Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

48 commentaires


  1. educpop

    Le président vient de dire (en gros) à ce qu’il qualifie de « France haineuse » des gilets jaunes, que l’ordre républicain devra règner, pendant que les réformes de son programme seront de toutes façons mises en oeuvre. Il ne faut pas croire que les gens qui sortent des belles maisons et des grandes écoles sont des enfants gâtés qui ne comprennent pas le pays du fait de leur éducation. Ils ne jouent pas comme le feraient des enfants à des jeux qu’ils ne peuvent pas comprendre, au contraire ils sont déterminés et passionnés pour imposer la victoire de leur monde. La révolution citoyenne est déjà questionnée par la violence d’Etat et elle le sera de plus en plus. Le mouvement va sans doutes se poursuivre malgré le renforcement de toutes sortes d’interdictions et de « tracasseries », mais ce n’est pas sans risques, quelle place devrons nous y prendre ?

  2. Willy du sud

    Ce rappel de l’action de Drouet à Varennes associée à la métempsychose sonne comme un avertissement pour les « gros malins » ( les « intelligents » de LREM) qui croient que le mouvement populaire va s’arrêter après les quelques concessions maquillées en reculs majeurs et la multiplications des annonces que la politique ordolibérale continue comme prévue…
    Alors que la récession économique est déjà là, que 2018 a été l’année la pire depuis la crise majeure de 2008, pour l’investissement technologique notamment dans les start up, que les perspectives de création d’emplois sont catastrophiques, Macron demande encore des efforts. Qu’est-ce que cela signifie sinon qu’il se prépare à une répression massivement ?

  3. Jean

    Comme vous Jean Luc Mélenchon je suis enthousiaste en cette fin d’année et ce grâce à ce mouvement des « Gilets Jaunes ». Voir ainsi surgir les idées que nous soutenons sur les ronds-points de la France entière, grâce à une multitude de femmes et d’hommes qui, ensemble, se révoltent. Je me pince parfois pour être sûre que je ne rêve pas. Que cette belle chaleur humaine source de l’énergie nécessaire pour avancer, se poursuive en 2019 !

  4. Invisible

    Macron est un tenant du néo-libéralisme étasunien où l’état intervient, mais seulement pour renflouer les banques. Il ne bougera pas d’un iota. Il participe à la technique du « starve the beast » ou l’art de tuer la solidarité nationale. Il n’aura de cesse que d’y parvenir, démolir la sécu. Avec son armée de médias et de députés, il va s’efforcer de nier les nécessités populaires. La répression et les peines de justice. 2018 a démarré avec l’attaque de NDDL par 2500 gendarmes et se termine par les blindés sur les Champs en décembre, c’est lourd.
    Vous semblez avoir le moral, Jean-Luc, tant mieux. Il en faut. Bonne année 2019 ! Bon courage aux Gilets Jaunes pour tenir et comprendre tout ce qui se joue en arrière plan international (transnational plutôt). Pour les riches ça va, ils peuvent venir dans les grandes capitales passer les fêtes tantôt à St-Pétersbourg, tant à Los Angeles, tantôt à Salsbourg ou à Paris. Y a pas, y a pas de problèmes !

    1. insoumis lilou 45

      Quand un « régime » envoie des blindés contre son peuple ça veut dire que ça va très mal pour lui.

  5. jacques bohly

    « La religion républicaine, la passion pour le programme que contient sa devise « liberté, égalité, fraternité », disent un message universel. »
    Personnellement, j’y vois un problème, c’est que cette devise qui met la Liberté en première place, donc comme vertu suprême, a été inventée par des gens qui y plaçaient surtout la liberté d’entreprendre, qui étaient dans leur très grande majorité esclavagistes (comme hélas presque toutes les « lumières », y compris ceux qui écriront la constitution américaine) et qui ont associé, dans leur constitution la propriété « sacrée » à la Liberté.
    Raison pour laquelle je voudrait tant inverser l’ordre des mots et voir adopter comme devise < >
    Conserver les mêmes mots garderait intact la référence à l’histoire populaire et révolutionnaire, même si 1789 n’a jamais été une révolution du peuple, mais placer Fraternité en vertu première de la République démontrerait un changement de cap radical.

    1. Escaffre Viviane

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. Si la fraternité est la notion la plus achevée de la devise républicaine, justement est-elle placée en dernier. Je crois intuitivement qu’elle est impossible à réaliser sans la liberté et l’égalité. la liberté et l’égalité peuvent conduire à des excès, ce que j’imagine difficilement pour la fraternité.

  6. PAT29

    Bonne année à toutes et tous. Je vous conseille vivement de lire le livre de Juan Branco, dont le Pdf est téléchargeable gratuitement sur le site de « Là-bas si j’y suis ». Vous comprendrez (pour ceux qui doutent encore) pourquoi la révolte des gilets jaunes est absolument justifiée ! On nous a purement et simplement volé l’élection présidentielle, le tout avec la complicité avérée des médias. J’ai honte de mon pays mais pas de son peuple. Fraternellement.

  7. Caracciuolo georges

    Merci Monsieur Melenchon pour ce magnifique billet plein de poésie et d’ode à la république.
    C’est vrai que ces gilets jaunes sont surprenants de réalisme et de combativité.

  8. M-R-V

    Merci à vous et tous mes voeux ainsi qu’à tous nos camarades de la France Insoumise et de toutes nos luttes.
    Que les soi-disant « élites » soient remises à leur place (les vraies élites, c’est avant tout à l’intérieur des classes populaires qu’on les rencontre)
    Que 2019 soit l’année de la VIème République, qu’on en finisse avec la monarchie présidentielle et avec ce cirque innommable des élections présidentielles au suffrage universel.
    Que le peuple devienne enfin souverain et la république enfin démocratique.

  9. WLAD...

    Pour parodier Georges Perrec lorsqu’il disait « je ne voudrais pas crever avant… »
    Pour ma part, j’ai 64 ans, l’âge où mon père, prolétaire, est mort épuisé sans avoir profité de sa retraite. Je ne voudrais pas crever avant d’avoir eu la certitude que ce modèle de société inégalitaire à outrance soit renversé. En effet, cette fin d’année 2018 me réjouit également et me laisse espérer que les Français redeviennent les Gaulois qui ont fait l’Histoire et bâti les particularités de notre pays de France, les mouvements du moment pourraient signifier le début d’un réel espoir qu’un avenir en commun soit possible maintenant ici et ailleurs en Europe et plus loin encore peut-être…
    Bonne année insoumise à toutes et tous !

    1. laloi

      Je voudrais dire un très grand merci, pour son engagement sans faille. Et je voudrais avoir une pensée émue pour ces gilets jaunes qui sont morts pour leur engagement et aussi pour les victimes colaterales et leurs familles qui sont aujourd’hui dans le deuil. Je pense aussi à tous les blessés lors des manifestations, que cette nouvelle année permette une cicatrication rapide de leur blessures. Et ce que je crains pour 2019, c’est une répression encore plus violente et le discours du président ne m’a pas rassurée. Serrons nous les coudes. On ne lâche rien.

  10. Jean-François91

    Oui, nous avons la haine de ceux qui volent nos richesses, nous avons la haine de leurs mensonges et de leur mépris, nous avons la haine de l’oligarchie qui détruit la république et la démocratie pour accroître ses privilèges exorbitants.
    Mais nous avons surtout un idéal humaniste, qui fait de nous des insoumis, pour rétablir les trois devises de notre République : Liberté, Égalité, Fraternité. C’est la condition pour construire un futur vivable pour tous.
    Merci à celui qui porte si haut le flambeau, et bonne année insoumise à tous.

  11. jeandu13

    Que de laudateurs ! Sachons raison garder et continuons le travail de porte à porte pour construire avec les classes opprimées le rapport de force décisif. On en est loin encore.

  12. Redon

    En tant que vieux syndiqué, je me suis toujours méfier quand le patron nous convoque pour discuter de ses propositions et pas des nôtres. C’est, je crois, ce que fait Macron avec son grand débat national.
    Merci Jean Luc de l’immense travail fait en 2018 et avant, explications claires et compréhensibles. Je ne vois pas d’autres analyses aussi clairvoyantes sur les sites des autres députés.
    Tous mes vœux pour cette année avec les élections européennes et les mobilisations.
    Résistance.

    1. Larue

      Bravo, j’adhère pleinement. J’avais 20 ans en 1968.

  13. Laute

    La haine dans certains cas peut-elle être une vertu ? Oui ! Quand on parle de l’asservissement des peuples, du racisme, de la xénophobie, de l’homophobie, du sexisme, de la maltraitance en général, humaine et animale, du génocide, de l’écocide, du mépris, de l’exploitation des enfants et de l’humain, etc. Alors j’ai la haine de tout cela.
    Ai-je la haine de Macron ? En tant qu’homme, non ! En tant que représentant des forces de l’argent contre le peuple, oui !

  14. Brigitte

    Merci Monsieur et belle nouvelle année.
    L’année 2019 sera jaune. L’ombre s’éloigne et après dissipation des nuages le soleil resplendira

  15. Charlemagne

    Cher Monsieur Mélenchon, quand vous aurez terminé de faire de la politique active, il faudra, si le coeur vous en dit, que vous continuiez à écrire. C’est sans doute la justice qui soutient vos propos, et que chacun reconnaît d’instinct, qui les rend si puissants et si attrayants. Mais il y a le style aussi qui est le vôtre, force dans l’affirmation et douceur dans la compassion, l’un n’allant pas sans l’autre. Le simple plaisir de vous écouter, ou de vous lire, fait le bonheur de nos journées.

  16. Antoine Rauzy

    Quel talent ! Monsieur le président Mélenchon, vous allez encore les faire baver de rage. Que c’est bon pour commencer l’année. Merci !

  17. Marc

    Merci Jean Luc,
    Que l’égrégore de toutes les belles pensées de ce peuple émouvant vous protège et prenne soin de vous. Vous le méritez. Car avec d’autres comme Eric et les siens, vous avez restitué à ce peuple son innocence, son intelligence, sa générosité et sa sensibilité que l’égoïsme rapace des hommes de pouvoir voulait enfouir sous une couche sournoise de culpabilité.
    Merci encore. Que l’âme de Jaurès vous protège tous.

  18. Paul

    Cher Monsieur Mélenchon. La France est sur la bonne voie, celle d’une vraie démocratie, par et pour le peuple. Les obstacles à franchir sont encore nombreux mais la direction est bonne. Mon espoir est que tous ceux qui l’ont pris voient dans l’horizon qui se profile les bonnes personnes qui ont sacrifiés leur vie à défricher ce chemin. Vous faites parties de ceux-là. Le jour où l’Histoire de France vous comptera parmi tous ses héros n’est pas loin. Courage, et respect !

  19. capo

    Merci pour cette belle écriture… c’est revigorant et l’on en a besoin en ce début d’année. C’est « le » Mélenchon que l’on aime, intelligence, clairvoyance, connaissance. Oubliez l’outrance, vous ferez adhérer davantage de citoyens à une VIème République. L’enjeu est trop important et la nature, elle aussi, n’en peut plus d’attendre.

  20. tchoo

    J’étais sur que ce petit billet allait déclencher une polémique et donner du blé à moudre à tout un tas de bien pensant, médiacrate et autres stakhanoviste du bashing . Eh bien c’est partit, avec un certain T Legrand ce matin. Ce n’est que le début. En attendant Bonne année à tous.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales