Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

227 commentaires


  1. Nathalie

    Bonjour M. Mélenchon. Quatre choses en commentaire.
    J’aimerais moi aussi que vous répondiez positivement à la demande d’interview de Thinkerview sur Youtube, je pense que ça nous apporterait du contenu intéressant, et différent.
    J’aimerais savoir si vous êtes toujours député européen pendant votre campagne. Si oui, pourriez-vous dire un mot sur le sujet pour justifier ce choix ? Comment peut-on assumer cette fonction tout en se consacrant à la campagne présidentielle ?
    Un grand nombre de Français sont devenus abstentionnistes par conviction, refusant par leur bulletin de vote de donner du crédit à une certaine illusion de la démocratie. Qu’en pensez-vous ?
    Et pour finir, je trouve ce texte pertinent et j’espère que les électeurs tentés par M. Hamon
    le liront.

    1. Francis

      Comment assumer d’être député européen et d’être en campagne ? Il suffit d’être présent lors des sessions du parlement, ce qui est le cas. L’agenda du candidat est publié et chacun peut y avoir accès. Il vous suffit de lever les yeux vers la barre d’outils juste au-dessus de votre commentaire et de cliquer sur le bouton Agenda.

    2. gerlub

      Fillon, Hamon, Le Pen sont aussi députés ou député européen ! Comment font-ils ? Vous êtes vous posé la question ?
      La meilleure réponse lorsque l’on rencontre un abstentionniste, c’est de l’inviter à ne serait-ce que lire l’Avenir en commun, et qu’il ou elle le compare aux autres programmes, s’ils existent ? Ce qui n’est pas toujours le cas à moins de 3 mois de l’élection !

    3. Nathalie

      Etre député européen est un travail à plein temps, dont l’implication va au delà des sessions au parlement. Et je ne parlais même pas de la rémunération.
      « Fillon, Hamon, Le Pen sont aussi députés ou député européen ! »
      Comment font-ils ? Vous êtes vous posé la question ? » Oui.

    4. erwan

      Il me semble que le contenu même du billet avec l’analyse des trois rapports sur l’avenir de l’Europe montre que M. Mélenchon continue de travailler pour son mandat européen bien plus que le fantomatique secrétaire d’Etat chargé de cela et rémunéré pour.

  2. Jacques A.

    Merci pour ce billet très détaillé sur les nouvelles orientations (nouveau traité) fomentées par les décideurs Européens. N’était-ce pas ce que vous condamniez en vous adressant à Mr Hollande ? Ce à quoi celui-ci vous rétorqua : « Un nouveau traité ? Quel nouveau traité ? ». Encore une pirouette si spécifique du courant libéral des socialistes. Et voici que Hamon, tout en se drapant publiquement de sa panoplie de frondeur, signe le pacte indéfectible de l’union sacrée sociale-libérale. Vous faites bien Jean-Luc de poser vos conditions préalables à toutes discussions. Nous ne voulons plus de ces petits arrangements entre amis. Que Jadot et quelques autres les acceptent c’est prouver une fois de plus combien ils sont capables de jouer encore leur partition dissonante. Restez fidèle Jean-Luc au conseil de Mitterrand « Marchez votre chemin ». D’autant que vous n’y êtes pas seul.

  3. Francis

    M. Jadot qui jurait la main sur le cœur qu’il ne ferait pas d’alliance avec le PS est en train de préparer le terrain en concertation avec Mme Duflot pour pactiser avec le PS de Cambadélis et Hamon. En matière de démocratie et d’éthique on a déjà vu mieux. Nous attendons aussi l’avis de Mmes M. Rivasi et K. Delli qui ont participé à cette primaire. Et finalement pourquoi ne pas demander des électeurs de la primaire quelle est leur préférence.

    1. Jean-Paul B.

      Tout à fait d’accord avec vous. Ceux qui se sont déplacés pour choisir le candidat EELV pour la présidentielle doivent être contents d’avoir désigné un candidat qui ne va pas prendre le départ de l’épreuve. Cela confirme hélas, que l’état-major d’EELV est depuis longtemps composé de tout sauf de gens sérieux, responsables et fiables. Puissent leurs derniers sympathisants en tirer toutes les conséquences.

    2. Ricardo

      D’autant plus que les électeurs de la primaire d’EELV ont payés 5€ me semble t’il ? C’était les plus chers. Personnellement je ne me suis pas déplacé pour participer à ces mascarades, quand on voit les vainqueurs Fillon, Jadot, Hamon ça fait peur ! L’un est empêtré dans les affaires jusqu’au cou, le second devait ne jamais faire alliance avec le PS et une fois élu se précipite dans leur bras, le troisième court chez Cazeneuve, Hollande et devant les parlementaires (qui ont pour l’immense majorité voté toutes les lois de droite du gouvernement PS) prendre ses ordres, ensuite il prend des types comme Doucet et Carvounas dans son équipe (au secours) et pour terminer ne téléphone pas à Jean-Luc Mélenchon qu’il avait juré avant les élections d’appeler une fois sa victoire acquise.

  4. YM

    Excellente analyse, le PS est tellement coupé du réel qu’il n’entrevoit même pas la vague dégagiste. Seule la mobilisation des abstentionnistes des banlieues peut permettre l’élection de la gauche, Hamon et le PS ne peuvent pas l’incarner. La manipulation des sondages va aller crescendo pour imposer Hamon. A méditer, en voulant favoriser Clinton (contre Sanders, chez nous Jean-Luc Mélenchon) ils ont eu Trump (chez nous ce sera Le Pen).

  5. PIETRON

    Au PS c’est plein de courants. Il n’est pas nouveau qu’ils se « chamaillent » en interne voire publiquement. Mais tous, quasi sans exceptions, se retrouvent après les tempêtes générées par leurs mesures antisociales ou moult saloperies que le PS, dans ses phases de gouvernement, a mise en oeuvre. Boutih parle de « famille ». Comme tant d’autres de ses collègues, pour lui, famille signifie celle qui lui a permis de trouver un job confortable et bien payé (c’est le moins que l’on puisse dire). Les idées, l’idéal, n’ont rien à voir là dedans. Hamon est pareil. Il doit tout au PS (au sens matériel). Ces gens là sont indignes de confiance et ce n’est pas d’aujourd’hui.
    Cela dit, 25 millions de salariés en France. Les salariés, les chômeurs, les retraités, sont essentiellement intéressés par leurs conditions de travail, leur protection sociale, leurs droits sociaux, leurs droits au sein de l’entreprise. Cela n’a pas changé depuis que le salariat est salariat.
    C’est à ce niveau essentiel qu’il est possible de rassembler. Jean-Luc Mélenchon a raison en effet de spécifier la grande responsabilité de l’UE capitaliste dans les reculs sociaux incessants. En précisant que l’UE c’est PS-LR (l’équivalent) et que l’état français est géré par ces mêmes individus (espèce d’hologramme avec les 80% des lois françaises téléguidées par l’UE de Junker). C’est une grande arnaque 2002, Le Pen, qui se prépare. Médias, PS, LR, Macron, en sont les outils pour le capital.

    1. Cram cram

      « Au PS c’est plein de courants… »

      Des courants d’air en l’occurrence ! Vide abyssal de propositions pensées et adaptées aux enjeux cruciaux qui nous cernent. Du balai !
      Par ailleurs et qui n’a rien à voir, vu l’éclosion d’un nouveau mot de la langue française : « tortureur » par Jean-Luc Mélenchon himself, qui sait causer. Dont acte !

  6. Diane

    J’ai lu quelque part qu’affronter un adversaire, lutter contre, c’est nourrir cet adversaire, c’est entrer en collision avec lui et le renforcer, même si on pense que le faire est juste et bénéfique, de l’ordre du don de soi d’aller défendre une cause. Alors on peut constater les choses dans l’état où elles sont et essayer de les « changer progressivement » en signifiant seulement que les adversaires n’apportent rien puisque tout le monde peut constater le résultat de leurs (af)faires (LR et PS) et se souvenir de la collaboration du FN avec l’ennemi dans le dernier conflit contre les patriotes. Donc sans affronter, seulement proposer des nouvelles choses, de nouveaux horizons, laisser l’adversaire se décomposer lentement et être remplacé par les idées nouvelles sans cautionner les anciennes.

  7. Boulit

    Merci Jean-Luc, tu clotures une séquence brillante, notamment avec le discours à Champagney qui m’a beaucoup ému. Bref, bon repos.
    Concernant Hamon, nous n’avons rien à faire d’autre que de l’ignorer sans l’insulter. Comme dit Jean-Luc la balle est dans son camp. S’il est de gauche, c’est à lui de se rallier à nous, s’il est de droite, il maintient sa candidature. Bien sur, au fur et à mesure de la campagne il faudra, dans le deuxième cas (le plus probable) hausser progressivement le ton contre ses propositions et son positionnement, en tout cas, nous autre sur le terrain.

    1. Alain Doumenjou

      Totalement d’accord avec @Boulit. Au fur et à mesure de la campagne il faudra hausser progressivement le ton contre l’attitude et le projet réel de Hamon, qui n’a toujours pas de programme mais des propositions « blablabla ». Il est clair que celui-ci (il l’a déjà dit et répété) se maintiendra et qu’il poursuit un double objectif, sauver le PS d’une mort certaine en cas de victoire de Jean-Luc et en prendre la direction et pour cela siphonner le plus de voix possible à FI. Par ailleurs sa position à l’égard de l’UE ne pourrait le conduire quà refaire du gloubi-boulga à la sauce hollandaise. Le coup du Bourget, on connaît, un remake, non merci ! Quant aux sondages destinés à donner le blues aux insoumis à nous de ne les prendre que pour ce qu’ils sont en ayant à l’esprit que depuis juin dernier (date du Brexit) ils n’ont cessé d’avoir eu tout faux à chaque fois !

  8. Moreau

    Bonjour. L’heure est aux sondages parait il ? Certes pour la plupart défavorables à Jean-Luc Mélenchon. Sauf un sur le site entreprendre. Très instructif pour un site plutôt patronal. Lisez vous verrez.

    1. BOQUET ANNA

      Les membres rapprochés de la FI doivent absolument, quant ils sont invités sur les chaînes d’info, parler des ces différences de % dans les sondages émis sur leur chaîne rapport en argumentant avec l’analyse de Entreprendre. Pour ce qui me concerne, j’ai remercié sur la page Facebook de Entreprendre leur objectivité. Tous le monde devrait le faire.

    2. patrice 30

      Il faut regarder de plus prés les sondages. Il y a la marge d’erreur qui est de 3 ou 4%, les sondés étant parfois moins de 1000. Il y a les abstentions entre 35 et 40%. En plus il y a 35 à 40 % de personnes qui ne sont pas sûres de leurs votes. Vu le faible écart entre les participants à cette élection, prévoir quelque chose dans ces conditions est vraiment difficile. Nous n’avons droit qu’à des parlottes orientées.

    3. Jacques Quiniou

      Ce que donne « Entreprendre » est le résultat d’une étude Filteris/Euromédiation. La même méthode donnait naguère Juppé très largement devant Sarkozy. C’est dire si elle est fiable. Quelle que soit la méthode, d’ailleurs, il faut toujours se souvenir que les enquêtes ne peuvent donner qu’une photo à l’instant T. Les « sondages » ne se trompaient pas. A quelques jours du scrutin. Quelques semaines avant, si. A fortiori quelques mois avant.
      Les chiffres de Hamon aujourd’hui prouvent au moins une chose. Il existe bel et bien un électorat de gauche qui veut envoyer balader Hollande, Valls, consorts et leur catastrophique politique. En plus, cet électorat est potentiellement majoritaire. C’est pas une bonne nouvelle, ça ? Reste juste à transformer l’espoir en victoire.

    4. Boucher

      Ce sondage, je n’y crois pas du tout. C’est un peu comme si l’eau d’une rivière se mettait à remonter vers sa source.

    5. Anne

      Extrêmement fiable. Ils avaient prévus grâce au big data, la victoire de Fillon à la primaire de la droite, dès octobre quand les instituts de sondage ne parlaient que de Juppé. Ce sont les entreprises Filtéris/Euromédiations qui mettent cela en oeuvre. Avec leurs mesures, on voit que Mélenchon fait une percée en ce moment à 18% quand Hamon a plongé à 8%.

    6. Pierre

      Bonjour.
      Je me suis amusé à décortiquer un récent sondage Opinoway sur 1700 personnes et je me suis aperçu qu’en fonction de ma catégorie socio-démographique (sexe, âge, csp, région, taille d’agglomération), je n’étais représenté que par 1 opinion du sondage pour 11 possibilités de réponses. Il suffira au sondeur, ou plutôt au commanditaire, de choisir la réponse qui lui convient.

  9. cultive ton jardin

    Macron raille la blanquette de veau et le dimanche en famille. Arrêt sur Images en parle plutôt positivement, mais les amis de la blanquette (et des plats populaires, et des dimanches entre amis) ne sont pas d’accord.

  10. MORISSET ARLETTE

    Je n’ai jamais reçu de courrier d’un vacancier aussi dense. Enfin, reposez vous un peu quand même, les jours à venir vont être rudes, mais FI se solidifie, on y croit ! Merci pour ce langage clair.

  11. Christian Boucher

    Le mouvement est lancé et rien ne l’arrêtera plus car le peuple est en route, éveillé par cette voix puissante qui s’adresse aux consciences, qui s’adresse aux cœurs, qui s’adresse à notre humanité unique, la voix de Jean-Luc qui secoue et éduque les citoyens et nous projette dans le tout est possible.
    Nous sommes avec toi Jean-Luc, dans notre quotidien, avec les amis, sur les lieux de travail nous relayons les informations, les messages pour convaincre et faire comprendre que la victoire est possible, qu’un autre monde est possible mais avant tout nécessaire. Pour tout ce que tu as déjà fait et accompli, merci et encore merci avec une pensée toute spéciale pour François Delapierre toujours présent dans nos cœurs.

  12. Buonarroti

    Droits d’auteur et liberté de la presse. Déconstruire l’iconographie meanstream ! Faire reculer le délit d’opinion ! Rendre accessible les trop rares productions TV et multimédia es qualité « Mafia et république », « Argent sale, le poison de la finance », « Tous les gouvernements mentent », « Ce soir ou jamais » etc. Vrai que la diffusion d’une œuvre dépend des tuyaux de distribution. Vrai également que la maîtrise de ces ou du réseau permet d’en conditionner l’accès. Entre ordolibéralisme et contre révolution, comment contourner l’obstacle de l’invisibilité médiatique, faire émerger l’esprit critique et conforter le libre arbitre.
    Bien à vous !

  13. abdellah

    Une alternative à la censure des médias (des milliardaires) est d’annoncer au début de chaque meeting que les téléspectateurs peuvent vous retrouver sur les médias sociaux en cas de coupure de la transmission de votre discours …

  14. fred

    Des soutiens de Macron (députés très en vue) sont investis par le PS pour les législatives 2017. C’est pas beau ça ?

  15. Bailleul

    Bonsoir M. Mélenchon,
    Au fur et à mesure de l’avancement de la campagne, vous grimpez dans mon estime. Votre vision de société, cellle du programme, s’affirme et se consolide, se clarifie également. Vos prises de positions sont passionnées, mais argumentees, et toujours justifiées. Enfin votre stratégie de campagne se dévoile petit à petit et elle révèle votre stature d’homme d’état, et de président.
    J’ai hâte, comme tous vos soutiens j’espère, d’être fin mai, pour la mise en place des législatives, puis de la constituante, en marche vers une autre société, celle du XXI éme siècle.
    Recharger bien vos batteries.

  16. Gia25

    Bonjour, à la lecture de ce texte, me viens une idée d’explication démocratique, pas ce type de rencontre entre bon amis au resto (Hamon/Jadot) pour élaborer un rapprochement politique avec une convention de ministère de l’écologie (PS ElV déjà fait déjà vu), résultat les verts au placard (demander à Mme Voinet ce qu’elle en pense) le PC y a eu droit aussi. Hamon à un site, Jean-Luc Mélenchon aussi. Imaginons une maison (bon ok un studio confortable) avec deux pièces les accueillant chacun dans sa pièce filmé (même temps de parole, sans montage brut de décoffrage) puis posté sur Youtube en différé et répondant aux mêmes questions en développant les idées. Sans débats entre les protagonistes et sans retour d’image. juste un déballage sur les idées avec des explications construites pour défendre le « programme ». Hamon devant tant de modernité devrait accepter. Il faudrait lui proposé officiellement. Pour les questions à choisir (santé, soutiens scolaire, prise en charge de la pauvreté, énergie, économie participative, fiscalité, monnaie locale, écologie, …) Je fais confiance au youtubeurs.[…]

  17. Franck

    Bonjour à vous,

    Diffuser vos discours et meetings sur Youtube est une idée formidable. Vous êtes le seul homme politique dont je peux entendre le discours avec plaisir et intérêt. Justement car c’est didactique, on apprends plein de choses. Pareil pour la revue de la semaine, c’est tres bien fait.
    Enfin quelque chose de réellement enthousiasmant. Résistance !

  18. olivier hachula

    Merci Jean-Luc pour votre travail et votre dévouement. En tout cas moi je ne fait aucune confiance au PS. J’ai du mal a comprendre comment un type comme Filoche et toute son équipe arrive a rester avec eux, ils devrait plutot se rapprocher de la FI. Pourquoi rester a coté d’un type qui refuse de revenir a la retraite a 60 ans. C’est dingue et ça en dit long pour les 5 ans a venir. En tout cas moi de mon coté je parle beaucoup de vous et de votre programme a tous les gens que je rencontre et je pense en avoir convaincue. Voila merci encore. Très bonne vacance a vous. A bientôt.

    1. Villanova

      Filoche, membre du Bureau national du PS, est pour moi chargé par son parti de faire du rabattage des voix populaires et faire barrage à Jean-Luc. Idem pour Hamon d’ailleurs il l’avait déjà déclaré en 2012.

  19. adam martial

    Bonjour, je suis insoumis, je me dois d’avoir l’esprit toujours critique et en éveil, mon bulletin compte, aussi anonyme soit-il. Ces présidentiels nous font vraiment tourner la tete, vers qui tendre ? Le Pen : non. Macron : non. Fillon : non. Hamon : non. Melenchon : oui. Fillon est out, reste le Pen, Macron, Hamon et vous. Qui est Macron ? Un pur produit marketing ou une stratégie électoraliste de ce que n’a pu faire Hollande ? Hamon et Montebourg frondent, ils s’éjectent du gouvernement forment un « courant d’idée » tout en restant socialiste. Hollande est au plus bas des sondages. Macron quitte le gouvernement, notre président reste somme toute très muet sur cette soit disant trahison. Hollande laisse, il ne dit quasiment pas sont indignation, Macron monter en puissance, hors partie. Hollande ne se présente pas. Hollande laisse faire une primaire de « gauche », en fait PS, où se trouve la plupart des frondeurs. Un frondeur sort du chapeau, la gauche (PS) se sent de nouveau en confiance. Valls est out. Hollande ne participe toujours à rien, mais rien de rien, il laisse faire. Hamon se retrouve acculer à devoir faire le grand écart entre les députés PS qui ont votés les lois contre lesquels il a été lui même contre et les PS « progressistes ». Macron monte dans les sondages, toujours pas de programme. Hamon serait out. Macron-Le Pen au 2eme tour. Macron sortirait vainqueur, avec quel programme ? Celui de Hollande ?
    Aujourd’hui +191.600 emplois, El Khomri…

    1. JeanLouis

      Regardez un peu en détail de quel type d’emploi il s’agit, de l’intérim et des services. Dans l’industrie e tle bâtiment il y a encore des pertes d’emplois importantes

    2. Invisible

      Il faut utiliser les armes de Le Pen contre elle. Tous pourris, dit-elle. Désormais elle fait partie du lot car on constate que les fronts nationaux, sitôt élus, se gavent et font profiter la famille. Ils faut donc le rabâcher, media vocce, mais sans relâche, parce que c’est une évidence. Deuxième tour Macron/Mélenchon, ça aurait de la gueule : droite contre gauche.

    3. adam martial

      Le détail des emplois, oui c’est dans l’intérim et les services, mais qu’est qu’il en résulte de ce qui reste au niveau de la communication ? Le CICE ça marche. C’est cela qui est insupportable. Cela cautionne qui ? Celui qui l’a mis en oeuvre, Macron, via Valls et Hollande. Donc sans rien dire le message passe, Hollande, Macron, Valls, ont « eu raison », et toujours pas de programme chez Macron… qui était, au fait Macron a fait quoi pendant la campagne de Hollande en 2012 ? Porte parole, conseiller, il a soufflé à l’oreille de Hollande une partie de son programme économique non ? Et l’Elysée qui ne dit pas un mot ni dans un sens ni dans l’autre, laisse faire, laisse faire quoi ? L’Élysée laisse Hamon se torturer les méninges avec son grand écart pour les futures législatives. Cela, visiblement s’appelle de la stratégie non, je parle pas de complot. En résumé je pense que Macron c’est Hollande version dure. Qu’en pensez vous Mr Melenchon ? Faut-il le dénoncer ? Le clamer haut et fort ? Sensibiliser Hamon dans le piège qu’il est en train de se construire lui même ? Ou alors le dégager. Je vous soutiens à fond, vous avez mon vote car je pense que c’est vous qui êtes dans le vrai, l’humain d’abord !

  20. jfd

    Bonjour, je suis insoumis et je voulais vous remercier pour votre programme qui me donne envie de voir son expérimentation. e n’ai pas un parcours classique car j’ai travaillé à des postes de responsabilité dans le monde de la finance mais au fur et à mesure des années j’ai senti l’absurdité du système financier actuel et la nécessaire remise au centre de l’humain et de la solidarité. Je me suis toujours senti concerné par la vie de la cité, et j’ai réfléchi à des mesures qui pourraient avoir du sens dans la logique de votre programme. Peut être trouverez vous cela sans objet mais je pense réellement que ça peut avoir un impact.
    1ere mesure, en réponse au problème de l’évasion fiscale des multinationales. Les grandes entreprises s’amusent presque toutes à faire du dumping fiscal en transférant leurs bénéfices dans des pays à moindre fiscalité. Tout le monde y perd. La mesure consisterait à remplacer l’IS classique par une taxe sur le chiffre d’affaires. Cette taxe serait calculée en fonction de l’appartenance de l’entreprise à un secteur (on ne peut pas taxer Louis Vuitton comme Renault). Une entreprise n’aurait pas le droit de faire un euro de vente si elle n’a pas payée sa taxe (comme la licence IV pour les CHR). Autant dissimuler des bénéfices est possible, autant dissimuler un chiffre d’affaires est compliqué. Les multinationales voulant commercer en France seraient donc obligées de passer par cette contribution pour avoir le droit de vendre. Une…

    1. Donato DI CESARE

      Votre première mesure au regard de l’évasion fiscale parait intéressante sur le papier, j’espère que les équipes de Jean-Luc vont la regarder de plus près.
      Merci à Jean-Luc, à son équipe et à tous les Insoumis pour cette campagne exceptionnelle qui va triompher.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales