Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

101 commentaires


  1. Michelle

    Je suis passée par plusieurs sentiments ce soir-là, l’empathie à votre égard puis la colère. J’ai dû regarder à nouveau l’émission pour pouvoir analyser plus objectivement. J’ai fait une vidéo sur le sujet et un article associé sur mon blog. Le sujet a frappé les gens parce que la vidéo a déjà fait plus de 7000 vues depuis hier et m’a valu une centaine d’abonnés en 24 heures (c’est énormément plus que ma moyenne) avec des commentaires qui vont tous dans le même sens : l’indignation et la colère.

    1. WAGNER Philippe

      Pour ma part, je ne regarde plus ces émissions en direct car je sais à l’avance que je vais « esquinter » mon système nerveux. En replay YT, c’est quand même intéressant d’observer les stratagèmes, que je trouve de plus en plus désespérés et donc grossiers, d’attaque du projet l’Avenir en commun à travers des coups bas à sa figure la plus emblématique à ce jour. De plus, @Michelle, tes analyses font gagner un temps fou de compréhension du réel intentionnel de ce type de communication de l »ennemi », ce dont je te remercie une fois de plus. C’est cela aussi la FI, la mise en commun de nos éclairages, donc de nos énergies constructives.

  2. Vega

    « J’avais demandé que cette séance « Vénézuela » soit annulée. »
    Pourquoi ? La séance « Vénézuela » met en lumière l’actuelle séquence « Honduras », qui met en lumière les séquences « Irak, Libye, Syrie, Yemen », etc. ( Oui les mêmes sources qui veulent mettre à feu et à sang la planète entière pour dominer). Même si à France 2 on n’a pas aimé cette « lumière » sortie en trombe de votre bouche, la séance « Venezuela » a été très salutaire pour comprendre encore une fois d’où vient l’extrême chaos mondial d’aujourd’hui. Je crois cependant qu’il est est illusoire de penser qu’avec une pétition les loups deviendront des agneaux. On peut certainement faire appel à une plus grande déontologie dans le milieu médiatique, mais c’est bien une lutte de classes sur le plan culturel qui se joue surtout. Gardons cependant les médias qui permettent un certain débat et refusons ceux qui exigent un spectacle de gladiateurs avec mise à mort.

    1. reneegate

      Vous avez parfaitement raison. Actons que ce « journalisme » là est au service du pouvoir financier et libre échangiste. Combattons les durement sur leur terrain (Jean-Luc Mélenchon l’a fait par intermittence et c’était à tous les coups très payant) mais arrêtons de palabrer ensuite sur ces faits acquis. Jean-Luc Mélenchon doit se décaler, les considérer de haut, avec morgue, distance et défiance et les déconsidérer pour ce qu’ils sont : des factotum (donc pas de Mme salamé encore moins de prénoms).

  3. Patrice

    Cette émission démontre une fois de plus le Mélenchon bashing actuel ! Une honte ! Ces gens ne sont pas (plus) des journalistes. J’ai honte pour eux et pour mon pays. La supercherie se voit de plus en plus. Courage Jean-Luc beaucoup ne sont plus dupes, de plus en plus. Et encore merci !

  4. Francis

    Je n’ai pas regardé le direct sur France 2, je pense ne pas être le seul à avoir décidé de ne plus subir ces procédés indignes qui ont pour seul objectif de salir la France Insoumise, se militants et ses électeurs. L’audience a été plus que modeste avec 2 millions de téléspectateurs. Monsieur Mélenchon, il faut refuser de vous rendre dans ce type d’émission corrida. Passez plus de temps avec vos militants et les Français dans les quartiers et les zones sinistrées. il y a urgence a aider nos concitoyens. Nous ne gagnerons pas dans les médias hostiles. Vous vous épuisez dans ces émissions piégées et pire même, par votre présence vous leur donnez l’occasion de se présenter comme des démocrates qui invitent même les « enragés qui aboient ».

  5. Daniel

    Nous sommes des millions a avoir souffert devant ce traquenard. Une pétition, OUI, avec une demande de suppression (temporaire ou plus) de cette fameuse carte de journaliste. Et également une proposition de loi concernant la concentration de la presse, la réorganisation du CSA,…
    Bon courage.

  6. Leprieur

    J’ai été choqué de la manière de conduite de cette émission soit disant « Politique ». C’est en fait plus du traquenard, d’une mise à terre que d’un débat d’idée, respect M. Melenchon ce n’était pas évident. Il est de plus en plus insupportable que notre taxe audiovisuel serve de moyen pour la propagande de l’oligarchie.

  7. Tim

    Merci pour votre partage Jean Luc, seulement il y a un problème, vous prenez tout avec passion et les journalistes s’en régale de vos réactions jusqu’à en faire le buzz avec. Cela peut se traduire comme quelqu’un qui n’arrive pas à se contrôler. Personnellement, moi vous m’avez jamais choqué je suis même content d’apprendre que des hommes politiques puissent se montrer humain à la télévision. Je ne sais pas quand est-ce qu’ils vont s’arrêter en tout cas une chose est sûr. Ne lâchez rien svp.

  8. Ricardo

    Salamé, Saint Cricq et Lenglet sont fin prêt pour présenter l’émission « Faites entrer l’accusé « . Quelle bande de chiens de garde tellement caricaturaux !

  9. gendrault

    Pas pu passer plus de 10 minutes a regarder Léa salami couper la parole. C’est devenu récurrent, sur toutes les chaines, toutes les radios. Mes savates auraient volé dans le poste. Consternant.

  10. cecile

    Bonjour Mr Mélenchon, j’ai regardé l’émission de fond en comble, et globalement je suis d’accord avec les commentaires qui disent « cessez d’être victime », et « utilisez les mêmes techniques que ceux qui vous invitent ». Parfois en vous regardant je me disais « mais c’est pas possible, il va pas répondre à ça ! » ou « mais non, là, faut pas qu’il se laisse interrompre ! ». Vous êtes trop poli, et trop honnête, pour participer à ces émissions. Jouez leur jeu, bon sang ! Utilisez la dérision (l’idée du Bingo, c’est génial !), installez la discussion dans le surréalisme (pourquoi pas créer un Venezuelathon, pour obtenir des fonds et ainsi aider votre grand-mère à acheter du lait et du PQ ?), bref, prenez-les à leur propre jeu. Qu’en dit votre conseillère com ? Je sais bien que ce n’est peut-être pas dans votre caractère de faire du second degré à la demande, mais bon ! Cessez d’être victime, bon sang ! On vous aime bien, on sait votre valeur, on est tous avec vous.

    1. WAGNER Philippe

      C’est une idée qui mérite méditation et analyse…

  11. francois

    je n’ai pas été surpris des attaques menées par les animateurs de cette émission. Toujours la même recette : le buzz et les pièges pour justifier la caricature exercée en permanence par ailleurs sur d’autre chaines et dans d’autres émissions. J’ai bien aimé quand vous avez répondu avec la boite à meuhhh à propos du Venezuela. Je pense qu’il vous traite comme G. Marchais à son époque ce sont les mêmes stratégies de contournement. Vous remplacez Venezuela par URSS, communautarisme par immigration et vous avez une émission des années 80 quand Marchais voulait parler pouvoir d’achat et emploi. Finalement ils sont assez ringards et pas très novateurs. Je pense que l’humour est la meilleure défense car il ne s’agit pas de débat mais uniquement de vous nuire. C’est une stratégie politique. Ce sont nos adversaires politiques et ils faut les prendre tels quels. Je suis assez déçu de l’attitude de Mme Salamé, je la croyais plus intègre et plus respectueuse.

  12. DANIELE

    Comme beaucoup d’autres j’ai souffert mais je m’interroge sur le manque de préparation du porte parole de notre FI. Depuis les traquenards répétitifs subis, je ne comprends pas la bonne foi attribuée à madame Léa Salomé dont nous connaissons son attachement à la déontologie journalistique comme aux imparables prestations de madame St Cricq et monsieur Lenglet. Ce personnel du capital intervient toujours à charge, de manière méprisante et mensongère. Je suis furieuse, après avoir perdu la possibilité d’une alternative démocratique de constater que malgré les 62% emportés sur la crédibilité de l’argumentaire nous perdions sur la forme à cause d’un manque de stratégie quant à la forme du débat. De deux choses l’une ou le porte parole de la FI participe à ce genre d’émission-piège et alors il faut partir au combat, ourdir les armes de la rhétorique pour répondre avec l’assurance du bon droit (livrets, budgets, travail parlementaire, etc.) ou refuser ces émissions.

  13. GAILLOT Elisabeth

    M Mélenchon, boycottez ce genre d’émissions, car qu’avez vous fait pour que ces journalistes vous méprisent en public ? vous défendez des bonnes causes, vous étes droit et simple de quel droit s’autorisent ils à vous traiter de la sorte ? c’est inadmissible pour le politique et le mouvement que vous représentez mais surtout l’homme qu’ils cherchent à blesser en attaquant son amour propre, sa dignité ! Vous valez beaucoup mieux que ça et surtout beaucoup plus qu’eux les sournois, mesquins, malhonnêtes etc.

  14. Vrolixs Graziella et JC

    Votre ressenti étoffé et aigu entièrement partagé notre soutient total.

  15. macrophobe

    Qu’est-ce qu’on va faire ? Pour commencer, abstinence totale sur l’émission « politique » de la 2 (personnellement j’aurais dit « propagandiste »). Rappelez-vous les conséquences tragiques des propagandes hitlériennes ou staliniennes. La prise en main des médias par le pouvoir politique ne peut que nous conduire au désastre.

  16. Souzou

    Personnellement, j’ai beaucoup admiré votre courageuse dénonciation de l’abus de domination de ce qui est appelé les États Unis. Ne vous laissez pas exaspérer par les machinations, vous avez la meilleure part et, à vos côtés, les immenses énergies de l’espoir d’un avenir en commun.

  17. Rivage 46

    Oui à la nécessité de créer d’urgence un recours contre l’abus des pouvoirs médiatiques : mensonges, manquements à la déontologie, escroquerie aux témoignages sur des chaînes de service public d’information doivent être sanctionnés et un tribunal devrait pouvoir être saisi pour cela. Avoir osé, sur une chaîne publique à 20h isoler de votre discours si riche, l’expression « on est démoralisés » en y plaquant des applaudissements, c’est une manipulation qui dénote un mépris incroyable pour vous mais aussi pour les insoumis qui vous écoutaient, tellement bêtes qu’ils s’applaudissent d’être démoralisés ! A force, ça commence à bien faire de vous voir empêché d’exprimer votre travail et celui de la FI quand vous auriez tant à dire dans une émission politique digne de ce nom. Enfin, Il faut dire aussi que quand le Président de la République lui-même exprime tant de mépris dans ses expressions, c’est bien la porte ouverte à toutes les dérives. Et qui va le sanctionner lui ?

  18. Georges BOYER

    Toutes les émissions politiques sur les médias audiovisuels sont faites pour démolir ceux qui ne sont pas dans le moule ultra libéral. Ils faut que tu t’y fasses. Soit ne plus y aller, soit changer totalement de stratégie fasse à des journalistes qui sont des militants pro système. Bientôt nous allons avoir « Le Média » et nous ne seront plus obliger de passer par ces émissions d’inquisitions. Courage ! La FI est la seule issue politique à ce système et quoiqu’ils fassent, il n’y aura pas d’autres alternatives que l’avenir en commun. Merci J Luc de nous redonner l’espoir qu’un autre monde est possible.

    1. Kaosmos

      Voilà la question qui me taraude, admettons que la FI prenne le pouvoir, n’est ce pas évident que l’oligarchie va tout orchestrer pour discréditer le gouvernement, le taxer de dictature comme au Venezuela et le faire tomber par le consentement conditionné du peuple ? La prise du pouvoir doit, entre autre chose, se préparer par le démantèlement des médias pro-libéraux. En tout cas faut pas être naïf, ces gens là sont impitoyables.
      « Et j’ai laissé parler le dégoût que de tels personnages inspirent partout dans le monde. »
      Oui merci, ça fait du bien.

  19. Brody

    Je partage tout à fait votre légitime indignation. Ces journalistes se comportent en militants défenseurs de l’ordre social existant. Tout opposant est combattu par les moyens les plus ignobles. Ce soir la ce fut un traquenard organisé. Ces journalistes ne l’ignorons pas défendent aussi leurs privilèges. Cette profession ou la précarité est la règle. Eux ils sont l’élite et leur vision du monde est celle des milliardaires qui dominent les médias. Cela étant je ne partage pas la charge contre Médiapart. Il est faux de prétendre que ce média a toujours combattu les régimes de gauche en Amérique latine.

  20. BOURDELAIS

    Quelle émission ignoble. Mais vous avez vaillamment résisté. Le lendemain, il n’en a pas été question dans leurs médias favoris. Courage !

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales