349 commentaires


  1. Manu

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    J’ai 58 ans, cadre moyen, dans une multinationale, j’ai toujours voté à gauche, principalement pour le PS. Je vous soutiens depuis quelques temps. J’essaye de convaincre autour de moi que rallier la FI est la seule solution. Le PS nous a trahi, je ne veux plus rien avoir à faire avec ces gens. S’ils veulent nous rejoindre ils sont les bienvenus, mais à nos conditions. Bien qu’étant en région lyonnaise, je serai au rendez-vous du 18 mars à Paris.

  2. CLAUDEJ

    Votre discours de Brest est l’un de vos meilleurs discours. Maintenant que la France Insoumise a publié l’ensemble de son programme et son chiffrage, toute sa cohérence apparaît. Notons que cette cohérence n’a pas été réellement contestée à ce jour. Nous sommes quelques uns à beaucoup apprécier que, partant de mesures précises dans le domaine social, vous remontiez sur les indispensables réformes des institutions. L’exemple de la volonté d’assurer une nourriture bio et en circuit court dans les cantines scolaires qui ne pourra pas être mise en oeuvre sans modifier certains aspects des traités européens est particulièrement éclairant. Merci de continuer à exploiter ce registre.

  3. JeanLouis

    Une information dans la continuité des discours sur la transition énergétique. J’ai vu un reportage sur Arte concernant une entreprise EEL Energy qui développe une hydrolienne à membrane ondulante pour produire de l’électricité à partir des courants marins ou fluviaux, dont le directeur général dit qu’avec quelques centaine de km2 installés il est possible de remplacer le parc nucléaire français. Cette entreprise en est à l’expérimentation de maquettes et de ce fait n’a pas pu profiter des fonds européens du plan Junker car ils ne se mobilisent que sur des projets plus avancés et donc moins risqués ! Voilà typiquement le type de projets qu’il faudrait au contraire booster si nous arrivons au pouvoir !

  4. Laurent

    Nous vous faisons confiance. Vos dires sont exacts en toute bonne logique. Mais vous ne gagnerez pas l’un sans l’autre. La situation impose de tout remettre à plat. Proposer un programme consensuel de gauche et tout baser sur une constituante (3 ans ou 4 de travail et non 2 comme proposé). 4 ans de campagne pour imposer la règle verte etc., et aboutir à un texte qui réunira une majorité. Voilà ce qu’il serait convenable d’appeler une révolution par les urnes.

  5. corinne iehl

    J’entends parler dans les médias et programmes de la France insoumise et de B. Hamon d’abroger les accords CETA mais aucun candidat de gauche ne parle des APE avec les pays de l’ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) tout aussi, voire même plus liberticides et violents, compte tenu de la pauvreté des ces régions, spoliées de leurs richesses depuis l’épopée coloniale (extractivisme intensif, pollution à grande échelle, confiscation des terres agricoles, etc.). Que propose l’avenir en commun ? Il est urgent de tenir un discours clair sur ce point noir. Comment pourrait-il y avoir un traitement à deux vitesses entre l’Europe et ces pays ?

    1. JeanLouis

      Si, JL Mélenchon en parle très souvent de ces accords et de leur effets néfastes, conduisant à appauvrir les pays concernés à détruire l’agriculture vivrière et de fait à pousser les gens à migrer pour tenter de survivre, il en parle tout le temps !

    2. emmanuel

      N’associez pas s’il vous plait le programmes de la France insoumise avec celui (est-ce bien le sien ?) de B. Hamon.
      Jean-Luc Mélenchon s’est montré très clair au sujet des traités de libre échange signés entre les pays africains et l’Europe. Celle-ci se montre ici plus agressive que les Etats-Unis eux-mêmes, d’après lui, en organisant la destruction des productions vivrières locales.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales