Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

172 commentaires


  1. FAYOLLE Maurice

    Chère Jean-Luc Mélenchon,
    Merci pour votre ressenti exceptionnel sur les Antilles. L’esclavage et l’insoumission raisonnent comme si nous y étions. Après une petite trêve bien méritée, nous repartons tous aux fronts politiques. Il en est un bien concret et local, la recherche de candidats aux législatives 2017. Le PCF a annoncé à Paris son soutien à Jean-Luc Mélenchon basé sur 53% d’avis des adhérents. Leur vote sera-t-il conforme aux déclaration ! Un doute. Au niveau local, le PCF et autres restent toujours ancrés dans la recherche organisationnelle d’un rassemblement à gauche ! Ceci avec candidature à l’appui. Je refuse de recommencer les « fourberies » des régionales, à gauche. Celà mène aux désastre que l’on connais bien avec un programme à géométrie variable et une perspective nulle (45 % de suffrages exprimés). L’implication politique des insoumis est redoutable pour le business politique d’antan. N’ayons pas peur avec le programme « L’avenir en commun ». Il n’y a rien au dessus, même pas le programme du PCF. Etudions les différences pratiques. C’est hallucinant. Convaincre n’est pas négocier avec celui qui paraît le plus fort pour abaisser la barre et compter les troupes des boutiques. Profitons de l’élan national pour rechercher jusqu’au bout du temps imparti (après les primaires de la gôche) administrativement, pour cultiver l’insoumission au plus profond des gens que nous connaissons bien. Les candidatures se…

    1. lilou45

      Je suis moi aussi très très inquiet au sujet du ralliement du PCF à la FI. Dans ma circonscription le PC avait ses 2 candidats, ils acceptaient un candidat de la FI, mais le candidat PC refuse signer la charte. Autre sujet d’inquiétude, le tract national du PCF appelant à voter Mélenchon, aucune mention de la FI, des attaques contre la droite et le FN, normal, et rien sur les cinq ans que nous venons de passer sous la gouvernance PS. Oubliée la loi El Khomri, l’ANI, les traités européens, les engagements militaires, les poursuites judiciaires des syndicalistes. Je suis peut être parano mais ces indices ne me disent rien de bon pour la suite.

    2. Berthier G

      Lisez la page 64 du programme de la France Insoumise sur la financement de la Sécu et vous serez surpris par le nouvel impôt citoyen. Alors la cotisation sociale, que devient-elle ?

  2. Bud Butley

    « l’énigme qu’est la durée du crime qui a été commis et perpétué pendant plusieurs siècles »
    C’est vrai que je n’ai jamais compris pourquoi on se donnait tant de peine à abimer et réduire la quantité du « marchandise ». Lorsqu’on à publié, en Angleterre, les conditions iniques dans lesquelles les gens étaient transportés c’en était fini de la traite triangulaire. Les gens préféraient ne pas y penser et une fois qu’ils ont vu cette horreur, ils n’ont pas réussi a penser à autre chose jusqu’à l’abolition.

  3. Baud

    Monsieur,
    Avant de lire ce blog, je vous dirai du fond du coeur de prendre soin de vous, de profiter aussi des votres et de leur chaleur qui redonne tant d’énergie. Et vous en avez besoin, tellement ! Nous tous qui vous soutenons avec force, sommes à former des voeux de santé et de bonheur en cette fin d’année si éprouvante après avoir tant donné de votre personne. Personnellement je vous en remercie, sincèrement.
    Béarn Insoumis.

  4. Emiliano Puerto

    J’avoue que j’ai un problème avec ces questions d’assurance maladie. Évidemment que ce n’est pas de la faute des malades si ils sont malades (quoique une mauvaise alimentation, la consommation de substances ou un mauvaise hygiène de vie peuvent constituer des causes qui relèvent de la responsabilité des gens). Mais que peuvent faire les médecins contée un rhume, une gastro ou une grippe ? Donner un anti-douleur ou un placebo ? Faut-il vraiment consulter pour cela ? Bien sûr que chaque personne est différente et que ces affections bénignes et banales peuvent prendre des proportions importantes chez certains individus fragilisés. Il y a une forme de déresponsabilisation a rembourser n’importe quoi a n’importe qui. Le principe est louable mais il faudrait au moins sensibiliser les gens pour ne pas gaspiller les prestations. Sans parler des milliards empochés par l’industrie pharmaceutique pour des produits inefficaces et ou inutiles.

    1. Régine

      Et voilà comment on met le doigt dans l’engrenage. Que savez-vous de ces personnes qui selon vous, volontairement, mangent mal, ont une mauvaise hygiène de vie, absorbent des « substances… » ? Que savez-vous de leur histoire, de leur conditions de vie, de leur mal-être, de leur épuisement dans des tâches mal rémunérées et qui ne leur laissent aucun moyen, aucun moment, pour retrouver l’équilibre ? Pourquoi la solidarité ne réparerait pas ce qui est très souvent la conséquence d’injustices sociales ? Réduire les inégalités et donner à chacun les conditions d’une vie sécurisée, apaisée, c’est la priorité. Le reste en découlera automatiquement. Mais en attendant, tous les malades doivent être soignés et pris en charge à 100 %. A écouter, les interviews de Gérard Delpine : « comment sauver la sécurité sociale ».

    2. Tchoo

      Cela revient à valider que les déficits de l’assurance maladie proviennent des assurés. Alors avant d’appuyer de telles faussetés, renseignez vous et vous verrez que votre raisonnement est biaisé.

  5. Isabelle Van Quackebeke

    Jean-Luc,
    En partageant votre ressenti et vos émotions avec nous, vous donnez un autre sens au « I » de FI. C’est aussi la France Intime. Intime avec des compatriotes qui vivent loin de nous et qu’on découvre mieux, dans l’intimité de leur île, de leur passé (qui est aussi le nôtre, et c’est bien de le rappeler), dans l’intimité de leurs souffrances, de leurs besoins, de leur envie de mieux exister, et d’exister tout simplement à nos yeux, en métropole, si loin et pourtant si proche. Intimité de nos émotions partagées à travers vos mots choisis toujours avec élégance, pertinence et raffinement. Même si certains ne voient que des vociférations là où s’exprime la puissance. Intimité de chacun de nous, touché en plein cœur parce que votre partage atteint sa cible, et nous amène à l’empathie, et à la sympathie.
    Merci de nous unir ainsi (et réunir, de plus en plus nombreux à chaque intervention publique et sur le web) car on se met à croire, puis à être persuadé qu’un autre monde est possible, et qu’il existe encore des valeurs humaines à partager en France et sur notre planète. Un élan d’espoir est en phase non plus de création, mais de consolidation. Merci à toute l’équipe de FI, et restez vous-même, Monsieur Jean-Luc !

  6. MD29

    Des vacances énergétiques, tant physiquement qu’intellectuellement ! Vous en aviez besoin, sans aucun doute.
    Une réflexion qui n’a pas vraiment à voir avec votre billet, quoi que. C’est à propos de notre sécu. Beaucoup de gens que je rencontre ne connaissent pas vraiment ce que signifie « cotisations sociales », que les autres appellent charges sociales. On ne leur a jamais expliqué (en particulier à l’école) que ces cotisations sont une part de leur salaire mise de côté pour leur être reversée selon leurs besoins, maintenant (maladie, allocations familiales, etc) ou plus tard (en ce qui concerne la retraite). Il me semble que quelque chose (vidéo, article ?) devrait être réalisé pour qu’au moins les gens ne soient pas dupes quand on leur parle de charges. C’est essentiel pour décrypter les chafouins !
    Profitez bien, prenez soin de vous, on vous attend ici en confiance.

    1. franck rigaud

      Vous avez entièrement raison. La diffusion de cette « novlangue » est insupportable et rempli bien son rôle de travestissement de notre réalité.

    2. Invisible

      La privatisation et la création d’une multitude d’assurances maladie n’ont pas fini de brouiller le message. Ce que les gens voient désormais c’est « Je paie, je veux être servi. » On est très loin de l’esprit mutualiste. Chacun veut juste le meilleur au moindre coût. Je ne sais pas si on va pouvoir tenir face à ça. Les gens ne sont plus les acteurs et les détenteurs de leur sécurité sociale. Ils sont des consommateurs. C’est l’esprit étasunien qui balaie tout sur son passage !

    3. lilou45

      Les vidéos expliquant le rôle de la Sécu, sa naissance, son esprit révolutionnaire, qui sont ceux qui l’ont réellement créer et qui sont ses plus redoutables ennemis existent. Bernard Friot enseignant chercheur, est celui qui a fait le travail de recherche le plus aboutit sur cette institution. Il démystifie toutes les « charges » de la bourgeoisie et du patronat qui veulent faire croire que la Sécu est une entrave au travail. Si Macron, Fillon, Le Pen, Valls et consorts veulent démolir cet outil au service de la classe ouvrière, c’est qu’ils ont compris le véritable sens d’émancipation de la Sécu. Socialiser chaque année 550 milliards € de la plus-value pour les distribuer directement aux ayants droit, retraités, malades etc. Sans passer par la case banque, prêteurs, investisseurs, assurances privées est un acte révolutionnaire.

    4. Sergio

      J’ai parfois l’impression que les liens politiques et privés traduisent parfaitement des solidarités de classe. Par exemple on apprend qu’un conseiller très influent de Fillon, premier-ministrable si ce cauchemar se réalisait, à savoir M. de Castrie, est un ex-pdg d’Axa. Axa ou les assurances-santé privées contre la Sécurité sociale. Cela me rappelle le poste du frère de N. Sarkozy, pdg du groupe « Malakoff » spécialisé dans les placements privés pour financer les retraites. Fonds de pension privés contre le régime général des retraites. Tout a l’air bien malheureusement de se tenir.

    5. Pier 69

      Voir le débat avec Gilles Perret, ajoutée le 18 nov. 2016 sur la chaîne Youtube. Le 9 novembre 2016, Jean-Luc Mélenchon et Gilles Perret, réalisateur de «La Sociale», débattaient ensemble de ce film. Leur dialogue a également porté sur la Sécurité Sociale. Jean-Luc Mélenchon s’est en particulier prononcé pour un système de sécurité sociale unifié.

  7. Michèle Boulangé

    Merci Jean-Luc, de nous permettre de réaffirmer nos valeurs humaines dans ce monde de saccage planifié. Sans culte de la personnalité (contrairement au commentaire d’ami lecteur marxiste), mais par totale gratitude envers votre énorme effort, et la cohérence des propositions mises en oeuvre. Nous savons que les oppositions (ici, et internationales) vont être terribles, mais à un petit niveau comme en groupes, nous ne lacherons pas. Espérant aussi une orientation sans intolérance envers des croyants divers, tentés de rejoindre notre mouvement FI.
    Tous nos voeux de ressourcement prés de la mer et des proches, dans ces jours de havre mérité. Mais si vous avez ensuite un moment de détente ouverte sur l’île, les consciences amies pouvant s’investir ne manquent pas, juste à quelques kilomètres.
    […]

  8. encrier

    « J’évoque les élections en tant que processus central de toute vie politique de la société parce que je n’accepte pas d’autres schémas de conquête et d’exercice du pouvoir qui puisse établir une entrée sérieuse pour un projet durable d’émancipation. »

    Serait ce que l’école de la République aurait failli… serait ce que cette fournisseuse de main d’oeuvre n’aurait accomplie qu’une tâche dans la tâche ?

  9. catherine dumas

    Comme le « non anniversaire d’Alice » il y a le « non Noël » pour d’autres, mais c’est tout de même, hors le coté commercial, le moment de partager avec les autres, ne serait-ce une soupe.
    Je comprend ce que vous ressentez face à cet esclavage qui perdure depuis tant d’années, dire qu’il y en a qui adulent ce « naboleon », ce criminel, tout petit rigide peut être à talonnette lui aussi. Tiens, San Fransico revisite les droits de l’homme, qu’en pensez-vous ? Bonnes Fêtes et bonnes réflexions.

  10. LEON

    Mon soutien actif à la candidature de Jean-Luc Mélenchon s’est construit dès 2012 et renforcé depuis. Je diffuse largement « l’ère du peuple » et « l’avenir en commun ». J’en achète des exemplaires que j’envoie, accompagnés d’explications à des parents et amis et à des connaissances plus lointaines. J’ouvre et anime des discussions partout où je le peux. Et je fais aussi des dons de soutien à la campagne. Bien qu’issu d’une famille ouvrière, j’appartiens à la classe moyenne, car le temps a passé. Je m’adresse donc surtout à cette frange de l’électorat qu’il faudra bien convaincre aussi pour gagner. Cela consiste à combattre idées fausses et images qui font d’abord barrage dans ce milieu à l’explication et à la réflexion. Lisant dans Médiapart « Poutine, boulet russe de Le Pen, Fillon et Mélenchon », j’ai aussitôt rétorqué par 2 commentaires dénonçant un amalgame scandaleux qui vise clairement l’obtention d’un impact négatif sur la progression de « l’avenir en commun » dans les esprits et sur la campagne. […]

    1. semons la concorde

      Pas d’attaque frontale contre les media. Depuis 3 mois, il est clair qu’ils ne parlent pas des projets de la FI. Il ne faut pas insulter l’avenir en se fâchant avec le PS et les autres. Depuis que j’ai compris que notre abonnement a moins d’importance que les actionnaires et les renflouements d’argent public, la conclusion est simple à tirer : pas de réabonnement pour 2017 en ce qui me concerne. Après, chacun fait ce qu’il veut !

  11. Jean-Paul B.

    Bonjour Jean-Luc Mélenchon, bravo et merci pour vos explications et propositions.
    Je vous encourage à continuer de démasquer sans relâche le « vrai » programme de Fillon, de Le Pen et le moment venu du candidat du PS, en les illustrant toujours par les retombées réelles de leurs propositions (Sécu, Code du Travail, Retraites,etc.) pour la majorité des gens. Ayons confiance, le climat de cette campagne présidentielle fait apparaître des signes encore plus encourageants que celle de 2012.

  12. Christophe

    Je me demande comment nous allons faire quand sur Facebook les communistes monopolisent les sujets et leur politique en allant jusqu’à défendre la dictature ! J’étais aux débuts du Parti de gauche et du Front de gauche et j’ai senti la pression communiste jusqu’à ce que les affiches du Front de gauche éditée soient signés « Parti communiste ». Il y eu ensuite les accords des communistes avec les socialistes pour garder leurs élus, ce qui fut difficile à avaler. Aujourd’hui, tout recommence. Je ne cache pas mon inquiétude même si le soleil des îles peut faire relativiser la tension qui règne sur Facebook. Je défends au possible le programme de Jean-Luc Mélenchon, mais les communistes font comme d’habitude avec deux ou trois vieux mélancoliques de l’ère soviétique pour limiter les idées à la défense des dictateurs passés. S’opposer est risquer de se faire exclure ! Une pensée unique bien connue mais que je trouve insupportable aujourd’hui au regard du temps qu’ils ont pris pour rejoindre les insoumis. Si la pensée communiste ancienne doit monopoliser les lieux d’expressions, je ne pourrais voter Jean-Luc Mélenchon de peur de voir arriver des communiste en masse au gouvernement et à l’assemblée. Je crains que les insoumis servent de passerelle pour remettre des élus du PC. Bien à toi.

    1. Invisible

      Quels dictateurs du passé, SVP ? De le savoir permettrait peut-être de lever un malentendu.

    2. lilou45

      @Christophe
      Je ne suie pas d’accord avec le fait que les communistes du passé aient soutenu des dictatures. La France et ses hommes politiques en ont soutenu des pires, et aujourd’hui encore. Lors des élections de 1945 le PCF rassemble 30% des suffrages, de Gaulle est obligé de prendre des ministres communistes, sur des strapontins. Le travail, la production industrielle, l’économie nationale, l’armement. Sur ces strapontins ils ont réussi à créer la Sécurité Sociale, les conventions collectives (Ambroise Croizat), le statut de la fonction publique (Maurice Thorez), la nationalisation du gaz et de l’électricité, du rail (Marcel Paul). Ces communistes là ont montré ce qu’ils savaient faire et au XXIe siècle les réformes mises en place sont toujours là. La droite, le FN, le PS ont montré ce dont ils étaient capable et là, y a pas photo.

    3. Roland011

      Toujours curieux cette ritournelle de taper sur les communistes (précision, jamais adhérent) ou certes de nombreuses énormités ne plaident pas trop au crédit de… Mais, jamais de dénonciations du régime USA qui a en permanence soutenu les régimes très de droite, y compris les dictatures militaires (voir fomenter des coups d’états). Ils, les USA, n’ont jamais soutenu des gouvernements progressistes, ils les ont même toujours combattus. Mais silence radio, point aveugle (avec d’autres) du débat. En résument grossièrement : communisme = dictature = gauche et capitalisme = droite = dictature militaire ou fachisme. Quant on veut prendre des raccourcis !

    4. PIETRON

      Alors 53% des adhérents du PCF auraient pensé à la passerelle pour remettre des élus du PC via le soutien à JL Mélenchon ! Étrange pour le moins. Sans le PCF, je parle du PCF « faucille et marteau » (avec la grande CGT), un grand nombre d’acquis dont bénéficient encore les gens aujourd’hui n’auraient pas eu à être défendus car, tout simplement, ils n’auraient pas existé. Qu’on le veuille ou non le PCF précité est un pan central de l’histoire des luttes en France. C’est ainsi.
      Pour les dictateurs soutenus, encore faut-il s’accorder sur cette qualification (dictateur). Quand on mène un combat de classe pour une société sans classes et plus juste, pour l’occident et ses moyens de communication, les dictateurs sont ceux qui mènent ce combat. Quand le capitalisme déclenche 2 guerres mondiales (100 millions de morts), spécule au point de causer la mort de faim d’un enfant dans le monde chaque minute, sacrifie des millions de travailleurs sur l’autel du profit à l’échelle de la planète, etc. ce serait donc des « démocrates », des épris de liberté et d’égalité qui le soutiennent ! Il faut bien plus d’un siècle pour atteindre le « communisme » finalité d’étapes successives dont le socialisme. Aucun pays n’a jamais été communiste comme, à tort, sont qualifiés le pays de l’ex bloc de l’Est. La Corée du Nord est une dictature (antinomie du communisme). « Plutôt Hitler que le front populaire ». 60 millions de morts. L’occident démocratique peut être…

    5. René-Michel

      @ Pietron
      « Qu’on le veuille ou non le PCF précité est un pan central de l’histoire des luttes en France. C’est ainsi. »
      Un pan central qui à force d’erreurs, d’abandons et de trahisons opportunistes est passé en un peu plus d’un demi siècle de 800 000 adhérents à guère plus de 40 000 et qui refuse toujours de l’affronter avec franchise. C’est un fait et c’est ainsi.

  13. amina salmon

    Bonjour Jean-Luc Mélenchon,
    Maintenant que vous connaissez bien l’outil internet, il faudrait pour chaque débat en 2017 avec vos interlocuteurs et candidats prendre justement des arguments de leurs contradictions, avec dates et sources pour les battre sur leurs propres mensonges, courage.

  14. Anne B

    Merci Jean-Luc Mélenchon, pour un investissement de cette envergure !
    Vision globale du monde, qui est au-delà des mots, tout autant du domaine de la sensation, de l’intériorité, avec vos compétences visionnaires, charismatiques, humaines. Je ressens dans ce projet de la France Insoumise, la voie de l’unité que recherche, consciemment ou inconsciemment, tout être humain, celle de l’évolution de l’humanité. 2017, un tournant, un mouvement, où politique et spiritualité se doivent de fusionner, alors que l’obscurantisme veut garder ses prérogatives. Pour la vie sociale et sa liberté, vive la laïcité ! Vive les valeurs spirituelles d’amour, de justice, de solidarité, d’égalité qui n’appartiennent pas aux religions, mais à la nature même de l’être humain sur sa voie de lumière, de conscience. Vous êtes bien le guide de la situation pour l’éveil citoyen ! Tous mes encouragements pour vos vidéos super éclairantes que j’essaie de faire connaître selon mes possibilités.
    La France, Jean-Luc Mélenchon – 6° République, deviendra le phare dont la planète a besoin. En attendant, bonne fin d’année, dans le ressourcement de la détente !

  15. PIETRON

    « réalité sociologique appelée peuple, après l’ère de la classe ».
    Il me semble que le capitalisme, même s’il a modifié sa forme dans le mouvement de l’histoire (capitalisme financiarisé et mondialisé), reste le même dans ses objectifs via le profit maximum à court terme. Si la corbeille (spéculation) permet l’accumulation du capital, sans producteurs et armée de réserve de chômeurs, cette accumulation serait impossible. Le capital a besoin pour survivre de rogner sur le travail. Il a besoin de continuer d’exploiter par les bas salaires pour survivre. Peuple certes, mais le capital pense « classes ». La société de classes est son passeport pour le profit. Le peuple est la déclinaison de toutes ces classes. Warren Buffet, le magnat américain, en 2012, déclarait que la lutte des classes existait et que sa classe était en train de la gagner. Les classes populaires (ouvriers et employés) sont largement majoritaires. C’est d’eux dont parlait Warren Buffet.
    Pour exemple, c’est bien de ce coté là que la droite (PS-LR-FN), servants du capital, tape dur avec l’UE (loi travail, actionnariat, privatisations, protection sociale…) Au sein du peuple les intérêts sont contradictoires également. Autant il est bien que le peuple s’émancipe, autant cela ne pourra se faire sans la prise en compte des intérêts de classe. Jusqu’à l’unification du peuple via une société sans classes (une lutte qui dure depuis les 4 siècles d’existence du capitalisme sous ses…

  16. thery

    Bonjour Mr Melenchon. Je vous suis avec le plus grand intérêt depuis 2007 et vous devenez de plus en plus indispensable dans cette société qui devient cinglée. Vous avez raison, un peu de recul et de repos vous fera le plus grand bien car il va falloir de nouveau être au taquet comme a la dernière présidentielle (meetings, conférences, la presse, les TV). Enfin bon courage nous sommes de plus en plus avec vous et vous suivre !

  17. Yvelise Nedellec

    Merci pour tout ce que vous faites pour le mouvement des Insoumis, on ne pouvez pas avoir meilleur porte parole que vous, je vous admire.

  18. Negrello Fabien

    Merci. Pour vos mots et vos engagements, ne nous décevez pas ! Nous croyons en vous !

  19. andre mazingue

    A propos du langage Chafoin. Je vous propose un cours de décryptage de cette langue. Tapez sur votre moteur « langue de bois contrepied » c’est hilarant et instructif. La vidéo explique que l’on supprime les mots négatifs pour nous empêcher de penser par exemple comment lutter contre « un plan de préservation de l’emploi ». Qui peut être contre ? Alors que cela signifie dans notre langage « licenciement collectif ». Tous les mots de la langue chafoin sont répertoriés et classé. Oxymores comme la flexisécurité, pléonasmes comme le tri sélectif et bien d’autre catégories. Bref on se marre. Le champion toutes catégorie c’est Macron. A noter que Jean-Luc Mélenchon n’utilise jamais cette langue ce qui fait son succès.

    1. lilitte

      Allez voir des vidéos de désintoxication de la langue de bois sue le site de Franck Lepage. Un délice à consommer sans modération et à diffuser.

  20. BROSSE

    Lourde erreur de notre candidat en se cantonnant sur les questions franco-françaises. La mondialisation capitaliste, la destruction de l’Irak, de la Libye, l’échec de la diabolisation du gouvernement syrien avec la libération d’Alep, grâce au soutien de la Russie, enfin l’irruption en Europe de la violence terroriste aveugle ont modifié la perception de l’opinion publique des questions politiques. Ces nouvelles réalités mondiales ont souligné la faillite de establishment dont l’élection de Trump est le symptôme. Si JL Mélenchon ne sort pas du marigot électoral français en prenant nettement position dans les questions internationales dont l’écologie planétaire et le désarmement nucléaire constituent des axes supersoniques il sera banalisé et englouti dans la bouillie social-démocrate et la grisaille électorale médiatique. Plusieurs candidats (Fillon, Le Pen et Macron) l’ont compris mais Fillon et Macron n’auront probablement pas le courage de renverser la table. Pour arriver au second tour il faudra bousculer les postures et le jeu habituel des petits problèmes domestiques qui n’intéressent plus grand monde, tellement les mensonges sarko-hollande ont des effets délétères, tellement les gens attendent sinon de la grandeur du moins un grand dessein.

    1. Régine

      Avez-vous écouté les discours de jean-Luc Mélenchon ? Avez-vous lu ses livres ? Avez-vous lu ses notes de blog ? Si oui, il est incroyable de vous entendre dire « si JL Mélenchon ne sort pas du Marigot électoral français en prenant nettement position dans les questions internationales dont l’écologie planétaire… »

    2. JeanLouis

      Et il me semble, comme Régine, incroyable aussi de penser que Le Pen peut renverser la table. Quand à penser que « Fillon , Le Pen et Macron » sont en réaction contre la mondialisation capitaliste, contre « les nouvelles réalités mondiales » qu’ils auraient bien saisi les enjeux de « l’écologie planétaire et le désarmement nucléaire », je me demande où vous trouvez vos informations. Oui écoutez et lisez JL Mélenchon et tous ceux que vous citez et vous verrez les différences !

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales