Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

97 commentaires


  1. magda corelli

    Merci comme toujours. Tenez bon, tenons bon. A quoi bon ferrailler avec tant de médiocres, ça n’en vaut pas la peine et encore moins de se rendre malade.

  2. Laurence Dechassey

    […] Concernant les syndicats j’en étais arrivée à me dire que l’ancien monde politique qui est rendu désuet pouvait peut-être aussi s’appliquer aux syndicats, ou tout de moins à leurs actions. Pas pour tous, certains à l’existence plus récente sont capables de créativité. Évidemment, ils ne faut pas généraliser.
    Merci de prendre le temps de venir écrire ici malgré votre planning sur-booké. On en ressort plus intelligent à chaque fois. Et puis, un dernier mot, prenez soin de vous.

    1. on lache rien

      Je ne suis pas loin de penser comme vous. La division syndicale à la française provient d’un autre monde aujourd’hui disparu. Quel dirigeant syndical aura le courage de proposer une fusion avec un de ses collègues au lieu de poursuivre dans une voie sans cesse plus minoritaire.

  3. marco polo

    S’il fallait fournir la preuve de la place croissante que prend désormais la France insoumise dans la vie et l’action politique dans notre pays, il suffit effectivement d’écouter les vociférations de journalistes qui se prétendent comme tels, ou les silences coupables de certains responsables de partis qui se réclament de la gauche mais n’en sont en fait que les débris. Voilà cette vérité. L’avenir est du côté de la FI et ça commence à se savoir ! courage, la victoire est au bout.

  4. Philippe Bobichon

    Encore merci, monsieur Mélenchon, pour cette mise au point aussi positive, malgré le contexte et les circonstances, que rigoureuse. Vos interventions et celles des députés de la France insoumise sont les seules, à ce jour, dans le discours politique, qui honorent la République et la démocratie en étant constamment fondées sur des faits, des arguments, le respect de l’interlocuteur et le souci du bien commun. A cela, nos adversaires ne peuvent opposer qu’un silence hautain et des accusations calomnieuses complaisamment relayées par tous leurs valets. Les Français, dans leur ensemble, ne semblent pas avoir encore pris la mesure du mépris qui les accable et des périls qui les menacent, et leur absence de réaction appropriée est en effet très inquiétante. Il ne faut pas, pour autant, renoncer à leur parler, car au-delà de toutes les formes actuelles de manipulation et d’occultation, il n’est pas possible qu’ils ne finissent pas par comprendre, un jour, quels sont ceux qui se…

  5. Le Dule 39

    Quelle pêche ! Quelle énergie ! Que c’est bon de se savoir représenté par un homme d’une telle valeur. Tiens le coup Jean-Luc, nous avons besoin de toi et de toute l’équipe pour espérer appliquer un jour le programme de la France insoumise. Merci, on y croit.

  6. Gege

    Dans la théorie du ruissellement, si l’on considère les riches comme des éponges qui sont alimentées en permanence, il faut les pressées pour que ça tombe et plus on appui plus ça tombe, en sachant qu’une éponge ne sèche pas, donc on peut y aller. C’est du judo, il faut utiliser la force de l’adversaire pour le faire chuter.

  7. Luc Geroudet

    Merci pour tous ce que vous faites, pour vos analyses, votre travail d’approfondissement, et pour toute l’énergie que vous mettez dans la lutte. Je suis de tout coeur avec vous dans toutes les épreuves que vous devez affronter. Nous sommes des millions derrière vous.

  8. BROSSE

    Sur la question syndicale, que nous ferions bien d’aborder de face, les faux-culs qui s’abritent derrière la charte d’Amiens (octobre 1906) ne la citent jamais, tellement elle va l’encontre de leurs conceptions frileuses du syndicalisme. En effet elle commence par affirmer : « La CGT groupe en dehors de toute école politique, tous les travailleurs conscients de la lutte à mener pour la disparition du salariat et du patronat. Le congrès considère que cette déclaration est une reconnaissance de la lutte de classes, qui oppose sur le terrain économique les travailleurs en révolte contre toutes les formes d’exploitation et d’oppression, tant matérielle que morale, mises en oeuvre par la classe capitaliste contre la classe ouvrière. Il faudrait la citer en entier tellement elle éclaire l’articulation entre l’effort pour la réalisation d’améliorations immédiates telle que l’augmentation des salaires, et l’émancipation intégrale (approuvé par 830 voix contre 8 et 1 ab

  9. Caracciuolo

    Je dois l’avouer je suis parfois désespéré, c’est vraiment difficile de lutter contre les médias de masse qui fabriquent l’opinion. Quand on est représenté sur les plateaux télé, on est toujours seul contre les autres ce qui a pour but de donner l’impression d’être à côté de la plaque. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de donner à chaque fois la fiche signalétique des participants, pour qui ils travaillent, dans quel niveaux de revenus ils se situent, les privilèges qu’ils ont etc., pour que les gens qui regardent sachent à qui ils ont affaire. Enfin démontrer qu’ils défendent en meute leurs intérêts contre ceux du plus grand nombre, ce que vous savez faire avec brio. J’admire votre courage et espère que vous ne baisserez pas les bras.

    1. patrice 30

      Voila une idée qu’elle est bien comme dirait Coluche car en effet ces questionneurs des médias sont bien au dessus de la moyenne pour leurs revenus. Cette différence crée par les revenus devient exaspérante. Qu’est ce que la réussite ? Vaste débat ou les réponses sont à mon avis difficiles à généraliser.

  10. Buonarroti

    Hier, Mein kampf prophétisait la liquidation de l’industrie française puis l’asservissement du pays par un tourisme de villégiature consacré à la race supérieure. Qu’en reste-t-il aujourd’hui sinon un projet de société de service au climat doux, de nature tempérée, purgée de ses révolutions antérieures, sans classe ouvrière, dédié à la gastronomie, au bon vin et réductible à un peuple de loufiats, d’exotisme sexuel et de collaborateurs zélés pontifiant sur l’art de vivre à la française. Certes le contexte a évolué : le judéo bolchévisme a fait long feu ! Mais voici que le nouvel islamo-bolchéviste, ce pendant proto-terroriste donc ennemis de l’intérieur offre une excellente rentabilité du pathos hystérique des affinitaires, disponibles à l’assainissement sécuritaire.

  11. François 70

    Bonjour Jean-Luc,
    J’ai constaté lors de la dernière réunion de groupe d’appui que, par méconnaissance, certains insoumis(es) comprennent mal notre position sur le drapeau européen. Je suggère de mettre en ligne l’excellent article de Sophie Lebrun paru sur le site de La Vie (catholique) : « Drapeau européen et Vierge Marie: pourquoi Mélenchon a raison ». Il est repris par bellaciao.org.

  12. hopfrog

    Mélenchon a tout à fait raison d’évoquer dès maintenant la perspective des prochaines élections européennes. Stricto sensu l’enjeu est minime, car le Parlement européen n’a aucun pouvoir face aux fonctionnaires bruxellois, non élus et non responsables. Mais du point de vue symbolique en revanche l’enjeu est énorme. En effet, si les députés européistes deviennent minoritaires à Strasbourg plus personne, malgré l’intox diffusée à jet continu par les médias mainstream, ne pourra plus contester que les peuples européens ne veulent pas de cette fausse « idée européenne » seulement destinée à servir les intérêts des élites européennes, c’est-à-dire des 1 % les plus riches. C’est dans ce contexte que l’opposition (parfaitement justifiée) de la FI à l’adoption du drapeau européen prend tout son sens.

  13. Jean Louis

    En ce qui concerne les tentatives catalanes d’indépendance et aussi les votes pour l’autonomie en Lombardie et Vénétie je n’ai entendu ni lu aucune analyse sur les liens que l’on pouvait faire à mon avis avec la misère grandissante des peuples telle qu’elle résulte de la politique néolibérale de l’UE et qui conduit a essayer de trouver des solutions dans le repli sur soi, la perte de solidarité entre peuples et dans le communautarisme quel qu’il soit. Cherchez chez l’immigré aussi un bouc émissaire et le chercher dans les régions moins favorisées la cause de vos problèmes est de la même nature. Une raison de plus si on ne veut pas que les nations se disloquent de changer cette UE.

  14. simenhaus

    Merci pour l’énergie que vous déployez, vous et tous les députés de la France Insoumise. Vous êtes porteurs de la flamme de l’espoir. Grâce à vous, des foyers d’action restent mobilisés et étendent la réflexion que vous engendrez.
    Gardez confiance, nous sommes derrière vous, témoins des offensives que vous subissez. Elles deviennent tellement grossières qu’elles se discréditent elles-mêmes. Vos détracteurs glissent de plus en plus vers une extrême-droitisation, ils tiennent des propos qui les auraient sans doute outrés il y a quelques années. On peut espérer que certains prendront conscience de leur dérive.

  15. Jean-Paul B.

    Dans quelques mois J-C Mailly ne sera plus secrétaire général de FO, comme prévu,il va prendre en même temps sa retraite syndicale et sa retraite tout court. Cependant, bien que mis en minorité par l’instance dirigeante nationale de FO, il met à profit tout le temps qui lui reste pour essayer de diviser afin d’affaiblir le mouvement de résistance sociale à la casse du Code du Travail de son ami Macron. Je souhaite que les salariés adhérents ou sympathisants de FO, qui méritent notre respect et notre affection, vont rapidement réaliser que cette attitude de diversion irresponsable, va coûter très cher à tous les salariés (donc aussi à eux et à leur famille) tandis que J-C Mailly retournera à l’anonymat tout en profitant d’une bonne retraite acquise grâce aux luttes des anciens.

  16. Boulit

    Merci encore et courage à vous, à nos députés et au mouvement.

  17. Christiancqfd

    Un soutien sincère à tous les membres de la FI menacés ou insultés. Il faut du courage pour tenir dans ces conditions. Côté positif (?), cela met en évidence les enjeux du moment politique. Le coup d’état social doit réussir avant que les classes dominées ne s’organisent. Les conditions de la répression sont en train d’être bouclées avec l’état d’urgence permanent. On a vu lors des élections que les militaires (gendarmes mobiles) votent fortement FN donc sont disponibles pour frapper (ils l’ont hélas prouvé en tuant et blessant des manifestants). Les relais médiatiques font leur travail de diversion et de relais de l’idéologie libérale. Les syndicats réformistes et la partie europhile de la CGT (n’oublions pas que certains dirigeants votaient oui au référendum sur la constitution européenne) font leur travail de sape face à la montée des colères. Les sociaux libéraux sont noyés (qui s’en plaindra.) le terrain semble dégagé pour le pouvoir de la classe dominante.

  18. Christiancqfd

    Seul nuage sur la route : la FI. Comment imaginer que les chiens de garde vous laissent du répit. Je constate que les forces organisées résiduelles (PCF, NPA) sont peu audibles. Sauf peut être pour critiquer la posture individuelle de Jean-Luc Mélenchon (personnalité narcissique et autres attaques ad hominem). Il faut dire à ce propos que la théorie de Laclau et Mouffe basée en autre sur la nécessité d’un leader populiste (la figure de Peron étant leur référence) n’aide personne aujourd’hui ! La FI serait bien inspirée à mon avis de laisser de côté ces élucubrations qui ne nous permettent pas de construire un chemin collectif vers l’émancipation dans le contexte actuel. l’adversaire ce n’est pas « la caste » ou bien tel ou telle. C’est bel et bien le système libéral qu’il faut dépasser urgemment.

    1. CORSIN

      On ne peut se débarrasser des thèses de Laclau et Mouffe d’un trait de plume. Il faudrait démontrer en quoi elles sont néfastes. Pour ma part, je pense que l’affectivité entre en jeu dans les mouvements sociaux et que le souhait qu’un ou des leaders prennent la tête des mouvements sociaux est réel parmi les plus larges masses. Cependant, il ne faut pas se leurrer, un véritable changement de société, nécessite la participation consciente et active de l’ensemble des citoyens. Donc, oui, aux leaders, ils existent dans toutes organisations politiques et syndicales, mais ils ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt. Une organisations structurée avec un programme construit et muri sont les éléments essentiels de la réussite du changement de société que nous voulons.

  19. Stéphane Mandron

    Cher Jean-Luc,
    Un grand merci pour cette note et pour ton intervention magistrale à l’Assemblée nationale sur l’Europe. Un salut fraternel aux valeureuses et valeureux député(e)s de notre France insoumise.

  20. ceyte

    Merci les fourmis FI pour ce sacré boulot à l’assemblée, j’espère que tous-tes nos député-e-s vont tenir bon, je pense que, malgré le rejet systématique des amendements, ça fait bouger les consciences !

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales