Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

202 commentaires


  1. pichenette

    Salutaire la conférence de presse, à faire écouter lors d’actions pour que les gens sentent bien l’état d’esprit et les arguments à propos de cette « affaire », mais l’on voit bien l’avidité des journalistes à tourner en boucle pour absorber le temps qui serait si utile pour traiter des véritables urgences tant écologiques pour lesquelles Rémi Fraisse et les autres s’engageaient, que sociales ! Le livre « la vertu » est à mettre sous le nez de beaucoup d’individus.
    Plein de phi, partout pour relever tous ces défis. Vive la France Insoumise, le seul mouvement à proposer un programme digne des frontons !

  2. Rodolphe13

    Honnêtement je ne comprends pas la stratégie pour les législatives. Alors que le PS était inaudible, que le PCF se ridiculisait, que le FN était désemparé, pourquoi ce retour du « bruit et de la fureur, tumulte et fracas » ? Il faut revenir à l’Avenir en Commun. Vite ! Les gens qui n’aiment pas les polémiques, ils sont légions, vont retourner dans les bras des partis défunts. Je précise, je suis militant du PG depuis 2008, n’ai exercé ni revendiqué aucun mandat, ai participé financièrement aux campagnes. Là je ne comprends pas.

    1. kokkino

      La stratégie n’a pas changé : obtenir le plus grand nombre d’élus et pourquoi pas la majorité sur la base de notre programme. Le bruit et la fureur ? Si vous parlez de l’affaire du « père la matraque » Cazeneuve la réponse de Jean-Luc Mélenchon est bien gentille comparée au pilonnage quotidien des médias contre notre mouvement et ses représentants. Quant à ceux qui « n’aiment pas les polémiques » je pense personnellement que l’on ne gagne pas la conviction des citoyens en se faisant passe-muraille mais en restant fermes sur les principes et en ne laissant rien passer. Je vous invite à écouter (ou ré écouter) la conf. de presse de Jean-Luc Mélenchon de ce jour et à lire le dossier joint.

    2. Denis

      Ecoutez la conférence de presse, les médias cherchent à nous diviser mais la ligne reste celle du programme, les polémiques sont créés a partir de petiuts dérapages insignifiants. C’est à nous de ne pas y prêter trop d’importance et de poursuivre le travail de conviction autour du programme.

    3. Oliver

      Je suis d’accord avec @Rodolphe. Je sens la campagne se diluer, même au niveau local, avec apéros, réunions d’appartement, réunions thématiques. Pourquoi pas organiser un ou plusieurs meetings centralisés (pas forcément Paris ou région parisienne) avec Mélenchon et des candidats de la région. Retrouver les foules enthousiastes et attentives.

    4. ggilles

      Je suis affligé par la campagne FI pour les législatives. Les affiches officielles me font mal. Un grand portrait de Mélenchon et, en petite vignette, celui des candidats. Des militants FI qui arbore un t-shirt avec un grand portrait de Mélenchon. C’est le culte de la personnalité 100% ! N’avez-vous rien retenu des dérives et erreurs passées des mouvements populaires ? En France, en 2017, j’attends que FI montre sa capacité à s’émanciper de ces pratiques. En attendant je ne vous suivrai pas. Vos méthodes m’effraient.

    5. rage au coeur

      Cette campagne n’est pas menée rondement. Certes tout le monde « il est fatigué » de ces bashings mais je passe mon temps à essayer de récupérer les gens autour de moi qui ont voté Mélenchon à la présidentielle et maintenant rechignent devant plein de trucs. Parachutages (article du Canard), à nouveau une certaine veine revancharde de JL (Cazeneuve) etc. Bon j’ai beau connaître les contre-arguments à développer, c’est fatiguant. J’arrive d’une réunion de circonscription et là, pas question de dire que l’incident Cazeneuve aurait du être évité. On positive à tout prix, c’est la doxa sociétale en ce moment !

  3. André

    L’enjeu de la course entre la France Insoumise et les autres est tout simplement celui du passage à l’Humain d’abord ou du maintien à tous prix de la gouvernance en cours pour le pouvoir et le fric de quelques-uns aux dépens de tous les autres. Rien d’étonnant donc que la guerre devienne de plus un plus violente. Sauf que la gouvernance dominante dont la sauvegarde n’a rien à faire des mensonges des compromissions et des trahisons est de toutes façons vouée à l’échec et l’éventualité que les choses se passent le moment venu le moins mal possible tient au fait qu’il y aura ou non une alternative crédible susceptible de canaliser le désastre. Doù l’importance de la pérennisation du noyau militant de la France Insoumise. Et tant mieux que Mélenchon qui est à ce stade la cheville ouvrière déterminante arrive à tenir comme il le fait face à la tourmente orchestrée par les tenants et bénéficiaires du système.

  4. malinvoy

    Je crois réellement qu’il y a un véritable pilonnage de la FI et de son principal représentant Jean-Luc Mélenchon du fait même que le nouveau pouvoir est en difficulté avec toutes les affaires qui tombent les unes après les autres et mettent en cause sa crédibilité déjà bien fragile. Le renouveau ét la moralisation de la vie politique qui était le coeur de leur discours est en train de voler en éclat au su et au vu de tous. Pas de différence avec Fillon sauf la presse aux ordres qui ne sait comment étouffer la chose.

  5. Alain Doumenjou

    L’actuelle violence incessante des attaques médiatiques contre Jean-Luc et la France Insoumise, nourries de polémiques stériles ayant pour objectif de détourner l’attention des enjeux fondamentaux de ce qu’il adviendra dans les mois et les années qui viennent du rapport de force historique dont dépend l’avenir de tous, démontre que ceux qui ont programmé (et salivent déjà à la perspective d’y parvenir) la « solution finale » destinée à liquider une bonne fois pour toutes les acquis de justice sociale résultant de plus d’un siècle de lutte (depuis les grèves de Fourmies jusqu’au CNR en passant par le Front Populaire) redoutent plus que tout un obstacle : la dynamique nouvelle et pour eux menaçante du mouvement mobilisé pour l’Avenir en Commun sous la « bannière » de la France Insoumise ! […]

    1. PERRIN Marie-Claude

      Bien d’accord avec vous. Pourquoi alors ne pas s’extraire des polémiques stériles, s’abstenir de rendre coup pour coup et faire passer ce message, par la bouche de Jean-Luc Mélenchon, porte parole puissant, capable de remobiliser sur cet enjeu historique et de faire voter du même coup pour les députés de la FI, qu’il pourrait rassembler autour de lui lors d’une grande manifestation parisienne, avec hologrammes ? Le temps presse !

  6. Patzina

    Merci pour ce long texte et votre conférence de presse. Les gens ont besoin de comprendre et donc heureusement qu’avec vous, on aborde le fond des questions qui nous intéressent : la politique, c’est comment va-t-on mettre en application notre programme cohérent, écologique, juste et ambitieux pour l’humanité. Je suis de tout coeur fière que vous soyez mon porte-parole.

  7. Yannpell

    Cher Monsieur Mélenchon,
    Je viens de regarder votre intervention de cet après-midi et je suis émue et triste pour vous, parce que le traitement que l’on vous fait subir depuis plusieurs mois est vraiment ignoble. Mais qui a donc intérêt à vous accabler de la sorte ? Est-ce que ce sont des esprits sains qui choisissent de s’en prendre délibérément à un homme, de le rendre malheureux, de prendre sans mauvaise conscience le risque de le faire souffrir ? Et comme vous l’avez dit, qu’on critique les programmes ou les idées mais pas les personnes, c’est dégoûtant et c’est lassant. Je serai toujours étonnée par le plaisir que peuvent prendre certains à lancer, sans réfléchir (ou après réflexion, ce qui est pire), tant de boue sur un être humain. Quel plaisir trouvent-ils à vous faire de la peine, à vous obliger à user vos forces à combattre et combattre encore, inutilement ? J’espère bien que cela vous fortifie mais je peux parfaitement comprendre que vous ayez des moments de…

    1. hue

      Merci de continuer dans cette voie pédagogique, de continuer à pointer les vrais problèmes, ce que les « grands » médias ne savent plus ou ne veulent plus faire. L’avenir proche nous donnera raison, les petites graines vont germer dans les jeunes esprits et notre belle France de la fraternité va renaitre.

  8. Marco

    Jean-Luc,
    C’est une joie de pouvoir de nouveau vous lire et commenter. Le prochain scrutin, j’en suis sur nous permettra de continuer à avancer, à développer notre analyse, à la partager avec le plus grand nombre. Le vote est important, mais l’essentiel se passera entre les élections, dans les luttes, la vigilance et la résistance à l’oppression. Nous allons envoyer un maximum de députés insoumis à l’Assemblée, continuer à agir au quotidien pour consolider l’énorme résultat des présidentielles. Ne doutons pas que les camarades communistes, écologistes et même socialistes sincères nous rejoignent bientôt. Je les sens lassés des querelles d’appareil et des postures de leurs cheffaillons. Dans 12 jours, on y verra plus clair, on sera au second tour dans beaucoup de circos, le combat continue, bon courage à tous.
    Fraternellement Insoumis

  9. ademat

    Quel catastrophe de voir dans la plupart des circonscriptions des candidats communistes opposés à des candidats de la France insoumise. Je trouve cela ridicule et aberrant, ce qui nous unit est sans doute plus grand que ce qui nous divise. Tant que nous en serons là droite et extrême droite auront de beaux jours devant eux.

    1. SANTANA

      Qu’il y ait des candidats PC n’est pas un problème. Les électeurs vont nous permettre de clarifier définitivement cette question de la légitimité de la France Insoumise

  10. PERRIN Marie-Claude

    Cher Jean-Luc Mélenchon,
    En accord avec @Rodolphe et @Olivier, plutôt que de vous épuiser sur le terrain à aller soutenir des candidats aux législatives, ne faudrait-il pas reprendre la parole nationalement dans le cadre d’une grande manifestation politique parisienne centralisée, en reprenant tous les axes du programme, tous les « pour » : 6ème République sociale, abolition des privilèges, planification écologique, défense et extension des services publics, pour la laïcité, et tous les contre : contre l’Europe des marchands, contre la marchandisation de l’éducation, de la santé, de la culture , objectifs essentiels de l’Europe actuelle, contre les communautarismes divers !
    Vous pourriez appeler à voter explicitement pour tous les candidats présentés et rendus visibles dans la manifestation : points d’appui essentiels pour la promotion du programme des insoumis, au-delà des prétendus enjeux locaux (nous ne somme pas aux municipales, en effet !) Vive la République sociale!

    1. Jean Marie Berche

      Manifestation à Paris, why not comme ils disent. Personnellement une émission sur Youtube façon « chiffrage du programme L’Avenir en Commun », avec des temps forts sur l’impact de la médiacratie, l’affichage des temps de parole par médias, radio, presse, télé. Le « bis répétita » des chroniqueurs aux ordres et des revanchards d’être snobé. L’impact des mesures EL Khomry façon Macron. De la CSG sur les revenus etc. Avec une répétition n fois des items négatifs pour qu’au final personne ne puisse dire comme je l’entends trop « maintenant qu’il est élu autant lui donner une majorité sinon çà ne sert à rien d’être élu ». J’en crève de cette approche.

  11. LEON

    Bonjour ! J’étais à St Ouen le mardi 30 mai, et je vous remercie de la haute tenue de vos paroles ! Il y a un acharnement médiatique fait de dénaturation, de mensonges de toutes les catégories, et de calomnies indétrônables, qui est à vomir et fait désespérer de trouver dans certains bipèdes une qualité humaine dont des chimpanzés semblent davantage pourvus ! Comme il y a une « immunité parlementaire » dont beaucoup de plantigrades abusent à qui mieux mieux. Il y a une sorte « d’immunité médiatique » qui de fait protège les journaleux simiesques amateurs de caniveaux, qui confondent la liberté de la presse et le devoir d’informer avec la licence de se vautrer dans la gadoue. Je vous tiens en haute estime et vous remercie, et je souhaite que le courage que vous maintenez en nous vous permette en retour de tenir bon.

  12. ggilles

    Je regrette d’avoir voté Mélenchon en avril. Non pour l’élan populaire et l’espoir que l’on pouvait avoir ensemble de vraiment changer la donne. Non, je regrette l’instrumentalisation de ce vote par FI, qui fort de ce résultat, se déclare seule force capable de représenter la diversité des forces et avec son intransigeante charte a provoqué des situations absurdes qui nous mènent à l’échec. C’est une erreur dramatique. Merci à Ruffin d’avoir été assez fort pour unir sans se soumettre à cette charte, et à quelques autres qui ont réussi à la contourner tant bien que mal.

    1. Jean Marie Berche

      Cette charte est une précaution élémentaire de Mr Mélenchon après l’indigne comportement des forces constituantes du Front de Gauche pour les législatives de 2012, cf. P Laurent et consorts d’EELV, après les 11% de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles. Chat échaudé craint l’eau froide. Et si d’aucuns ont réussi à s’y soustraire, c’est je pense parce que leur loyauté est indiscutable. Le PC veut faire vivre un parti (chaque bulletin lui rapporte 1.47€/an), FI veut faire vivre un programme « l’avenir en commun ». Tout est là.

    2. Diane

      Être Insoumis cela veut dire profondément quelque chose, pas être une girouette, qui donne raison au dernier qui a parlé, fut-ce un idiot. Libre à vous de vous soumettre, vous aurez les chaînes aux mains et le boulet au pied. Il n’y a pas d’alternative pour nous les petits. Résistance et non pleurer. Macron lui n’est pas instrumentalisé ? On ne le voit nulle part… pensez y.

    3. magda corelli

      Une charte est fort utile quand on constate combien l’homme est corruptible !

  13. Alain65

    Bravo monsieur Mélenchon pour votre combativité mais que de temps perdus à vous justifier sur ces quelques mots concernant Cazeneuve.Toujours pour ces journalistes à faire dans la polémique. Rien, pas une questions sur le programme de la FI qui est pourtant riche de progrès. Et en plus bizarrement ces cloches assourdissantes qui couvraient votre conférence de presse.

  14. Castagna

    Oui je partage l’avis de ceux qui proposent un meeting national pour rassembler les forces de la FI, ces élections législatives sont des élections nationales aussi il serait préférable que Jean-Luc ne s’épuise pas à aller partout soutenir les candidats de la FI ! Comme il le reconnaît lui même c’est usant et du coup il peut réagir à chaud en étant maladroit, ce que le système attend pour le dénigrer. On a envie de retrouver notre Jean-Luc en forme!
    Mais peut-être est ce trop compliqué à organiser ? Dommage.

    1. Francis

      Pourra t’on faire mieux que durant la présidentielle ? Les législatives sont des élections particulières qui nécessite une mobilisation de terrain pour convaincre de l’utilité du vote FI. La campagne médiatique actuelle n’a qu’un but, convaincre le peuple que l’affaire est pliée pour Macron et donc que ça ne sert à rien d’aller voter. Qui peut croire que c’est par un rassemblement national que l’on peut combattre cette campagne insidieuse. Il ne faut pas se tromper d’élection et la mobilisation des insoumis pour tracter, discuter, convaincre est vitale.

    2. Castagna

      Oui mais les candidats de la France insoumise ne sont pas toujours connus sur le terrain et n’ont pas tous le talent de Jean-Luc pour faire comprendre le programme, un seul meeting qui explique bien l’enjeu national de ces élections peut inciter des indécis à voter pour les candidats FI en sachant qu’ils défendront le programme à l’assemblée et même qu’ils pourraient l’appliquer si on obtient la majorité, je crois que beaucoup ne réalisent pas cette possibilité. Et on aurait besoin de retrouver la dynamique de la présidentielle.

  15. jono

    Par les temps qui courent, on parle beaucoup de la moralisation de la vie publique. Quand va t-on moraliser « la vie privée » ? Sans doute jamais puisque les gens qui nous dirigent font les lois adaptées à leurs besoins et à leurs intérêts aux mépris de tous les autres, gens du peuples. Que pouvons nous attendre de bien pour les petites gens de la part de Macron et de ses sbires.

  16. Christian Deudon

    Bravo ! Et quant à ces politiciens masqués qui tendent à Jean-Luc Mélenchon la coupe de cigüe, il faut savoir que lui seul saurait la boire tant il n’attache pas d’importance à sa propre personne mais à l’éthique d’une République qui n’a que faire de l’étiquette ou de la marque de fabrique qui vise à séduire les « panurgistes – politiciens – meneurs de foules dociles et muettes ». Si on ôte tous les masques de ceux qui nous parlent, il serait un des rares à être reconnu tel qu’il est et c’est pourquoi devant lui, les masques tombent, que peut-on opposer à la raison ? Et puis s’il avait été élu au premier tour, il aurait été le premier à limiter son propre pouvoir ce qui est l’inverse de celui qui
    qui fut Caligula,  » l’heureux élu » d’un cénacle. Bisoux à vous et comme le dit Tristan Cabral « …et que la poésie soit notre arme absolue ! »

  17. calcium

    L’histoire de l’humanité ne s’est pas faite sur une élection mais sur des siècles. L’illusion de notre génération de 68 c’est d’avoir pensé que le monde changerait dans le temps de notre courte vie. Nous sommes un mouvement qui est à l’amorce d’un long processus de changement de conscience. Acceptons d’en être les éclaireurs quand le plus grand nombre n’est pas encore prêt à entendre. Restons le maillon indestructible de cette magnifique chaîne des Lumières et ne perdons ni patience ni courage, ni persévérance car « rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue ».

    1. semons la concorde

      Sauf que si la patience pouvait être une vertu en 1900, elle ne peut plus l’être aujourd’hui. Notre maison terre est en train de s’allumer un brasier qui nous emportera, et ceux qui tiennent les allumettes s’appellent Trump, Poutine, (Hollande) et son héritier. Le temps est à l’urgence pour des millions de gens déjà, pour nous bientôt.

  18. LEON

    La Charte c’est la règle commune et elle est sans ambiguïté sur aucun point sauf un , quel parti doit opérer la répartition des gains au prorata des voix obtenues ? Le PCF veut absolument continuer à exercer cette charge. Pourquoi en fait-il un point d’achoppement sur l’ensemble ? En quoi peut-il prétendre être encore le pilier central des forces de vraie gauche ? La charte est devenue un prétexte au refus d’un soutien franc et loyal à l’Avenir en commun et ce en bien des endroits. Le PCF en son sommet n’est pas suivi partout dans cette attitude qui lui fait traîner les pieds. Il accuse la FI de vouloir exercer l’hégémonie, mais il s’agit juste d’équité. Les 7 millions, c’est sur quel programme ? Le PCF projette sur la FI une intention d’hégémonie qui est en fait la sienne, il voudrait retrouver la suprématie qu’il a perdue. Vieux parti chargé d’histoire, respectable encore pour tout ce qu’il peut faire, il se tire une balle dans le pied et confond parti et et mouvement. C’est une question intéressante. Comment fonctionne un parti, et comment fonctionner quand on est un mouvement et qu’on veut le rester sans se diluer ? C’est la question de notre temps. Le PCF devra se la poser. La FI aussi d’ailleurs à partir des résultats obtenus au cours de sa jeune histoire.

  19. Nour

    Une nouvelle génération politique est en marche, c’est indéniable loin des « intriguants entortillés » et autre « gauche caviar ». De son côté, les medias continuent leur travail de sape avec une rare vénalité on doit bien le dire !

  20. SANTANA

    Bonsoir M. Melenchon,
    J’ai suivi avec toujours autant d’intérêt et d’admiration votre conférence de presse d’hier. Les attaques dont vous faites l’objet personnellement et au travers de vous des 7 millions d’électeurs qui ont porté le programme de la France Insoumise à un niveau qui nous laissait espérer la victoire qui était là à portée de main. Oui mais à portée de main hélas les chiens de garde auront tout fait pour faire obstacle à cette révolution citoyenne dont le souffle les a mis aux abois. Voilà pourquoi, la pression sur vous et la France Insoumise, ils ne sont pas prêts de la relâcher. Nous ne pouvons en rester à la simple dénonciation du rôle joué par la Société Générale dans le scandale des Panamas Papers et plus généralement dans le scandale de l’optimisation fiscale. […]

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales