Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

76 commentaires


  1. LECOCQ Jean-Pierre

    Un excellent texte de synthèse de l’ambiance mortifère qui règne en France ces jours-ci ! Merci.

  2. Gabriel

    « L’élection du 1er juillet 2018 vise notamment à élire le successeur de Peña Nieto. Lui-même est tellement impopulaire qu’il a renoncé à se presenter… »
    Au Mexique, le mandate présidentiel est de 6 ans, non renouvelable. Populaire ou impopulaire, Pena Nieto ne peut pas se presenter…

  3. Justin

    Merci Mr Mélenchon, c’est un soulagement de vous lire. Car j’ai mal à mon pays. Ces rapaces veulent nous transformer en machine, des robots qui ne pensent pas. Mais ils butteront toujours sur une réalité, notre terre, nos paysages, nos paysans, nos histoires de sangs-mélés. Ils confondent deux choses le ressentie réel de la population et les guss du clic qui forment ce que les experts à la gome appelent l’opinion. Macron / les médias / les sondages / les clicophobes. Ceci représente les Francais selon eux mais le Français n’est pas un chiffre ou un algorithme. France info et compagnie n’ont pas d’autre base que des avatars ou l’art de fantomatique d’habiller le quotidien de bruit. Ils parlent d’enquêtes alors que le pouvoir veut désinguer le service investigation de France 2, ils parlent d’enquête j’aimerais savoir c’est quand la dernière fois qu’un Français à vu un journaliste de France info sur le terrain ?

    1. Guillard

      Ancienne journaliste du service public, j’ai passé plus de trente ans sur le terrain quotidiennement. Aucun rédacteur en chef ne m’a jamais obligée à dire ce que je ne voulais pas dire. Et j’ai toujours pu discuter des sujets qu’on me demandais de faire. Quitte parfois à me mettre en colère. Bien sûr, il y a autant de journalistes de gauche que de droite, et l’objectivité n’est qu’un idéal un peu fictif. Mais par pitié, je tombez pas dans la paranoïa. Inter et Info ne sont pas ce que vous décrivez. J’ai suivi sur Inter, il n’y a pas si longtemps, une heure passionnante avec JL Mélenchon. Est ce que ça aurait pu exister ailleurs ?

    2. franctpf

      @Guillard
      Votre ancienne profession de journaliste du service public devrez au contraire vous alerter. La dérive macroniste des ondes est spectaculaire et calculée, et ce ne sont pas les ersatz d’émissions qui combleront les déficits d’audiences des opposants à la politique libérale actuelle. Un exemple flagrant aujourd’hui sur France Inter petite intervention de Philippe Martinez CGT sur les ordonnances pour la SNCF dans la foulée la ministre des transports était invitée par France Inter pour bien sûr venir contre carrer les propos du représentant de la CGT. Sans compter l’incessant défilé audiovisuel des ministres. La radio n’est pas la seule concernée, et ce n’est pas être paranoïaque que de constater que la presse en grande partie, et surtout les chaînes télévisées sont à la solde du pouvoir en place. Politologues, économistes, spécialistes de tous poils n’ont de cesse de réciter les bienfaits du monarque qui règne sous les yeux attendris de journalistes acquis à la cause.

    3. Mika

      Journaliste pendant plus de vingt ans, je n’ai jamais cédé aux injonctions de rédac chefs qui confondaient journalisme et propagande. Je l’ai payé très cher, ne le regrette pas. J’ai surtout constaté que dans de nombreuses rédactions la solidarité n’était pas, et l’est encore moins, de mise. Le journalisme recèle des hommes et des femmes intègres qui appliquent la charte de déontologie existante : ils sont aujourd’hui minoritaires compte-tenu de la super-concentration des médias (télé) notamment, de la duplicité croissante d’une génération de quadras « pros », formatés dont beaucoup ne respectent pas le ba-ba les exigences professionnelles, (non-diffusion d’une rumeur, vérification des faits), la loi (secret instruction, vie privée) font du copier/coller et sont de plus en plus aux ordres de leurs patrons, tous proches du pouvoir. Où sont les Marcel Trillat, Michel Honorin, tous ceux et celles qui se sont battus pour exercer ce métier dignement ?

    4. Ferri

      @Guillard.
      J’ai été aussi journaliste. Votre sincérité est touchante tant vous ne vous rendez même pas compte que « l’information » est déjà orientée par l’outil même qui l’a diffuse, et les journalistes ne sont qu’un rouage de la belle horloge intégrante. Cela commence à l’école de journalisme, puis la machine broie toute résistance, ou esprit critique. Tout comme à l’armée. Mais cela vous le savez sans doute, mais comment se l’avouer? Les journalistes ne sont que des pions d’un jeu que joue le système qui commence et finit en ayant toujours raison. Bien sûr il laisse l’illusion de liberté, que nous savons comme telle, car nous agissons dans le moule déjà construit par et pour d’autres. Service public autant sinon pire que le privé. La seule solution est de détruire la machine infernale.

  4. Deeplo

    Ceux qui sont payés par les oligarques pour mentir nous haïssent parce que nous sommes leur conscience perdue. Nous sommes les seuls à leur rappeler leur perdition morale. Nous sommes les seuls à leur montrer qu’ils disparaîtront tôt ou tard. Cela ne cessera que le jour où nous aurons pris le pouvoir. D’ici là, comme nous le montre l’épisode lemediatv, ça va brasser sans jamais s’arrêter. Il faut nous y préparer. Les prochaines campagnes seront sordides. Et il nous faut nous démarquer dès maintenant des relais de cette presse infecte : les PC, Hamon, Mamère, etc. tous ceux qui poignardent dans le dos au moment le plus propice. Notre position claire sur l’Europe nous y aidera car elle est courageuse et les maintient à distance.

    1. Mathias95

      Oui, tous les séides et affidés des oligarchies financière (journalistes, politologues etc.) qui se retrouvent pour démolir la FI et distiller le poison de la désinformation, nous les méprisons. Tous ces journalistes serviles qui vendent leur âme pour quelques pièces d’or, on ne les citera pas, ils sont abondamment cités dans les réponses des uns et des autres. Ils auraient fait, sans aucun doute, pour la plupart, en d’autres temps, merveille sur « Radio Paris ment ». Mais hélas, nés trop tard ! On ne peut, encore une fois, que conseiller de regarder et de faire regarder « Les nouveaux chiens de garde » en accès libre sur le net. Tout est dit.

  5. patrice 30

    Ce n’est pas l’affaire Wauquiez qui est ridicule mais c’est lui qui est ridicule par sa seule faute. Il est le degré zéro de la politique et il l’a brillamment démontré sur ce coup. Nous ne pouvons qu’applaudir à son auto destruction, tout a été dit à son encontre par M Juppé. Quel dommage qu’il soit maire du Puy et président de Région car il est à l’opposé des valeurs défendues par LFI. L’atonie de la vie politique résulte à mon sens du vote groupé présidentielles et législatives (merci Chirac et Jospin). Du coup le Président élu a de fait une majorité souvent écrasante pour toute la durée de son mandat. Cela renforce son monarchisme soit disant républicain, mais quel est le pouvoir de l’AN ? Macron ne peut être renversé que s’il est minoritaire à l’AN ou s’il dissout l’AN et perd les élections suivantes. Bravo aux députés LFI, ils font le boulot à l’AN et sont visibles, merci de nous représenter si bien, bonne chance pour les partielles à venir.

    1. Bugnazet

      Wauquiez n’est plus maire du Puy en Velay.

  6. Jlb

    Merci Mr Mélenchon pour ces analyses documentées, à la fois larges et profondes. Enfin du contenu et de l’analyse claire, qui dit d’où elle parle. Le fil de la grande tradition humaniste et renoué grâce à vous.

  7. Invisible

    Vous faites beaucoup trop d’honneur à Wauquiez. Il s’est révélé vil et commère de quartier, sans idéal, carriériste, à insuffler à des jeunes une mentalité de comptoir de bistrot. Ce matin, sur France Inter, Marine Le Pen confirme qu’elle lit votre blog avec assiduité et sans rater le lancement d’une nouvelle page. On pourrait dire qu’elle nous suce à la roue, vous êtes toujours une source d’inspiration pour elle qui pratique la contrefaçon afin de duper les électeurs naïfs peu conscientisés.

  8. Jac

    Et oui, Monsieur Mélenchon, les média traditionnels formatent la pensée des personnes de l’ancienne génération qui n’est pas née avec les nouvelles technologies. Oui, les journalistes du service public et les autres ont faussé les résultats des élections. Je suis au contact de ces gens qui dans mon Sud Ouest sont politisés et votent mais puisent leurs informations en regardant les journaux télévisés ou en lisant « La Dépêche » et ils répètent ce qu’ils lisent ou entendent pour parler de vous ou pour décrédibiliser le programme de La France Insoumise. C’est à nous, les Insoumis qui vous connaissons bien, de convaincre ces personnes, une à une. Il faut parler de notre programme et il faut aussi défaire l’image que les média donnent de vous qui êtes à l’opposé de ce qui est présenté.
    Merci de vous « user » (pas trop quand même)pour faire passer nos idées ! Protégez-vous, portez-vous bien, et restez comme vous êtes, c’est ainsi qu’on vous aime !

  9. christian xerri

    Merci Jean Luc Mélenchon, je te lis depuis des années pour mieux comprendre notre société, les rapports de force de classes. J’espère que le beau sourire machiavélique de Macron ne va pas hypnotiser nos concitoyens. Ce mois de mars et les suivants seront importants. J’appelle tous les français-se-s à s’intéresser et à défendre tous nos services publics que cette droite affaiblit pour devenir des services d’un Etat de riches, services des maîtres de la finance, reposant sur tant de souffrances humaines. Il fait froid mais des pauvres dorment dans les rues jusqu’à en mourir. Alors que bien des appartements ne sont pas occupés et des biens de l’Etat restent inutilisés. Mourir de froid au 21eme siècle, qui aurait pu le penser en écoutant Macron en déplacement à Calais, dont le maître menteur est Hollande.
    Photos ou pancartes sont interdites dans l’enceinte de l’assemblée nationale, un teeshirt reprenant la photo du triste Hulot pourrait-elle convenir ? Demander conseil à…

  10. Turmel Jm

    « Pourquoi nous haissent-ils à ce point ? »
    Jean-Luc Mélenchon le sait bien. C’est la guerre de classe et pour cela ils disposent de tout l’armada médiatique dont le service public audiovisuel. Alors c’est dur, ça fait mal parce que outrancier. Exemple ce matin l’un des haut gradé, le général Barbier qui nous parlait du privilège des heures syndicales à la SNCF sur BFM/TV. Qu’il nous montre d’abord ses privilèges avant de s’attaquer, oh non pas à l’exode fiscale de ses amis les riches, mais aux conquis syndicaux. La lutte au sein de l’entreprise c’est indispensable, mais gagner dans la conscience collective du peuple c’est le fondamental.

  11. Pierre Pifpoche

    Il ne faudrait plus confondre la profession de journaliste avec celle d’attaché de presse ! Et c’est en général l’imposture la plus répandue que l’on en fait, la confusion que l’on en entretient sciemment sur les ondes, sur les écrans et sur le papier. Là est l’infâme tromperie et le mensonge. Les éditocrâtes qui se disent journalistes ne sont que des « attachés de presse » au service de l’oligarchie financière et des patrons dont ils défendent les intérêts. Autrement dit des agents de relations publiques au service de la défense coûte que coûte des intérêts de leurs patrons, que ce soit avec des moyens intellectuellement honnêtes ou carrément non. Autrement dit le plus souvent un « avocat » au service exclusif de son client. Client qu’il doit défendre coûte que coûte contre vents et marées, ou tout du moins s’il est dénué d’éthique et de déontologie. Dans l’imposture des mots commence le vol de la liberté.

  12. Sanson

    Monsieur Mélenchon, quand vous dites : « Le statut de la fonction publique, dans le collimateur du gouvernement, n’est pas un cadeau fait aux fonctionnaires. Il existe pour garantir l’existence d’un corps dédié à l’intérêt général et protégé de l’influence des intérêts privés. » Je suis tellement de cet avis que je vais jusqu’à proposer un slogan qui serait : « Sans public, pas de République » a scander dans les prochaines manifs. Très amicalement.

  13. dudul

    Pour ma part, je ne pense pas que mr Wauquiez soit au poste où il a été élu, au sein de son parti, pour lui redonner une seconde existence après l’épisode Fillon. La manoeuvre vise a accélérer la transhumance vers la « République en marche » de ces vieux UMP, RPR, UDR qui encore bien au chaud du passé qu’ils ne veulent pas voir passer en toute perte de leurs heures glorieuses, refusent de quitter la salle dont les lumières sont éteintes. Moins ils seront nombreux, plus vite ils dégageront, voyant plus personne à coté d’eux. Wauquiez sortira discrètement et fermera silencieusement la porte, en marche vers un autre scenario. Deux camps seront clarifiés à droite, pour autant conciliables, vers et pour le pire.

  14. manonegro

    Oui, oui, et non. Sur le tabac, les marchés parallèles ne sont pas uniquement le fait des cigarettiers, loin s’en faut. Surtout, le tabac concerne majoritairement les franges les plus faibles économiquement. Et de quelles politiques de santé publiques à l’endroit des nicotinés parlez-vous ? Des « guides » gratuits distribués dans les relais Big Pharma ? « Trouvez-vous un hobby », « Faîtes du sport ». Une politique de santé publique digne de ce nom, vu le prix des substituants, ce serait par exemple une prise en charge de 30 jours, ou plus, du sevrage.
    Quant à cette haine globale des médias, c’est saoulant. Ce n’est pas parce que les grands organes de presse appartiennent à des blindés ultralib que tous les journalistes sont à jeter à l’eau dans le même panier lesté. La parole leakée du niais Wauquiez l’a été par une émission dont le but reste la vanne et les faces cachées, même si parfois ils s’emmêlent les pinceaux sur le dosage. Oui on découvre ce…

    1. Francis

      Précisément il est question dans ce post des journalistes des grands médias appartenant aux  » blindés ultralib  » et du service dit public. Objectivement on ne peut pas donner tord à JL Mélenchon. Quand à l’émission de Barthes il faut noter que les obus tombent souvent sur les mêmes cibles.

  15. Fifbutcher

    M. Mélenchon,
    Interpellé par la polémique concernant vos comptes de campagne, j’ai pris la peine de lire l’article produit par les journaliste du service public et soulevant un certain nombre de questions. J’ai trouvé cet article prudent, plutôt équilibré dans son ton, et précis dans les questions qu’il pose. Je ne parle pas là du traitement et de la présentation qui ont pu en être faits par ailleurs. Vous ne jugez pas utile de répondre sur le fond à ces questions, vous préférez vilipender ses auteurs. Ce faisant, vous venez de perdre ma voix, définitivement. Je ne veux pas d’un monde où quiconque (que ce soit vous, ou n’importe qui d’autre) déciderait de ce qui est vrai ou faux juste en l’affirmant. C’est le monde de Trump. Vous vous honoreriez à répondre aux questions de ces journalistes, car même dans l’hypothèse où lesdits journalistes ne seraient pas honnêtes dans leurs intentions, leurs questions semblent légitimes au citoyen contribuable que je suis.

    1. Ariane Dreyfus

      Puis-je me permettre de vous conseiller cet article ?
      Par ailleurs, le contribuable ne paie que ce que la commission a validé. Et dans deux de ses revues de la semaine sur sa chaîne youtube, Jean-Luc Mélenchon répond sur certains points précis. Sa campagne, parmi les « grands candidats », a été la moins coûteuse, sur 15 mois moins par exemple que celle de Hamon sur 3 mois. Cordialement.

    2. Florence Blin

      Apparemment, vous n’avez pas consulté la rubrique « Malveillances » sur ce blog. Cliquez dessus et vous aurez les réponses à vos questions !

    3. pat

      Les journalistes ont monté en épingle des frais non remboursés de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, pour nuire à la FI. Des frais non remboursés existent pour tous les candidats. Inutile de répondre aux inquisiteurs à deux balles sur ce point, c’est leur jeu pervers. Le mieux est d’aller sur le site de la CNCCFP, vous avez tous les comptes de campagne, vous pourrez constater l’ostracisme de ceux qui ne visent que Jean-Luc Mélenchon. Le citoyen contribuable sera informé, voix perdue ou pas.

  16. jorie

    Incroyable montée en haine de nos opposants. Toutes les semaines, il faut impérativement sortir une polémique contre la France insoumise, son leader aux présidentielles, ensuite les députés, un par un, qui passent dans le broyeur médiatique, les porte paroles, du buzz jamais prouvé, jamais étayé par des preuves, comme ces fameux comptes de campagne pourtant validés, négligeant au passage que les comptes « retoqués » sont le lot général de tous les candidats, quand ces comptes ne sont pas dissimulés justement et c’est pourquoi ces comptes sont validés. Donc il n’y a ni malversation, ni détournement d’argent public. Notre alternative politique, économique et sociale doit être délégitimée d’office pour le maintien du système actuel. Une énorme campagne de promo de Marion M. Le Pen est en route. Vous n’aurez pas ce « prestige » de légitimité. Honte à eux ! Elle n’est pourtant rien pour l’instant alors que vous avez candidaté à la présidence et que vous êtes chef de groupe.

  17. thomas

    Il y a quelque chose de rassurant en observant les médias se coaliser pour pilonner la France Insoumise au travers de nos représentants élus-es à qui je veux tirer ici mon chapeau. Et oui, j’entends souvent autour de moi ce type de réflexion : « Mélenchon au pouvoir, il se couchera comme Tsipras ». Je leur répond systématiquement qu’il faut croire que ce n’est pas l’avis des médias dominants (tenus par les 9 milliardaires) sinon pourquoi sont-ils aussi hargneux à démolir la FI si ce n’est parce qu’ils sont persuadés que la FI appliquera bien son programme ! J’entends aussi ça : « Mélenchon est trop hargneux ». Et bien tant mieux parce qu’on aura besoin d’hargneux lorsqu’il s’agira d’appliquer le programme.
    Citation d’Oscar Wilde : « Sois toi même, les autres sont déjà pris ».

  18. morfin

    Défendre Wauquiez qui n’a aucun intérêt et fait comme s’il était encore maire de son ancienne ville (c’est un mégalo), voir avec les FI de Haute Loire ce qu’ils en savent ! Marion Maréchal Le Pen saura le rallier ou se rallier à lui, et aussi Dupont Aignan. Si, les milliardaires ont été très agressifs et hargneux contre Tsipras en son temps d’homme de gauche radicale, et ensuite tout doux comme on le sait quand ils l’ont neutralisé. Continuons le combat sur tous les fronts, action, instruction et partage de savoirs (et non éducation dite populaire), et aussi bien sûr réflexions intellectuelles, car je partage l’avis qu’il manque surtout des militants intellectuels.
    Merci Jean-Luc!

  19. Marc2

    Les médias sont là 2ème peau du système et combattent avec hargne tout ce qui s’oppose à ce système. En région les choses se passent mieux entre les journalistes et la FI car notre discours sur les conditions de travail des journalistes (précarité, mépris, etc.) les rends plutôt bienveillants. Et puis ce sont des gens plutôt cultivés et lucides , ils nous voient quotidiennement lutter avec sincérité. Enfin comme tout un chacun ils ont un proche au chômage et vivent la crise de plein fouet.

  20. Tine de Suisse

    Merci Monsieur Mélenchon pour ce grand résumé de la situation catastrophique que vit la France et bon nombres de pays européens ainsi que le Mexique, que je ne connais que très peu, hélas ! Il faut des radios libres et des médias libres comme ce blog, afin de rendre les gens conscients des problèmes. J’ai partagé en public sur Fb, que j’utilise surtout comme plateforme pour signer des pétitions et partager tout ce qui me touche et devrait nous toucher tous, comme les problèmes écologiques, sociaux, de droits humains, etc. Peut-être que plus nous serons nombreux à en être conscient, plus nous arriverons à obtenir des changements positifs contre le pouvoir de ces quelques oligarches milliardaires au pouvoir.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales