Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

283 commentaires


  1. Sylviane Pantigny

    Je suis totalement en accord avec cette longue analyse, et des affres de la campagne présidentielle, et nous sortons vraiment la tête de l’eau avec la France Insoumise et l’intelligence avec laquelle vous portez ce mouvement, et de cette Europe inféodée totalement à la politique des États Unis et dont Sarkozy et Hollande ont cru nécessaire de renforcer la tutelle en confortant l’OTAN comme acteur prépondérant dans les choix politiques internationaux de la France. Merci Jean-Luc et haut les cœurs, nous y croyons, parce que vous nous avez redonné l’espérance. Nous sommes réveillés (presque tous et de plus en plus), c’est absolument magnifique et enthousiasmant. Tous, toutes classes et tous âges confondus, nous sommes derrière vous avec nous, tous debout !

    1. Rodhann

      Bonjour.
      Je suis journaliste indépendant, dissident devrais-je dire. Car ma bataille à moi est celle de l’information. Compte tenu des d’intérêts à l’oeuvre dans les médias traditionnels, j’ai fait un choix radical. Alors J’ai longtemps tenu mon propre journal gratuit sur le net.
      J’ai honte du comportement de certains « confrères » à votre égard. Mais j’ai tout aussi honte du naïf calcul égoïste ou carriériste de Hamon qui s’imagine refonder le PS derrière lui sur les cendres du désastre politique qui s’annonce. Plutôt que de vous rejoindre.
      Il viendra un temps où l’Homos politicus que nous connaissons disparaitra. Nous n’avons pas besoin d’hommes politiques qui portent des idées. Mais d’idées qui portent des hommes. J’ai rêvé d’une synthèse de la réflexion qui je suis sur le Net depuis plusieurs années. Vous l’avez fait. Pensez à Elise Lucet. Nombre de ses préoccupations sont votres. Elle vous questionnera avec honneur. Oui… L’Humain d’abord. RV à Marseille

  2. Pierre

    Respect total. C’est la première fois que je suis sûr que mon implication et mon vote ne seront pas bafoués. Les Insoumis, c’est heureusement notre bon programme. Mais je tiens à souligner ici que notre porte-parole se voue et se dévoue et en sue sang et eau. Quand je le vois souffrir, j’en ai mal aussi car ce sont nos idées qu’on veut ridiculiser. Et le porte-parole prend encore plus de souffrance car il les vit et est acteur en mouvement en direct. Le fond est essentiel mais la forme peut aussi jouer. Un Homme de caractère nous représente. Ouf ! Et encore Merci. A très bientôt chers toutes et tous.

  3. Michel Brétéché

    Le PS en déclin ? Difficile de suivre ce désordre. C’est bien triste de voir s’effondrer tout un pan de l’histoire de France.

  4. steven

    Ne pas aller au débat de France 2 se comprend, mais se priver de capter les derniers indécis, c’est aussi un risque qu’il faut calculer au mm, tant le sprint final de cette élection pourrait faire que les candidats se retrouvent dans un mouchoir de poche à l’approche de la ligne. Ou alors, il faut trouver quelque chose à faire à la place, quelque chose qui capte l’attention et qui puisse se diffuser à grande échelle, j’imagine bien que vos équipes y travaillent déjà, à moins que France 2 ne ramène son débat à une date plus adéquate ce qui, vu les menaces de plusieurs candidats de ne pas y participer, n’aurait rien de surprenant.

  5. Gavroche56

    Désolé, Monsieur Mélenchon, mais quand on tape « mais que diable allait-il faire dans cette galère » dans un moteur de recherche, on tombe bien sur « Les fourberies de Scapin » ! Vérifiez vous-même.

  6. Lepeltier

    Sur un autre sujet, désolé, je n’ai pas trouvé de commentaires le concernant. Je vais voter Mélenchon au 1° tour, j’ai lu son programme et aussi d’autres sur internet. Difficile de tenir compte de l’avis de chacun, j’en conviens, mais un point crucial m’importe que je ne l’ai pas trouvé dans son programme. Je souhaiterais qu’on diminue la moitié des députés et et idem ou même que l’on supprime le Sénat. Nous avons proportionnellement 4 fois fois plus d’élus qu’au Etats Unis ! Si on ajoute les appartements, les secrétaires, chauffeurs, déplacements et frais en tous genres, là on ferait des économies. Et je ne suis pas le seul à le dénoncer. Ne riez pas, la somme est énorme !

    1. L. A.

      @Lepeltier
      Vous proposez de réformer la Constitution de la Ve République, or le point central du programme de la France insoumise est la convocation d’une Assemblée constituante qui sera chargée d’écrire la constitution de la VIe République. Les membres de cette assemblée, pour partie élus et pour partie tirés au sort parmi les citoyens (comme pour les jury des tribunaux) ne pourront ni avoir déjà été des élus auparavant, ni avoir un mandat électif après. Une fois élaborée, cette constitution sera soumise au référendum. Et c’est cette constitution, conçue de façon participative avec la population, qui définira la structure, le fonctionnement et la composition des instances de l’État. Nul, pas même notre candidat M. Mélenchon, ne peut donc anticiper s’il y aura ou pas un Sénat, ni quel sera le nombre de députés.

    2. Jethro

      C’est clairement la proposition faite avec la constituante : débattre d’une nouvelle république et de la manière dont elle sera représentée et délibérative. Il en sortira ce qui sera collectivement entendu et ensuite soumis à la nation. Ces propositions seront certainement débattues, tout sera sur la table. Peut-être même n’y aura-t-il plus de président…

    3. jnsp

      Il me semble que vous commettez une erreur.
      En comptant les sénateurs des états et les sénateurs fédéraux, il y a 2071 sénateurs, soit un sénateur pour environ 150 000 citoyens. En France c’est un sénateur pour 190 000 citoyens, c’est-à-dire moins qu’aux États-Unis. En plus aux Etats-Unis il y a une chambre des députés par états avec 5400 députés d’états et 435 députés nationaux soit 5835 soit un député pour 54 000 citoyens. En France c’est un pour 115 000 citoyens, c’est-à-dire moins qu’aux États-Unis. En plus chaque sénateur fédéral et chaque député a un budget permettant d’employer 20 à 40 salariés (sénateur fédéral). Pour les autres je ne sais pas.
      Donc la différence n’est pas si flagrante, tout ça c’est de l’intox. Un peu comme les comparaisons de taux de prélèvements obligatoires qui ne sont pas calculés de la même façon selon les pays, les taux de chômage non plus d’ailleurs.

  7. Nikko

    Bonjour.
    Je voudrais juste attirer votre attention au sujet de l’annulation du meeting à Dijon pour l’émission « On n’est pas couché ». Je trouve que cela nuit à l’image de notre candidat. On lit partout qu’il préfère ainsi les bobos parisiens plutôt que de rencontrer ses propres futurs électeurs. La droite s’en fait des gorges chaudes. Il y avait sûrement une grande attente à Dijon, et cela va créer des frustrés. Même si l’émission peut mathématiquement apporter plus d’audience, est-ce judicieux si près du premier tour ? J’espère que votre dynamique continue et que passe le premier tour !
    Bon courage à tous.

    1. PG

      Je serai ravie de vous voir à ONPC, mais suis malgré tout frustrée de ne pas vous avoir en meeting à Dijon, ville du maire PS François Rebsamen et capitale de ma région. Je sais que vous êtes très sollicité et fatigué par cette merveilleuse campagne que vous menez. Merci pour tout votre engagement et votre persévérance. Merci à toutes les équipes.

  8. Sergio

    Que de succès dans ces grands rassemblements partout en France. Remarquable modèle d’éducation populaire qui mobilise en même temps électoralement le camp progressiste du travail et de l’écologie, que le discours du Havre par exemple.
    « Un pan de l’Histoire de France s’effondre » écrit @Michel Brétéché au sujet de l’explosion du PS. Oui, si on date cet effondrement dès 2012 avec les casses énormes entreprises par Hollande, Ayrault, Valls et Macron. Parti bourré de contradictions et de notables trop compromis. Aujourd’hui un nouveau pan s’écrit et s’édifie qui a commencé avec le FdG d’abord et s’épanouit avec la France Insoumise à présent.

  9. Chat

    @Nikko
    Croyez vous vraiment que les meetings attirent des indécis ou des abstentionnistes en nombre ? Et croyez vous que les propres futurs électeurs de Jean-Luc Mélenchon vont se sentir frustrés au point de lui tourner le dos. Je pense que ceux là comprendront le choix d’un plateau TV plus à même de toucher un public diversifié. À condition bien sur que l’ami Ruquier n’ait pas reçu la consigne de préparer un traquenard médiatique.

  10. Amapolachilena

    M. Mélenchon, je fais partie « des petits malins qui prétendent » que la citation au meeting du Havre « Que diable allait-il faire dans cette galère ? » ne figure pas dans l’Avare. Les références littéraires vous viennent comme ça, dites vous, mais vous pouvez effectivement vous tromper. Je suis donc allée voir, comme vous nous y invitiez si gentiment. Il s’agit bien d’une citation des « Fourberies de Scapin » (Acte II, scène VII, où Scapin raconte à Géronte que son fils vient d’être enlevé par des Turcs, qui ne le restitueront que contre une rançon de cinq cents écus. Géronte répète plusieurs fois « Que diable allait-il faire dans cette galère ? » et finit par céder). Pour la primaire, on pourrait plutôt parler des « Fourberies du PS » !

    1. BOUCHET

      Bien que ce commentaire et celui de @Gavroche56 soient sans grand intérêt, ils témoignent d’un esprit contradictoire exacerbé. Qu’a dit Mr Jean-Luc Mélenchon au Havre? « Je vais vous lire du Molière ». 0gavroche56 se croit instruit en attribuant cette citation aux Fourberies de Scapin. Oui. Et c’est justement Molière qui les a écrit. Quand au reste, ayons un peu de respect à Mr Jean-Luc Mélenchon et ses proches pour leur choix de participer ou pas à tel évenement, eu égard à l’énergie qu’il(s) déploie(nt), et ce, pour notre cause, de plus avec intelligence et sérieux. Salut et Fraternité.

    2. Amapolachilena

      Bien que cette confusion de pièces de Molière n’ait pas grande importance, M. Mélenchon est attaché à la précision de la vérité, et visiblement @Gavroche56 et moi aussi !

    3. Jethro

      Vous avez raison, c’est juste. Pour moi, ça prouve que nous sommes tous humains donc faillibles et que le collectif vaut beaucoup mieux que la somme de ses individualités. L’émulation plutôt que la compétitivité. Maintenant que la correction est faite, peut-être pourriez-vous apporter une réponse à la question qui reste posée : « Que diable allait-il faire dans cette galère ? », car moi, jusqu’à présent, je n’ai pas avancé d’un iota sur ce sujet. Je n’arrive pas à percevoir le cheminement qui lui a permis (B. Hamon) de croire les perdants respecteraient leur parole (sauf A M, biensûr). Crédulité, naïveté, cynisme, ambition ? Un mélange de tout ça ?

  11. le balp sébastien

    Dire « je trace mon chemin » ou « je ne négocie rien » c’est un peu court. Pour justifier votre juste position il faut expliquer un minimum pour la faire comprendre aux gens de bonne foi. Hamon qui a toujours le soutien de Cazeneuve et soutient l’investiture de Mme El Khomeri, défend au moins en partie le quinquénat de Hollande. D’autre part Hamon lui aussi trahit sa parole, comme Valls, il revient sur son engagement d’un pacte de non-agression, cf. ses attaques contre Jean-Luc, à Lille et encore ce matin.

  12. Jiorjio

    Bonjour à toutes et à tous, ça me dérange que mon candidat à cette présidentielle écrive « couper un cheveu en quatre… ». Fastoche à faire, au lieu de: « fendre un cheveu en quatre ». Beaucoup beaucoup moins facile. Tant que j’y suis, je lis ailleurs dans la presse « faire feu de tout bois » pour « faire flèche de tout bois » qui image infiniment mieux la volonté d’arriver à ses fins par tous les moyens. Ce qui me permet d’écrire que certains « mass media » audiovisuels font flèche de tout bois pour essayer de dézinguer mon candidat.
    Avec amitié et respect (pas pour les « mass media »).

  13. JLT

    Bonjour,
    Petit commentaire amical et d’un insoumis convaincu, mais intéressé par la littérature et heureux de voir un candidat, Jean-Luc Mélenchon, se référer à des écrivains, Molière, Baudelaire, Hugo. Sur la citation du même Molière donné lors du meeting du Havre « Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? » est extrait des Fourberies de Scapin. Quand « Ma cassette » est bien tirée de L’Avare. Mais cela n’est rien. Et je souhaite la plus belle victoire à Jean-Luc Mélenchon, meilleur candidat parmi les onze que je suis depuis cinq ans, maintenant !

  14. morfin

    C’est vrai que les Dijonnais ont droit au passage de leur candidat s’ils l’attendaient mais le changement demandé à la télé ne peut lui permettre de ne pas y être car beaucoup d’auditeurs(trices) l’attendent et ne comprendraient pas son absence alors que les autres (les dix autres cette fois-ci) y seraient.
    Très bonnes interventions ce matin à Paris 11° pour préciser le livret « défense et géopolitique », en présence d’ambassadeurs et d’un ex général très précis, de même qu’un syndiqué CGT stéphanois. A voir sur internet (discours long et précis sur le sujet de Mélenchon).

    1. marco polo

      J’ai suivi avec beaucoup d’attention cette intervention qui ne doit échapper à personne. La défense nationale est un sujet aussi important que le reste du programme l’Avenir en commun, je dirais même qu’il est parfaitement cohérent avec les autres aspects. JL Mélenchon avait déjà fait une intervention dans ce sens il y a 5 ans (du moins il me semble que c’est à ce moment là), et là comme avant nous voyons vraiment que Mélenchon à la vraie stature d’un homme d’Etat. Ajoutons au fait que l’équipe de la France insoumise est toute entière capable de gouverner notre pays, cela nous donne à nous les arguments nécessaires pour inviter à nous accompagner pour gagner ces élections !

  15. gracchus

    je suis très fier (et honoré) d’avoir une procuration grâce à jlm2017 : « Quelle que soit votre galère, vous trouverez un mandataire! »

  16. chassagne

    Mélenchon est bien gentil car j’ai été personnellement scandalisé d’entendre la déléguée d’Oxfam sur France Inter dire qu’aucun candidat à la Présidentielle ne s’insurgeait contre les paradis fiscaux ni ne faisait de proposition. Incurie, mensonge, calomnie ? Il serait au moins nécessaire de protester auprès d’Oxfam, ONG au demeurant utile et respectable.

    1. France le révolté

      Le pire ce n’est pas la première fois que ça arrive, certains représentants d’associations viennent sur les plateaux et se plaignent que leurs revendications ne sont pas prises en compte alors que la plupart de ces sujets sont abordés dans « l’avenir en commun » et derrière les chiens de garde du système en remettent souvent une couche et si quelquefois une bonne idée a été avancée par la France insoumise bien avant tous les autres, ils en donnent la paternité à un autre parti. Malhonnêteté quand tu nous tiens…

  17. Floben

    […] Merci de ces meetings extraordinaires ponctués de textes de nos grands poètes et écrivains .A côté des bavardages fielleux de tes concurrents, la grande classe ! Comment les francais peuvent ils encore hésiter à voter pour toi. Merci aussi pour le volet règle verte du programme, quand on entend les toutes récentes prises de position de Trump et Poutine sur le climat, on a envie de vomir. Courage et hasta la victoria siempre.

  18. Martine

    Vraiment Monsieur Mélenchon, avec toute votre équipe dont Raquel Garrido et Alexis Corbière que les journalistes commencent aussi (enfin) à inviter pour défendre notre 6ème république à venir, je souhaite une nouvelle fois vous dire merci ! Vous nous donnez la force, l’espoir et les arguments pour débattre et convaincre. […]

  19. HD

    J’ai entendu sur France inter que la culture n’était pas abordée par les candidats en campagne électorale. La désinformation n’a plus de limite, serait aussi le fait que nous devenions France insoumise extrêmement gênant pour le système en place ? Je pense que oui, notre essor ne va pas dans le sens où le système veut que nous allions via Macron et consorts. Continuons tous et défendons nos idées insoumises vers plus de bonheur. Merci Monsieur Mélenchon.

  20. j.lou

    Sur la question de la géopolitique qu’aborde Jean-luc où l’on comprend que la France n’a pas à suivre l’Amérique au travers de l’OTAN, ce qui se comprend aussi, il me semble qu’au niveau des frontières et de leur redéfinition sur le vieux continent nous devrions nous souvenir de ce que disait Victor Hugo dans « Le Rhin » à propos de l’Angleterre et de la Russie concernant la redéfinition de la frontière de l’Allemagne et de la France à la fin du 19ème siècle. Frontière qui ne devait que préparer la prochaine guerre de 14-18.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales