Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

136 commentaires


  1. Vega

    Merci pour cette superbe convention que j’ai écoutée en direct. J’aimerais ajouter deux points qui me tiennent à cœur. Ruffin a été honnête dans ses propos qui font d’ailleurs écho à ceux de Mélenchon. Nous ne pouvons gagner cette bataille contre Macron sans un grand front social, politique et syndical. Il faut des alliances ponctuelles et fortes. Ruffin n’est pas modeste, il est réaliste et pose la question d’une adhérence encore plus massive dans la FI, de jeunes et de vieux cerveaux pour que la machine ait une efficacité encore plus grande. Si nous voulons changer nos institutions, il faudra bien questionner aussi toute forme de verticalité qui paralyse un mouvement d’émancipation réelle. La cogitation au sein de la FI n’est pas terminée après cette belle convention.

  2. Invisible

    Une guerre médiatique est en cours contre notre force. Il faut dire que nos députés n’y vont pas de main morte dans leurs interventions à l’Assemblée Nationale. Ils se font des ennemis. Pour autant, je leur donne raison, mais il faut admettre qu’en retour les canons à calomnies se déchaînent. Ce matin, Thomas Legrand sur France Inter en a encore mis une couche sur le problème que nous aurions avec la laïcité. C’est n’importe quoi ! Mais calomnier est toujours payant pour éloigner l’électeur lambda. Quant à Danièle Obono, il faut la soutenir mordicus. C’est une femme rigoureuse et d’une grande valeur. Suivre la « chaîne youtube du groupe parlementaire France Insoumise » (à entrer dans la barre de recherche).

    1. Guy-Yves Ganier d'Emilion

      J’abonde dans ce sens. Pour ma part, j’aurais attendu des positions plus fortes de nos porte-parole pour la défendre contre ces calomnies. A quel titre Danièle Obono, par ailleurs républicaine irréprochable et coordinatrice du livret thématique sur la laïcité, pourrait-elle être accusée d’entretenir une pseudo-ligne de fracture au sein de FI ? Il suffit simplement d’écouter dans leur contexte les passages sur le « chauffeur de bus », la « camarade Houria » et la « non-mixité » pour constater que sa pensée est structurée et pleine de nuances, et qu’elle ne dit pas du tout ce qu’on affecte de lui faire dire. Et surtout quel rapport avec la laïcité ? Ce mot est asséné comme un reproche global, qui s’exonèrerait de justifications argumentées. Un genre de point Valls, comme il existe un point Godwin.

  3. lucien

    Faire peuple, c’est à dire se mobiliser et s’organiser afin de défendre l’intérêt général, c’est le but que l’on poursuit avec notre programme comme boussole. Mais sommes-nous prêts à gouverner comme se pose la question Ruffin ? Cette question mérite d’être posée sans qu’elle nous paralyse. Gouverner nécessitera de rassembler les femmes et les hommes compétents pour le faire. Tout un travail pensé et réfléchi de conquête des intellectuels, de hauts fonctionnaires actuels, et d’étudiants doit être mené, dès maintenant, afin d’être prêts le jour où le pouvoir libéral macronien sera totalement rejeté.

    1. sergio

      Bien sûr qu’on peut se poser la question de la capacité de la FI à gouverner. En revanche ce questionnement que nous nous faisons tous je pense et très souvent, me semble plus concerner des obstacles externes quasi-mondiaux que des obstacles internes comme la maturité politique du peuple. Les requins de la finance, le pouvoir des multinationales et les clans très bien installés dans nos institutions pour bloquer toute entreprise anti-libérale. C’est le « mur d’argent » qu’avaient déjà affronté le cartel des gauches puis le Front populaire entre les deux guerres, caste archi-réac prête à soutenir un nouvel Hitler ou à favoriser le chaos pour revenir au pouvoir ou le garder. Certes la maturité politique aidera à résister et construire tout comme d’autres réveils progressistes à l’étranger, mais soyons prudents avec les médiacrates et confiants dans la compatibilité entre une rupture engagée et l’adhésion progressive des consciences.

  4. Diane

    Bonne chance pour ce soir, et surtout de la hauteur, dépasse les tous de la tête et des épaules, le peuple regarde, te regarde, est désemparé, a besoin d’appuis et d’espoir.

  5. patrice 30

    La multiplication des apparitions de nos députés FI sur les chaînes TV est pour moi une bonne chose. Elle permet de montrer aux yeux de tous la force de nos idées et de prouver qu’il y a une diversité chez les députés FI. Ce ne sont pas des robots soumis aux ordres du chef, ils sont bien éloignés de l’unicité agressive, dogmatique et sectaire qui nous est encore attribuée. Ils se retrouvent sur « l’humain d’abord ». Ainsi notre image évoluera positivement vis à vis de l’opinion. Au fil du temps.
    Un détail M Aphatie cité dans cette note de blog a toujours refusé de dire à combien il émargeait. Quel courage !

  6. morfin

    Oui, bonne chance pour ce soir. Ne pas se perdre aux jeux d’attente de combat des médias (çà les valorise et on s’en fout). Nous souhaitons entendre parler de confiance dans le peuple, de ses solidarités multiples dans tous les secteurs où il vit, malgré les difficultés de logement, d’écoles,d’universités, de transport, d’impôt injuste pour les plus pauvres, et aussi pour les soins de santé où nous nous confrontons aux déserts médicaux qui s’installent un peu partout. Insister aussi sur notre amour des communes qui ne doivent pas être négligées, et de la nécessité des énergies renouvelables à installer très vite, très fort pour toutes nos régions.

  7. Jérôme Joslin

    Un mot sur la guerre des médias. Une bienveillance et un pacifisme de leurs parts seraient suspects, et nous auraient poussés à nous demander si nous n’étions pas déjà dans le renoncement. Nous sommes en guerre des classes, et le jour où ils renonceraient à leurs calomnies, nous devrions nous remettre en cause et tout faire pour en redemander. Il y va de notre conflit avec eux. Nous devons exceller pour leur déplaire, il y va de notre survie. Gare aux palais du renoncement, c’est notre mort. Prenons du plaisir ce soir à savourer leur haine, car c’est la preuve que nos avancées.

  8. medialuna

    L’acharnement médiatique dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer. Mais si l’on parle tant de nous si on nous insulte tant et tant c’est bon signe. Que cela continue !
    En hora buena a Jean-Luc Mélenchon ce soir.

    1. Baulès Jacques

      Peut-être pouvons nous espérer voir se perdurer le paradoxe des media. Lors des manifestations contre les plans Barre, souvenons nous (ou rappelons selon nos âges) des slogans « barre un », « barre deux », « barre toi ». Un publicitaire de renom avec qui j’étais en relation à mon affirmation « c’est désastreux pour le gouvernement », m’avait rétorqué « détrompez vous, il accroît significativement sa valeur d’image ». Souhaitons au Mouvement que cette campagne orchestrée de dénigrement l’ancre durablement dans l’opinion publique ! Merci à tous pour vos analyses et vos actes.

  9. Bonnet

    « C’est autant ( les 100 milliards du grand carénage ) qui devrait aller dans les EnR et permettrait d’assurer la transition énergétique si elle est correctement organisée , en commençant par la baisse de la consommation d’énergie ».
    Cette conclusion est juste, mais je trouve trop discret et isolé le dernier segment de phrase concédé à la baisse de la consommation. Pourquoi ? Parce que si nous n’insistons pas plus que cela sur la nécessité prioritaire d’enclencher urgemment une dynamique de décroissance de la demande énergétique globale (le 1er pilier de NégaWatt), donc d’oser mettre en question notre actuel modèle de développement, nous ne nous différencions pas clairement d’un discours général dominant (le salut par les EnR et la croissance verte) qui trompe l’opinion publique et nous rend complices de ce grand leurre.

  10. teres

    Bravo pour cette soirée qui vous donne gagnant malgré tout ce qu’ils ont organisé pour vous démolir. Honte à eux ! Cette fois, les réseaux vont prendre la relève et rendre visible vos propositions quils ne voulaient entendre en cette soirée.

  11. Deeplo

    Bon. Encore un niveau au dessus. Et un succès aussi vu les sondages. Mais ce repoussant Val ! Si perfide. Quasi pervers, à vomir. Et Debray. Comment peut il supporter de voir sa fille servir d’appât et faire le boulot des yankees ? Chaque fois la propagande est plus lisible, caricaturale. Et les gens observent. C’est pour ça. Il faut continuer. Et se ménager. C’est très dur. Un détail: ils semblent ne pas comprendre ou accepter que le trucage de leur JT est allé jusqu’à l’ajout d’applaudissements au milieu de la phrase coupée. Il faut les attaquer là dessus. Les énerver. Obtenir plus que des excuses. Les pousser à la faute. Sinon a quoi bon les subir ? Courage.

    1. Insoumis lilou 45

      C’est vrai que ce Val est à vomir, quand il est arrivé à la direction de France Inter son premier travail a été de virer Mermet, et il vient donner des leçons à Jean-Luc, quelle honte.

  12. Mick42

    Ce matin je voudrais simplement dire mon admiration et ma sympathie à Jean-Luc Mélenchon. L’émission d’hier était insupportable, pour nous Insoumis qui étions derrière notre poste et je voudrais rendre hommage au courage et à la dignité. Oui c’est vous qui avez eu raison et si vous vous êtes emporté, nous comprenons bien le sang froid qu’il vous a fallu. Vraiment bravo parce que moi, je crois que j’aurais pris tout ce que j’avais sous la main pour le lancer à la figure de Val ou de Debray et je ne suis pas très jeune, juste de votre génération à vous ! Quelle honte pour son père j’imagine de devoir entendre ce chien de garde que sa fille est devenue après tous ses combats pour l’émancipation de l’Amérique du Sud ! J’étais à Clermont et je sais toute la richesse qui se dégage de notre jeune mouvement donc dormez tranquille, leur bave ne change rien mais à ce point de mépris de classe, ça dépasse le supportable. Bravo Jean Luc et tous les députés, y compris Danièle Obono.

  13. gelmad

    Dans cette émission de France 2 d’hier soir il y a 2 objectifs pour la caste. Inviter Jean-Luc Mélenchon pour qu’il ne puisse pas dire qu’il est empêché de parler et le bombarder de questions afin qu’il ne puisse répondre à aucune. S’adresser à l’intelligence des gens est ce qu’il y a de plus dangereux pour cette caste ! On est bien en droit de se demander si ce genre de médias servent à informer ou plutôt à empêcher de penser ? Je vous laisse deviner ma réponse ! Ceci étant et malgré l’épreuve subie par Jean-Luc Mélenchon il faut continuer d’y aller, ne serait-ce que pour les dénoncer comme cela a été bien fait hier soir. Notez bien que cette caste nous désigne quand même comme les opposants principaux. J’espère que le peuple finira par se réveiller malgré l’anesthésie généralisée qui nous est administrée ?

  14. Vega

    Merci d’avoir défendu hier avec tout votre cœur et votre indignation les peuples d’Amérique latine qui ont subi et continuent à subir la violence des dictatures en accord avec l’impérialisme américain qui les soutient et les arme. Non, vous n’avez pas tourné le dos à une femme hier mais bien à tous ceux et celles qui calomnient et martyrisent les peuples où qu’ils soient (Lybie ou ailleurs) et je vous approuve totalement.

  15. Delmas Jean Pierre

    Accusé Mélenchon levez-vous !
    J’ai assisté à un débat à charge. Construit avec soin comme un procès ou les accusateurs défilaient les uns après les autres en vous intiment l’ordre de répondre: Val, Castaner, Debray, un festival ! Grand coup de chapeau Jean-Luc pour avoir gardé votre calme face cette hargne et au comportement impératif et malveillant des « journalistes ». Bravo pour le boulot que vous faites on vous suit.

  16. Nicks

    L’émission d’hier soir était conforme à sa routine d’enfermement idéologique et de marginalisation de l’invité quand il ne se veut pas conforme avec l’orthodoxie. Le procédé des invités ultra-orientés mais présentés comme neutres ne pourrait-il pas être facilement déjoué en se servant tout simplement d’un téléphone portable en informant en direct Jean-Luc Mélenchon de leur parcours ? Par ailleurs, si les méthodes de nos adversaires politico-médiatiques sont abjectes, il ne faut pas pour autant faire comme si certains sujets ultra-sensibles ne nécessitaient pas à la fois une grande clarté et une prudence élémentaire quand ils sont évoqués par nos représentants. C’est le cas de la laïcité et sur ce point, je ne peux pas soutenir pleinement Danièle Obono, précisément trop intelligente pour ne pas connaître ce qui sera fait de ses propos, aussi nuancés soit-ils. Cela rend malheureusement invisible le reste de son excellent travail et nous porte préjudice.

  17. semons la concorde

    J’ai suivi la soirée sur France 2 avec intérêt. Il est clair que l’objectif était de vous empêcher de présenter le projet de société que nous portons, en vous opposant des personnages malveillants qui ne rechignent pas à mentir ou à tronquer la vérité. J’ai suivi aussi la suite, Clémentine a été remarquable malgré un Bruckner et un Kouchner particulièrement désagréables. Je me pose tout de même une question. Ne serait-il pas judicieux de faire une déclaration conjointe de vous et de la France Insoumise concernant le Vénézuéla et Danièle Obono pour clarifier une fois pour toutes les convergences et les divergences et interdire ensuite au journalistes de revenir sur ces questions : ils ont là un poil à gratter dont ils se serviront ad nauseam ! Votre énervement (et le nôtre) les font tellement jubiler. Il faut leur couper l’herbe sous le pied !

    1. gelmad

      Bonne idée pour la déclaration de LFI. Il n’y aura qu’à ensuite y renvoyer cette médiacratie. Elle finira par se lasser même si elle essaiera de trouver une autre polémique préfabriquée !

    2. Buonarroti

      Manipulation des images, césure verbale, harcèlement psychologique, censure morale, amalgame, stigmatisation ! Nous serions irréalistes, irresponsables, dangereux, totalitaires et antisémites. Dont acte juridique : aporie financière, déchéance de droits et en apothéose, entrismes, provocations, chasse aux sorcières et petits meurtres logistiques. Néanmoins le pire n’est pas de mise et la neutralisation des négationnismes programmée. Nul doute que d’aucuns s’interrogent sur le fond et la forme des problèmes évoqués et reprennent à leur compte votre proposition. Pour ma part, j’affirme que l’antisémitisme concerne tous les peuples sémitiques. Il n’y a donc pas qu’un seul peuple légitime devant l’histoire de l’humanité à vouloir disposer de lui-même. Quant aux terrorismes, ils frappent indifféremment les uns et les autres dans une même phénoménologie déiste d’épuration ethnique. Vive la laïcité et l’universalisme ! Vive l’ONU !

  18. l'ariégeois

    L’émission politique de France 2 est toujours égale à elle-même toujours aussi médiocre. Je vous avoue qu’au départ je ne voulais même pas la regarder tant il était écrit qu’elle allait se dérouler de la même façon que les précédentes. Ce fut le cas. Je me demande ce que Jean-Luc Mélenchon va faire dans cette galère, sinon aller chercher le bâton pour se faire battre. Cette émission est faite de séquences avec des sujets qui ne peuvent pas être débattus sérieusement et à la clé le leader de la FI en sort en caleçon. C’est à chaque fois la même musique et le scénario écrit d’avance. A mon avis, il ferait mieux de se consacrer à des choses bien plus utiles. Autant de fois il participera à cette mascarade autant de fois il en sortira lessivé dans tous les sens du terme. Je ne comprends pas que l’on puisse participer à de telles médiocrités.

    1. Diane

      Quand Jean-Luc Mélenchon s’exprime habituellement il est perçu par les insoumis et pas beaucoup plus en dehors des démolitions médiatiques ordinaires. Là il s’exprime devant la France toute entière jusqu’aux coin les plus perdus qui n’ont pas internet. C’est la seule chance de se faire entendre par tous et essayer si possible de placer nos idées.

  19. laferme

    Une équipe d’inféodés au macronisme dont les noms sont ceux de ces invités, officiels ou non, politiciens ou élus, philosophes périmés ou « chefs d’entreprise » le terme à la mode en ce moment, qui avaient pour but de casser du Mélenchon. Honte à ces journalistes, toujours les mêmes, St Cricq, Salamé ou Lenglet, l’économiste de service. Le dernier en date Mr Marteau riait même devant tant de bêtise, car ce débat d’hier était une grosse blague et elle n’a pas lieu d’être pérennisée.

  20. Philippe

    C’est clair que l’émission d’hier soir était quelque peu agaçante, et Val + Debray insupportables. Toutefois, il n’y a aucune surprise, et Jean-Luc Mélenchon y est allé en connaissance de cause, et s’en est sorti honorablement. Mais ça me gêne que les gens de ces réactions soient agacés du fait qu’on a opposé à Jean-Luc Mélenchon que de ses opposant, diable, la chose est pourtant normale. Nous sommes (hélas) un mouvement d’opposition, ça sert à s’opposer ! Vous imaginez la même émission avec seulement des potes, d’accord sur tout, vous convaincriez qui, à part les convaincus ? Non ! c’est désormais hélas en allant « au baston », et en se frottant aux idées des autres que l’opposition progresse.
    PS, concernant le Vénézuela, ne serait-il pas temps d’éclaircir les choses, notamment en disant clairement que Maduro n’est hélas pas « tout à fait » Chavez ?

    1. Pierrot de Pont

      Certes, Maduro n’est pas Chavez, mais il faut (ou faudrait quand on vous en laisse le temps) rappeler que son opposition n’a pas la blancheur immaculée des purs dissidents à une dictature dont le caractère oppressif n’est jamais démontré (en passant sous silence tous les acquis sociaux du chavisme). Une crise économique n’est pas forcément la marque d’un régime répressif mais peut être la conséquence d’une obstruction des classes dominantes, elles même bien à l’abri des pénuries qu’elles organisent ou favorisent.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales