonjour, un petit mot pour vous demander de ne rien lâcher. Régulièrement des mesures drastiques sont prises pour les plus pauvres. Petite retraitée, je vois de semaine en semaine tout augmenter, sauf les retraites. Les mots vacances et loisirs sont rayés de mon vocabulaire et lorsque j’invite mes enfants à déjeuner je dois réaliser une véritable gymnastique budgétaire avant pendant et après. J’ai lu que le Sénat se préoccupe des ventes d’objets d’occasion sur les sites Internet, il ne faudrait surtout pas que cela échappe au fisc ! Bon sang quand on voit se qui se passe en matière d’évasion fiscale, de profits, et de salaires scandaleux pour les mieux nantis n’y a t’il pas mieux à faire ? Je suis votre parcours depuis des années et ne désespère pas de vous voir élu. Par un petit travail quotidien je dirige mes « troupes », famille et amis vers votre parti, à mon humble niveau chaque voix acquise est une victoire. Pour beaucoup de mes proches c’est un fait acquis, au premier tour « on vote Mélenchon », et au second aussi je l’espère. Courage, ne lâchez rien !

  12. bobby0987654321

    Je me présente Mr. Lambda, Mr fond de classe sociale,
    Ma vie, grosse difficultés qui ont fait que j’ai raté le train en marche, on choisi pas, je cours pour essayer de le rattraper, peine perdu, peut-être mais pas l’intention d’arrêter, je suis la personne qui fait toutes les agences interim, qui épluche les annonces emplois, je pries que mon téléphone sonne le matin m’annonçant une, deux journées de travail, peut-être plus, mais rien tant pis faut pas lâcher parait-il, alors bon. Je suis le père des 3 gosses qui veut leur faire plaisir, qui veut leur offrir des choses, qui veut les emmener en vacances, leur montrer que la France est un beau pays, leur dire que les études c’est important pour s’offrir un meilleur avenir mais qui a du mal a leur mentir . Je suis le citoyen qui a peur quand ça frappe à la porte, peur de voir débarquer les huissier, car les factures se sont entasser, car j’ai pas les moyens de toutes les payer, car je touche l’ARE et malgré quelques heures, jours de travail par mois n’a le droit à rien, 700/mois suffisant pour vivre parait-il.
    Je suis aussi le gars qui pense que les grèves sont juste quelques choses qui permet au politicards de contrôler les Français, 2-3 blabla mais au final rebelote. Cassons ce cercle, allons au bout des choses cette fois ci, la violence non, mais bon quoi comme beaucoup j’ai plus rien à perdre, si il faut en arriver là, c’est pas pour moi, mais pour mes gosses, le combat et là. 1789-2016 on veut plus survivre mais vivre, comme en 1789, on a faim, comme en 1789 on veut changer ce système arrivé a bout de souffle, on en veut plus de ces président-rois, on ne veut plus être les cerfs qui paient et qui donnent tous nos sous, on ne veut plus de cette monarchie déguisé en démocratie, les libertés s’amenuisent, alors Français aux armes, quelles soient verbales ou accessoires, on ne se bat pas que pour les quelques années qui vont suivre mais pour les générations qui vont arriver, SVP ne tombaient pas dans le vice de leurs palabres, leurs belles paroles, rien ne changera sinon, allons au bout des choses.

    1. D.B

      @Bobby,
      Je suis moi aussi « un fond de classe sociale » avec un peu plus de chance que vous. J’ai toujours eu du boulot. Vous avez sur ce blog pris la parole (écrite) c’est parfait, ne laissons pas l’ analyse, la totalité des discussions sur l’avenir de notre PG (même si cela nous est difficile) seulement ceux qui ont quelques diplômes, les mêmes qui nous font des théories à gogo, pour lesquelles au final ça fait pschitt ! Il est à regretter qu’ici sur ce blog il n’y ait pas plus d’ouvriers, de salariés, de paysans qui osent participer. Ne nous laissons pas interdire de paroles, d’écrits… Gagnons notre place dans ce débat. Pas de redondance du concret voila ce dont nous devons être capables. Bravo à vous.

    2. bobby0987654321

      @D.B
      Bonjour merci d’avoir pris le temps de me lire, je m’excuse pour mes fautes d’orthographe sur ce texte (il est évident que je parles des Serfs et non des Cerfs par exemple), mais on est des millions à vraiment lutter tous les jours, sans emploi mais pas pour autant fainéants ou assistés, et de plus en plus de gens viennent rejoindre ceux aux revenus modestes malheureusement, car ce n’est pas fini, qui peut dire ou il va bosser dans quelques années, il est très dur de pouvoir faire des projets sur le long terme, le partage des richesses n’est pas pour tout de suite, loin de là, pourquoi feraient-ils cela ? Les gens continuent de voter(pour qui ? pourquoi ?), continuent de payer (pour qui ? pourquoi ?), donc continuent de cautionner, malgré eux, ce système qui rend les riches plus riches et évidemment l’inverse, on le sait mais on ne fait rien, on accepte les promesses, on peut aussi remercier l’Europe dans ces démarches vers la croissance de la pauvreté, avec cette Europe inégalitaire, ou le gros patronat peut aller exploiter, en toute impunité, des travailleurs payés a coup de lance-pierre, en choisissant des pays ou la fiscalité et les lois sont arrangeantes pour eux, aussi peut-être faut-il songer, un jour, que nous seront nous même des immigrés, partis pour fuir la pauvreté de cette chère France, pour chercher du travail, et ce jour approche vu comment vont les choses.

  13. Renault

    100000, c’est bien, mais question ? Hypothèse, tu es élu en 2017, on est encore en 5ème république, avant de lancer la 6ème par la constituante, comment entre temps avoir la majorité à l’assemblée nationale pour gouverner ? Il faut donner des pistes pour combler les doutes.

  14. Régis de Nimes

    Suite à votre entretien sur FR3, ne pensez-vous pas que de demander le parrainage d’élus de gauche et de droite pour obtenir les 500 signatures à la présidentielle ne vous soit pas reproché comme de la « tambouille politique » ?

    1. JeanLouis

      J’ai été élu et un élu ne donne pas son parrainage en fonction d’une étiquette politique mais aussi avec l’idée qu’il se fait de la démocratie !

    2. L. A.

      @ Régis de Nimes.
      Je ne me permets de vous reprendre qu’au souvenir (radiophonique) que j’ai de votre amour des mots. Il est assez souvent répété par M. Mélenchon ici même et sur les médias auxquels il a accès que le vol de la démocratie commence par le « vol des mots » (ce sont ses propres termes), concept qu’il développe comme étant en fait le détournement abusif du vocabulaire (« gauche au pouvoir », « partenaires sociaux », « collaborateur d’entreprise », « plan de relance », « exclus », etc., au lieu de « droite masquée », « syndicats de travailleurs », « salarié exploité », « autorisation de licencier », « pauvres »…). La moindre des choses serait peur-être d’en tenir compte, et donc d’arrêter d’appeler « parrainage » ce qui est en fait désigné officiellement comme une « présentation de candidat à l’élection », quitte à en réexpliquer la différence de sens (voir sur le premier wiki venu).
      Cordialement.

    3. Nicolas.B

      On fait comment alors ? c’est la règle actuelle faudra bien les avoir les 500 signatures. C’est la tambouille de la cinquième, ceux qui reprocheraient quoi que ce soit à cette demande serait pas très nets ni très clairs avec leur air de de donneurs de leçon. Ne pas vouloir qu’un candidat qui a fait 11% ne puisse se présenter serait l’ultime ignominie de ce pouvoir décadent, il ne nous restera qu’à sortir les fourches et les piques pour les virer de leurs piédestal.

  15. TATU

    Le monde capitaliste étant international, ne serait-il pas opportun de saisir l’assemblée de l’ONU, afin d’établir des règles universelles pour éviter un tel désordre, une telle course « au toujours plus » ? Un usage plus égalitaire et plus humain ne serait-il pas le meilleur moyen les conflits actuels et à venir.

    1. Pauvre2

      Chaque fois qu’à l’ONU un (des) pays fait une proposition « progressiste », devinez qui bloque en posant son veto ?

  16. Courrierlecteur

    Le voilà donc à l’assemblée, le vote qui mutile (les droits du travail que l’on croyait acquis). Combien de députés PS vont-ils perdre les voix de ceux qui les ont élu, en soutenant, cette loi du travail indigne, émanant de soi-disant « socialistes » ? Quel changement ! (dans le retournement de veste?)
    Grand bravo à Jean-Luc, pour pour son intervention sur FR3. Un régal cette sensibilisation à la manipulation de l’information par les médias. Avec le journaliste de FR3 et aussi, le petit rappel des unes politiques farfelues de Paris-Match, à la veille des présidentielles de 2012, à un abonné de C dans l’air et autres émissions de propagande, le rédacteur en chef politique de ce journal. La conclusion de l’escarmouche, le coup de grâce pertinent, débordant d’humour mérite d’être souligné: « Ce n’est pas pour vous embarrasser, je ne vous attaque pas personnellement, c’est pour montrer que souvent on dit n’importe quoi et que c’est bien dommage de commenter n’importe quoi ». Effectivement, la maturité acquise par l’expérience d’une campagne présidentielle précédente se ressent. Elle permet d’esquiver avec élégance et humour le « n’importe quoi », pour recadrer l’entretien sur l’essentiel. Une réponse, sur un sujet « n’importe quoi », n’aurait pas manqué d’être relayée, déformée en la sortant de son contexte, mise en avant, en sujet principal, par les chiens de garde.
    Encore bravo.

  17. Raymond Douaud

    Tafta. Hollande ne respecte pas ses concitoyens en nous bradant. Notre pays doit foutre le camp de cette Europe. Tout du moins ce n’est pas du tout ce que les Français attendaient de ce qu’est devenu le cirque capitaliste comme on le perçoit aujourd’hui. Si nous lachons l’europe de Merkel, que deviendra-t-elle ? Sur qu’elle sera obligé de nous respecter et la France recevra le soutient des autres pays Européen, c’est sûr. En fait c’est la politique actuelle menée par l’Allemagne pour se protéger qui nuit au reste de l’Europe.

  18. Meurant Jean-Claude

    Tiens bon la barre. Tu est un grand capitaine. Tu est un empêcheur de tourner en rond. C’est pour cela que l’on t’accuse de tous les mots. Ils espèrent te trouver un défaut, ne leur pas cette chance, continue d’être honnête, sincère, et nous seront toujours avec toi.

  19. Michel

    Moi j’aimerais bien avoir une Rolex, piquée à Sarkozy. On la revendrai sur le bon coin et on filerai le fric aux migrants.
    Quant au TAFTA, ils vont nous refaire le coup du TCE en 2005 : vous n’êtes pas d’accord, certes, mais on va le faire quand même. C’est la suite de la grande déréglementation qui a commencée il y a bientôt un siècle, véritablement boostée en 73 quand les états abandonnent leur souveraineté sur la monnaie, entériné par Maastricht. Mais la démocratie à l’européenne est incapable de la juguler, et c’est bien normal puisqu’elle ne souhaite que la développer. Il faut sortir de cette Europe ultra libérale que nous n’avons pas choisie et reconstruire une véritable coopération entre les peuples et non pas entre grandes entreprises et banques.

  20. marco polo

    L’économie de la mer. Je dis simplement que c’est un excellent moyen de convaincre, un outil, ou un « spot » (!) ni trop court, ni trop long. Vous sortez des clichés habituels de la campagne électorale, qui accompagnent une campagne plus classique, celle des meetings, des discours télévisés ou radiophoniques. Utiliser les réseaux pour donner de la force et des arguments à ceux qui, convaincus, cherchent à expliquer de leur mieux. Ajoutons à cela que chacun peut exporter ici et là ces documents. Evidemment, produire des documents de ce type concernant l’agriculture, l’industrie, les transports, l’école, la recherche, etc. lié à l’emploi, les loisirs, la culture. Que d’espoirs dans ce monde où les medias dominants s’efforcent de noircir le tableau. Bravo !

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales