142 commentaires


  1. PIETRON

    Sans couper les cheveux en 4, il est intéressant de dénoncer la politique de Macron qui, en effet, est une politique de droite libérale. Mais et surtout capitaliste. Je sais cela peut paraître emmerdant par ces temps de transformation de tout et de rien, des mots, des comportements qu’il faudrait sans cesse raisonnables. Toutefois s’il y a sur le fond une constante historique c’est bien le capitalisme. Tout aussi emmerdant, mais inévitable, la lutte de classes. On semble l’accepter ou la dire quand elle est issue de la caste mais avons quelques difficultés à l’énoncer. Tout simplement, par exemple, à parler de la nécessaire socialisation des grands moyens de production, banques incluses (je sais Mitterrand, mais ils étaient gérés de manière capitaliste).
    La Catalogne. Difficile de faire le tri en nationalistes et indépendantistes anticapitalistes. Elle veut adhérer à l’UE, de l’Allemagne Merkel. Quelle différence entre travailleurs catalans et…

  2. Marcus

    Critique constructive : il va falloir changer un peu de stratégie de communication sur les ordonnances, d’un coté les insoumis s’efforce sur les plateaux à justifier l’inversion de la hierarchie des normes (un terme incompréhensible pour le citoyen lambda), de l’autre à justifier le terme de « coup d’etat social ». Résultat, ca patine. Humblement, je conseillerais d’etre plus direct et de dire les évidences. Les ordonnances c’est la fin du CDI, des 35h, la baisse des salaires et ca ne fait pas baisser le chomage. Point. Une fois ca posé (cela prend cinq secondes) on peut argumenter face aux protestations des journalistes.
    Sur l’état d’urgence pareil, c’est la fin de la présomption d’innocence, des libertés individuelles, de la démocratie. Après on peut argumenter.
    Au lieu de ca, bien trop souvent les insoumis invités dans les médias se font mener en bateau par les journalistes. Faut-il dégager les medias demandait Aphatie ? Oui puisque vous parlez de la conf…

  3. Alain Doumenjou

    @Marcus
    « Sur l’état d’urgence pareil: c’est la fin de la présomption d’innocence, des libertés individuelles, de la démocratie… »
    C’est en effet une loi liberticide et permanente, puisqu’elle est désormais à part entière inscrite dans le droit commun, comme aucune ne fut votée en France depuis la libération. C’est tout simplement la fin de l’état de droit au profit d’une loi « de sécurité intérieure » qui légalise l’arbitraire, une « loi des suspects » qui prive désormais chaque citoyen des garanties que la République lui assurait sur sa liberté individuelle, au point que même à l’ONU on s’en inquiète. 24 députés socialistes ont voté cette loi, 5 se sont abstenus. Et ces gens là, qui devraient se faire tout petits dans un trou de souris, osent encore lancer des appels à l’union et crient au sectarisme des insoumis quand ils refusent de s’associer à leurs turpitudes !

  4. Redon

    Il faut absolument que LFI prenne position sur les évènements catalans car que fera la France si la Catalogne devient une république et que nos catalans français demandent le rattachement ?

  5. Trottinette

    Réveiller les vieux démons du racisme, exacerber le sexisme, jeter l’opprobre sur une municipalité de gauche, que nous réserve notre majorité gouvernementale encore comme boîte de Pandore ? Il faut rester très vigilant par rapport au jugement de femmes impliquées dans leur vie professionnelle au plus près des problèmes liés aux banlieues. La maladresse extrême de l’une ne doit pas effacer son rôle bienveillant dans la communauté urbaine. En tant que femme, mère et grand-mère, je me dois pour les générations de femmes à venir de dire ne laissons pas, sous la pression médiatique et politique, étouffer un cri de révolte qui ressemble plus à un cri d’impuissance.

  6. Michel

    Ne serait il pas judicieux que la France Insoumise de rapproche de Sanders et Corbyn ? Sanders en particulier semble tenir des propos assez proches de ceux de Melenchon. Mais j’ai entendu que Sanders ne semblait même pas connaître Melenchon ! Il me semble qu’un tel rapprochement donnerait une toute autre crédibilité et une bien plus grande audience à notre projet commun.

  7. Oxy

    Mais qu’est-ce que c’est que ces membres de la France Insoumise qui viennent par leurs propos scandaleux (et qu’ils ne viennent pas dire que ce n’est pas ce qu’ils ont voulu dire ?) dynamiter en sous mains le Mouvement France Insoumise ? La suppléante de F. Ruffin fait de l’antijuif et soutient S. Nour quand elle parle de « martyr » à propos de l’assassin de Marseille ? Je rêve ? ou je n’y comprends plus rien . Les membres de la France Insoumise doivent être irréprochables (après R Garrido ça fait beaucoup) car la droite et son extrême sont comme on le voit aujourd’hui prêts à tout pour discréditer la FI.

    1. rage au coeur

      Oui ça commence à faire beaucoup, ils commencent à trop se répandre dans les médias, peut être c’est grisant mais du coup leurs dérapages donnent du fil à retordre aux militants ! Basta !

    2. Rienzo

      Ne pas oublier, dans le genre surprenant (euphémisme) qui ne risque guère de fédérer, les propos récents de Danièle Obono au sujet de sa conception, pour le moins contestable, de la laïcité et de ses lois en France, ressentie légitimement comme une forme à peine voilée (sans jeu de mots) de complaisance à l’égard d’un certain type de comportements « culturels » forgés par l’islamisme le plus radical, mais atténués par madame la députée FI de Paris comme étant une forme presque banale de sexisme dénuée de toute connotation religieuse. Bigre !

    3. Francis

      La suppléante de F. Ruffin n’est pas suivant mes informations à la France Insoumise. Elle est membre de la jeunesse communiste et a été désignée comme suppléante dans le cadre d’un accord d’unité FI/PCF/EELV/Ensemble pour soutenir F. Ruffin.

    4. malinvoy

      @renzy
      Je ne crois pas que D. Obono soit critiquable. Je pense que ses réserves sur le terme « radicalisation » utilisé à tord et à travers pour désigner à la vindicte certains individus est pertinente. Ce terme n’est pas un concept scientifique. Le cas du chauffeur qui refuse de prendre le bus (si j’ai bien compris) ou fait des réflexions désobligeantes, parce que ce bus a été conduit par une femme, peut tout à fait être interprété comme du sexisme ou de l’intégrisme religieux. J’ai connu un cas similaire il y a plus de 10ans. Un lycéen de terminale essuyait systématiquement les sièges utilisés par des lycéennes ou des enseignantes. Ses camarades filles dont certaines de confession musulmane le sur nommaient « essuie tout » et ça en était resté là. Aujourd’hui il aurait fait l’objet d’un signalement à la police voire plus.

    5. kokkino

      Mais qu’est ce que c’est que ces pseudo insoumis tout prêts à répéter sans réfléchir les gros titres de la presse dominante et à tomber à pieds joints dans les pièges les plus grossiers ? A moins qu’il ne s’agisse que d’un grossier entrisme ? Des trolls comme l’on dit aujourd’hui pour faire mieux. La critique est facile mais l’art est difficile. Ceux dont vous parlez sont exemplaires dans une situation qui n’a rien de simple. Ne font-ils jamais d’erreur ? Le contraire serait tout simplement extraordinaire. N’en faites vous jamais ? Alors plutôt que de hurler avec les loups (les hyènes devrait-je dire) prenez votre part dans la lutte, ne faites pas semblant.

  8. Invisible

    Démolir le principe de la cotisation sociale en supprimant la cotisation de l’ouvrier pour augmenter son « pouvoir d’achat » sans que le patron fasse l’effort d’augmenter les salaires : mesure FN. Défiscaliser les heures sup : mesure UMP. Et ça divise les ouvriers. Tout le monde ne fait pas des heures sup ! Ponctionner les retraités qui ont cotisé toute leur vie : mesure LREM, style jeunes battants contre vieux croulants, non merci. Et en plus, ils veulent (Hulot) obliger les petits propriétaires à isoler leur maison en dépit du bon sens. Et si tu préfères te geler chez toi au lieu de donner toutes tes économies à l’artisan prospère ? Tu arrives au bout de ta vie avec une petite retraite, tu ne peux fuir dans un paradis fiscal. Ou alors, tu vas faire le chancre avec ton camping-car chez nos amis espagnols et portugais ?

  9. educpop

    Le passage de Clémentine Autain à la télévision hier n’a pas révélé une progression de l’inquiétude que pourrait éprouver le système au regard de la colère populaire, il a révélé le contraire. C’est à dire que la coalition pour empêcher la FI de faire valoir ses arguments se renforce. Elle s’est bien débrouillée et c’était difficile ! Que le pouvoir commette un abus social et qu’il nous impose une humiliation nationale n’est pas aussi évident pour la masse des gens qu’il est dit ici, la situation est confuse parce que la promesse du changement a été un tel choc que l’état de grâce ne peut se dissiper si vite. La mobilisation conduit à des rendez vous l’année prochaine où les puissantes analyses de Jean-Luc Mélenchon prendront peut-être tout leur sens, il y a toujours un décalage entre les historiens qui décrivent la courbe des évènement et les peuples qui les vivent au quotidien. La bataille de France est commencée, surtout dans les préparatifs.

    1. Noëlle M

      J’ai également apprécié la prestation de Clémentine Autain face aux 5 roquets qui lui aboyaient les mêmes inepties aux oreilles. Il est évident que ceux qui ne se sentent pas concernés par le combat porté par la FI n’auront pas la même lecture que nous mais je maintiens que la députée Insoumise s’est remarquablement, avec classe et aplomb, sortie de ce traquenard lamentable orchestré par la chef de meute macronâtre qui ne fait pas honneur à son métier de journaliste. Mais qu’attendre de mieux de cette pauvre Chabot ?

  10. Insoumis lilou 45

    Non monsieur le président, les ouvriers ne « foutent pas le bordel » ils défendent leurs vies sociales, vies que vous êtes entrain de pourrir comme celles des retraités, des précaires, des chômeurs, des pauvres. Je pense que vous devez vous attendre à des « bordels » plus puissants et plus étendus, on ne va pas se laisser mourir pour que les plus riches s’en foutent encore plus plein les poches. Notre but c’est de vous virer du pouvoir, vous et votre caste, et d’instaurer une sixième république vraiment démocratique. Voilà ce que j’aurai dit à jupiter, si je l’avais eu en face de moi.

    1. andré

      Et on aurait pu ajouter: « est-ce qu’il vous arrive de vous demander combien de terroristes votre gouvernance et les politicards spécialistes de l’arrivisme de droite et du centre bien accompagnés par les traîtres de la gauche qui se font vos inconditionnels fabriquent tous les jours » ?

  11. mcr69

    Tout à fait d’accord, on ne peut pas continuer comme cela. Nos positions ne sont pas assez claires puisqu’il y a ces prises de position inadmissibles. L’islamisme politique est notre adversaire et il faut le dire clairement. Comment se fait-il que la suppléante FI tienne ces propos ahurissants ? Cela veut dire que nous ne discutons pas assez sur ces problèmes de fond, on met la poussière sous le tapis. Oui ça fait beaucoup pour cette semaine ! La FI est en train de perdre tout son capital d’éducation populaire et de sympathie crée par les élections et le début de nos députés. Dans nos groupes d’appui ça se démobilise à tout va !

    1. Ascalon

      Et vous découvrez ça seulement maintenant ? Déjà, vous parlez de « nos positions », ce qui ne veut rien dire. La France insoumise est un mouvement rassemblé dans le cadre d’une élection présidentielle suivie d’une élection législative. Ce mouvement n’a donc pas de « position » tranchée sur tout. Il y a des zones d’ombre, comme il y en a toujours eu, et au moment où ce mouvement gagne en visibilité médiatique, les divergences se font jour. Mais elles ont toujours été présentes. Pour ne parler que de la chefferie du PG qui constitue le noyau dur du mouvement.
      Pour les autres, vous oubliez que le « peuple », comme vous aimez le désigner, sans savoir ce dont il s’agit, c’est tout le monde et n’importe qui. Vous avez aveuglément co-opté tout un tas de gens dont vous ignoriez complètement la culture. Seul importait le nombre et le fait de signer la sacro-sainte charte. Maintenant, vous découvrez que certains ont des valeurs aux antipodes de ce que vous imaginiez être « nos positions ». Prévisible !

    2. Pierre 93

      La position de Jean-Luc Mélenchon est une non-position sur le fond. Il est pris dans sa contradiction : suivre le « peuple » (mythique) ou avoir une pensée autonome qui peut aller en contradiction, dans un 1er temps, avec ce « peuple » ou une partie de celui-ci.
      La majorité des habitants de Catalogne n’a pas participé au référendum, la démocratie, c’est aussi intégrer cette réalité…

  12. julie

    Je viens d’écouter attentivement les propos de M. Mélenchon concernant la situation en Catalogne et au-delà dans la dernière revue de la semaine N° 41. On entend à travers ses propos les échos des amis de l’autre côté des Pyrénées et c’est très bien ainsi. Car les situations entre la France et l’Espagne n’ont rien de commun, les ravages et cicatrices du franquisme sont omniprésents dans tous ce qui se joue dans la vie politique de notre voisin. Par contre, il aurait pu taper un bon coup sur la couardise et lâcheté de cette Europe qui perd tout son crédit pour mettre en avant « ses valeurs ». ça va être drôle quand ils vont s’offusquer du non-respect d’un de ces pays qui nous dérangent par rapport à la volonté d’une libre expression démocratique de leur peuple. Si on ne sais même pas faire au sein de notre propre Union, on ferait comment pour organiser une défense européenne commune ? Quel désaveu !

  13. rage au coeur

    Sur la Catalogne, l’idée d’une médiation ne devrez pas dispenser la FI d’une analyse un peu plus pertinente de la situation ! Car le fond de l’affaire c’est la question de l’argent et de la solidarité. La Constitution espagnole garantie pas mal de choses aux catalans : langue, culture, compétences en matière d’enseignement, de police, d’environnement, de patrimoine, d’infrastructures etc. Que reste-t-il : les compétences fiscales qui sont gérées par le gouvernement central afin de garantir la solidarité entre les différents territoires. Les catalans s’estiment volés, et le parti Convergence (Pujols) ne vise que le fric en agitant la fibre nationaliste. Oui il manque le mot nation catalane, mais enfin allons nous nous mettre à défendre les nationalistes à la FI ?
    NB: La Catalogne a des Ambassades dans le monde entier avec l’argent de tous les espagnols. A New York, par exemple, leur ambassade coûte une fortune !

    1. CEVENNES 30

      Savez-vous à quel taux s’élève le déficit fiscal de la Catalogne ? A environ 8% du PIB catalan, ce qui est le plus élevé d’Europe (Paris la région la plus riche de France reverse 4.36%, la Bavière 4%). Les indépendantistes estiment que c’est excessif, il faut savoir que le budget de la Catalogne affiche un déficit important avec un besoin de financement de plus de 2 Milliards d’Euros.

  14. Poum

    Mais que fait donc Raquel Guarrido dans la galère de ces médias imbéciles? N’oublions pas qu’elle est porte parole !

  15. Silence

    Un grand silence s’est installé en moi depuis l’élection présidentielle. Un silence orageux. L’ambition, l’orgueil, la suffisance, l’immaturité, l’opportunisme, etc. ont été, une fois de plus, récompensés, portés au pouvoir, élus ! Rien de nouveau sous le soleil du « nouveau monde ». L’égalité et la fraternité attendrons donc encore un peu. Les roitelets n’ont pas encore fini de soigner leur névroses, et leurs admirateurs non plus.

  16. Autrement

    Dans la Revue de la semaine 41, vous expliquez ce qu’est le CETA, ses manigances secrètes et sa mise en place sans ratification. Mais vous concluez en disant que c’est un traité « perdant-perdant » et que « personne n’y gagne ». Il me semble qu’il faudrait quand même préciser que, si ! Il y a des gagnants, et c’est pour eux que ce genre de traité est conçu. Ce sont les grands groupes industriels et financiers des pays partenaires, qui se mettent d’accord pour exploiter au mieux leurs peuples respectifs. C’est vrai que pour les pays, globalement, c’est perdant-perdant (souveraineté, services publics, qualité des produits etc.), mais les exploiteurs des deux côtés y font, eux, leur bon petit commerce ! C’est le moyen qu’a trouvé le capitalisme en crise pour prolonger ses profits.

    1. america latina

      Remarque tout à fait pertinente qui rejoint la réflexion d’Alain Deneault dont j’invite les lecteurs du blog de Jean-Luc à lire son dernier ouvrage : le totalitarisme pervers d’une multinationale au pouvoir, édition rue de l’échiquier, où il montre très bien que l’objectif des multinationales est de tirer leur épingle du je, faire des profits quelque soit la conjoncture économique politique ou sociale, que le gouvernement soit de droite ou de gauche car elles soumettent la délibération des assemblées politiques à d’autres lois, les leurs pour faire court. Auteur aussi de « de quoi Total est-il la somme ? » A lire également pour comprendre en quoi l’Etat a laissé faire et abandonné sa souveraineté aux services des puissants.

  17. Autrement

    Sur la Catalogne, voir les articles bien documentés du Grand Soir (www.legrandsoir.info) « Répression en Catalogne » et « Le referendum en Catalogne ».

  18. Genosse

    « Les anciens bureaucrates du PC de l’Allemagne de l’Est ont pesé de toutes leurs lourdeur et combines avec les sociaux-démocrates tout au long de la mandature et encore pendant la campagne électorale. Exactement comme au groupe GUE du Parlement européen, qu’ils étouffent aussi lourdement qu’à la tête du PGE, car dans ce domaine tout est à eux. »

    Serait-il possible d’avoir quelques illustrations concrètes de ces propos ? Merci par avance.

  19. Sylvère Labis

    Je trouve que la révolution catalane suit un cours qu’on a déjà vu, même s’il contient un aspect de légitimité. Il y a eu les « révolutions oranges » dans les pays de l’Est, suivant le démembrement de la Yougoslavie et aboutissant à travers celle de l’Ukraine et de la Crimée à la guerre du Donbass. Il y a eu les « révolutions arabes » qui se sont enlisées dans la guerre de Syrie. Et puis l’Afrique martyrisée, elle aussi. Effectivement, les frontières sont partout souvent remises en question. En tous cas, cette idée étrange qu’on a de la paix dans ce monde en guerre n’est qu’une illusion. D’autre part, il n’y a pas qu’en France où la « gouvernance » fonctionne sur des oxymores. L’Union Européenne fait la même chose depuis le début. Ça va avec les dispositions secrètes dans les traités. L’objectif du démembrement des Etats-Nation est exigé par les multinationales en embuscade à Bruxelles. La signature du CETA rend cet objectif prioritaire.

  20. André Agullo

    Combien de sympathisants et même d’adhérents les propos ambigus de, entre autres, D. Obono va faire fuir. D’autant que les réponses apportées par les responsables de la France insoumise se meuvent également dans le clair-obscur.

    1. Jacques

      Bonjour
      Ce sont des gens comme vous qui me feraient fuir de FI. Vous n’avez aucun recul dans votre idéologie anti-musulmane.

    2. Berche Jean Marie

      Pour moi FI n’a pas à se justifier de chaque mot prononcé par ses représentants.

    3. Descamps

      C’est quand même désolant que beaucoup à la FI ne puissent pas entendre les cris d’alerte d’une partie de ses membres qui s’inquiète d’une certaine complaisance manifestée envers les islamistes où les indigénistes alors que ces mouvements prônent la haine de la France et de la république. Je ne veux en aucune façon être mêlée à ces gens et l’accusation d’islamophobie voire de racisme est juste destinée à faire taire ceux qui résistent à cette idéologie.

    4. Guy-Yves Ganier d'Emilion

      Les propos de Danielle Obono sont toujours parfaitement clairs et scrupuleusement républicains, y compris dans des situations d’agression et de mauvaise foi caractérisée. Je vous propose de prendre la peine de les écouter directement et dans leur intégralité, notamment la séquence complète du « chauffeur de bus », pour éviter de vous laisser manipuler par des extraits choisis ou des réactions aux réactions.

    5. Descamps

      J’ai écouté en entier et effectivement Daniele Obono essaie de clarifier les choses, ce qu’elle dit est sensé, mais je la trouve défensive ce qui donne l’impression qu’elle ne veut pas reconnaître le problème avec l’islamisme. C’est aussi le cas des autres personnes de la FI qui s’expriment à ce sujet, j’ai rarement entendu une condamnation claire de l’idéologie islamiste et la reconnaissance du problème que ça pose dans la société, à chaque fois ils invoquent d’autres aspects comme le financement du terrorisme qui même s’ils sont pertinents ont pour effet de minimiser la gravité du problème.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales