Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

56 commentaires


  1. Daniel Mino

    Je crois qu’un espace politique de débats ouvert aux Insoumis est indispensable pour que les dirigeants nationaux puissent s’appuyer sur les réflexions, les propositions, les critiques éventuelles des Insoumis, et les commentaires sur ce blog, aussi intéressants soient-ils ne peuvent pas en tenir lieu.

    1. etienne

      Le discord est là pour ça non ?

    2. Bizieau Christian

      Je suis d’accord, on a bien besoin d’un organe de vrais débats pour que la verticalité ne le soit pas trop.

  2. belan

    C’est une habitude de j’aime : toujours aussi instructives ces notes de blog !

  3. olivier

    Un débat sur les fausses infos ? Aujourd’hui, par exemple, les médias français ont tenté de nous faire croire que la FNSEA était devenu écolo en protestant contre l’importation d’huile de palme. En réalité ils auraient dû nous expliquer qu’il s’agit d’une bataille économique entre l’huile de palme importée et l’huile de colza produite en France pour les agrocarburants. Ils auraient même pu éclairer les téléspectateurs en leur expliquant que c’est parce qu’ils roulent avec leurs voitures que la nature est détruite, ici et ailleurs. Mais là c’est peut-être demander trop de clarté aux médias majoritairement financés par les industries des voitures.

  4. semons la concorde

    Qui dit parti (fût-il le PG ) dit division. Les meilleures intentions programmatiques ne changeront rien à cette réalité. Je pensais qu’on abordait à une ère nouvelle avec la France Insoumise, il semblerait que les vieux réflexes politiques ont la vie dure. Si on fait appel au peuple, il faut accepter qu’on déborde du cadre. C’est même indispensable pour que le peuple tout entier s’approprie la réflexion et les futures décisions. J’ai investi dans le Media, pour la diversité de l’information. Il faut maintenant investir dans des outils numériques puissants et sécurisés pour le débat démocratique.

  5. robindesvoix2

    L’incompétence à la française se décline en plusieurs temps. Il faudrait que quelqu’un en fasse enfin une thèse. Celle-là en vaudrait son pesant d’or. Du soir au matin des journaleux véreux s’il en est, s’en donnent à cœur joie pour nous transformer ces citrouilles en carrosse en nous trumpisant de la sorte. Quelle honte, sans vergogne ces vestes en série reçue en pleine poire de Macron nous laissent pantois. Mais ce n’est sans sourciller que ces incompétents nous font passer leurs pilules d’un soi-disant fort et dur à cuire de notre président qui paraît il, ne s’en laisserait pas conter ? Que de balivernes serinées par de bien pauvres valets au service des plus goulus du capital. Tout cela en serait presque de rire de pareilles grossièretés alambiquées aussi maladroitement qui ne font courir que les naïfs.

  6. bruno

    Les Etats-Unis sont en chute libre (la dette fédérale a dépassé 21 mille milliards de dollars, la dette des entreprises a dépassé 6 mille milliards de dollars, et la dette totale des ménages a atteint un niveau record de plus de 13 mille milliards de dollars). C’est le début de la fin de l’Empire. Trump et ses commanditaires le savent. C’est pour ça qu’il tape du poing et méprise ses anciens petits camarades. Vous allez payer notre névrose (Great America) dit Trump l’acteur de télé réalité. Mais qu’en pensent les américains ? Et qu’en pensent les Européens ? Et si ce monde, plutôt que de devenir fou à lier, décidait enfin de revenir à la raison (celle des Lumières). C’est tout l’enjeu des mois et années à venir. En France, celles et ceux qui s’y réfèrent ont intérêt à être clairs et précis, parce que dans le cas contraire, ça va branler dans le manche.

  7. Grégoire

    Merci de nous éclairer comme vous le faites et la vidéo de votre élocution à l’AN sur la loi Fake News est une preuve de votre merveilleux travail d’intellectuel, de votre capacité à nous rappeler à l’Histoire politique depuis l’Antiquité et à lancer l’alerte sur des projets fantasques et liberticides des petits hommes qui nous gouvernent. Nous expliquant le fond de l’affaire, vous finissez grandiosement sans trop humilier l’adversaire. Bravo !
    Concernant la fusion que vous proposez entre le PG et la FI, n’ayant jamais réussi à entrer dans un parti, j’espère juste que la sensation de liberté et d’espoir que m’apporte ce mouvement, sera préservée.

    1. J. de Poorter

      Ce qui me frappe dans cette histoire des « fake news », est que Macron, qui fait tout ce tam-tam pour faire passer une loi contre cela, est le premier lanceur de fake news avec ses 2 copains bombardeurs de la Syrie, dernièrement, déćlarant a Edwy Plenel et un journaliste, qu’il avait toutes les preuves de l’utilisation de gaz chimique par Bachar al Assad sur la population de Douma, avant même l’enquête de l’OPCW. Et bombardant un centre a Barzeh, un quartier très peuplé. Imaginons que ce centre en ait contenu, et la catastrophe humanitaire qui en aurait résulté ! Et Mrs May et l’affaire Skripal. Effectivement, les lanceurs de fake news bombardeurs de cette sorte devraient être condamnés par les tribunaux et immédiatement démis de leurs fonctions. Après avoir entendu Macron dans cette émission, je ne peux plus le considérer comme le président de la République Française. Lui et ses copains sont des mafiosi.

  8. Eric Raven

    Quel force de travail et d’analyse dans tous les domaines ! Merci de partager autant de matière à réflexion.

  9. Sylvain Costet

    Je suppose que le titre en anglais est en rapport avec le paragraphe sur Trump mais vu qu’il n’est pas traduit… Ce n’est pas qu’anecdotique. Cette façon de ne pas traduire qui n’est jamais appliquée pour une autre langue montre bien qu’au sommet de la FI, comme dans toute une classe sociale, la culture anglo-saxonne est tellement intégrée qu’il ne vient même plus à l’idée que l’anglais puisse encore être une langue étrangère. Au moins peut-on y voir un indicateur de progression de la colonisation des pensées : quand le billet sera entièrement en anglais non traduit c’est qu’elle sera achevée.

    1. JeanLuc

      Le titre en anglais renvoie à une déclaration sexiste passée de Trump tout-à-fait inélégante envers les femmes. On pourrait la traduire par « Ciao Mr Trump ! On t’a pris par les couilles !« , ce qui explique peut-être pourquoi elle n’est pas traduite…

  10. Monsieur Bienpeu

    @Sylvain
    C’est une allusion à la façon dont Trump traite les femmes et cela se retourne contre lui. D’accord avec votre réflexion sur l’invasion de l’anglais, mais il fait pareil et intègre des vocables venant de ses voisines (laisser-faire [fr.], al fresco [it.], schadenfreude [all.]). In concreto (zut, du latin!), je pense qu’attraper Trump par là lui en fricouille une sans faire trembler l’autre. Un peu comme nos dirigeants et leurs zélotes qui se montrent totalement décomplexés, à preuve cette réflexion d’une collègue macroniste qui prétend qu’il faut arrêter les allocations familiales, car les pauvres se reproduisent trop. Attention, chez elle, c’est du mépris, pas de l’humour. Plus je vois les têtes médusées des linottes de LREM écouter sans les comprendre les interventions de Jean-Luc Mélenchon (fake news, form. prof.), je me dis qu’après avoir voulu s’extraire du commun des mortels, ces gens-là y sont parvenu et n’ont plus aucun lien avec la réalité. Les pauvres non plus…

  11. morfin

    Merci pour l’ensemble du texte, fin comprise, car peu ont le courage de continuer à dénoncer les assassinats méthodiques de l’extrême droite israélienne, associée à la complaisance du CRIF non représentatif en fait des juifs de France, malgré son titre. J’ignorais que le PG restait à la tête de la FI, je pensais plutôt qu’il y avait transfert progressif de responsabilités et départisation. Je souhaite aussi rappeler l’origine du mouvement, avant le PG, qui a pris sa source après le 29 mai 2005 dans divers collectifs et en particulier les « collectifs anti-libéraux » très actifs et vivants, dont la candidature momentanée de Bové a été choisie par plusieurs d’entre nous pour ne pas tout détruire après le hold up du PCF à l’époque. Jean-Luc Mélenchon était encore membre du PS et donc pas le candidat prêt pour 2007.

  12. Jo

    Mais pourquoi tant de mots et même des phrases en anglais ? Je n’arrive pas à trouver une explication à part d’observer le même phénomène un peu partout. N’y aurait-il pas de mots assez jolis et surtout plus compréhensibles en français ? Dommage d’écorner un si beau travail par une chose pareille. D’accord d’aller vers une langue universelle, mais pourquoi l’anglais, fusse-t-il plus simple dit on, encore que !

  13. maxime vivas

    A propos du « méprisable Plantu, l’homme à qui le Qatar a donné un prix de « la liberté de la presse » de dix mille dollars… » j’ajoute qu’en recevant le prix, le dessinateur a prononcé un discours mielleux où l’on a pu entendre : « Que ce soit au Qatar ou au Proche-Orient, j’apprends beaucoup sur la liberté d’expression et sur la liberté de penser ».
    Et enfin, je signale que Plantu a pour habitude de dessiner les militants syndicaux, nez rouge et bouteille de vin en main quand il ne dessine pas Jean-Luc Mélenchon avec un brassard ressemblant à ceux qu’arboraient naguère les nazis. « Méprisable Plantu », c’est bien dit.

  14. educpop

    Une fusion PG-FI n’a aucun sens, le PG vient après le PS et la FI après le PG. Les derniers gardent les gènes des premiers mais ont une identité différente.
    On ne peut revivre la belle aventure du PG, elle a évolué comme celle de tout appareil et maintenant c’est la suite qui compte. Malgré la grande pertinence des analyses habituelles de Jean-Luc Mélenchon il semble que là on assiste à une tentative de sauver le soldat PG. Ce qui est souhaité par les militants FI, très nombreux issus du PG mais souhaitant passer à autre chose, à part dans les instances dirigeantes du parti, c’est de trouver un fonctionnement démocratique pour la FI. Sans organisation pas d’ambition mais tout mandat impératif donne à son titulaire un pouvoir sur les autres, c’est ce qui est redouté par les militants. Pas d’idéalisme en la matière, sinon on va se retrouver encore dans les chapelles de la nostalgie et passer notre temps à interpréter des signes venus d’en haut.

    1. Ed

      Je pense que tu as mal compris. Il s’agit de fusionner le PG avec d’autres partis, y compris des non membre de la FI. Mais le mouvement FI restera tel quel sauf qu’il y aura en son sein un PG « élargi » à d’autres forces. C’est une autre façon d’agrandir la FI et de regrouper des forces éparpillées en groupuscules.

  15. nicoloff

    Marre d’entendre tous ces salauds parler des aides sociales pour les pauvres. Et si nous décidions d’informer le public sur leur salaire, les rabais aux impôts les cadeaux en tous genre, avec bien évidement le noms de ces personnes. Je suis sur que cela plairait beaucoup et sa permettrais de leur rabattre le bec.

  16. AUBERT

    Sur l’action sociale. Macron impose un recul social de plus de 100 ans (137 pour la loi sur la liberté de la presse). L’apathie des organisations politiques et syndicales est terrifiante, alors même que partout le peuple, les militants de base sont dans l’action ! Nous allons tout perdre car ils n’auront pas su (voulu) envisager une riposte à la hauteur de l’enjeu stratégique lié à la destruction de tout ce que nous possédons encore de liberté, d’égalité, de fraternité. Pourquoi n’appellent-ils pas à une grève générale nationale ? Ils disent que cela ne se décrète pas. Alors qu’ils nous le demande ! Qu’ils nous appellent à un vote dans chaque usine, dans tous les partis, mouvements et associations en lutte.

  17. L'insurgé

    Les bureaucraties syndicales, qui se perpétuent dans une opaque cooptation, apparaissent désormais pour ce qu’elles sont : le décalque des bureaucraties politiques de la « vieille gauche », installée dans le système et pour qui le renoncement est une seconde nature. Il faut le dire clairement, ceux là ne nous représentent plus, et ne peuvent plus parler en notre nom, encore moins décider à notre place. Face à la guerre antisociale totale de Macron et compagnie, il revient au mouvement social de s’auto-organiser et dégager de nouvelles méthodes de luttes efficaces, et également de produire porte-paroles et leaders à la hauteur de cette agression réactionnaire sans précédent.

  18. Marco

    Toujours aussi pertinent dans ses analyses dans la 66eme RDLS Jean-Luc, le RdV avec Absol et les 12 questions, un moment super ! Bravo a Antoine et à votre assiduité à tous les deux, j’en manque pas une.
    Relevé une coquille dans la 66eme RDLS. Les présidents des USA assassinés en cours de mandat, ce n’est pas 2, c’est 4 ! Abraham Lincoln, James Garfield, William McKinley et John Fitzgerald Kennedy. Macron, il se rend pas compte de ce qu’il dit, ou il est fou !

  19. Invisible

    Macron, argumentaire d’extrême droite et de petits commerçants : « on nous prend trop d’impôts et on les gaspille en donnant aux feignants ». Et où y a-t-il de la pensée petit commerçants dans notre pays ? Chez Wauquiez ou chez Trogneux ! La boucle est bouclée et Macron s’est enfoncé dans nos lignes comme dans du beurre. On est cul par terre. On finira peut-être par réagir ? Ou si on laisse encore se propager le retour à avant 1968 ? Ils nous prennent la sécu et font mine que les mutuelles c’est aussi bien. Mais sur France Inter, la pub est pour l’assurance Malakof-Mederik, celle du frère à Sarkozy ! Régression totale. Si t’es vieux et que tu n’as pas de mutuelle, tu ne pourras pas davantage te le payer ton appareil auditif, contrairement au boniment du camelot élyséen.

    1. Alain Verce

      Certes Macron est un menteur, enfumeur et nuisible de première. Mais il ne faut pas oublier l’armée de députés LREM qui votent toutes les lois pourries. Il serait bon de publiciser leurs méfaits dans leur circonscription.

    2. André

      D’où l’importance de populariser les critères qui permettent d’identifier qui sert le formatage de nos esprits et qui combat efficacement la gouvernance en place, qui démolit notre vivre ensemble.

  20. jaime

    Analyse toujours aussi percutante et pertinente concernant le G7 dans la revue de la semaine 66. Lorsque vous évoquez le retour à moyen terme de re-localisation précisant ainsi un rapport plus équilibré dans les échanges commerciaux au sein des pays de l’UE où la notion d’excédant d’un pays à l’autre ne pourrait être admise et tolérée comme aujourd’hui (cf l’Allemagne), je vois là clairement posés les principes de base de la Charte de la Havanne. Il serait bon de rappeler à tous ce qu’elle a d’émancipateur pour la construction de nouvelles relations entre les nations et de la remettre à l’ordre du jour !

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales