La semaine où le monde est mon village | Jean-Luc Mélenchon
Le mois dernier, ce blog a reçu 232 429 visites

56 commentaires


  1. Autrement

    À propos de la Russie, on peut lire sur le site du grandsoir/info l’intégralité du discours de Poutine pour le 9 mai. Voir aussi sur le site Les Crises d’Olivier Berruyer l’intéressante étude de J. Sapir, intitulée « l’enseignement de l’ignorance », qui montre comment à force de propagande, les Français, qui en 1945, savaient très bien que l’URSS était le grand vainqueur du nazisme (ce que De Gaulle reconnaissait aussi), en sont venus à croire à tous les bobards atlantisteset cela est encore vrai, hélas, à propos des questions actuelles de politique étrangère, entièrement encadrées par la propagande US (voir par exemple les autres articles, toujours sur le blog Les Crises, concernant la carrière de John Bolton et de Colin Powell).

  2. weiss renaud

    Merci Jean-Luc Mélenchon, ton courage et ton ardeur à travailler pour un monde meilleur réchauffe le coeur comme un soleil de liberté et réanime ma flamme du combat populaire qui n’était plus que cendre, les fourmis viennent à bout d’une carcasse d’éléphant, alors la carcasse d’un petit roi ne nous résistera pas.

  3. Vega

    Il était temps de renforcer nos liens d’amitié avec le peuple russe. Nous devons beaucoup à ce peuple que nous respectons profondément pour son grand sacrifice lors des combats contre les nazis et pas seulement, car sa révolution d’octobre 1917 a eu une répercussion internationale importante et positive aussi pour les peuples colonisés en lutte pour leur libération, tout comme notre révolution de 1789 le fut pour les peuples qui voulaient sortir de l’esclavage. Je suis très en faveur d’un mouvement mondial basé sur des valeurs anticapitalistes, humanistes et écologiques, tel que vous le proposez, en créant des liens concrets avec d’autres courants politiques qui ont même vision et même besoin de construire un monde coopératif et pacifique. C’est d’une grande urgence.

    1. Vega

      Il ne faudrait pas que ce club mondial progressiste demeure celui des élus exclusivement. Il devrait pouvoir s’élargir progressivement et permettre aussi des échanges entre délégations du monde populaire, je pense aussi aux exclus des quartiers nord qui ont des représentants et qui cherchent à impliquer des jeunes qui ont beaucoup à dire.

  4. kamel

    Votre crédibilité vient de votre refus de vous compromettre avec les vieux partis et les vieilles figures (même si elles paraissent jeunes) de la gauche. Si la FI garde son cap d’opposant au libéralisme et ne se perd pas dans un combat direct avec le FN, combat qu’il va chercher pour se crédibiliser, elle pourra remporter les prochaines échéances. Ni les syndicats, ni le PS, ni le PC, ne sont plus capables de générer des votes de convictions, la FI le peut car elle est aussi un mouvement d’éveil et de prise de conscience, d’éducation populaire. Les années qui vont venir vont être éprouvantes et, plus vous vous renforcerez, plus vous serez bousculé par l’inexpérience et l’impatience de certains « ambitieux ». Amenez nous jusqu’à la VIème république, vous en avez le « devoir », non pas parce que vous seriez providentiel mais parce que vous seul en avez la capacité, la volonté et l’intelligence.

    1. dume2b3

      « Ni les syndicats, ni le PS, ni le PC, ne sont plus capables de générer des votes de convictions… »
      Heu, ce que vous dites est totalement faux. Je ne crois pas que balancer des affirmations mensongères sans prendre la peine, et pour cause, d’avancer la moindre argument soit une bonne méthode pour bien saisir la situation dans laquelle on se trouve.

  5. Alain Verce

    C’est officiel et on n’est pas surpris. Berger a annoncé que la CFDT ne participera pas à la journée du 26 mai. Il préfère participer aux réunions secrètes avec Macron et il est d’ores et déjà acté qu’il va signer devant moultes caméras et journalistes ébahis une énième trahison de la classe ouvrière.

    1. Bernard R

      La CFDT s’est habituée aux compromis honteux. Elle a transformé un syndicat ouvrier (ce qui n’est pas honteux) en un syndicat patron plus confortable. Mais quelle crédibilité pour un syndicat qui a toujours prôné que syndicat et politique ne pouvait s’accorder. On croirait entendre le MEDEF. Il vaut mieux que la CFDT ne soit pas présente ce 26 mai.

  6. Machine

    C’est quand même bien étrange que ces patrons, plein aux as, ne comprennent pas l’intérêt de tous ceux qui les font vivre à se fédérer en réaction aux multiples sanctions économico-politico-sociales qu’ils envisagent et encouragent contre eux, mais comprennent illico l’intérêt d’en faire autant pour discuter le bien fondé et les compensations des sanctions géo-politico-économiques qui leur pendent au nez. Les « ordonnances » des autres, ne seraient elles plus la meilleure façon de marcher finalement ?

  7. Garin

    « Le temps fait cuire un éléphant dans un petit pot » Proverbe indien.
    Monsieur Mélenchon, nous vous aidons à entretenir le foyer sous la marmite, l’éléphant sait que la température monte et que l’heure du cuit à point se dessine à l’horizon. Merci de continuer à animer la cuisine et ses cuisiniers et cuisinières. Courage.

  8. Michèle B

    Merci de tout coeur M Mélenchon, quelle fierté de suivre ce sillage solaire au milieu du chaos glauque que veulent les destructeurs d’humanisme et d’humanité de tous bords. Quoiqu’il arrive, nous serons là en effet à entretenir le foyer !

  9. lucien

    Les européennes qui se profilent à l’horizon vont, à nouveau, être l’occasion de rassembler les citoyens, d’approfondir notre programme politique sous la seule bannière de la FI. Ceux qui déjà pensent aux municipales en passant par-dessus les européennes et nouent des contacts afin de créer de futures listes citoyennes n’ont pas compris ce que les Français ne veulent plus : des conglomérats d’organisations s’unissant le temps de l’élection et ce qu’ils veulent un seul mouvement souple avec un programme clair et réaliste répondant à leur besoin.

    1. Nicks

      Les européennes seront sans doute une échéance compliquée, sauf si nous arrivons à mobiliser les abstentionnistes, toujours très nombreux pour ce scrutin. Ceux qui sont très concernés par l’Europe ne nous sont pas grandement favorables. Il faudra néanmoins faire le maximum, toujours en effet sans transiger une seconde avec les vieux appareils et avec une ligne très ferme et cohérente sur l’Europe.

  10. oberon

    Les européennes seront un test grandeur nature, premier test après l’élection de Macron. Il ne s’agira pas de tendances ni de sondages, les urnes parleront. LFI doit être le fer de lance d’un mouvement « alter Macron/Merkel », regroupant les forces politiques avec qui nous avons des différences mais avec qui nous nous retrouvons dans la rue. Seuls, divisés, ils gagneront (LREM, LR, FN). LFI, PCF, NPA, Génération’s, aile gauche EELV, nous pouvons impulser une autre Europe, proposer une autre voie que celle de la commission européenne. Les citoyens se fichent de nos différences.

    1. Deeplo

      Pas d’accord. Hamon est un activiste au service de la droite. Il soutient l’OTAN, les frappes de Trump et Macron en Syrie avant enquête, se répand dans la presse pour semer la division à gauche, etc. Hors de question d’accepter sa présence à nos côtés.

  11. honnête

    Bonsoir Mr Mélenchon. Pour vous dire que j’ai écouté une vidéo dans laquelle vous discourez sur la Palestine et les graves dépassements qui s’y passent. Permettez moi de vous féliciter pour votre franc parler et votre bravoure. Et de vous dire toute ma sympathie. Je vous souhaite plein de réussite pour votre combat en faveur des faibles.

  12. Alain Doumenjou

    oberon@
    « doit être le fer de lance d’un mouvement « alter Macron/Merkel », regroupant les forces politiques avec qui nous avons des différences mais avec qui nous nous retrouvons dans la rue ».
    Outre son eurobéatitude et son atlantisme à peine masqués, quand on lit les propos, aussi venimeux qu’imbéciles, tenus par Hamon (ce dimanche dans le JDD) au sujet de Jean-Luc et de la FI, avec Génération-s çà ne me paraît vraiment pas souhaitable. Après les deux claques magistrales reçues des urnes l’an dernier, le petit Benoît, qui ne représente que lui et des lambeaux moribonds du PS, n’a ni la décence ni l’intelligence d’y mettre une sourdine. Ce mec me paraît aussi indécrottable que nuisible.

    1. oberon

      Rien n’est parfait. Ne tombons pas dans le mépris hautain. Isolée, seule, LFI pourrait obtenir un score moyen aux européennes. La division des forces de gauche avec des différences de méthodes réjouira les forces libérales et médiatiques. Le citoyen se fiche éperdument des leaderships. Ensemble dans la rue, les luttes, ensemble dans les urnes.

    2. Deeplo

      @oberon
      Il ne s’agit pas de mépris hautain mais de lucidité simple et factuelle. Hamon est un opportuniste clientélisme qui se vautre dans toutes les compromissions depuis 15 ans. On peut être patients avec le PC dont les électeurs n’ont rien à voir leur politburo. Les européennes ça va être non à cette Europe inique. Mais pas « on va la réformer de l’intérieur pendant les 50 prochaines années ». L’urgence sociale et climatique est trop grande. Pas le temps de se faire leurrer une fois encore par un type aussi médiocre et malsain.

  13. Tesseraud

    Je viens d’entendre sur France Culture qu’on pourrait comparer l’alliance du Mouvement 5 étoiles avec l’extrème droite italienne avec celle hypothétique de la France Insoumise avec l’extrème droite française. Voilà ce qu’on martèle dans les médias français régulièrement à savoir assimiler le mouvement de la France Insoumise à un parti populiste ni droite ni gauche dont le chef de parti est un nostalgique du stalinisme, du castrisme, du chavisme, un parti électoraliste et opportuniste qui navigue à vu en fonction du temps et du vent !
    J’en ai plus qu’assez de cette caricature ! Il est temps de s’expliquer clairement devant le peuple français pour que cesse cette propagande injuste !

  14. Alain Verce

    Il manque pas d’air Hamon, qui vient de déclarer « Nous sommes la gauche puisque tous les autres ne le sont pas ». Un tel mépris de monsieur 6% justifie qu’on ne lui fasse aucun cadeau !

    1. William

      Oui il prend à la lettre ce que Mélenchon dit lorsqu’il explique qu’il n’y a plus de gauche et de droite. Il y a donc un boulevard pour Hamon.

    2. Nicks

      @William
      Un boulevard vers la sortie surtout, en n’oubliant pas d’être le boulet pour la force de progrès la mieux placée.

  15. morfin

    Hamon est intervenu contre les crimes de Gaza, ce qui est à son honneur vu la réception avec le CRIF avant les présidentielles. Faut en effet qu’il n’ait plus rien à espérer, ni à perdre, de fait. Le boulevard est pour Macron qui protège les siens qui dépendent tous de lui, et s’effondreront avec lui. C’est une caste fusionnelle et incestueuse très creuse, sans aucun projet nouveau à nous proposer que de l’illusion (contraire de l’utopie).

  16. Anne B

    Votre article du jour sur le 26 mai est très encourageant.
    J’ai déjà été encouragée en participant à la Convention de Clermont-Ferrand et à l’Assemblée représentative. Bien sûr, nous sommes très divers dans ces luttes et même dans le Mouvement. Mais ce que je ressens surtout dans ces groupes (aussi bien aux Amphis) c’est la même vibration intérieure sur laquelle nous sommes tou.te.s branché.e.s pour un monde digne de notre humanité, ce fil universel qui de toute façon relie tous les êtres. Et cela donne des ailes.
    Face à ce monde qu’on veut nous infliger, pas d’autre issue que fédérer le peuple pour reprendre sa liberté. Je soutiens entièrement cette unité populaire alors que l’unité des partis était un non-sens. Vous l’avez tellement bien expliqué! et avec les travaux pratiques du 14 avril, du 5 mai (auxquels j’ai participé avec enthousiasme) tout le monde comprend. Je reprends demain le boîtage dans mon quartier. Que l’info circule! et l’éveil de plus de…

  17. Olivier

    Merci, Jean-Luc. Je lis ton blog comme s’il s’agissait de la lettre d’un ami. Je lis dans ce voyage une volonté urgente de pacifier le monde, à l’heure où les états-unis remettent le feu notamment au moyen orient. Je lis aussi la volonté sereine, provenant du et s’étendant sur le temps long, de construire un monde écolosocial, comme tu dis, et donc une projet Européen écolosocial à un an presque jour pour jour de cette échéance. C’est une réponse à ceux qui nous traite de national-populiste. Mais là n’est pas l’essentiel. Cette Europe là balise un chemin possible, peut être le seul, pour nous désembourber de cette ultralibéralisme suicidaire ambiant. J’aurais voulu mieux lire un message d’encouragement et de remerciement à cette génération qui lutte à nos côtés (et réciproquement) , qui essaie des nouvelles pratiques depuis une culture très différentes. J’espère que tu lira ce commentaire comme celui d’un ami. En te renouvelant l’expression de ma confiance…

  18. Philippe Lange

    Le 16 mai, mercredi dernier, une vaste manifestation du Front Commun syndical belge a eu lieu à Bruxelles (70.000 personnes selon les organisateurs, 55.000 personnes selon la police) contre la pension à 67 ans (déjà instaurée chez nous), contre le projet d’instauration de la pension à points, et contre le refus de prendre en compte correctement la pénibilité professionnelle dans le calcul de l’âge de la pension.
    En Belgique le fer de lance n’est pas un mouvement comme les Insoumis, mais un parti communiste dénommé P.T.B. (Parti du Travail de Belgique) – en Néerlandais P.V.D.A. (Partij Van den Aarbijders = « Parti des Travailleurs »). Ce parti est électoralement dominant dans la gauche éco-socialiste, mais il n’est pas le seul : un nouveau mouvement « Demain » a été fondé, composé de VEGA (Vert-Gauche) et du Mouvement de Gauche (équivalent du Parti de Gauche en France) qui ne s’est pas encore présenté à des élections. Quel sera en Belgique le partenariat de la France Insoumise ?

  19. PIETRON

    La politique de Macron est la suite « néolibérale » de celles menées depuis 1983, virage de la rigueur F. Mitterrand. La seule différence est que Macron a été ouvertement plébiscité par le capital pour accélérer la cadence. La seule opposition viable à Macron ne peut qu’être « anticapitaliste ». Le 26 mai doit être un rassemblement anticapitaliste. Pour la CGT, syndicat de masse et de classe, rien n’est plus justifié que sa participation. Cela dit, l’histoire a montré que sans grève massive, la difficulté de révolutionner est grande. Les capitalistes le savent. Le 26 un encouragement à l’action dans les boites.
    Pas confiance en Podemos. Intégré (ingurgité devrai-je dire), il déplaît de plus en plus en Espagne (actuellement Iglésias, « chef de file », en pleine tourmente avec l’achat d’une villa à 600 000 euros, look en bandoulière ne veut dire ni « révolutionnaire », ni même de gauche, ni même anticapitaliste).

  20. Pantigny Sylviane

    Merci Jean-Luc Mélenchon pour votre billet toujours éclairant et passionnant. La motivation de votre voyage en Russie montre une fois de plus la différence entre ce que doit être un réel homme politique et une marionnette opportuniste qui s’agite ou /et marche avec celui qui la manipule. Il m’est venu à l’esprit, en lisant votre analyse sur l’importance de montrer au peuple russe que nous n’oublions pas ce que nous leur devons, et le fait qu’il ne faut pas confondre le peuple avec ses dirigeants, qu’il serait probablement bien intéressant pour l’image de la France Insoumise et également pour entraîner ceux auxquels peut-être nous pouvons faire un peu peur, que votre prochain voyage au États Unis, destiné notamment à rencontrer M. B. Sanders, soit aussi l’occasion de marquer notre amitié avec ce grand peuple qu’est le peuple américain. Si je me réfère à moi-même, j’ai toujours eu la détestation ou une grande circonspection vis à vis des leaders américains…

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales