defile france insoumise 5 juin melenchon

Le 5 juin, rassemblés à l’école de la lutte

Signe des temps : les mots volent bas. Mais ils reviennent en pleine face de ceux qui les lancent. « Blocage », « otage » et ainsi de suite : les éléments de langage du gouvernement ont largement circulé sur les médias d’une bouche de journaliste à celle d’un chroniqueur et ainsi de suite. Mais les boomerangs sont de retour. La masse des Français sait que s’il y a « blocage » et « prise d’otage » ils en tiennent pour responsables François Hollande, Manuel Valls et les 38 ministres du gouvernement. Quarante personnes tiennent ce pays à la gorge ! Mais la grève s’étend, la mobilisation sociale rebondit.

Le gouvernement est minoritaire à l’Assemblée sur ce texte et les sondages disent qu’une large majorité de Français trouve « justifiée » la mobilisation ! Ils tiennent le gouvernement Valls pour responsable du blocage ! La ministre s’est déshonorée en comparant la grève à une « prise d’otage ». A-t-elle déjà effacé de sa mémoire les attentats de 2015 pour assimiler ainsi CGT et FO en terroristes ? Quel bazar créé ! Et tout ça pour obéir à une demande de la Commission européenne ! François Hollande est coincé. Les minoritaires au pouvoir devront céder et Valls partir !

Depuis le début du conflit sur la loi El Khomri, le système médiatique a pris une tournure haineuse caricaturale et remarquée contre tout ce qui de près ou de loin soutient ce mouvement. Le ministre de l’intérieur peut dorénavant éborgner, tabasser, gazer même des journalistes et des photographes de presse, le système est concentré sur son cœur de cible : dénigrer le syndicaliste et l’ouvrier. Le bouc émissaire de ces jours-ci est Philippe Martinez et la CGT. Qu’ils soient ici remerciés pour ce qu’ils organisent.

Et en fin de course, je sais que le nombre des gens qui détesteront cette caste médiatique et croiront par principe le contraire de ce qu’elle diffuse aura grandi, ce qui est excellent pour que le goût de la vérité ne se perde pas dans ce pays. Dans ce genre de situation où les gens sans histoires se font maltraiter, blesser, insulter et où sont dénigrés leurs efforts pour le bien commun (jour de salaire perdus, indifférence aux blessures etc.) les souvenirs restent. Les coups que nous recevons sont une école indépassable. C’est d’abord autant de bulletins de vote en moins pour le PS, qui n’iront pas à droite pour autant ! Ce sont des cœurs à prendre.

Ici je parle donc aussi du rassemblement du 5 juin à Paris qui a la vocation d’être au carrefour des luttes sociales et de la bataille politique pour le pouvoir qui accomplira leurs desseins.

[insert page=’3310′ display=’link’]

ecole de la lutte loi el khomri melenchon
Manifestation contre la loi El Khomri le 26 mai 2016 à Paris

[insert page=’3310′ display=’content’]

[insert page=’3312′ display=’link’]

france 2 melenchon des paroles et des actes pujadas lenglet
Capture d’écran

[insert page=’3312′ display=’content’]

[insert page=’3314′ display=’link’]

defile france insoumise 5 juin melenchon [insert page=’3314′ display=’content’]

DERNIERS ARTICLES

Jean-Luc Mélenchon est intervenu sur le moment politique le 12 juillet 2024….
Rechercher