Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

196 commentaires


  1. antonin

    J’ai commencé a lire le monde il y a 45 ans et cessé de le lire il y a 10 ans sauf exception accidentelle. Je ne suis pas toujours en accord avec Monsieur Mélenchon, bien que proche de pensée. Depuis la lecture de ce long article il n’y aura plus de lecture accidentelle de ce quotidien nauséabond. Monsieur Beuve-Méry doit se retourner dans sa tombe.
    Tous insoumis, unissons nous.

  2. Galvan

    Ahahaha, sacré Macron, il nous fait bien rire avec ses recettes de cuisine des années 80. La bouillie néolibérale matinée de pseudo modernité au service de l’oligarchie. Il n’y a guère plus que lui pour croire à ces stupidités qui ont toutes été démontées par les économistes sérieux (c’est à dire qui ne sont pas néolibéraux). Lisez Jacques Généreux ou Steeve Keen, c’est clair comme de l’eau de roche. « En Marche ! » ou crève ?
    Sans être devin, je prédis que JL. Melenchon risque fort de faire une belle percée aux prochaines élections. Il se pourrait bien qu’il joue le rôle qui aurait du être celui de Bernie Sanders aux USA. Au moins, Jean-Luc Mélenchon a eu l’intelligence de ne pas se faire enfermer dans une primaire bidon, qui ne sert qu’à éliminer les candidats les plus dangereux pour l’oligarchie.
    Bon vent Jean Luc ! Qu’il te mène loin, et surtout vers l’Elysée !

  3. Hervé

    Par rapport au Monde et à ses fielleux et peu coûteux reportages en open-space, notons le bel article de M. Joseph Macé-Scaron cette semaine dans le Journal « Marianne ». Sinon un éloge envers le candidat de la France insoumise, du moins un très bel hommage pour un homme pluriel en actes, nourri de toutes les insoumissions : la campagne jlm2017 portée uniquement et « seulement » par plus de 150 000 femmes et hommes bien déterminé(e)s, reçoit au milieu du journal, un très bel encouragement.

    1. gilbert

      Aux vues de la presse de ces derniers jours, de la façon de mettre en première page Macron, puis dans les jours qui viennent, le candidat désigné de la droite, il nous faut être d’une efficacité redoutable à transmettre les vidéos de Jean-Luc Mélenchon autour nous. Il est facile d’obtenir entre 200 à 500 adresses mail de sociétés dans les ZI et commerces de proximité. Puis, une fois par semaine, ou quinzaine, transmettre. Si chaque personne motivée du groupe des insoumis fait cela, un maximum de gens au travail vont recevoir les commentaires et extraits de campagne. Les textes transmis ne seront pas tronqués. Même si la télé, la radio, ou les journaux ignorent Jean-Luc Mélenchon, ont doit gagner quand même. Ne parlons pas de la période de la campagne officielle, qui est un modèle d’inégalité cette année, après les changements voulus par le PS.

  4. thersite69

    Participant hier à une réunion débat sur l’écologie à l’invitation du PCF local de mon secteur électoral, j’ai pu constater l’hostilité très forte des militants, avec qui j’ai participé au FdG, à la position de notre mouvement : pas question pour eux de renoncer à leur identité sous la seule bannière FI, et de signer une charte d’allégeance qui trahirait leur sentiment d’appartenance culturelle à une histoire spécifiquement communiste. Si notre porte parole n’en prend pas acte rapidement, ce serait à mon sens une erreur décisive.

    1. JeanLouis

      Et les idées elles sont où dans tout ça ? « L’appartenance culturelle à une histoire spécifiquement communiste » se trouverait mieux prise en compte, plus à l’aise, avec une alliance avec les Hollande, Valls et Macron ? Dans la France insoumise personne n’abandonne sa bannière que je sache. Jean-Luc Mélenchon le redit à chaque intervention.

    2. 59jeannot

      Je côtoie d’autres militants communistes qui disent exactement le contraire. Patientons jusqu’au 25 novembre. L’ensemble des militants se prononceront.

    3. Nicks

      @thersite69

      Les militants communistes ont à choisir entre un mouvement qui porte la majorité de leurs idées et qui peut gagner, et un suicide en tenant fermement le drapeau du PCF, sur leur ilot qui s’enfonce inéluctablement. Laissons les choisir librement.

    4. Guy-Yves Ganier d'Émilion

      J’ai constaté que l’incompréhension des militants était souvent due à une vision assez « fantasmatique » de la charte. Celle-ci n’exige pourtant aucun renoncement à une identité ou appartenance. Elle se borne à demander le rattachement à l’étiquette FI lors du dépôt des candidatures, pour la transparence du décompte national le soir du scrutin, comme c’était le cas en 2012 avec l’étiquette FdG. Elle prévoit explicitement que les financements continueront à être répartis aux formations concernées, là aussi comme pendant la campagne de 2012. Et surtout, la charte n’exige pas que les futurs députés abandonnent leur liberté de vote, mais elle leur demande de s’engager à avoir une discussion collective sur les grandes lois (confiance, budget, sécu, état d’urgence). Rien à voir avec un mandat impératif ou un serment d’allégeance à on ne sait qui.

    5. Pierre Pifpoche

      Vision fantasmatique, oui, sûrement ! J’ai participé à une réunion du Front de gauche de Meudon, Chaville et Sèvres, et il est vrai que les crispations et incompréhensions étaient assez fortes, et une lecture parfois très unilatérale du Front de gauche, du PCF, d’Ensemble, du PG, d’EELV et des frondeurs du PS depuis 2005. La perte de mémoire et la fantasmagorie ont toute leur place chez quelques camarades. Pour démonter les mensonges sur la France insoumise, il a fallu que je rappelle le fonctionnement du Front de gauche et ses dérapages, et les dérapages du PCF de ces 5 dernières années. Et d’expliquer que les véritables instigateurs, certes involontaires, de la fondation de la France insoumise, en réalité refondation obligée du Front de gauche mis au congélateur par la direction du PCF, c’est eux et non pas du tout Jean-Luc Mélenchon, lequel n’a fait, avec nous tous, que d’en tirer les justes conséquences, après avoir bouffé notre chapeau tristement maintes fois durant tout le quinquennat Hollande !

  5. Jean-Pierre Boudine

    Oui, Jean-Luc Mélenchon a dit que Clinton allait « prendre une taule », mais il a dit également que Sanders allait gagner…

    1. Francis

      N’a t’il pas gagné ? Qui aurait parié un seul bouton de culotte sur le fait que B. Sanders arriverait à mettre la panique dans les beaux rouages « Démocrates » ? On parle des USA, pays dans lequel la tradition du pouvoir (occulte) est de dézinguer physiquement (Sacco et Vanzetti, les époux Rosenberg, Angela Davis et tant d’autres) tout ce qui peut ressembler de près ou de très loin à une idée partageuse. En réalité B. Sanders a gagné et nous verrons qu’à l’avenir rien ne sera plus comme avant dans ce pays.

    2. tasse2the

      Sanders a gagné ? Dans votre coeur, certainement, mais il faudrait éviter de confondre le coeur et la réalité. La candidate démocrate n’était pas B. Sanders, mais bien Me. Clinton. B. Sanders a donc bien perdu. Vous pouvez le tourner dans tous les sens que vous voudrez, dire le contraire, c’est du fantasme. Et le fantasme, ça n’a jamais fait avancer la réalité, bien souvent, ça a l’effet inverse.

    3. Donato Di Cesare

      @tasse2
      Sanders a perdu parce qu’il est allé dans la primaire truquée pour que Clinton gagne.

  6. Jean-Pierre Boudine

    Toute la partie du blog qui analyse et critique la « rubricarde » du Monde est écrite en un style magnifique, brillant. Cela me fait comprendre cette loi : quand une affaire est un peu compliquée (« qui tenait la main de la main qui écrit« , etc), un style « plat » et des phrases courtes sont ce qui convient le mieux. Je n’ai pas compris la moitié de ce qu’il y a à comprendre. Il faudrait relire. Mais je n’ai guère le temps.

  7. morfin

    J’ai remarqué que Le Monde était devenu pire que le Figaro, donc je suggère de lire plutôt ce dernier en le trouvant en bibliothèque ou laissé sur une chaise ou un banc, surtout pas le payer bien sûr. Il y a parfois des articles intéressants dans les pages « économie » pour connaitre les idées de nos adversaires.

  8. Machine

    Un mauvais carburant ne peux donner que de mauvais résultats, une panne, des dommages irréversibles en tous cas. Une erreur volontaire de carburant n’est plus une erreur, c’est une auto-destruction, un suicide, une liquidation, un renversement conscient. Rien ne marche bien sans une bonne alimentation, même pas l’Homme. Les enfants savent cela. Partageons l’embonpoint pour marcher à « l’à-venir », à la paix pour de vrai.

  9. Denis F

    Insoumis de longue date, je soutiens les propositions concrètes et sans équivoques de Donald Trump qui n’ont jamais étaient traduites dans la presse française qu’elle soit de droite comme de gauche, cette vidéo sous-titrée en français va éclairer bon nombre des commentateurs et lecteurs de ce blog. Personnellement j’aimerais que ce soit le ton qu’emploiera Jean-Luc Mélenchon lors de ses prochaines interventions à la télévision ou dans ses meetings, car c’est le ton et les mots que les classes moyennes et prolétaires veulent entendre, toutes catégories confondues, d’extrême-droite, de droite,et de gauche, ça c’est une certitude et je le dis depuis plus de 5 ans. Que vive « l’ère du peuple ».

    1. Nicolas.B

      Effectivement après avoir vu cette vidéo et écouter ce discours, il y a de quoi se poser des questions sur la façon dont nous est présenté M Trump par nos médias manipulateurs. J’espère qu’il suivra dans la bonne direction ce qu’il dit. On a l’habitude en France des détournements dans les actes des discours de bonnes intentions de nos présidents. En tout cas, il faut savoir garder un esprit critique et réserver notre jugement pour avoir toutes les cartes en main. Pas facile.

    2. jnsp

      @Denis F vous citez une vidéo extraite d’un site que je suis étonné de trouver ici !
      […]

    3. fred04

      OK avec @jnsp
      « Vous pouvez transposer ce discours à la France, où Marine est l’équivalent de Trump… » dit ce site dans son commentaire !

    4. Denis F

      @ jnsp & fred04

      Oui !?… Et alors ?…
      Dites nous le fond de votre pensée si vous en avez une. Il semblerait que vous ne sachiez pas bien lire et encore moins naviguer sur les blogs qui ont des choses (intelligentes) à dire.

    5. fred04

      @Denis
      Bon navigateur pense beaucoup et ne se trumpe jamais !

    6. LaBalayette

      La video est impressionnante. Si on ne savait pas qui était Trump, et que par ailleurs il n’avait pas fait tant d’autres déclarations absurdes, sexistes, racistes, etc., on pourrait y lire les conclusions d’un groupe de travail coordonné par Sanders sous la direction artistique de Michael Moore.

    7. Kathy

      Ce clip de propagande ne comprend aucune proposition envers la corruption des élites qu’il dénonce, a part foutre Clinton en taule, ni en termes de politique sociale ou économique. Trump sitôt élu, et endorse par le kkk, installe a la maison blanche des white supremacists notoires comme Steve Bannon et le nouvel attorney general, que même l’admistration de Reagan jugeait trop a droite. Son vice-president Mike Pence, gouverneur de l’Indiana, a le vote des évangélistes et s’est fait un champion des lois anti-avortement, anti-gays et anti droit du sol. Trump, qui a construit son audience politique depuis 8 ans, en mettant en doute la nationalité americaine d’Obama et donc sa légitimité a etre elu, s’entoure des vieilles badernes du parti républicain les plus réac et des lobbyistes de la finance et des intérêts pétroliers. Au programme économique et social, baisse d’impots drastiques pour les plus riches, demantelement de l’obamacare et du droit a l’IVG, des régulations environnementales (plus de fracking), déportation des immigrés illégaux, renforcement des pouvoirs de la police et des contrôles au faciès, et j’en passe comme son soutien a la torture. Bravo pour votre soutien a ce demago ! Le monde tremble effectivement sur ses bases.

  10. bob.polet

    « Je crois que ni lui ni moi ne se sentait en danger avec l’autre. Pour moi c’est très important, cette situation « en confiance » »
    « Et qu’une voix respectée commence à plaider pour ma dédiabolisation. Peu importe qu’il reste après toute discussion des désaccords ! Pourquoi faudrait-il être en accord sur tout ? L’essentiel est de pouvoir se parler quand on appartient à l’évidence à la même branche dans l’arbre généalogique des visions du monde. »

    Voila une démarche qui m’enchante. Avancer avec certains sans passer du temps à se flinguer la vie avec des imbuvables ou des pinailleurs. Les futurs insoumis ne sont pas parmi eux. Ils sont en route « ailleurs ». Reste donc à les rencontrer et à les inviter sur le chemin de « l’humain d’abord ».

    1. marcel

      Quelques fois je rêve. Et si Alain Badiou, Régis Debray, Nicolas Hulot venaient aux Insoumis ? Alors je me réveille en sursaut. Me revoilà parti dans le culte des personnalités, alors je vais à la rencontre de ma famille, de mes voisins avec le code : jlm2017.fr.

  11. curtillat andré

    Hier soir à Chambéry, 1400 personnes autour de Mélenchon et le Dauphiné bien obligé de titrer sur ce remarquable succès. Mais ce qui m’a frappé dans cette réunion publique au pays d’Ambroise Croizat, cité dès les premiers mots comme pour les derniers, c’est la « dignitas et gravitas » qui étaient là palpables ! Pas de musique tonitruante, pas de drapeaux, pas de slogans mais une attention grave, consciente des enjeux que nous devions désormais porter. Et la forte et très nouvelle présence de jeunes à côté des militants de toujours nous laissait rêver d’une conjonction entre cette jeunesse et les autres générations. Mélenchon, la tête et les épaules pour être ce trait d’union. Dans ses profondeurs la France qu’on aime peut et doit se mettre en chemin.

    1. thersite69

      Justement ce que j’ai constaté, ailleurs qu’à Chambéry hier soir, c’est la présence de nombreux jeunes au PCF aussi, dont les méthodes de travail sont les mêmes que les nôtres, et qui doutent qu’au mouvement FI ne leur soit plus reconnu pleinement leur droit à affirmer la conjonction de leur jeunesse avec la génération de leur famille au sens propre (un père, une mère, un oncle au parti communiste, et d’autres non). Et au niveau de la « la tête et les épaules » qui portent la parole du mouvement, il faudra être très attentif aux affects identitaires de chaque insoumis potentiel. Nous avons tous les nôtres. Le mot « insoumis » n’a pas le même sens pour chacun de nous.

  12. Pierre Pifpoche

    L’analyse rétrospective des élections aux USA lue aujourd’hui m’a énormément instruit. Sur le système médiatique et politique, sur la vérité de la campagne de Sanders, de celle de Trump, celle de Clinton. Et sur l’aveuglement de tous les soi-disant « observateurs » bien en vue. Et du coup, j’en ai mieux compris la colonne vertébrale de « l’ère du peuple ». Merci. La longueur en valait mille fois le détour.
    Dans ce blog aussi, l’historique du contexte de la candidature de la France insoumise et de jlm2017, à côté des décisions et non-décisions depuis 2012 du Front de gauche, du PCF, d’Ensemble!, d’EELV et des 4 frondeurs désunis m’a aussi passionnée, dans ce superbe argumentaire objectif de Martine Billard sur la mémoire sélective. Merci pour ces appels patients à notre intelligence.

  13. Nicole

    C’est quoi exactement, « le système de la caste oligarchique » ? Doit-on vraiment comprendre cela pour être un(e) insoumis(e) ?

    1. Rodolphe13

      Le système globalisé économiquement et politiquement est au service d’une « caste » soit un groupe de personnes réduit et fermé sur lui composée d’oligarques, en général des hommes blancs richissimes. Le terme a une connotation très russe, il s’agit en quelques sorte des héritiers de la nomenklatura soviétique qui ont racheté pour une bouchée de pain toute l’industrie soviétique jadis nationalisée. « Le système de la caste oligarchique » définit selon moi la mondialisation néolibérale qui maintient au pouvoir et enrichit les possédants, banquiers, marchands d’armes, journalistes et éditorialistes de renom mais aussi hommes politiques aux liens plus que troubles avec le milieu de la finance, qui cultivent un entre soi nauséabond tout en jouant sur les convulsions du monde quitte à les créer si nécessaire. Mon interprétation est peut être erronée, toujours est-il que « non » il n’y a pas besoin de comprendre cela pour être insoumis. Même si ça peut renforcer l’insoumission !

  14. Jean-Paul B.

    Macron s’est enfin déclaré, cela devrait rendre la tache de Hollande un peu plus difficile. Ces deux là pêchent les mêmes voix que la droite et le centre, mais il n’y en aura pas pour tout le monde. Tant pis pour eux ! Cette situation devrait également mettre fin à la fameuse « question » du deuxième tour qui à chaque élection parasite le premier tour avant même qu’il ait eu lieu. Aucun des deux n’y sera et c’est tant mieux pour nous.
    Si nous gardons bien notre ligne, continuons à expliquer avec ténacité notre programme pour convaincre autour de nous ceux qui hésitent encore dans le choix du bulletin et surtout nous récoltons les 500 parrainages, alors tout devient possible. Le peuple a la possibilité de tout faire changer en bien,il suffit qu’il le veuille et c’est à chacun d’entre nous de lui donner le courage de le faire.

    1. j.lou

      Je ne pense pas comme vous. D’après moi Mr Macron est le Tapie de Hollande. Il doit annihiler le mouvement Mélenchon. Je m’explique. Internet offre des possibilités de communication très supérieures aux mode de com que représentaient les partis au vingtième siècle. Et les partis sont en voie possible d’extinction. Comme Jean-luc, je suis sorti très rapidement du PS parce que l’air y était irrespirable, même au plus bas niveau. Le parti communiste à aussi compris qu’il était dangereux de rouler pour Jean-Luc. Alors il se tourne vers Montebourg. Ainsi, si on réfléchit un peu, on peut dire que les partis de gauche sont davantage préoccupés de sauver leur système que de sauver les gens qui dans la classe sociale d’en bas en bavent pour survivre. Au final on essaye de dégonfler le mouvement des insoumis pour avoir une triangulaire à gauche de type Mélenchon, Montebourg, Macron, même si cela fait le jeu des ultras libéraux de droite voire d’extrême droite. Et à la fin tous se feront croqués comme les MMM’s sauf que pour les gens qui ne vivent de leur salaire dans la classe sociale inférieure, ce ne sera pas du chocolat, mais une vrai recul de 100 ans.

  15. julie

    Vu sur le compte twitter de jlm017.fr l’encouragement à #Pesquet pour son envol spatial ce soir. Comme je n’ai pas de compte twitter moi-même, je vous soumets ici ma réflexion. La mission comporte en fait 3 astronautes, une Américaine et un Russe avec seront du voyage avec notre Français. Je trouve particulièrement intéressant que dans l’espace USA et Russie coopèrent parfaitement, mais sur notre planète Terre cela n’a pas la même allure. En plus on pourrait faire remarquer aux pseudo-féministes que l’échec de Hillary Clinton n’a rien à faire avec un refus « sexiste », mais clairement avec un refus de clan et de classe. Bref, pleines de choses à méditer, peut-être auriez-vous le temps de tweeter dans ce sens ?

  16. Pierre Pifpoche

    La « muse de la CIA », couverte par la rubricarde du journal Le Monde, au comportement si infâme et injurieux ne tire seulement, certes, en France, qu’avec des stylos. Mais l’assassinat moral est aussi criminel que l’assassinat physique, dont il peut être, d’ailleurs, souvent le précurseur, comme on l’a vu il y a 100 ans en Europe et comme on le voit encore en Amérique. La description très injurieuse faite du courageux camarade au nom aussi « difficile à prononcer », comme l’aurait dit dans son poème Aragon, que sur l’affiche rouge, me fait vomir de dégoût pour ce journal et ses agents de presse cités, puisqu’on ne peut pas les appeler de vrais journalistes. La seconde feuille paroissiale quotidienne du PS n’y gagnera pas en crédibilité, ni en audience.

  17. Pastit

    Je viens de regarder la vidéo de Chambéry et je trouve que le ton ironique utilisé par Jean-Luc Mélenchon pour traiter les sujets, notamment les propositions LR, est savoureux. Si ce n’est pas fait, une courte vidéo, à faire tourner sur les réseaux, serait la bien-venue : le passage (vers 1H34′ ou 35′) concernant le pseudo-débat de la primaire sur les réformes proposées (nombre des fonctionnaires, cadeaux fiscaux, âge de la retraite) conclu par l’accord général sur la suppression de l’ISF, est excellent en y collant éventuellement la conclusion sur le score mérité des 1,7 % de nantis. Ce serait très pédagogique. Merci d’avance.

    1. Claude31

      C’est fait. Il suffisait de demander.

  18. ganier

    Cher Jean Luc, j’ai suivi avec intérêt le discours sur la sécurité, auprès des professionnels, policiers, gendarmes. Dans le domaine de la sécurité, il y a celui de la sécurité routière. Dans le domaine de la prévention, il y a un barrage du gouvernement actuel pour ne rien faire, et plus particulièrement pour ne pas limiter la vitesse sur le réseau secondaire. Je suis motard, et circule sur de petites départementales. Si je ne suis pas encore mort, c’est parce que, sur ces routes dangereuses, je ne dépasse pas le 70 km/heure. J’ai écrit à la Préfecture (nombreux morts en Deux-Sevres, en 2016) sans résultat. Que faire ? J’ai aussi écrit à la Mutuelle des Motards, sans résultat. Depuis, j’ai changé d’assurance moto/auto. Ce n’est peut être pas un sujet porteur, mais une préoccupation qui devrait être partagée par tous, pouvoirs publics en premier !

  19. r oar

    @ Nicole
    L’oligarchie, c’est le pouvoir des « oligoï », c’est-à-dire, en grec, des « peu nombreux », par opposition au « grand nombre ». Donc l’oligarchie, c’est le pouvoir des 1% d’exploiter et de dépouiller les 99%. On voit pourquoi les insoumis, qui en sont à 151.548 signatures (de personnes réelles et non de simples clics !) sont bien partis pour gagner la bataille.

  20. régis

    Rien à voir avec ce qui précède. Je vous suis et vous soutiens depuis des années, mais une chose me chiffonne depuis longtemps : pourquoi, à peine élu, voulez-vous vous lier les mains avec une assemblée constituante dont rien ne nous dis qu’elle n’aboutira pas à une sorte de 4ème république, ultra démocratique certes, mais aussi paralysante ? Or, un exécutif qui aura pour mandat de rompre avec le diktat des puissances de l’argent sur le politique (c’est cela l’exigence suprême !) aura un rude combat à mener. Les institutions de la cinquième ont été imaginées par un homme qui avait pu constater de près où menait l’impuissance politique en période de tempête, pourquoi ne les utiliseriez-vous pas vous-même, au moins dans un premier temps ? J’ai peur que votre passion pour la Révolution de 89, qui a commencé par une constituante, vous mène à des actions en contradiction avec les exigences du temps.

    1. Denis F

      @ Régis.
      Voilà enfin un commentaire intelligent est incontestablement réfléchi, nous sommes bien d’accord sur le fond de votre réflexion. J’y ajouterais qu’il faudrait un jour expliquer ce que signifie le terme « peuple » autrement que de manière populiste et racoleur. Merci d’avoir dit cela, espérons qu’il en soit tenu compte.

    2. fred04

      Que vive la cinquième, servez vous de la cinquième encore au moins quelques temps, d’autant plus que l’on voit très bien toute la « puissance politique » de nos institutions politiques actuelles ! Merci, je plaisantais, non, je reconnais que ce n’est pas intelligent d’en reprendre encore une louche, vite place à l’avenir.

    3. tasse2the

      Dans l’absolu, votre réflexion ne manque pas d’intérêt. Effectivement, Jean-Luc Mélenchon aurait probablement la tache plus facile pour faire ses réformes en gardant les pouvoirs présidentiels de la 5e république. Mais quid de l’exemple ? Voici un homme qui prône depuis plusieurs années une « révolution » politique et qui se servirait du régime qu’il critique depuis si longtemps pour arriver à ses fins ? Quel serait le message ? Sans faire preuve de beaucoup de clairvoyance, on aurait probablement des « Mélenchon, il a de beaux discours, mais c’est le même que tous les autres, dès qu’il arrive au pouvoir, il fait juste ce qu’il veut, sans tenir compte de ceux qu’ils l’ont élu ». Je ne connais pas personnellement le personnage, mais j’ai quelques doutes que la conscience de Mélenchon (oui, je crois qu’il en a une, contrairement à pas mal de ses confrères) lui poserait quelques problèmes à faire ce type d’entourloupe, et je suis quasiment persuadé que ses amis actuels ne lui pardonneraient pas ce type de comportement.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales