240 commentaires


  1. Franck

    Il faut que Jean-Luc évoque lors du débat de ce soir l’injustice vis-à-vis des petits candidats. Beaucoup sont révoltés sur les réseaux sociaux par la forme et le traitement de ce débat. Beaucoup considère qu’il est le seul « rescapé » qui a pu s’y inviter. Beaucoup attendent cette dénonciation de cette imposture démocratique en direct (ce qui nous mène à l’idée de la 6è Rép.) Beaucoup définiront leur vote par rapport à cette attention affichée. Je sais qu’il n’y aura pas beaucoup de temps pour développer les idées, mais je pense que ça vaut le coup de consacrer quelques secondes pour ce sujet.
    Bon courage pour ce soir, ce traquenard, mais j’ai confiance !

  2. 59Jeannot

    A ce jour, nous devons passer par les arcanes de la 5ème république pour tenter d’instaurer la 6ème. De même, nous devons profiter des seuls moments que nous offrent les médias privés (et publics) pour promouvoir notre programme auprès du grand public, ce dans l’attente que nous puissions réformer l’ensemble du système médiatique afin de le soustraire aux forces abjectes de la finance. Donc, la présence de Jean-Luc Mélenchon ce soir est indispensable même si l’absence des autres candidats est injuste.

  3. oberon

    Travailleur handicapé, je suis fier d’avoir marché debout de Bastille à République pour réclamer une 6ème République sociale, humaniste et écologiquement responsable. J’ai les larmes aux yeux de revoir sur YouTube, les personnalités de la société civile et le discours de notre porte-parole Jean-Luc Mélenchon. Merci !
    Que ce soir lors du 1er débat, Jean-Luc Mélenchon soit pédagogue, combatif, rassurant, pour convaincre les indécis, abstentionnistes et autres citoyens tentés par les sirènes du glamour ou du slogan facile, digeste et pré-à-mâcher.

  4. pichenette

    Donner à tous le sentiment d’exister, d’avoir une prise sur le temps, l’espace même si démunis face à la violence financière qui étrangle, étouffe, rejette dans le caniveau, pour abreuver les perpétuels inassouvis, corrompus. Redonner le courage de se battre grâce à « l’avenir en commun dans notre sixième République » ! Oui c’était la magie de la réalité de nos belles rencontres ce samedi. Merci aux super organisateurs et à notre porte paroles qui devrait être plébiscité par tous ceux qui ont bénéficiè d’études, de soins, de transports gratuits ou très abordables, ainsi que par tous les fonctionnaires qui vivent des services publics et créent la cohésion sociale, ne pas être oublieux ni lâches ! La joie et le courage portés par les embruns des mots jaillissant vers la majestueuse statue se prolongent ce soir. Merci !

    1. Flo

      Des fonctionnaires qui vivent des services publics ou des fonctionnaires qui font vivre le service public ?

  5. j.lou

    Même si les apparences sont souvent trompeuses, je pense qu’il est dommage que pendant l’ émission sur le débat des candidats à l’élection présidentielle sur TF1, la tenue vestimentaire des personnes derrière Mr Mélenchon ne corresponde pas aux codes vestimentaires auxquels les français sont sensibles et à partir desquels ils jugent du sérieux d’une personne politique.

    1. annick casoni

      Vous avez eu des préoccupations essentielles ! Ces gens nous représentent nous qui ne pouvons pas nous payer des costards à prix d’or. Seul m’a intéressé le fond des choses, les interventions fausses et loin de notre intérêt, nous les petites gens qui voulont autre chose que vivre dans un océan de malheurs. Seul m’a intéressé et réconforté, les interventions de Jean-Luc Mélenchon, le seul qui peut nous aider.

    2. Anne B

      Il ne s’agit pas de s’adapter aux codes d’une société de consommation en plein délire, qui veut formater les corps et les esprits. Je pense que les Français ont été sensibles au projet L’Avenir en Commun que Jean-Luc Mélenchon a pu développer en en exprimant et incarnant l’esprit, celui d’un autre monde s’appuyant sur l’humain et non sur les intérêts de la finance, là où d’autres candidats donnent plutôt l’impression de réciter des paragraphes sagement appris par l’intellect déconnecté de son âme.

  6. Phi chat

    Il est évident que Mélenchon a été le plus intéressant lors de ce débat. J’ai vu ce débat sur LCI. En bas de l’écran un bandeau qui montrait un sondage en direct avec la question: « qui est pour vous le plus convaincant des candidats ? ». En milieu d’émission: Mélenchon 61%. Quand j’ai quitté vers 11h45 : Mélenchon 54%. Tiens donc. On veut faire passer Mélenchon pour un admirable tribun. Comme c’est gentil et reconnaissant. Il devrait sûrement se contenter de cette palme. Mais ce n’est pas que cela. Il est aussi porté par un programme élaboré depuis longtemps, chiffré et qui comporte surtout un volet grands travaux d’ampleur et là les gens et les entreprises notamment les PME se disent « au moins avec lui il y aura réaction, du travail et des commandes ». Là ça parle aux gens. L’action.

  7. j.lou

    @annick casoni
    Quand des millions de personnes n’ont pas encore fait leur choix et restent à convaincre, il me semble que l’on doit veiller à respecter les petites choses de la vie. Et au delà de la tenue vestimentaire qui vous semble ne pas avoir d’importance, il y a la tenue tout court. Il ne me plait pas du tout que l’on se ronge les ongles derrière le candidat qui parle quand on est, en plein champ de la caméra, dans une émission pour aider le candidat à convaincre le plus grand nombre.

    1. Siamy

      Le costume uniforme bleu-cravate bleue vous conviendrait d’avantage ? Si d’après votre perception concernant la sensibilité des Français dont vous parlez, il s’agit d’un critère important, alors ces Français-là auront eu l’embarras du choix. Hormis Jean Luc Mélenchon et les personnes qui l’accompagnaient, l’uniformité était bien respectée. Et ce serait à partir de cela, qu’on jugerait du sérieux d’un homme politique ? Vous avez peut-être apprécié, le maintien conventionnellement guindé des accompagnants des autres candidats.

    2. Diane

      Oui beaucoup de gens ne connaissent rien en politique et regardent ces émissions comme un spectacle, un match. Il ne faut pas oublier qu’ils ont toutefois une sensibilité qui peut sortir du conteste. Souvenons-nous de Kennedy qui fut élu grâce, entre autre, à beaucoup de femmes qui le trouvaient bel homme. Rien ne doit être laissé au hasard, tous les bulletins de vote compteront.

  8. BROSSE

    Le journal Le Grand Soir publie une enquête chiffrée sur la censure exercée par les grands médias à l’encontre de Jean Luc Mélenchon durant la première partie dite d’équité de la campagne présidentielle. D’autre part Filteris Euro-Médiations, un institut canadien utilisant une méthodologie scientifique qui repose sur d’autres critères que les sondeurs habituels, plaçait début février le candidat de la France Insoumise à 18 %. Ce matin La Dépêche du Midi donne Jean-Luc Mélenchon en tête des appréciations après le grand débat d’hier sur TF1. Notre porte-parole peut créer la surprise !

  9. Chat

    La posture a payé et le bilan de l’émission est reconnu très positif pour Mr Mélenchon par les analystes. Enfin un débat équitable avec des journalistes impartiaux. Et quand l’équité de traitement est respectée, on constate que notre candidat est apprécié à sa juste valeur. On se prend à rêver de ce qu’il en serait si Jean-Luc Mélenchon n’avait pas fait l’objet d’un traitement à charge depuis des années.

  10. Nicks

    Malgré un début de débat un peu poussif, en raison du format très peu compatible avec les raisonnements construits de Jean-Luc Mélenchon, notre candidat a ensuite pris la mesure de l’évènement et s’est installé à sa main, remportant le débat à mon sens, notamment sur les questions sociales, le travail, la retraite, le problème écologique et les relations internationales. Si le passage sur le terrorisme a été impeccable, je reste toujours un peu circonspect sur les prestations de Jean-Luc Mélenchon sur la sécurité, thème sur lequel Marine Le Pen a encore déroulé avec les excès qu’on lui connaît. Pour autant, c’est une question à ne pas prendre à la légère, d’autant plus que notre tradition politique s’accommode très bien de l’ordre républicain, sans rien céder à nos fondamentaux humanistes. La République, c’est aussi le territoire et l’idée de retourner à une gestion basée sur l’Etat, les départements et les communes me semble pertinente et à appuyer. Ne lâchons rien !

  11. Invisible

    Bravo pour le très beau résultat d’hier soir. Je viens de découvrir l’existence d’une nouvelle équipe de comiques : le groupe Videsidéral. C’est Florian Phillipot qui recopie mot à mot votre revue de la semaine. Son #n°1 est un sommet du gag, un everest du second degré, avec sa tasse, son pot de fleur, l’effigie de la petite copine de D Rachline, et le lot de portraits de Napoléon sans doute chiné dans une foirefouille. C’est désopilant dans le pastiche et le soucis du détail, à la manière des Inconnus. Le seul problème de cette histoire : ce n’est pas un sketch.
    Il faut mettre en évidence leur vide sidéral. Hors, c’est MLP qui prend les devants et accuse ses adversaires de vacuité. Normal, elle en est l’experte toutes catégories. Comment démontrer le caractère viral de cette équipe de branquignoles ? Ça reste le problème depuis des années. Elle fait très bien illusion.

  12. ROLLAND

    Les commentaires d’amis et de proches qui me parviennent soulignent tous qu’ils ont découvert un Mélenchon que les médias ont soigneusement ignoré quand ils ne l’ont pas caricaturé pour ne pas avoir à entendre les propositions de programme de notre candidat. De grâce, il faut arrêter de mettre l’accent sur ce qui vous a « déplu » formellement, comme les ongles ou la tenue vestimentaire. Sachez dire et répéter que pour nous ce Mélenchon subitement découvert n’est pas une nouveauté : il est celui qui a su se hisser au niveau des exigences de la société et de la vie de notre temps en donnant, après d’autres, tout son sens à « l’intérêt général humain ». Et il nous invite donc à faire de même, non pour le « suivre » bêtement, mais pour être souverain de notre vie, de la naissance choisie à la mort comme dernier acte libre. Se souvenir que tout acte et toute intervention politique doivent contribuer à l’éducation, et donc à la libération des petitesses inévitables de l’existence individuelle.

  13. morfin

    je n’ai pas pu entendre le débat, sans télé ni internet au boulot, mais je pense que cela a du être très bon.
    Une pensée pour Emmanuelli, car il a beaucoup fait pour le choix du « non » au TCE, entre autres choix plus courageux que ses acolytes PS. Très grosse participation le 18 mars et en effet pas mal de personnes très âgées et handicapées qui ont eu beaucoup de courage d’être là avec nous, en plus des jeunes et des militants de divers horizons, et des policiers qui se faisaient discrets pour une fois.

  14. j.lou

    @siamy
    Non, je ne suis pas pour le conventionnellement guindé des accompagnants. Je veux simplement dire que lorsqu’on veut rallier le plus de monde possible aux idées d’un candidat qui soigne son fond comme Jen-Luc, l’on se doit, par respect pour lui et les gens encore indécis, d’en soigner aussi la forme, et dans ce cas là, d’adopter simplement une tenue correcte, tant dans le vêtement que dans son attitude. Cela s’appelle la correction et le respect des autres. Et cela n’a rien à voir avec l’argent. Cela s’appelle l’éducation.

    1. Sergio

      Je ne suis pas en désaccord avec l’idée que les fous rires ou les les airs endormis desservent le candidat qui s’exprime devant des auditeurs assis tout juste derrière lui et qui se sont relâchés au début du débat.
      Deux rayons de soleil aujourd’hui provenant de la France profonde : les notes données par les lecteurs du quotidien populaire « Aujourd’hui » plaçant Jean-Luc Mélenchon en tête d’une part (Le Pen, Fillon et Macron en queue) et d’autre part le témoignage d’un petit salarié duquel je n’attendais absolument pas une appréciation très favorable pour notre candidat à la suite de ce débat.

    2. PIETRON

      Jean-Luc Mélenchon a été bon dans tous les compartiments. Sur le fond et sur la forme. Le programme qu’il représente modifie la donne politique nationale et surtout réapproprie le pouvoir de dire et d’agir aux travailleurs. C’est bien à ces derniers qu’il s’agit de s’adresser en premier lieu car ils sont majoritaires et, dans le cadre de l’intérêt général, le leur est crucial, prioritaire. Il a su le faire avec brio sans la condescendance d’un Macron ou Fillon ou le faux attachement de la châtelaine Le Pen. Hamon quant à lui, malgré ses efforts, traîne en arrière fond les casseroles antisociales qu’il accompagne depuis si longtemps au PS (30 ans). Ceci dit, ce ne sont pas « les jeux du stade » ni de la « consomm. politique ». Les puissants mènent un combat de classe. Jean-Luc Mélenchon est le seul à leur opposer un début d’opposition de classe. Un bon début pour aller plus loin.

    3. Siamy

      C’est votre point de vue et je le respecte, mais les tenues des personnes qui étaient derrière Jean Luc Mélenchon m’ont parue correctes, simples et naturelles. De celles que les gens comme nous portent confortablement et quotidiennement. Triste constat d’en arriver à se dire qu’on peut perdre ou gagner des voix selon que son apparence vestimentaire corresponde (ou non) aux codes établis depuis des lustres.

  15. teres

    Enfin, la vérité fait surface ! Cette émission a été bien construite et bien menée. Jean-Luc Mélenchon lui même, bien reconnu par les gens sérieux. Il monte dans l’estime de ceux qui le condamnaient et le reconnaissent à la hauteur de ce qu’il est vraiment, un bon présidentiable. la suite à venir !

  16. Invisible

    Jean-Luc vous avez promis de ne pas vous en prendre à Benoît Hamon. Mais nous, nous ne sommes pas tenus à la retenue. C’est pourquoi je me permets d’observer que le jeune Hamon se fait lâcher et distancer au lendemain de ce débat. Barbara Pompili prend la tangente dès le lendemain. Je crois bien que c’est lui le perdant du jeu télévisé. Et maintenant Bruno Leroux est démasqué. Encore un à dégager. Le PS se délite comme prévu malgré la grande séance de spiritisme à Bercy pour faire revenir les esprits de la gauche et où les grands témoins du quinquennat se sont offert un plaisir oratoire à grands frais, avec le renfort de miroirs en fond de scène pour doubler le nombres des adeptes présents à cette hallucination collective.

  17. GG

    Sondage suite au débat. Le plus convaincant : 1 Macron 29%, 2 Mélenchon 20%, 3 MLP et Fillon 19% et puis Hamon 11%. Ce ne sont que des sondages mais…

    1. le révolté

      Tout est relatif, si vous prenez le sondage sur RTL, Mélenchon arrive largement en tête avec 49% de personnes séduites et puis hier un autre sur la page Facebook de tf1 ou il récoltait 55% des intentions de votes. Ce ne sont que des sondages mais là sans redressement. Il y a du positif, mais il y a encore beaucoup de travail à faire.

    2. hiesel91

      il n’y a que BFMTV à avoir donné des résultats plaçant Macron en premier. Ils mettent Jean-Luc Mélenchon en 2nd. Le Figaro lui met Fillon loin devant (normal, c’est le journal de Dassault). Mais tous les autres donnent Jean-Luc Mélenchon loin devant. Un bon article du Hufington post (2 gagnants, 2 moyens, 1 perdant).

  18. obermeyer

    Notre porte parole a été fantastique par ses missiles philosophiques, des concepts très simples de notre programme qu’il a envoyé droit au cœur des gens. Les électeurs de gauche ne devraient plus se poser la question du vote utile après la triste prestation de Benoit Hamon, l’hypocrisie manifeste de Macron. Pour peu que les sondages reflètent un peu mieux la réalité, les indécis sauront que pour changer la vie il faut le vote FI.

  19. fernand

    Eh ben, la presse s’esbaudit. Pour des mots adresses a un journaliste. Sachez donc Mr Melenchon, que le journaliste sait tout, ne se trompe jamais, ne saurait être remis en cause sur quelque sujet ou question que ce soit, est plus intelligent que tout autre quidam, il est neutre, savant, medium, analyste conseiller, diplomate, stratège. Bref tout sauf humble et pertinent.

  20. JeanLouis

    Bravo Mr Mélenchon pour votre « prestation » hier soir même si je n’aime pas ce mot car nous ne sommes pas au cirque mais devant un des sujets les plus sérieux du pays. J’ai été enthousiasmé par votre tirade sur l’école et la politique éducative, et sur tout le reste. Je pense que lors de prochains débats il faudra organiser les interventions sur des points pratiques ou plusieurs fois en gros vous avez été obligé compte tenu de l’organisation des prises de parole de dire « moi aussi ». Mais je ne pense pas que cela a été entendu par le grand nombre qui ne connaissait pas votre programme. Exemple, que ce soit MLP qui parle de protectionnisme « intelligent », certes pas écologique et attentif aux conditions sociales, est très dommage car je pense que beaucoup de monde souhaite ce type de mesures.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales