Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

283 commentaires


  1. Bien Modestement

    Je ne sais comment vous dire merci d’avoir redonner à la politique ses lettres de noblesse avec humanisme, sens de l’intérêt général et don de soi. Votre engagement me conforte dans ce qu’il y a de plus transcendant dans l’humanité. Respect !

    1. Pierre Esnault

      De tout coeur avec vous, je ne l’aurais jamais aussi bien dit. Jean-Luc Mélenchon sera un grand président.

  2. jezegou

    bonsoir Jean-Luc,
    Toute nouvelle inscrite, je voulais vous remercier, toi et les insoumis de la première heure, de redonner enfin un sens à mon engagement politique, de me redonner l’envie de combattre toutes ces injustices et ces puissances de l’argent qui empoissonnent de plus en plus nos quotidiens. Avec les insoumis, le rêve d’un monde meilleur pour nous et pour les générations futures est enfin possible ! Je suis profondément touchée au fond de mes tripes. J’ai hâte et j’y crois. Respect !

  3. Jourdain

    Fillon peut toujours gagner la présidentielle. Le peuple de droite est bandé comme un tigre avant l’attaque. Ils sont contractés au maximum. Baillones par les médias, privés de leurs débat ils vont n’avoir de cesse que de s’exprimer clairement au moment du vote. Je m’en fout du moment que la gauche renaît. Les législatives suivront et on pourra confirmer la mise à mort de la vieille gauche. Vive la gauche nouvelle, vive la gauche légitime, humaniste, fraternelle. Merci Jean-Luc de tenir ce flambeau avec une aussi belle clarté.

  4. Marie-Ange Pector

    J’adhère parfaitement aux conclusions de votre analyse très pertinente. Elle en paraît même évidente ! Bravo. Je vous suis.

  5. degorde

    Votre analyse sur l’OTAN et son rappel historique sont bien vus. Toutefois hier dans votre conférence vous avez dit, à tort que votre mouvement était le seul à proposer la sortie de la France de l’OTAN. François Asselineau le demande depuis 10 ans. De plus comment sortir de l’OTAN tout en restant membre de l’Union Européenne dont vous ne voulez pas sortir puisque l’article 42 du Traité lie les deux appartenance. C’est ainsi que 94 % de la population composant l’UE dépendant de l’OTAN. Vous ne citez pas non plus cet article.

    1. Jacques A

      Nous laissons le soin à Asselineau de réciter cette longue liste d’articles et d’alinéas qu’il connait par cœur. C’est un travail de haut fonctionnaire et il le fait à la perfection. Mélenchon, lui, est un homme politique. Son rôle est d’indiquer le chemin, de renverser l’ordre établi, de proposer un nouveau paradigme. Son rôle est de porter haut et fort le programme des Insoumis-es, de faire en sorte que le mouvement prenne de l’ampleur grâce à son intelligence et ses qualités de pédagogue. Il est entouré d’ un parterre de personnes absolument compétentes sur chacun des pans de l’ Avenir en commun, y compris la sortie des traités. Il y a des Asselineau dans son entourage, ne vous en faites pas pour lui. Des personnes de l’ombre indispensables sur lesquelles s’appuie ce tribun exceptionnel. Il est nécessaire se s’entourer de besogneux pour permettre à notre grande gueule courageuse de renverser les tables du système.

  6. Bruno

    Bonjour M. Mélenchon, et merci pour ce rédactionnel auquel j’adhère totalement et merci aussi pour ce rappel historique sur l’OTAN et les divers « aller-retour ». Votre démarche d’indépendance est courageuse, j’y souscris.
    Petite remarque si vous me lisez. Je préférais, et de loin, le thème de campagne de 2012 « l’humain d’abord » qui semblait plus fédérateur que celui de cette année qui ne mobilise que les « soumis » ou alors sommes nous en 2017 tous soumis ?
    Je souhaite votre victoire, j’y contribuerai en avril et j’espère en mai et dans l’attente, je voulais vous dire que je me régale avec vos meeting, moments de communion sociale et intellectuelle rares. Merci pour cela

  7. Crispini

    Bonjour Jean Luc
    Sincères remerciements pour votre engagement avec toute votre équipe, j’attendais ce moment depuis longtemps. Je suis votre campagne de loin sur les réseaux sociaux car n’ayant pu me rendre à l’un des vos rendez vous pour l’instant et je suis impressionné par votre talent certes d’orateur mais surtout de pédagogue. 2h non stop où tout est bien argumenté expliqué avec des références claires et vous arrivez à nous redonner l’envie de redécouvrir l’histoire, la philosophie, les auteurs engagés sans lire par cœur comme certains leur discours qui leur a été écrit ! Bref, continuez dans cette voie, bien des jeunes je l’espère vous écoutent et cela ne peut que les rendre plus citoyens afin que ils ne soient pas dupes de la ou certains voudraient les entraîner. Un grand merci et à bientôt dans la 6e république !

  8. Agnès

    Merci les insoumis de nous donner envie de nous battre pour une cause juste.

  9. Grégoire

    Les porte-avions sont à la fois vulnérables et indispensables. Deux unités sont le minimum, à la fois pour couvrir les façades maritimes atlantique et méditerranéenne, disposer d’une capacité aérienne projetable à distance, et pour garder une unité opérationnelle durant la révision de l’autre. Le Brésil désarme le Foch, qu’il trouve trop cher à moderniser. Pourtant, c’est un comble, la DCNS française était sur les rangs pour effectuer cette opération. Ce pourrait être une solution de transition, qui donnerait du travail à nos arsenaux en attendant la suite.

  10. GROS

    à propos de Crimée et d’intangibilité des frontières depuis 1945. Quand l’Ukraine est entrée à l’ONU après la guerre, la Crimée n’en faisait pas partie ! C’est l’ukrainien Khrouchtchev qui l’a rattachée à l’Ukraine en 1954.
    Par ailleurs, en dehors du Kosovo, il y a encore (liste non exhaustive), le Koweit en 1961 créé par la Grande-Bretagne pour mettre la main sur le pétrole, le Sud-Soudan qui a proclamé son indépendance en 2011, sans parler des états apparus lors de la décolonisation dans les années 60. N’oublions pas le Bangladesh, le Timor. Alors si les habitants du Donbass n’ont plus envie de vivre avec ceux qui les bombardent depuis 3 ans, c’est leur plein droit !

  11. Pace Cleo

    Bravo à Jean-Luc Mélenchon pour ses analyses éclairantes.

    @Degorde
    En ce qui concerne l’Europe. Je vous invite à prendre connaissance du projet de la France insoumise sur ce sujet. Il y a de nombreux débats à regarder sur YouTube et surtout il faut lire le programme de la France insoumise et son livret sur le sujet #24 (pas encore sur le site, mais il le sera très vite). Une inconditionnelle qui veut que ses rêves deviennent réalité !

  12. Macarel

    Je reprends à mon compte un slogan récupéré sur un autre site « Soyez réalistes : Envisagez l’impossible, car l’avenir n’est écrit nulle part ». L’impossible semble être aujourd’hui une qualification de Jean-Luc Mélenchon pour le second tour, mais si la dynamique ascendante de sa campagne se poursuit, tout est possible ! Malgré le handicap d’un Benoît Hamon qui prétend être le seul légitime à représenter la gauche « de gauche » au premier tour. Mais il n’a pas encore compris que les deux lettres PS, ont aujourd’hui un effet répulsif, sur tous les déçus de cinq ans de reniements et de trahison hollandiste.

  13. boyan_d

    Bonjour M. Mélenchon,
    En disant : « C’est l’extrême droite de Madame Le Pen qui domine ce bloc où l’on trouve aussi Dupont-Aignan et Asselineau. », vous méconnaissez lourdement le paysage politique français et vos co-candidats à la présidentielle française de 2017. François Asselineau a été classé « divers » par le Ministère de l’intérieur (pas « divers droite », ni « divers gauche »). Les adhérents de l’UPR viennent d’un spectre politique très large, dans lequel on trouve, entre autres mais pas seulement, des communistes.
    Cordialement

    1. JeanLouis

      Asselineau a travaillé près de Pasqua et Longuet, ce n’est pas très loin de l’extrême droite tout ça quand même.

  14. wermelinger

    J’adhère bien volontiers à votre candidature et à l’espoir qu’elle anime. Ceci dit je conserve un regard critique militant sur telle ou telle proposition. Je viens d’assister à une réunion FI dans mon village et une réponse ne me convainc pas, la question reste donc entière. Comment partir en retraite à 60 ans s’il faut 40 années de cotisation quand on a commencé à travailler à 25 ans, connu le temps partiel imposé voire le chômage ? Si on a que 32 annuités à 60 ans je devrais donc travailler jusqu’à 68 ans pour avoir une retraite complète ! Ou bien alors j’ai loupé une info !

    1. tonia

      @Wermelinger :
      Actuellement c’est 43 annuités pour ceux nés à partir de 1973. C’est sûr que c’est un vrai problème pour les jeunes d’aujourd’hui qui commencent à travailler tard. Il va falloir se battre dur pour prendre en compte les études, les temps inactifs et d’autres choses sinon il n’y aura pas de retraite possible. Eventuellement réduire les annuités. Il faut savoir que ces lois ont été pondues quand il y avait du travail pour tout le monde et tout le temps, ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Donc à chaque époque sa loi. Il faut pomper là où il y a de l’argent et plus dans le travail. Il faut les prendre à leurs propres pièges.

    2. marj

      Je suis bien d’accord, ce que vous dites concerne beaucoup de monde et notamment ceux qui ont fait des études, lequelles devraient être prise en compte …

    3. JeanLouis

      La retraite c’est et c’était, y compris après 81, une double condition, il faut d’abord avoir l’âge minimum de la retraite à taux plein qui redeviendrait 60 ans et les annuités aujourd’hui 43, à l’époque avant Balladur c’était 37,5 puis sous Balladur c’est devenu 40 ans. Bien sûr pour ceux qui ont fait des études longues, si on veut la retraite à taux plein il faut attendre les 40 annuités, mais convenez avec moi que le travail d’un ingénieur et moins fatiguant, usant pour l’organisme que celui d’un ouvrier du bâtiment et que donc je pense que l’ingénieur peut attendre les 62, 63,, 64 ans pour partir si quelques stages ne lui ont pas donné des annuités en plus !

  15. Jean-Paul B.

    Bravo M. Mélenchon pour le niveau de votre campagne. Explications précises des points du programme, débat en position de force avec tous les autres candidats, affluence aux réunions publiques, évitement de polémiques stériles avec l’entourage ou le candidat d’un PS à la ramasse,etc. Ne changez rien car la dynamique est désormais créée et elle pourrait nous faire accéder au second tour ! C’est tout le mal que je nous souhaite.

  16. corinne

    Oui, merci Monsieur Mélenchon et tous les insoumis, grâce à vous, la France retrouve de la hauteur alors que notre société n’a jamais été aussi divisée, haineuse, inégalitaire et injuste. Je suis fière de la France insoumise et de partager nos idées d’un avenir en commun porté par des valeurs humanitaires, de justice et d’égalités sociales. Ensemble nous pourrons permettre aux générations futures de vivre mieux et sur une planète que nous aurons préservée et respectée. Les enjeux sont importants, il faudra les relever mais je veux croire à l’intelligence humaine.
    Merci pour ce rayon de soleil dans un ciel si sombre.

  17. Oberon

    Bravo à nous tous. Pour encore convaincre les indécis et abstentionnistes, confirmer notre dynamique car les sondages ne sont pas le verdict des urnes, rappelons nous 2012. Quelques suggestions. Assoir la crédibilité de notre mouvement en invitant des personnalités européennes comme Oscar Lafontaine, Stefano Fassini, Zoé Konstantopoúlou, Pablo Iglesias et why not Bernie Sanders (ce serait top!) à monter sur scène avec Jean-Luc Mélenchon. Que Jacques Généreux explose l’arrogant François Lenglet !

  18. Akli Mekaoui

    Bonjour,
    Je n’arrive pas à comprendre les réponses des personne interrogées par des journalistes qui répondent ne pas savoir pour qui voter. Alors que les programmes des candidats sont clairs, nets et précis.
    L’homme humaniste, l’homme pour la paix dans le monde, un programme écologique, SMIG augmenté, handicapés 1000 euro par mois, école gratuite, étudiants et lycéens professionnels 800 euros sous conditions de ressources, cantine gratuite, mètres cubes d’eau gratuité pour les besoins vitaux, électricité également, enfin tout est clair. Et ils font semblant de ne rien comprendre. Et ceux qui tombent si bas comme Nathalie Artaut, Philippe Poutou, Olivier Besansnot qui ne veulent rien accepter, donc la continuité du système avec Macron.
    A bonne entendeur, on ne lâche rien.

  19. Berthier g

    Il manque dans cette campagne la dimension législative. Jean-Luc Mélenchon n’aborde jamais la question de la préparation des législatives. La FI va t elle donner des coups de poignard dans le dos des sortants PCF et ensemble ? Une majorité legislative sera forcement diversifiée. Il faut aborder cette question avec sérénité et franchise.

    1. Lionel le révolté

      Des coups de poignards, pour le moment je pense que c’est le seul qui en a pris de certaines personnes dont vous parlez.

    2. semons la concorde

      Si seulement les communistes pouvaient redevenir des citoyens lambda. Pourquoi auraient-ils plus que d’autres des sièges réservés. Et d’ailleurs pour quoi faire ? Pour suivre le vent ? Pour l’instant, seul le programme importe. Si leurs compétences sont reconnues, ils auront leur place, comme tout le monde.

    3. LEMONNIER

      @semons la discorde
      Je vous trouve injuste à l’égard du PCF dont je ne suis pas pourtant. Pierre Laurent est l’un des rares hommes politiques à avoir un discours constant et sans contradictions. Rappelons son soutien à « France Insoumise ». L’objectivité et la liberté de penser sont des notions phares pour s’y retrouver dans l’analyse des slogans qui nous sont proposés.

  20. LEMONNIER

    A ce jour, il n’y a aucun espoir de voir la vraie gauche présente au second tour des élections présidentielles 2017 sauf rassemblement de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon. Je conçois que l’appel de Benoît Hamon à une union sous sa candidature, ne soit pas adapté notamment du fait des derniers sondages. Pour autant, lui opposer une totale fin de non recevoir nous serait dommageable à tous. Une contre proposition à faire serait de rejoindre la candidature de Jean-Luc Mélenchon.
    Contribuons ensemble à ce que ces programmes de gauche ne restent pas lettres mortes, sur la base d’un contrat de gouvernement, et contribuons à déjouer tous les pronostics donnant vainqueurs les partis de la droite et du centre. Allons nous devoir renoncer à la nécessité impérieuse d’aider financièrement nos jeunes les plus démunis durant le cours de leurs études, à préserver nos conditions de vie environnementales, à la construction d’une Europe sociale ? Bien à tous.

    1. Berthier g

      Je partage votre souci de rassemblement. C’est sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon que peut être construite cette initiative en intégrant les législatives, par équité et pluralisme.
      Être éliminé au soir du premier tour par désunion, serait un message désespérant.

    2. Jean-Paul B.

      Le candidat du PS n’a jamais parlé de se rallier à Jean-Luc Mélenchon pour favoriser son accès au second tour. Par contre il se présente toujours comme celui derrière lequel nous sommes invités à nous rassembler. Si B. Hamon veut vraiment, comme il ne cesse de le proclamer, que la gauche soit au deuxième tour, c’est simple, il lui suffit prendre rapidement acte de l’impasse dans laquelle il se trouve, d’en tirer la conclusion qu’il doit renoncer à se présenter et enfin appeler sans tarder ses électeurs à voter pour Jean-Luc Mélenchon. Voilà ce que le bons sens devrait lui dicter !

    3. RV

      Sauf que la politique n’a pas grand chose à voir avec le bon sens. Plus sérieusement, les positions sur l’OTAN sont divergentes. Je vous invite à aller écouter la rencontre entre Piketty et Généreux sur le site de Politis. Une leçon d’économie dans laquelle on découvre que les deux programmes économiques sont totalement compatibles et que le différent tient essentiellement dans la stratégie à mettre en œuvre vis à vis de l’Union européenne. Il m’a semblé que l’un tire certaines conclusions de l’épisode grec et pas l’autre.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales