Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

136 commentaires


  1. Invisible

    Glyphosate ? Pourquoi permet-on à la Grande-Bretagne de voter pour un truc qui ne la concernera pas vu qu’elle va sortie de l’UE pendant son application ?

  2. Noëlle NM

    Derrière mon écran d’ordi, je n’ai pas raté une miette de cette excellente convention. Je m’y suis sentie parfaitement représentée par les Insoumis que le sort a désignés et en ai retiré autant de bénéfices qu’eux…
    Merci encore et toujours, Jean-Luc, de nous entraîner si bien à mettre en place cette VIème république qui se rapproche !

  3. Deeplo

    La convention était une nouvelle naissance pour le mouvement. Apprendre ensemble, nous montrer en train d’apprendre, dire que nous réinventons l’engagement politique ensemble, ça c’est révolutionnaire !
    Concernant France 2 et son bidonnage, il s’agit de quelque chose de nouveau car ils n’ont pas seulement couper le texte, ils ont aussi ajouter des applaudissements pour faire croire que la phrase était finie. Cet ajout est une étape significative dans la manipulation et fait la preuve irréfutable que tout est pensé, organisé, et donne lieu à un travail technique, avec sa chaine de décision, donc avec ses responsables. […]

  4. Carmine

    Oui encore une très belle convention qui sort des habitudes ancestrales des partis. Le lien humain y est présent pour l’intérêt général et non particulier. Très bonnes remontées du terrain de cette convention qui a été très suivi sur les réseaux sociaux. Un très beau discours d’ouverture de votre part Monsieur Mélenchon qui remotive à chaque fois et donne du cœur à l’ouvrage. On continue le boulot ! Bravo.

  5. Hervé

    Pour ce qui est du nucléaire, en plus de la dimension écologique (avec le traitement des déchet, et les risques en cas d’incident), du coût (si on intègre les coût cachés, démantèlement, remise aux normes), il faut aussi je pense ne pas oublier la dimension humaine et géostratégique, car il y a des mines pour extraire le minerai, donc des mineurs qui travaillent avec des matériaux dangereux, et des pays étranger avec qui on doit commercer, et donc sur lesquels j’imagine bien qu’il y a des jeux d’influences. Peut même que ces question rentrent en compte dans certains conflits dans lesquels la France est engagée. C’est donc aussi une question d’ordre mondial, à ne pas négliger.

  6. robert Arnaud

    Attention au piège pour l’émission de jeudi avec Salamé et toute la bande. Sauf si elle est déjà enregistrée, tout va tourner autour des paroles de Ruffin qui se dit « pas prêt à gouverner ». A quoi bon avoir dit de telles bétises à des gens qui ne sont pas nos amis ?

    1. Buonarroti

      Ces gens ne sont pas de nos amies, mais sont-ils pour autant des ennemis hermétiques à toute sincérité ? On assassine à Malte la journaliste qui ose enquêter sur les paradis fiscaux de l’Europe de Chengen et en France on condamne un syndicaliste dénonçant avec des confettis et de l’eau colorée le crime de non-assistance à personne en danger ! La vérité n’est-elle pas révolutionnaire ? Que Ruffin assume ses paroles puisque c’est son combat. Et s’il devait se casser la gueule, rien ne nous empêchera de lui tendre la main. Protégeons les lanceurs d’alerte !

    2. Marc Dumont

      Je ne pense pas que Ruffin ait dit des bêtises. Il faut lire son long et passionnant article dans le dernier numéro de Fakir d’où cette seule phrase a été extraite. Il pose de vraies questions. A nous d’y répondre, non par le silence ni par les fanfaronnades, mais par une réflexion et un travail méthodiques, afin d’être réellement en position de gouverner. Nous avons quatre années pour nous y préparer toujours plus et toujours mieux.

    3. GG

      Attention intox ! Je ne me souviens pas des mots exactes utilisés par F Ruffin, mais il ne dit pas que la FI n’est pas prête à gouverner, il dit qu’il pense que les Français, aujourd’hui, ne croient pas que la FI est prête à gouverner. Il parle des gens qui pensent cela. Ce n’est pas du tout la même chose.

    4. André

      Qu’on puisse évoquer l’hypothèse qu’un des piliers de la France Insoumise puisse se casser la gueule n’est pas bon signe. Malheur à nous les amis et malheur à notre pays s’il apparaissait que la France Insoumise n’échappe pas aux dérives qui entraînent la déconfiture du politique. Personnellement j’attache peu de prix à ce que tel ou tel des membres que je considère comme mes représentants pense du fonctionnement du groupe fondateur. A mes yeux c’est au groupe de définir collectivement et éventuellement de nous informer de son approche des réalités. A ce stade il apparaît que ce groupe avance sûrement est dans la bonne voie et nous entraîne dans le chemin d’une chance pour le pays de retrouver l’autorité morale que la gouvernance en cours sabote systématiquement. Son autorité morale et son impact reposent sur sa capacité à se maintenir dans une démarche exclusivement ressentie comme militante.

    5. Margenstern

      Tout à fait d’accord avec vous. Il y a des hauts fonctionnaires d’accord avec nous, pourquoi les mépriser ?

    6. Buonarroti

      Merci de contextualiser le propos de notre député Mr. Ruffin, ça fait une sacrée différence ! Pour autant, rappelons que se méprendre ne signifie pas avoir du mépris.

  7. Monique

    Bon travail à la convention, mais ne pas idéaliser : trop de choses en trop peu de temps. Il y aura des problèmes de fonctionnement, de personnes, de conflits (nous sommes de simples êtres humains qui ne marchent pas toujours avec leur raison). Être prêts à les affronter et par là priver nos ennemis de critiques, tenter à l’avance de les désamorcer par un fonctionnement aussi transparent que possible. Notre réflexion commence à peine sur un fonctionnement « horizontal » déjà difficile à l’échelle d’une petite équipe, mille fois plus à l’échelle d’une nation.

    1. rage au coeur

      Entièrement d’accord
      Quand Jean-Luc Mélenchon écrit: « Dès lors il n’y a plus aucun enjeu de pouvoir tout au long de la chaîne qui commence avec l’échelon de base qu’est le groupe d’action.. » Hum! Cher Jean Luc, il n’en est rien. A l’échelon de base, celui des GA, le fonctionnement interne et la question de la coordination de plusieurs GA, organisation horizontale, les egos, les enjeux de pouvoir n’ont pas disparus en quelques clics ! Ce me semble un des plus gros défi à relever, les militant-e-s au long cours savent bien que luttes d’égo et de pouvoir ont la vie dure.

  8. Mercure Ocrom

    Il n’y a pas de contradiction entre les 2 sondages. Avoir la popularité qui baisse au niveau de tous les français n’empêche pas d’être en tête pour les électeurs de gauche. Comparons ce qui est comparable.
    Faire porter aux syndicats la faible mobilisation contre Macron c’est ne pas se remettre en question ! Pourtant il faudrait. Par exemple éclaircir une bonne fois pour toute les rapports à l’Europe : les Français ne veulent pas la quitter. A quand un syndicat FI pour faire bouger les autres ?

    1. marcus

      Ce n’est pas parce que les Francais ne veulent pas quitter l’Europe qu’il ne faut pas la remettre en question. La peine de mort a été abolie contre l’opinion publique (qui est souvent mal informé des enjeux), certaines causes mérites d’etre défendues !

    2. François 70

      Il nous faut d’urgence, à la France insoumise, cesser de dire et d’écrire « l’Europe » pour désigner l’Union européenne. C’est précisément par ce tour de passe-passe sémantique que les représentants de l’oligarchie et leurs valets médiacratiques trompent le peuple. L’UE n’est pas l’Europe. L’UE est une construction politique et institutionnelle (oligarchique) au sein de l’espace géographique européen. « Quitter l’Europe » n’a strictement aucun sens. En revanche, rompre avec l’UE (Plan B) a une signification politique précise qui répond à l’attente de millions de citoyen(ne)s.

  9. macrophobe

    Eternel conflit entre le dynamisme et l’inertie. D’un côté les dynamiques insoumis. De l’autre les inertes. Macron joue la montre à propos du glyphosate et des centrales nucléaire, pour ne pas parler de « cette Europe qui nous protège » en délocalisant à tout-va nos emplois. Mongénéral, presque deux fois plus âgé, n’avait pas ces réserves de pucelle quand il réorganisait le pays. Et les médias qui ne cessent de reprendre en boucle leur sempiternel refrain, tels des cacatoès pour qui la simple répétition de leurs balivernes est signe à leurs oreilles d’une intelligence supérieure.

  10. adda

    Dynamisante cette Convention !
    Dommage que nous n’ayons pas passé plus de temps à élaborer l’architecture de l’assemblée représentative et le fonctionnement entre les différents espaces…

    1. ARDUS

      Personnellement, je me fous complètement de l’architecture de l’Assemblée représentative et du fonctionnement entre les différents espaces, ce qui montre bien qu’on peut partager le même projet en ayant des approches très diverses au sein du mouvement.

  11. pierre30

    « Peut-être que si la direction actuelle du PCF n’avait pas voulu jouer aussi perso, si elle n’avait pas cherché à toutes les occasions à s’approprier électoralement tout le travail du Front de gauche, si elle n’avait pas tant aimé ces lamentables combinaisons avec le PS, nous n’aurions pas été conduit à imaginer de nous passer de lui pour pouvoir avancer. »
    En tant que membre du PCF, critique sur la stratégie de son parti, je peux me retrouver sur ce constat de Jean-Luc Mélenchon. Mais pour autant, la réalité n’est-elle pas qu’il y a 2 forces radicales qui peuvent converger pour faire gagner nos idées qui à 95% (ou plus!) sont les mêmes ? Très honnêtement, qui arrive à distinguer à la lecture, l’intervention d’un député FI de celle d’un député PCF ? A Nîmes, les jeunes communistes et insoumis ont appelé ensemble à la dernière manifestation contre les ordonnances. N’est ce pas un plus ? Et en Corse, l’union réalisée pour les prochaines élections, n’appelle elle pas de futures victoires ?

    1. Deeplo

      Le problème ce ne sont pas les militants et les bonnes volontés. Tous effectivement s’accordent sur le programme insoumis et font corps. Aucune distinction ni d’estime ni de respect ni d’amitié. Mais le PCF en tant que structure politique n’est plus une force radicale. C’est un bouchon dans la tempête qui ne doit sa survie qu’à ses alliances opportunistes avec le PS de Macron, Valls et Hollande. Et cela fait 20 ans que ça dure. Laurent et Dartigolles sont des personnages médiocres, sans projet politique, et ont été ignobles avec la FI pendant la présidentielle puis les législatives. La page est tournée. Ni PC, ni PS, ni aucun parti. La conquête électorale passe par la reconquête des banlieues et de la France profonde abandonnées par les partis traditionnels dont les militants ont fui. A nous de réinventer la mobilisation massive.

    2. Mercure Ocrom

      Le problème se ne sont pas les militants mais les dirigeants des 2 côtés. Jean-Luc Mélenchon n’accepte le PCF que s’il vient se dissoudre dans FI, le PCF a de grosse rancunes envers Jean-Luc Mélenchon vu tout ce qu’il leur a craché dessus. J’ai bien peur qu’ils soient irréconciliables.

    3. Francis

      Je ne sais pas si vous avez pris connaissance du texte (excellent à mes yeux) de Lucien Sève qui a été membre du comité central du PCF durant deux décennies. Il apporte un éclairage sans concession sur les causes de la débâcle du PCF (dont j’ai également été militant actif durant une vingtaine d’année) Je crois que la FI a pris en compte nombre de ses analyses et propositions. Vous trouverez aisément son texte sur le net.

    4. cultive ton jardin

      Il me semble qu’on passe régulièrement sous silence la profonde divergence entre PCF et FI, qui est la question du nucléaire et plus généralement du productivisme. C’est une divergence centrale, les autres querelles ne sont que de façade. Pourquoi ne pas le dire clairement?

  12. Jeannot

    Texte très dense mais combien éclairant. Mais faut-il y ajouter immédiatement c’est à chacun de lire, de se documenter afin de bien assimiler, d’intégrer le bouillonnement actuel créer par l’existence de la FI et la cohérence de son programme.
    A toutes les vils attaques dont fait l’objet notre mouvement et ses principaux porte-paroles je cite un adage africain que j’ai lu sous la plume de l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ « A trop vouloir faire mal à quelqu’un, il arrive qu’on finisse par provoquer des conditions qui feront son bonheur ».

  13. marcus

    Voilà un post de blog qui donne la pêche !
    Il semble désormais évident que le macronisme va se heurter à la réalité, et que la France Insoumise en sortira renforcé. Sur tous les sujets clés l’opinion publique avance du bon coté.
    Continuons le travail avec le sourir et la confiance !

  14. Anne B

    « Mais il est certain qu’on ne peut dominer ces circonstances si l’on ne se gouverne pas d’après des principes plutôt qu’avec des calculs. »
    Cette attitude, en phase avec le changement de paradigme qui s’impose dans une civilisation en perdition, est bien un des éléments qui m’a fait adhérer au Mouvement de façon spontanée et entière, alors que, même si je n’ai jamais raté aucun vote (en dehors du 7 mai!), je n’avais trouvé aucune motivation de m’inscrire à un parti.
    A la Convention, j’ai apprécié tant de vibrations de l’humain, que ce soient les diverses interventions ou les échanges de groupe, où les différences personnelles forment la richesse de ce qui nous unit dans l’esprit et le cœur, en vue d’un projet humaniste et écologique dont l’urgence est incontournable.
    La fin du nucléaire : première nécessité pour un Avenir en Commun !

  15. Laurence Dechassey

    Encore une note de blog super intéressante. Je ne m’en lasse pas. Merci
    Beaucoup de regret que vous ayez du annuler votre petit voyage au Québec. Les insoumis d’ici, nous vous attendions avec impatience. Prenez soin de vous Mr Mélenchon.

  16. Daniel

    « …Elle aura méticuleusement enfermé tous ses invités venus de nos rangs dans des interview de café du commerce limitées aux aventures du microcosme politicien. On vient commenter les commentaires. Pas un instant consacré a ce qui occupe la vie des gens, à ce qui sépare majorité et opposition et donne sa noblesse à la politique. »
    Dans ces conditions faut-il s’interroger sur la pertinence de la présence de nos représentants sur ces chaînes de buzz et de dénigrement ?

  17. gilles

    Je ne comprends toujours pas pourquoi nous ne sommes pas passé outre les syndicats en allant manifester en masse un we contre les ordonnances ! Vraiment dommage, ça ne présage rien de bon pour la suite.
    Amitiés insoumises

    1. Bata

      Nous l’avons fait, mais cela fut un échec. Il ne faut pas se voiler la face sauf à ressembler à nos ennemis.

  18. Paul Alain

    « Si le PCF …n’avait pas méthodiquement paralysé toute tentative de construction du Front de gauche à la base par adhésion directe ».
    C’est, pour moi, assez drôle comme affirmation. J’ai connu localement une alliance sans faille entre représentants du PCF et du PG, une vraie collusion, pour empêcher tout développement de ce type à la base ! Et cette fois, je suis confronté à la même attitude de tout l’appareil local PG qui ne tolère aucune critique, aucun débat de fond, etc. C’est quoi l’avenir en commun ?

  19. jean

    Vous dénoncez à juste titre le pouvoir mortifère des lobbies ici celui de la chimie avec Monsanto. Je voudrai souligner mon inquiétude et ma stupeur suite à l’obligation vaccinale des 11 vaccins pour janvier 2018 (soit 40 immunisations avant l’âge de18ans !) votés par 63 députés sur 75 présents. Dictature de la pensée alors que plus de 1 million de pétitionnaires demandent le droit à la transparence sur cette question depuis 2 ans à l’image de nombreux d’entre nous lors des contributions citoyennes !Un scandale sanitaire est à venir. M Georget dans son livre « la vaccination : les vérités indésirables » avec méthode dénonce cette décision. Vous dénoncez Monsanto mais que dire de Total ? Toutes ces multinationales en se coalisant pour la recherche du profit fonctionnent comme des entités souveraines qui se distinguent des Etats et les domine, les instrumentalisent pour arriver à leurs fins : régner en imposant « légalement » leurs lois via celles prises au sein des…

  20. Duboc

    Présente à la convention, merci à tous les bénévoles, les organisateurs, à toute cette famille insoumis. Merci Jean-Luc, merci nos députés, merci les gens. Reboostée et en accord total avec votre intervention sur ce blog. Et que viennent les jours heureux.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales