Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

76 commentaires


  1. marcus

    Excellente prose qui donne du courage. J’invite les insoumis et lecteurs occasionnels à lire « Vaincre Macron » de Bernard Friot, et/où d’écouter sa conférence de presentation du livre sur youtube. On réalise alors pleinement ce qui se joue avec la réforme SNCF, gagne des clés de lectures et des idées pour reprendre l’offensive.

  2. bla

    Excusez-moi Jean-Luc, mais votre passage sur France Inter commence à devenir réellement complotiste. Il est facile de citer des sources quand celles-ci sont anonymes, mais je ne suis pas sûr que cela soit vraiment recevable comme preuve de tout le reste.

    1. pinguet

      Ne tombez pas dans le piège de la facilité. Si quelqu’un a des preuves à fournir, n’inversons pas les rôles ! Les détracteurs de Jean-Luc Mélenchon seraient trop heureux qu’on leur accorde un intérêt qu’ils ne méritent vraiment pas. Nos vrais combats sont ailleurs !

    2. Gilbert RATS

      France Inter n’est, en la matière, ni pire ni meilleur que les autres chaînes de radio. Écoutez attentivement France Inter et souvenez vous des coupes sombres effectuées par le passé récent dans les émissions destinées à ceux qui ont autre chose que de la cervelle de canuts entre les oreilles.

    3. Stéphane

      @pinguet
      Voilà un beau renversement de la charge de la preuve. Si je dit haut et fort que j’ai une licorne dans le pré à coté de chez moi, je dois en apporter la preuve pour être cru. Ce n’est pas aux autres de prouver que j’ai (ou pas) une licorne.

    4. PhL38Fr

      @Stephane
      Que voilà bien un admirable renversement de la preuve ! Si un journaliste « qui cause dans le poste » affirme que j’ai une licorne dans mon pré, ne serait-ce pas à lui d’apporter le début d’un commencement de preuve ? Quant au fait d’éliminer systématiquement de la liste des personnalités tout invité qui n’est pas « politiquement correct » (c’est à dire dangereux pour la non-pensée, genre Asselineau), même s’il a fait presqu’un pour-cent des voix, je suppose que c’est par pur altruisme, pour lui éviter de devoir même seulement apporter des preuves de ce qu’il affirme.

  3. Marie-Anne B

    Ils peuvent voter les lois qu’ils veulent, nous remettrons tout en ordre le moment venu.

    1. Stride

      Non, surtout pas ! Combien d’énergie nous faudra-t-il alors pour tout reconstruire ? Au contraire, nos députés se battent pour préserver ce qui peut l’être. Merci à eux !

  4. Ben

    Très agréable à lire. Pour ceux qui n’ont pas le temps de suivre, n’écoutent, ne lisent et ne regardent les médias, c’est un très bon résumé. Cet article n’est pas signé ?
    […]

  5. Patrice Doras

    En 2017, la fortune du milliardaire mexicain Carlos Slim s’est accrue de 4,5 Milliards de $ et non pas de 4,5 millions de $. Sinon, il aurait été vraiment mauvais au niveau de ses placements financiers. A part ça, encore bravo pour cette analyse lucide et qui me parait des plus juste !
    Pour info, après avoir été un acheteur et lecteur plus que fidèle du « Monde » depuis plus de 42 ans, j’ai pris la décision de ne plus lui consacrer un centime depuis une semaine. Comme toi, cela faisait longtemps que je n’en pouvais plus de ces dénigrements systématiques et autres contre vérités concernant la FI et il faut qu’ils en pâtissent financièrement.

  6. Flattot

    Beau texte comme d’habitude. Mais était-il nécessaire de défendre, au mieux, de justifier le comportement de Wauquiez et de traiter le journaliste de « cloche ». Barthès et son équipe sont aux premières loges pour nous salir. Et là, je craint que ce type d’arguments ne les servent. Je pense que quand la réaction est en prise avec les médias il faut les laisser à leurs méthodes et s’abstenir de tous commentaires. Ce n’est qu’un jeu de façade qui leur permet de dire qu’ils sont « objectif » pour continuer leur occupation préférée : 1 coup sur le pouvoir, 10 pour son opposition.

    1. Andre2

      « Etait-il nécessaire de défendre, au mieux, de justifier le comportement de Wauquiez ».
      L’art de la guerre ou le couteau déroutant ! A assommer, déstabiliser, les meilleurs analystes. A faire saliver, mieux à déchirer, les amuseurs anarcho-somnifères du système, les vendus insignifiants, Barthès et ses semblables. Pardon, mais on en redemande. Car l’être de Wauquiez est son devenir, c’est à dire notre marchepied. Il sera le fossoyeur des restes crédibles de l’UMP. Juppé l’a bien compris, ça le rend furax. Jupiter ou Wauquiez, le néant, qui s’annonce, ou le même. Le boulevard pour LFI.

  7. PIETRON

    Pour ce qui est des médias c’est crescendo que la vindicte ira contre tout opposant sérieux à la politique de Macron. Ces dernières décennies, compte tenu de l’absence d’un mouvement social à la hauteur, la contestation politique se limitait à quelques joutes. Mais la contradiction d’une orientation politique a ceci de têtue c’est qu’elle perdure et s’amplifie quand elle ne rencontre aucune résolution. Or, nous en sommes au point où le capital, via Macron et divers, approfondit cette contradiction majeure : « pour relever un taux de profit, il faut appauvrir ». Un pouvoir politique dépendant d’un pouvoir médiatique s’affaiblit. C’est bien ce qui se passe actuellement. Les travailleurs de ce pays ont subi des attaques puissantes ces 35 dernières années. La géopolitique a été bouleversée, le capitalisme s’est réinventé une puissance unipolaire. L’entreprise est devenue « valeur » et l’exploitation du travailleur passée sous silence. Pourtant le problème est bien…

  8. juju

    Excellent texte.

  9. Eric Scavennec

    A propos du rôle des médias, l’article d’Acrimed sur le traitement médiatique de la réforme de la SCNF est parlant !

    1. marie

      Je l’ai lu aussi. Tout à fait d’accord avec vous, il semblerait que les médias (tous confondus) aient déjà commencé leur propagande pour discréditer les futures mobilisations légitimes des agents SNCF. Entendu aujourd’hui sur BFM le couplet bien connu de la « prise en otage ». Je les soutiens.

  10. MP Langeais 37

    Mais quand même un bien agréable moment à France Inter ce samedi matin à l’émission sur le cinéma où vous étiez invité pour la sortie de l’Insoumis. De la bonne radio de service public, sans flagornerie ni coup bas.

  11. dume2b3

    Wauquiez et ses petites phrases, c’est peut être le niveau zéro du journalisme politique, mais très franchement, c’est également le niveau zéro du discours politique. Et qu’on puisse extirper un vainqueur d’un tel marigot de médiocrité me laisse pantois.

  12. P. Bracq

    C’est toujours avec bonheur que je lis vos notes de blog qui complètent assez bien la revue de la semaine. Disposer d’un angle de vue différent et ouvertement partisan sur l’actualité est précieux par les temps qui courent. […]Résistance, l’ère du peuple arrive !

  13. Pierrot de Pont

    Il est définitivement patent que la quasi totalité des médias est à jeter avec toute l’eau boueuse du bain et à n’utiliser qu’avec la plus extrême parcimonie par les grandes voix de la FI, qui n’a bien sûr rien à voir avec France Inter ! Il nous reste heureusement Le Media dont la toute récente crise interne, si elle réjouit sûrement tous ceux qui souhaitaient sa mort avant même sa naissance, n’est que de l’écume sur la grande vague qui devra forcément emporter tous ces menteurs et truqueurs professionnels des soi-disant grands médias. Continuons à lui accorder notre confiance et à développer Le Média. Et bravo effectivement pour l’excellente émission cinéma de samedi matin sur France Inter.

  14. Henri FIORI

    Très bon article qui balaie tous les problèmes. Juste une petite erreur : Peña Nieto n’a pas renoncé à se présenter parce qu’il n’était pas populaire mais tout simplement parce qu’il n’en avait pas le droit. Le système électoral mexicain n’accorde qu’un mandat de 6 ans non renouvelable.

  15. Antoine

    Même si je ne suis pas toujours sur la même ligne de pensée que Mélenchon, ses interventions sont toujours d’une grande qualité. Quand un géant de la presse d’outre-Rhin se rabaisse à falsifier l’information, on se doit de se poser la question du rapport entre les journalistes et le pouvoir. La grande messe du JT a parfois du bon et l’épisode Wauquiez, le rend plutot sympathique (pour une fois qu’il s’exprime sans filtre !). Je ne suis pas certain que les marionnetistes prennent la juste mesure de la chose. A force de se balancer entre eux, ils vont tous finir paranoïaques et bourrés de tics !

  16. rage au coeur

    Le bashing s’empare du moindre « pet de travers » alors Jean Luc gardez vous de tout écart même minime (Air BNB à Marseille!). A O.N.C samedi Adrien a été formidable, même C. Angot a été séduite, et Muriel Robin aussi. L’Insoumis va prendre son envol alors fi des quelques ronchonneurs Véeeeenezueliesques !

  17. René Pilato

    La clef de voute de ce système est la commission Européenne. La contraidre à la démission en révélant les agissements de chacun de ses membres me semble une bonne piste pour que le plan À soit possible. Médiatiser le comportement de ces commissaires et bien faire circuler leur nom sur les réseaux peut s’avérer payant.

  18. robindesvoix2

    Ce pôvre Wauquiez s’est vautré tout seul et sans aide comme un naïf dans la gadoue lui pourtant issue d’une haute lignée familiale, richissime s’il en est, avec un pédigrée scolaire digne d’un major de promo. En fait le portrait type de ce qu’aime toujours les rustres et leur façon systématique d’idolâtrer la classe supérieure, comme un troupeau aime son guide, et son bâton de berger en recevant des coups en disant merci et encore, ça fait du bien. Surtout quand il fait mine de plaindre ces pôvres retraités, lui aurait voulu plutôt chargé la mule avec une TVA à 22% au bas mot. Cela en serait presque tordant quand il s’évertue encore à nous faire croire comme le disait un vrai de vrai, Cahuzac la guerre de classe n’existe pas. C’est à cause de ça que l’on place tout ces gens ministre, à la tête du ministère du travail ou de la guerre. A quant un smicard à la direction de la gaule ? La seule gaule qu’on attrapera c’est de se contenter encore et encore de se faire détricoter en force et en…

  19. Olivier Soria

    Juste un bémol, s’il n’y a pas d’éolienne construites en mer, c’est en application du droit de l’environnement. A ce titre je rappellerais notre opposition au décret 2017-1845 du 29 décembre 2017 relatif à l’expérimentation territoriale d’un droit de dérogation reconnu au préfet. Objet : expérimentation par les préfets d’un droit à déroger aux normes réglementaires. Le décret vise à évaluer, par la voie d’une expérimentation conduite pendant deux ans, l’intérêt de reconnaître au préfet la faculté de déroger au dispositions réglementaires du droit de l’environnement pour un motif d’intérêt général et à apprécier la pertinence de celles-ci afin d’accélérer les constructions d’éolienne et de ferme photovoltaïque. Alors ne faisons pas de Macronisme, merci d’avance.

  20. Ivan Ignecko

    Je pense que si les medias sont déchaînés a ce point c’est que l’élection du roitelet a été pour une grande part due a leur propagande. Et que si il y a eu une sorte de fraude ou un faussement de l’équité électorale, elle a été possible par eux, la presse, la télé les sondeurs et l’oligarchie ensemble. Et le resultat est un tel échec pour toutes nos valeurs, l’escroquerie tournée vers la caste et le medef tellement apparente, et un tel désastre au niveau social, sans parler des conséquences au niveau écologique, économique et politique internationales, qu’il faut absolument vous salir, vous reduire et vous polluer afin que la « masse » qui a ét trompée et qui realise a quel point maintenant, ne puisse s’imaginer que les conséquences de ce qu’ils vont assumer a partir de maintenant viennent d’autre chose que d’une conjoncture inévitable, et soit convaincue que personne n’aurait pu faire mieux, parce que si ça foire, si ça pete, si la colère éclate, alors eux aussi…

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales