Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

71 commentaires


  1. Joel Guibert

    Le libéralisme, l’ancien en haut de forme ou le neo en jogging Saint-Laurent, est tout à la fois le père et la mère du fascisme. C’est dans sa nature. Basta Ya !

  2. SUR

    « définanciariser l’ économie » ?
    Vaste programme…

  3. Frederic Detienne

    Encore mille merci pour ce point Jean-Luc.
    Il ne faut rien attendre de la presse telle que libé, et encore moins des partis traditionnels. Le congré du PCF ne donnera rien de bon même avec le départ de la direction actuelle. Rien à attendre du PS, Generation s. Nous devons tracer notre route ! La FI est solide et doit accelerer son implantation dans les quartiers populaires. Le groupe parlementaire doit rester fort et uni, il est notre seule vitrine et subira encore d’autres attaques.

    1. Teres

      Pour parler ainsi, on est pas de la même planète ! Les quartiers populaires, on est dedans mais on ne s’y implante pas ! Vous êtes les meilleurs on le sait. Dommage qu’il n’y a que vous pour le dire !

  4. Michel 65

    Concernant ce soit disant « manifeste », quelques soient les critiques que l’on peut porter sur son contenu, sa rédaction et ses auteurs, pourquoi ne pas le signer en indiquant ses faiblesses et en mettant en avant le travail de la FI, livret thématique, mais aussi et surtout le document parlementaire qui contient de nombreuses propositions. On aurait pu éviter un débat pourri.

    1. JeanLuc

      Pourquoi ne pas le signer ? Mais pas parce qu’il a été instrumentalisé pour provoquer ce débat pourri comme vous dîtes, et comme le dit Jean-Luc dans ce billet, on ne le lui a pas demandé. Le contraire m’eut étonné, un manifeste lancé entre autres par E. Plenel, vous pensez !
      « Chez eux toute l’activité est introvertie, se résume à des intrigues internes et consiste a se valoriser en dépréciant les autres. »
      Ou comme dit la blague : « Prenez trois trotskystes et vous avez une scission, prenez deux anarchistes, vous avez une librairie ! »

  5. BEAULIEU

    La presse comme d’habitude déforme tout. Cela devient compliqué de tout réexpliqué à chaque fois autour de soi et de convaincre ! Merci pour cette analyse.

  6. Pierre

    Analyses, clarté, propositions compréhensibles et argumentées. Mr Mélenchon, vous êtes super ! Merci.

  7. D. Stourmovitch

    Politis, dans son dernier numéro, s’en prend encore à Sahra Wagenknecht en disant qu’elle est « anti-migrants » parce qu’elle explique que l’immigration pèse sur les salaires et la protection sociale en Allemagne. C’est comme si on accusait d’être « anti-chômeurs » ceux qui disent que le chômage pèse sur les salaires et le financement de la protection sociale !
    Vouloir réguler l’immigration de façon humaniste (dans le cadre des propositions que vous faîtes) ou interdire le scandale du travail détaché (« que le moins cher gagne ») n’est pas combattre les immigrés, de même que vouloir en finir avec le chômage n’est pas combattre les chômeurs.

    1. Pierre

      Votre argumentation me semble très pertinente. Je rajouterai juste que les attaques contre Sahra Wagenknecht, en plus d’être fallacieuses et blessantes, sont là pour masquer son diagnostic sur l’état de la gauche allemande. En essayant de recréer une perspective humaniste et solidaire, Sahra Wagenknecht tente d’éviter un scénario à l’italienne, avec la disparition de la gauche, la faillite des sociaux-libéraux puis l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite. Tous les procureurs de Sahra Wagenknecht veulent-ils transformer la vie politique allemande à une confrontation Merkel-AFD ? C’est bien celà ? Si ce scénario se réalise, nous connaissons tous le vainqueur.

  8. J-L ANTHONY

    Il y a des initiatives, auxquelles nous devrions donner de la voix, j’en résume une.
    La détérioration de notre planète continue à vitesse accélérée, il serait temps de fonder toute politique sur une capacité d’empêchement par la loi. Le délit d’ « écocide » au niveau de l’ONU ou de la cour pénale internationale pourrait permettre de bloquer toutes atteintes nouvelles à un écosystème, quel qu’il soit dans le monde. Pour cela un appel à tous les pays du monde via les réseaux sociaux (et autres) est urgent et démontrerait les diversités de motifs susceptibles de mobiliser contre ces milliers d’écocides. Les impacts connus des changements climatiques le légitiment.
    Solidarité entre les peuples et les diversités du « vivant ».

  9. Quentin

    J’ai un peu du mal avec la tournure « du blabla démocratique qui appâte toujours les vautours médiatiques ». La structure ouverte du mouvement est sans doute une de ses forces, mais est-ce que ça veut dire que toute discussion sur la démocratie interne au mouvement est proscrite ? Je connais un certain nombre de personnes (et j’en fais partie) qui peuvent avoir de la sympathie pour le mouvement et/ou ses idées mais qui sont rebutées par la verticalité de celui-ci.
    Du coup, malgré le fait qu’idéologiquement je pense que le mouvement tient le bon bout, que les députés font du bon boulot, et bien je reste défiant d’une structure qui n’a pas l’air d’accepter la critique de personnes qui ne souhaitent que sa réussite.

    1. Alain Verce

      @Quentin
      Je partage votre ressenti. J’ai quitté le PC parce que j’en avais assez de devoir subir l’approbation bêlante de tout et n’importe quoi par des dirigeants de section qui récitaient bêtement ce qu’ils lisaient dans l’Huma. Assez d’être regardé de travers dès que j’émettais une idée un tant soit peu différente.
      Or, cela fait plusieurs fois que je constate que certains points sont « omis » ou abandonnés et qu’il me semble qu’on est quand même peut être un peu optimiste sur l’état de nos forces. Ainsi, que penser de l’état de la pétition sur la déontologie journalistique qui ne recueille même pas 5% de nos voix ? Pourquoi n’ai je vu nulle part aucun commentaire sur le résultat de l’élection à la Réunion ? Bien sur, cela ne remet pas en question mon soutien.

    2. rage au coeur

      @Quentin,
      Oui car c’est vite fait d’incriminer de « vielles équipes locales de gauche ». Je n’en suis pas mais le « Nous sommes au royaume de l’action, du faire » blabla démocratique est-il toujours vraiment productif ? Ex, repeindre une école avec nos sous en lieu et place de la puissance publique ? D’accord avec le programme n’implique pas être d’accord avec toutes les initiatives.

  10. D. S

    Une information que n’ont pas commentée ceux qui veulent mettre la question des migrants au centre des débats, c’est l’annonce d’une baisse de l’espérance moyenne de vie en bonne santé pour les hommes en France. Même si les femmes connaissent une légère hausse, la moyenne pour les messieurs comme pour les dames n’est pas loin de l’âge de départ à la retraite.
    A l’heure où se prépare une nouvelle réforme et que M. Macron teste l’idée de repousser l’âge de la retraite à 63 ans, ça vaudrait le coup d’en parler.

    1. Margenstern

      Vous avez raison de souligner ce point. Je crois qu’il faut enfoncer le clou. L’augmentation de l’espérance de vie et de la vie en bonne santé constatée dans la seconde moitié du vingtième siècle tient en partie aux progrès de la médecine mais, je pense, plus fortement, aux progrès sociaux : à la réduction du temps de travail, à l’abaissement de l’âge de départ en retraite, au renforcement des droits syndicaux qui sont autant de digue à une exploitation féroce. Les dérégulations auxquelles on assiste depuis le début de ce siècle auront l’effet inverse. Mais cet effet inverse n’estil pas pour l’ologarchie un moyen de régler les problèmes ? S’il y a beaucoup moins de retraités parce que les gens mourront plus tôt qu’avant, il n’y aura plus de désquilibre du régime des retraites, et si les gens sont de plus en plus en mauvaise santé, ils consommetont d’avantage de médicaments. L’industrie pharmaceutique ne demande pas mieux.
      Le billet de JeanLuc Mélenchon est excellent.

  11. faye

    D’accord avec @Michel 65. Je ne suis par ailleurs pas du tout certain que la relation des faits du blog de Jean-Luc Mélenchon corresponde exactement à l’histoire de la publication du texte incriminé.
    D’autre part, et surtout, le problème de l’immigration est trop important pour le ramener à une affaire de stratégie politique et en faire un débat politicien ou une occasion d’accusations plus ou moins exagérées. Je suis vraiment navré de cet inutile tohu-bohu qui ne peut que desservir l’audience de la FI.

    1. JP77

      Vraiment navré ? Ah bon ! Quant à moi je trouve le texte de Jean-Luc Mélenchon très bien, et qui plus est, conciliant. Bravo pour la patience dont il fait preuve. Je le soutiens. Je soutiens SOS Méditerranée. En passant, J’ai beaucoup apprécié le « Bon débarras » de la FI à propos de Valls.

  12. Nicole

    « La migration n’est un mal que dans les sociétés qui tournent le dos au partage. La liberté de circulation et l’égalité des droits sociaux pour les immigrés présents dans les pays d’accueil sont des droits fondamentaux de l’humanité. »
    Je regrette, Jean-Luc Mélenchon, je ne vois aucune position « no border » dans ce manifeste, ni aucune raison de ne pas le signer. Ne pensez-vous pas que vous-même vous faites un procès d’intention à ses initiateurs ? Et quand bien même, c’est secondaire par rapport à ce que ce manifeste dénonce. Je regrette aussi que la FI ait été si peu présente à Paris le 6 octobre. J’ajoute que la contre-proposition de la FI est excellente en tout point. Mais qu’elle n’ait pas été citée dans le manifeste, ce n’était pas le sujet, comme vous dites souvent.

    1. JeanLuc

      Il fallait lire et choisir la phrase qui suit celle que vous avez citée, elle correspond je pense à la liberté de circulation et d’installation réclamée par O. Besancenot. Une phrase suffisamment alambiquée pour passer inaperçue d’ailleurs mais bien présente !
      « La liberté de circulation et l’égalité des droits sociaux pour les immigrés présents dans les pays d’accueil sont des droits fondamentaux de l’humanité. »
      Une idée généreuse et louable, attrayante et facile à assumer quand vous plafonnez à 1% des intentions de vote mais moins évidente quand vous êtes à 20% et que vous revendiquez le pouvoir, et sans doute encore moins évidente à mettre en place. Et la phrase qui ouvre ce même paragraphe démontre aussi, à mon sens, une intention pas très claire voire sournoise de provoquer un débat pourri :
      « Il ne faut faire aucune concession à ces idées, que l’extrême droite a imposées, que la droite a trop souvent ralliées et qui tentent même une partie de la gauche. »

  13. Raven

    Merci Jean Luc, oui Il est plus que temps de remettre le médicament dans la sphère public avec un contrôle des laboratoires que ce ministère de la maladie cesse enfin un business au profit de la finance et au détriment de la santé des gens. La vaccination obligatoire en est un exemple, un non choix ni libre ni éclairé ! Salut et fraternité.

  14. Richard

    Si les Français avaient choisi l’avenir en commun de la France insoumise, la planification écologique, les énergies renouvelables, l’agriculture écologique, les déchets, thèmes développés dans les livrets qui précisent son programme, la protection de notre environnement serait déjà à l’ordre du jour.

  15. Aissani

    Merci. Effectivement des labos créaient des médicaments dangereux sur la santé qui créait la maladie en créant une accoutumance. Les médecins prescrivent même lorsque ce n est pas utile. Ce qui montre bien ce gros marché. Et effectivement il faut changer tout ça.

  16. Pierre Defontaines

    Industrie pharmaceutique: « la recherche et développement compte pour 15% de leur chiffre d’affaire ».
    Sauf que la recherche porte d’abord sur ce qui est rentable et pas sur ce qui serait utile. Un exemple, le principe actif d’un médicament, c’est une molécule, c’est à dire une chaîne d’atomes. Et dans cette chaîne, il y a des groupements d’atomes actifs et des groupements inactifs. Créer un nouveau médicament, c’est très facile, on bricole un groupement inactif, ça ne change rien à l’activité du médicament mais c’est une nouvelle molécule, on lui file un nouveau nom et on peut le vendre comme une nouveauté. Mais les labos sont malins, ils doublent la dose dans le comprimé et miracle, les tests le prouvent, c’est plus efficace. Il n’y a plus qu’à le vendre à la place du précédent médicament qui allait devenir généricable, ce qui aurait fait baisser les profits du labo. Comment se fait-il que les organismes publics qui sont censés surveiller tout ça ne voient rien ?

  17. mastrangelo

    « Hourra ! La finance va détruire son propre monde »
    D’après vous Mr Mélenchon quelle sera l’impact du 2eme volet des sanctions américaine contre l’Iran en novembre sur l’économie mondiale ?

  18. w.hurt

    Que dire sur les systèmes en place si ce n’est qu’ils continuent sans cesse de s’optimiser et finiront obligatoirement par enclencher ce que nous redoutons tous, une faillite totale nationale par application en parallèle des politiques de Macron. Laisser finir le mandat de Macron est se tirer une balle dans la tête. Les européennes, oui, et est-ce que cela enclenchera un revirement politique total national ? Non ! Quelque part, c’est associer nos volontés à ces systèmes injustes pour la répartition sociale européenne, laquelle décidée par les pouvoirs financiers. Avant de balayer (d’essayer de refondre) l’Europe, donnons un bon coup de balai politique en France, l’impact international sera bien plus profitable pour des coalisions entre les pays dans laquelle la France est reconnue par sa détermination culturelle sociale. Bien évidemment, mon vote est inconditionnel mais j’ai l’impression d’aider à se nourrir d’un système que l’on réfute.

  19. Ness

    Dans un tel contexte, nous autres de la France insoumise, devont nous préparer à assumer nos responsabilités politiques. Notre pays et la transition écologique ne peuvent attendre davantage.

  20. Claude Gout

    Merci Jean-Luc, çà fait du bien d’avoir une vision synthétique des choses de temps en temps. Ne lisant pas Libé (bien m’en prends apparemment), je ne comprends pas le texte que tu présentes au sujet de l’immigration : ces gueguerres avec la viellie gauche sont-elles importantes ?

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales