france 2 parlement europeen melenchon

15.04.2016

France 2 : le crétinisme médiatique en goguette à Strasbourg

Mercredi, Strasbourg. Je sors de l’hémicycle. Je butte sur une journaliste et une caméra sans logo. Allo, quoi ! Même le « Petit Journal » met un logo qui laisse sa chance au gibier !  J’apprendrai qu’il s’agit de « France 2 ». Le porte micro a pris sa tête de témoin de noce. Ses questions : « Vous êtes le parlementaire qui corrigez le plus souvent vos votes, comment l’expliquez-vous ? », « Vous avez changé votre vote en juillet 2014 sur le rapport jeunesse pourquoi ? »,  « Vous savez que vos corrections ne changent rien car les votes ne sont pas modifiés ? ». Wouai !

Enfin de l’info et une enquête impitoyable. Je réponds : « Je ne suis qu’un être humain et pas un demi dieu journaliste : je ne me rappelle pas mes votes en juillet 2014 ! ». Je lui demande quelle proportion des votes a une valeur législative. A peine trente pour cent. Il l’ignorait. Je lui demande : « À votre avis, de quoi parlait-on à l’instant dans l’hémicycle ? » L’ahuri « journaliste » n’en savait rien, bien sûr. Il ne savait rien sur rien à propos du Parlement européen. Son enquête « sur le fond » ne lui permettait pas de s’intéresser aux détails du jour !

La majorité droite-PS du parlement venait seulement de voter sept années supplémentaires d’autorisation pour les pesticides cancérigènes Monsanto. Le lendemain on votait sur le PNR, fichage des passagers des avions. Et aussi sur un rapport rendant plus difficile le travail des lanceurs d’alerte et facilitant leur répression. Et cela dix jours avant que soit jugé les lanceurs d’alerte qui ont révèle le système de fraude fiscale dont le Luxembourg était l’épicentre sous l’autorité de junker qui est l’actuel président de la Commission ! Rien de tout cela n’intéressait le « professionnel de l’info » ni le malheureux qui portait sa caméra. Rien.

Tel est le crétinisme médiatique. Évidemment, je suis une cible pour ce genre de zèbre « Faut que ça saigne coco ! Va faire chier Mélenchon, il va peter un câble, ha ! ha ! ha ! ». La dernière fois que la grande chaine du service public s’est intéressée à mon travail de parlementaire c’était sur la suggestion de Cohn-Bendit qui a de vieux potes dans la rédaction. Il s’agissait de mes « absences » au Parlement, évidemment. La dernière fois que France 2 s’est foutu de la gueule du monde et de ses téléspectateurs à plus grande échelle c’est en 2012 quand j’essayais de lancer le débat sur le mécanisme européen de stabilité financière qui allait être voté au Parlement français. France 2 lançait alors la polémique sur la viande hallal !

Ce jeudi, en sortant des votes, il y avait une foule de caméras et de micros qui m’interpellaient. Je suppose qu’il voulait eux aussi tenter leur chance pour savoir pourquoi je ne me suis pas rasé en juin 2013 et pourquoi je n’ai pas ciré mes chaussures en janvier 2015. Je suis passé en courant parce que j’étais furieux du vote du PS en faveur de PNR et de Monsanto ! Je n’avais plus de patience pour les enquêtes de fond. J’ai bien fait, non ?

DERNIERS ARTICLES

Dans ce pays on assistait déjà à un long processus de révolution citoyenne. Il s’est construit sur plusieurs années comme c’est le propre d’un…