Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

168 commentaires


  1. Kari

    @Marco polo
    Merci pour votre réponse. Vidéo FAQ, VIème république, à la 11eme minute il dit « je partirai, je serai peut être candidat, mais ça m’étonnerait ». C’est peut être la base. Mais en même temps je voulais élire un président qui allait donner une nouvelle base stable pour mon pays, économique, sociale pendant au moins 5 ans, montrer aux gens que la gauche quand elle est vraiment de gauche ça fonctionne. Aidez moi ! Je sens ma main se ganter de noir et aller voter Hamon aux primaires. Bonne continuation à tous.

    1. Nicks

      Une constituante ce sont des années de travail. Nul doute que Jean-Luc Mélenchon sera s’il est élu, à la tête du pays le temps qu’il faudra pour le relancer et le doter d’institutions plus démocratiques. Lui a des chances de gagner, ce qui n’est pas le cas de Hamon, qui par ailleurs a démontré que ses convictions étaient peu solides puisqu’il a été au gouvernement et fait un député très peu en rébellion.

    2. Francis

      On peut vous aider en vous suggérant de lire les écrits de JL Mélenchon ou il s’explique en détail sur la 6ème République. Vous semblez avoir peur du vide. Ce n’est pas du vide qu’il faut avoir peur mais de l’inertie. La construction d’une nouvelle république sociale est un processus dans lequel le peuple a la place centrale. Les institutions doivent être au service du peuple et non l’inverse. L’ élection de JL Mélenchon à la présidence est le passage obligé pour enclencher le processus constituant et donner au pays des institutions démocratiques et stables. Une fois ces institutions installées, il s’en ira comme c’est normal qu’il le fasse si la nouvelle constitution supprime le poste de président de la République.

  2. Le Penseur Disparu

    Je suis heureux de voir que Jean-Luc Mélenchon pourra bel et bien faire ses propositions lors des présidentielles. Son style est indéniablement à part et ses idées (plutôt communistes, nous en convenons tous) ont un impact variateur sur les électeurs. Il est rassurant de voir que les élus sont encore assez lucides pour parrainer ce genre d’initiative qu’est le mouvement de la France insoumise.
    J’aurais une remarque néanmoins à faire, concernant l’ensemble des articles présentés. Mr. Mélenchon doit absolument se mesurer sur les dépenses publiques prévues par son programme. Ses propositions sont toutes louables, voir utopistes à des moments, mais il doit regarder la réalité en face. La France a 60 milliards de retard sur l’Allemagne, en terme de budget. Elle n’est pas (ou plus, pour les nostalgiques) en mesure d’ouvrir les vannes et de dépenser à tout va. Alors oui, des secteurs tels que la santé ont besoin d’un coup d’investissement, mais la richesse ne s’invente pas. On peut cependant la trouver ailleurs, l’importer en rendant le pays attractif pour les investisseurs. En cela je crois, Mr. Mélenchon. Nous serons obligés de privatiser des secteurs tôt ou tard, car le monde tourne ainsi, et à force de croire qu’on peut être meilleur que les autres en campant sur ses acquis, on flambe un peu beaucoup, jusqu’à la rupture. Équilibrons la balance, pour que l’Etat s’ajuste à l’actuel et que les Français en profitent, nous voulons la même chose au moins sur…

    1. Nicks

      Les 60 milliards peuvent être trouvés par la lutte contre l’évasion fiscale. C’est un cheval de bataille du programme l’Avenir en commun qui ne dessine pas une France bolchevique, mais une République sociale, souveraine et laïque, tout le contraire de ce qu’on amené les politiques néolibérales que vous prônez.

    2. DD

      Rien que l’évasion fiscale, c’est au bas mot 80 milliards par an. Non l’argent ne manque pas, il est juste dans les mauvaises poches. Celles que le pouvoir actuel se refuse de fouiller.

    3. Donato DI CESARE

      De 1981 à 2016, le PIB/habitant (richesse produite divisée par le nombre d’habitants) est passée de 9 000€ à 34 500 € et pourtant, pendant ce temps, les services publics se délitent, les retraites baissent, on doit travailler plus longtemps, tout coûte plus cher, la classe moyenne paie plus d’impôts… Alors, qui capte la richesse, n’est-il pas venu, le temps, de mieux la répartir ?

  3. Vassivière

    Dans le supplément CommunisteS, encarté dans l’Humanité du 11 janvier mais édité par le PCF, le journaliste et historien Gérard Streiff rapporte ainsi les propos du numéro un du PCF lors d’une rencontre des secrétaires fédéraux du parti, le 4 janvier, place du Colonel-Fabien : « Pierre Laurent [a rappelé] « qu’il n’a jamais été question d’accord pour les législatives avec France insoumise, et il n’y en aura pas. Ce qui est primordial aujourd’hui pour les communistes, c’est d’apparaître nationalement dans toutes les circonscriptions. […] Il faut aller à la bataille dans un esprit constructif, en appelant à voter Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, et pour les candidats soutenus par les communistes aux législatives. »

    1. gege

      La déclaration de P. Laurent est fort intéressante car c’est faire cavalier seul encore une fois en refusant la charte qu’un nombre de communistes ont signé en rejoignant la France insoumise et parfois être candidat aux législatives. Que signifie cette position pour le deuxième tour ? Prépare-t-elle déjà des arrangements divers ? Si Jean-Luc était élu il faudra bien une majorité de députés pour appliquer ce programme. Que fera le PC avec son esprit constructif en question ?

  4. Jacques A

    Le passage en force qu’impose i-télé dans sa « promotion Macron » décomplexée, persistante et outrageuse mériterait une mise en demeure du CSA. Aujourd’hui il s’agit de mettre en avant les bus dits « Macron ».
    Hier il était question de l’aimable attention qu’avait eu le poulain de la chaîne envers les gens qui n’avaient pas pu entrer par manque de place lors d’un meeting à Quimper. Il a fait du sous-Méléchon en disant « merci » et « vous aurez des places prioritaires pour le prochain meeting » puis il est entré se réchauffer. L’honnêteté de cette chaîne aurait été de diffuser cette même info pour chacune des réunions publiques de notre candidat, puisque non seulement il remercie mais passe une belle partie de son audition face à ceux de l’extérieur. Ce groupe désormais détenu par Bolloré (c’est certainement l’explication principale) est devenu imbuvable.

  5. Alain Valbert

    Excellente intervention de Jean-Luc au grand jury LCI-RTL dimanche midi. C’était concentré, punchy en diable, et avec une bonne dose d’humour. N’empêche que le soir même sur la même LCI, il y avait la rediffusion d’une émission « Grand Jury », plus ancienne, avec… MLP ! Vous pouvez vérifier, c’est toutes les nuits (avec Marion Maréchal Le Pen en alternance) depuis 3 semaines, parfois vers 3h du matin. Avec pour titre « programmes de la nuit » donc échappant peut-être au décompte du CSA ?

  6. chan

    Une de Libération ce matin sur les macronise(e)s : pourquoi ils marchent. Un des sens du verbe marcher, c’est se faire avoir…

  7. ouboudiou

    Attention sur France Inter ce matin il a été dit que Sabrina Aurora travaille dans un hôpital sans service d’urgence, contrairement à ce qu’elle dit dans sa vidéo, il faut vite éclaircir ce point et dire qui a menti.

  8. JP Ménard

    Je suis le 207637ème à soutenir Jean-Luc Mélenchon, je ne suis donc pas un ouvrier de la 1ère heure et c’est la récente intervention de Jean-Luc Mélenchon au Mans qui me fait faire cette démarche. Je n’avais pas été convaincu par la démarche initiale de Jean-Luc Mélenchon pour sa déclaration de candidature. J’ai lu au fil des mois ses écrits, l’ai écouté un peu moins mais ai été toujours intéressé par le contenu.
    Au Mans, l’intervention de Jean-Luc Mélenchon sur les questions de santé et de protection sociale m’ont convaincu. Il est indispensable de le soutenir. En faisant référence avec chaleur et humanité au film de Gilles Perret « La Sociale », Jean-Luc Mélenchon a touché juste et bien. J’ai lu avec grand intérêt dans le dernier numéro de « Fakir » un article de François Ruffin sur « l’autre France insoumise », témoignage de deux femmes salariées qui viennent voir le film « Merci Patron » et qui votent FN. Elles ne sont pas racistes mais désabusées. L’enjeu de la France insoumise c’est de s’adresser à ces personnes respectables. Si nous réussissons cela, la victoire sera au bout du chemin.

  9. Baillet Gilles

    Il est dit aussi qu’elle y a travaillé mais n’y travaille plus parce qu’elle est fait maintenant son internat dans une clinique du 12ème arrondissement. Hirsh ne dément pas ce qu’elle dit mais ne veut pas « aggraver la situation. » C’est démenti qui n’en est pas un…

    1. ouboudiou

      Sur France inter ils ont qualifié à la fois Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon de « populistes » dans le même sac. Et Macron n’est pas qualifié de « populiste ». C’est scandaleux et cela va être très dur pour Jean-Luc Mélenchon, le système médiatique est contre lui. Là en ce moment, la percée de Jean-Luc Mélenchon commence à intriguer et effrayer donc il faut moins de buzz et plus de synthèse et de rationalité chiffrée sur les propositions.

  10. Invisible

    Ce matin sur France Inter, Dominique Seux n’a pas manqué d’audace dans la désinformation. Il veut nous faire croire que les complémentaires santé inventées par Sarkozy et frère, et rendues obligatoires au travail sous Hollande, ont quelque chose à voir avec les mutuelles, chères à l’esprit de gauche. Et parallèlement, la dénonciation des « inexactitudes » de Sabrina Aurora dans sa vidéo ainsi que la qualification de Mélenchon sous le terme d’extrême-gauche montrent bien que les hostilités font rage comme pare-feu à la France Insoumise. Je crois que nous avons intérêt à miser sur les vraies valeurs et non sur des vidéos gadgets d’une génération qui adore principalement le buzz et la renommée vite acquise. Réserver de vraies salles populaires, accueillir, ne pas frimer, ne pas jouer au plus malin, ne pas faire semblant. Être plutôt que paraître. Ou sinon, c’est pas la peine.

  11. semons la concorde

    Peut-on retrouver le débat sur la constituante et la 6e république ? (1er n° de l’Université populaire ) ?

    1. Anne B.

      La voilà. Le n° 2 dans une quinzaine, il me semble. Une très bonne série encore ! Merci à toute l’équipe.

  12. Dimitri Papachristou

    Élevé dans une famille croyante militante de gauche, moi même engagé, je me retrouve pleinement en total accord avec le, programme que vous défendez. Je vous ai soutenu en 2012. A l’heure ou nous devons faire priorité à ce qui dans le programme nous unis, une chose me chagrine et me fait penser à la stratégie socialiste des années du programme commun avec Mitterrand à savoir affaiblir l’audience des communistes et des autres formations de gauche en ne présentant pas des candidats communs (Ecolo, FG, FI, NPA, PC, vrai socialistes etc de gauche évidemment).

    1. jnsp

      @Dimitri Papachristou
      Bien sûr qu’il faut refuser toute alliance avec les appareils (Ecolo, NPA, PC). Si Jean Luc veut persuader les électeurs qu’il a une démarche sincère il faut au moins qu’il refuse toute alliance avec ces appareils. Tous plus corrompus les uns que les autres, soutenant des propositions intenables et impopulaires. Sauf évidemment si vous voulez faire monter Marine Le Pen.

  13. pichenette

    Les personnes qui s’impliquent et constituent la France insoumise adhèrent au programme l’avenir en commun sans être encartés. Ceux qui sont encartés n’ont pas à faire valoir leur carte en y adhérant en tant qu’individus, en soutenant la candidature de JL Mélenchon et celles des législatives ! Une charte existe, on la signe ou on ne la signe pas (y aura-t-il des modifications ?)
    Quant à France Inter, c’est assez troublant, pour ne pas dire un peu lamentable, à chacun de tourner le bouton. Propagande peu démocratique ?
    La dernière intervention de JL Mélenchon au Parlement Européen est un souffle qui balaie toutes les plates vilénies. Heureusement qu’il y a ce réconfort moral dans ce ramassis de violences et de bassesses, beaucoup de bêtises chez les intelligents. Et tous ces êtres humains égarés dans des exils forcés, glacés grâce à la belle lâcheté des gens de pouvoir !

  14. HERTE07

    La vidéo de Sabrina Aurora est malheureusement mensongère d’après Martin Hirsch, invité sur France Inter à l’émission le téléphone sonne. Vers 31’30.

    1. Michelp

      Je pense que vous allez un peu vite. Madame Sabrina Benali a répondu à ces accusations de mensonges, qui sont pour le moins infondées. Quant à M. Hirsh, déjà bien embarrassé hier soir pour reconnaître que sa proposition pour la sécu. était la même que celle de la FI, il semble qu’il doive mieux se renseigner sur son personnel.

    2. Salabert

      Un article dans le « Huffington Post » remet les choses au point et contient la réponse de Mm Sabrina Aurora. Alors c’est qui les menteurs ?

    3. ouboudiou

      Martin Hirsh a menti, France Inter semble avoir fait son boulot pour élucider cette « polémique », mais il faudra vérifier si France Inter dira clairement la vérité demain matin.

  15. Diane

    Facebook, Youtube, internet, conférences, même très bien, ne suffiront pas à toucher ou réveiller suffisamment de monde. Pour le premier tour, il faut réfléchir dès maintenant à des tracts très bien faits à mettre dans les boites aux lettres. En 2012 j’ai pu constater un impact que je n’aurais jamais imaginé dans mon coin relativement droite-centre. 1/5ème des voix, alors faisons ce qu’il faut dès maintenant, je suis prêt pour la tournée.

    1. gracchus

      J’insiste. « le chat » génère de l’empathie, et oppose simplement une équipe et un esprit essentiellement bénévoles aux staffs professionnels, rémunérés pour driver n’importe quel cheval.
      Par contre je sature, je n’arrive plus à suivre, trop de Net, et la FAQ c’est le pompon. Jean-Luc a mauvaise mine. Il a l’air énervé (on le comprend), et le ton n’est pas sympathique (sans parler du chat et des pseudos). Il me semble, comme à d’autres intervenants, qu’il faudrait se recentrer. Le Net n’est pas le centre du monde, et Jean-Luc s’épuise à parler pendant des heures, alors qu’il suffit de mettre en avant le programme. Une équipe de modérateurs (on a déjà souvent demandé un forum) rappellerait utilement et pédagogiquement les chartes, les points-clefs et les chapitres des fascicules qui trônent sur le mur derrière lui.
      Quant aux camarades du PCF, faisons confiance aux 53%, et débattons dans les groupes d’appui !

    2. ouboudiou

      Il faut absolument se recentrer sur l’essentiel : une nouvelle rubrique plus synthétique « objectifs sur 5 ans » ouvrant sur pas plus de 10 grands objectifs cohérents, réalistes, atteignables et mesurables. 3 principaux objectifs : paix, sauvegarde de la terre, prospérité et efficacité économique. Un objectif de ce type est difficilement contestable et très peu sujet à polémique (il est ni de droite ni de gauche, il est universel) et c’est la démonstration de l’atteinte de l’objectif qui peut convaincre. Chaque objectif doit être mesurable et pouvoir être conforté sur le plus long terme.
      En synthèse, pour chaque objectif, en vidéo, parler dans ces termes : pourquoi cet objectif est important, et, si on le poursuit inexorablement, pourquoi c’est positif pour tous les gens notamment économiquement ? Quels sont les moyens pour atteindre l’objectif et quelles sont les contraintes qui pourraient en empêcher la réalisation, comment lever ces contraintes en toute sérénité. De plus, un déroulé de programme expliquant la marche qui va suivre l’élection, planning maîtrisé et chiffré qui démontre la progression des objectifs notamment en termes de prospérité pour tous et d’efficacité économique. Anticipation des objections, écoute, réponses et précisions au cours de la campagne électorale.

  16. HYBRIS

    @Nicks
    A propos de la primaire du PS. Les primaires ouvertes portent une logique de fonctionnement qui induit une droitisation du résultat. Et ceci par l’effet combiné de deux facteurs. Les classes populaires y participent très peu et les médias ont presque tous un fil à la patte et leur petite musique amplifiée par des sondages appropriés, promeut toujours les choix de l’oligarchie.
    La primaire actuelle intègre un variante. Une fraction de la mouvance sociale-libérale joue sa partie hors du PS. Macron a pris de l’avance. Feu de paille ? Nous verrons. Grande presse, radios et télés font sa pub sans vergogne et tendent à ringardiser la consultation. Valls pourrait en être plus fragilisé que Hamon ou Montebourg. L’hypothèse que l’un de ces deux derniers puisse l’emporter n’est pas à écarter. Double avantage dans ce cas pour nombre de barons d’un parti en déliquescence : consolider la position de Macron, le sauveur qu’ils seraient prêts à rallier, et jeter un leurre habillé de gauche sur la route de Jean-Luc Mélenchon. Personne de la FI n’aura l’idée saugrenue d’aller se perdre dans cette mascarade.

  17. LEON

    « Double avantage dans ce cas pour nombre de barons d’un parti en déliquescence : consolider la position de Macron, le sauveur qu’ils seraient prêts à rallier, et jeter un leurre habillé de gauche sur la route de Jean-Luc Mélenchon. Personne de la FI n’aura l’idée saugrenue d’aller se perdre dans cette mascarade ».

    Il faut le souhaiter. Des barons et aussi de simples élus « du parti en déliquescence » songent qu’avec Macron ils garderont leur strapontin carriériste. C’est humain, n’est-ce pas, même si c’est assez éloigné de l’intérêt général. Hamon ou Montebourg, le leurre habillé de gauche, oui. Le chiffrage de Hamon peut le déshabiller ?

    1. HYBRIS

      « Des barons et aussi de simples élus »

      Oui bien sûr, aussi de simples élus. Mais les barons donnent le la, car ils sont les maîtres des strapontins. Le carriérisme est un mal naturel qui peut pervertir n’importe quelle organisation à finalité altruiste. C’est bien pour cela que la question de la limitation des mandats dans le temps et dans l’espace est une nécessité incontournable. Partout et pour tout le monde.

  18. Sébastien

    Merci Jean-Luc une fois de plus pour ce billet éclairé et roboratif.
    Pour ma part j’appelle toutes les bonnes volontés à gaver de commentaires positifs tous les articles en lignes au quotidien dès qu’il est question de JL Mélenchon et de la France insoumise, pour à la fois éclairer les indécis, galvaniser les gens, remettre la vérité en place face à certains commentaires mensongers ou délibérément nuisibles, etc. Nous sommes une force qui se déploie partout et nous devons convaincre sur toi les fronts. Ça ne coûte pas un centime mais ça participe à la victoire que nous appelons de nos voeux ! Amicalement.

  19. jacques bohly

    Bravo et merci pour le sous-titrage en direct à Florange.
    Une suggestion. Dans le parcours du CAP à l’école polytechnique, mais aussi dans la formation « classique » universitaire, donner la possibilité d’effectuer un parcours en plusieurs étapes, c’est à dire de revenir dans un parcours de formation, après une ou des expériences professionnelles.
    une autre suggestion. Pour permettre de poursuivre la construction du programme, joindre des espaces de débats au site jlm2017.fr par exemple avec le programme en ligne, mais que chaque mesure puisse être commentée, ou bien en complétant le site avec un forum thématique (je sais qu’il faut du monde pour s’en occuper, mais je suis sûr qu’il y aura plein d’insoumis volontaires).

    1. Ascalon

      Je trouve au contraire que le sous-titrage en direct est le type même d’une fausse bonne idée.
      En effet, même pour les mal-entendants, ou les non-entendants, cela n’est pas convainquant. Ils n’entendent pas le son, et lisent le texte. OK. Seulement, contrairement à l’interprétation en langue des signes, il y a un décalage très important avec l’image, et donc les émotions exprimées par le langage corporel. Du coup, l’intérêt d’une vidéo est nul ! Une retranscription seule du discours serait plus facile à lire. Ou un podcast mp3.
      Et pour les autres, c’est l’horreur. L’attention est déja distraite par les zombies attablés sur la scène, le regard vide, simulant une prise de notes dont on ne comprend pas l’intérêt. Puis par ces 3 lignes de texte truffées de fautes d’orthographe, de grammaire et d’accord. Mais le plus épouvantable, c’est le décalage important. Vous lisez ce qui a été prononcé plusieurs secondes auparavant, oubliant d’écouter ce qui est prononcé, tout en l’entendant quand même. L’impression est la même que lorsque l’image et le son sont décalé, en pire. Mais le ponpon, on ne peut pas retirer ces sous-titres (du moins je n’ai pas trouvé comment le faire sur un IPad).
      Par pitié arrêtez ce gadget débile ! Impossible de regarder ces vidéos plus de quelques secondes sans se faire des noeuds au cerveau. Preuve également que personne ne les regarde sérieusement et complètement, sinon je ne serais pas le seul à râler.

    2. Sergio

      @ascalon
      Vous n’exagerez pas un peu ? Le décalage ne compte pas tant que ça pour les « bien entendants », d’où l’absence de remarques à ce sujet sur le blog. Pour les mal entendants je pense effectivement qu’une transposition en langue des signes serait préférable pour les raisons que vous donnez. Quant aux « zombies » il est au contraire naturel et humain de sourire quand on se voit à l’écran et beaucoup demeurent remarquablement attentifs et concentrés quand la caméra se déplace. Imaginez-vous une heure trente avec la seule image de Jean-Luc ? Pour les invités sur le plateau, je suis partagé. Est-ce pour montrer aux Cahuzac et consorts que Jean-Luc n’est pas « seul » ? En tout cas merci à tous les militants qui permettent ces vidéos.

  20. Invisible

    Notre radicalité est grande et belle. Toutefois, en bas à gauche on se demande comment fermer (au profit d’une sécu unifiée) toutes les complémentaires de santé obligatoires en entreprise qui se sont désormais implantées grâce aux forces conjuguées de Sarkozy et Hollande ? Comment revenir en arrière ? On se souvient de tous les défilés de plaignants qui se sont succédés en 2012 pour défendre leur boutique, toutes ces sortes de « pigeons » et autres volatiles auxquels Hollande n’a pu que faire plaisir et s’incliner devant leurs doléances. Comment résister à leur plainte, à leur insistance et à leur savoir-faire en communication, voire à leur marchandage, ou chantage ou menace lorsque vous serez élu, Jean-Luc ? Et comment contenir la colère casseuse de la FNSEA lorsqu’elle se déchaîne au moyen de ses engins agricoles aussi gros que des tanks ? Notre appui agricole, quoique sincère et fougueux, est mince comparé à celui du syndicat majoritaire…

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales