Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

72 commentaires


  1. Adrien

    Jean-Luc Mélenchon et les insoumis passent sous les radars médiatiques, mais le nombre de soutiens augmente sans cesse pour arriver à ce jour à 120 112 loin devant les « macronisés » et leur soi-disant 60 000 sans aucun contrôle comme par exemple notre site ! Jean-Luc Mélenchon étant écarté des médias (et pour l’image qu’ils s’efforcent d’en faire) il vaut mieux qu’il travaille en coulisse. Je constate qu’en ce domaine nous sommes à cent lieues de 2012. Son blog enrichi de tous les sites en liaison, démontre une multitudes d’actions cohérentes et interconnectées qui mettent en avant des compétences rarement exploitées par les autres partis qui préfèrent les ors médiatiques avec leur textes « ésotériques » sentant la naphtaline. Je considère que la campagne médiatique pour les présidentielles 2017 est lancée sur la sécurité et l’état d’exception ! 2012 fût celle du « Hallal » et 2017 sera celle de l’état d’exception permettant d’interdire toute manif, car l’automne devrait être agité avec la loi El Khomri. Belle aubaine pour le gouvernement d’en user et abuser afin de museler le peuple.
    Ce n’est qu’à ce moment là que Jean-Luc Mélenchon pourra essayer d’orienter les débats de fond, mais ce sera une sacrée performance si il y arrive. A nous de relayer les idées qui portent notre idéal par tous nos moyens comme internet et autres, pour que le peuple se retrouve dans notre philosophie de projet d’avenir humain.

    1. Eric RAVEN

      L’enjeu est bien celui-là, relater les interventions de Jean Luc Mélenchon sur le fond pour éviter de réagir au mur des medias ! Les nombreux soutiens seront bienvenue. Salut et fraternité aux insoumis.

  2. Charitat 05

    Après avoir vu la « tribune libre » de Médiapart, j’en arrive à m’interroger sur les buts de ceux qui nous insultent (nous les 120000) sous couverture de la « non censure » pour distiller leur colère sur celui qui est le seul susceptible de faire bouger les lignes (certes, pas tout seul mais avec nous) du social et de l’environnement ? Pas une seule ombre d’un candidat sérieux à proposer, pas de propositions pour une large union pour les législatives. Juste des gesticulations d’extrémistes en mal de peur du pouvoir à prendre !

  3. Jean Destrée

    Jean-Luc, (permettez-moi vieux militant belge de gauche, la vraie, de vous appeler par votre prénom, je pourrais vous tutoyer sur le pavé mais je ne le ferai pas par respect). Je regrette de n’être « que » Belge ce qui m’interdit (pourquoi?) de participer à vos travaux et surtout de vous soutenir directement par mon suffrage en mai 2017. Je vous souhaite pourtant bon succès. Si vous battez Le Pen l’an prochain, je bois le champagne avec tous mes amis.
    Bon vent.

  4. Catherine NICOLAS

    Cher Jean-Luc,
    Vous êtes le seul dans le monde politique actuel qui puisse faire bouger les choses. Je me suis régalée avec « l’ère du peuple » et maintenant j’attaque « Einstein avait raison (la semaine de 4 jours c’est possible) » de Larrouturou et Meda et je vais continuer avec « l’économie des inégalités » de Piketty. Un peu de lecture pour conserver intacte ma capacité d’indignation malgré mes 64 ans. On vous attend dans notre ville du Mans. Mais un conseil, n’acceptez plus des débats à la chaîne dans une seule journée, vous étiez trop fatigué dans le dernier Des paroles et des actes pour pouvoir porter le bouclier face aux attaquants de toute part.
    De tout coeur je vous souhaite un succès bien mérité dans ces mois à venir jusqu’à la date fatidique de 2017.

  5. Stoebner

    Il est vrai que les réseaux sociaux sont une nouvelle boite de Pandore, mais il faut aussi leur reconnaître leur utilité en tant que moyen de communion citoyenne.
    Il est grand temps d’en finir avec cette 5ème. Dès sa naissance, le ver était dans le fruit. La nomination d’un ancien directeur de la banque Rotschild comme premier Premier Ministre indiquait clairement que les politiques se soumettaient à la compétence des représentants de la finance pour la gestion de l’Etat. Et, avec le temps, la République est devenue la nouelle écurie d’Augias tant elle dégage l’odeur de pourriture des compromissions et magouilles sordides. Merci à Jean-Luc Mélenchon d’avoir la volonté herculéenne d’y faire le ménage. Mais il a besoin de notre soutien ! J’espère que les réseaux sociaux permettront de constituer la trame de la solidarité citoyenne pour une refondation de notre République.

  6. lucile chesnais

    J’ai beaucoup de sympathie pour la plupart des prises de position de Monsieur Mélenchon. Cependant, il y a un petit truc qui manque, c’est la sensation d’avoir à faire à une équipe fonctionnement démocratiquement. Oui, je sais, plus personne ne sait fonctionner démocratiquement. Il parait que ça prend trop de temps, qu’il y a d’autres urgences. Mais si on n’a pas appris à l’intérieur des associations, à l’intérieur des partis, comment fera-t-on quand on sera au pouvoir ?
    J’aimerais qu’un mouvement, qu’un parti, soient capables de créer un conseil des Ministres, qui étudient les dossiers en équipe, et qui s’y connaissent dans le domaine qu’ils auront à gérer, qui proposent un mode de fonctionnement assurant le feedback venant de la base sur laquelle ils vont prendre des décisions. J’en ai marre des ministres interchangeables, et qui ont perdu tout leur temps dans l’opposition à des luttes de pouvoir intestines.

  7. Bernard EMERAUD

    Bonjour, et bonnes vacances, plaisir de voir qu’un homme politique sait faire comme chacun (qui peut) partir un peu en vacances.
    Sinon, c’est avec impatience que j’attends ce résumé des thèses, et axes de vos interviews.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales