37 commentaires


  1. VANNONI

    Je suis désolée que la situation en Syrie et plus particulièrement les bombardements sur Alep ne fasse pas partie de ce tour d’actualité au demeurant très bien fait. Si je partage le désaccord sur l’extension de la zone de l’Otan aux portes de la Russie, on ne peut rester silencieux sur l’appui militaire au despote syrien contesté par sa population depuis les mouvements de libéralisation de celle-ci. Il ne peut y avoir de sujet tabou. Si le mouvement de la France Insoumise appuie cette intervention aux fins de ne pas se retrouver dans la situation de l’Irak voire de la Libye encore faut-il expliquer et motiver une telle position. Quant aux dommages dits « collatéraux » mais qui tuent la population civile, ils doivent être condamnés avec vigueur. Il ne peut y avoir de paix véritable au détriment de l’être humain. Si je dois convaincre demain pour la France Insoumise, je dois pouvoir expliquer également sa position sur le sujet.

    1. Maxime Campergue

      Moi aussi, en tant qu’insoumis militant, j’ai du mal a avoir une opinion argumentée sur le méli-mélo syrio-irakio-kurdo-daeshien et j’éprouve le besoin de clarification de la France insoumise. Et je suis d’accord « qu’il ne peut y avoir de sujet tabou ».

  2. Maxime Campergue

    Déjà, depuis longtemps, je ne comprends pas comment beaucoup de citoyens se laissent bernés par la droite et le PS. Alors, si chaque semaine vous leur expliquez aussi clairement comment marche le monde et comment on peut faire autrement pour le bien de tous, le bonheur de tous, pour le progrès, pour la liberté, la justice et pour la gestion de notre écosystème et que, malgré cela, ils ne choisissent pas votre programme en 2017 comme la seule opportunité d’une rupture cohérente nécessaire proposée, alors là, je ne les comprendrais plus du tout. Et je commencerais à me demander si les puissants capitalistes injectent dans leurs cannettes ou dans leurs bouteilles ou dans leurs médicaments une potion « masochistigène », un poison décervelant, un élixir apeurant ! Merci Jean-Luc. Cette idée de « la revue de la semaine » est géniale y compris pour nous, les militants.
    Un insoumis

    1. Françoise Douay

      Laissons-les s’étriper. Il n’est pas inutile de le dire car certains de nos amis seraient tentés de participer à la primaire. Je l’ai constaté. De plus, y participer signifie faire allégeance à un parti de droite.

  3. christian xerri

    Jean-Luc Mélenchon, bonjour
    Je pense que tu utilises trop le « j’ai », le « j », le « moi » sans pour autant dire que tu aurais comme une pratique de t’approprier tout le travail de ton équipe. Pour une présidentielle il faut personnaliser, mais à ce point je pense que politiquement et individuellement tu dois en gêner plu d’un-e, sympathisants ou de ton équipe.
    Au sujet des infirmières, je pensais qu’elles sont fonctionnaires hospitaliers, ce que tu contredis.
    Pour les sous tu en as besoin, j’ai donné et redonnerai, mais n’oublie pas qu’avec 5% des voix, toi et ton équipe seront remboursés par l’Etat. Faut-il donner cette information ?
    En ce qui concerne les frais de sécurité lors des rassemblements, pourquoi ne créez-vous pas une telle entreprise agrée, si c’est possible ? Cette obligation a une base légale assez discriminatoire pour les « petits » partis, ne conviendrait-il pas d’en saisir le CE, voire le Conseil Constitutionnel ou la CJE.
    Bonne journée et à la prochaine mon bon camarade.

  4. JB

    Sympa cette revue de la semaine, mais quitte à adopter le format vidéo sur une plateforme fréquentée majoritairement par les jeunes, je vous conseille de travailler, si possible, un peu plus le montage, faire quelque chose de moins monotone, pour capter et conserver l’attention de l’internaute. Mettre quelques vidéos, quelques titres de presse, quelques images / bien souligner le passage d’une actualité à une autre via une transition vidéo/image. Un peu de musique en fond (à voir si cela rend bien). Cela peut paraître superficiel mais l’enjeu est important, c’est le meilleur moyen pour capter l’attention de l’internaute potentiellement intéressé mais lassé de l’aspect universitaire/académique de la face caméra sans coupure ni variations de rythme.

  5. Farid

    Je suis de tout coeur avec vous !
    “Il n’y a de bonheur possible pour personne sans le soutien du courage.” Et vous en avez beaucoup de courage.

  6. CHEREL

    Bonjour Mr Mélenchon,
    Sur vos propos je vous suis, mais aujourd’hui nous avons depuis plus de 30 ans, l’on s’est fait avoir sur les promesses politiques, je ne dis pas que vous ne soyez pas sincère, mais aujourd’hui ceux qui mènent le monde ce sont les lobbies financiers et industriels. Moi personnellement j’ai appris a vivre avec peu, sortir de cette société consumériste en dépit du bien être des humains, personnellement j’ai une question à vous poser. Je suis retraité, mais comme le système m’a refusé de valider un trimestre, je ne peux pas gagner plus que mon dernier salaire qui était bas, soit je ne peux mensuellement gagner plus de 200 euros, alors que celui qui a une très bonne retraite ex 40 000 euros par mois, lui peut parce qu’il a tous ses trimestres gagner 10, 20, 100 fois plus, mais celui qui est dans le besoin réel ne peut pas, c’est la justice en France. Bon courage à vous pour lutter contre tout cela.

  7. Rémy Ducassé

    Bonjour Mr Mélenchon,
    Je veux vous remercier. Je vous écoute et je vous lis depuis longtemps. Continuez de nous donner de l’espérance. Ne tenez pas compte des petits commentaires de tous ces petits esprits qui nous entourent.
    Merci Mr Mélenchon, de votre fidélité à vos origines. Nous sommes du même monde. Nous venons du même milieu et nous avons beaucoup travaillé. Professionnellement et dans une militance désintéressé. Je n’ai pas la santé qui me permette de faire plus que de relayer votre parole. Et votre parole c’est ma parole. Votre parole raconte ce que nous sommes depuis toujours. Si vous ne respectez pas ce que nous sommes, je vous le dis sans haine, sans à priori, sans colère, sans rancoeur, mais si vous ne faites pas ce que vous avez dit, nous saurons vous le rappeler.
    En 1977 j’étais militant sur tous les fronts et nous avons conquis la ville de Castres (ville natale de Jean Jaurès) et nous avions inventé un tryptique : « Consulter – Agir – Rendre-compte ». Et la a duré deux mandatures. Je n’étais pas élu, mais j’étais militant et ce fût une bien belle période de ma vie. Mr Mélenchon, je voudrai bien vous entendre parler de ma région d’adoption, à savoir la Corse. Je crois que vous avez été silencieux jusqu’à ce jour sur ce sujet là. Je ne suis pas partisan d’une séparation. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il faut rassembler le plus possible ce qui est épars. Mais la Corse est la région en 3ème position pour ce qui est de la pauvreté.

  8. Besniard-Chatel

    Bien aimé ce que je viens d’entendre. C’est bien Gandhi qui disait : « C’est vous qui changerez ce que vous souhaitez être changé dans le monde ».
    Sans solidarité notre pays continuera de sombrer. On est super bien avec les gens du Secours Populaire, entre autres associations caritatives, surtout lorsqu’on se soucie sans cesse du lendemain, quand chaque euro est compté (500e/mois). On a moins peur lorsqu’on est ensemble, la précarité vous isole que vous le vouliez ou non. Perdu presque 30.000 euros, en grande partie à cause de la déloyale concurrence chinoise. Aujourd’hui, à 60 ans, je me demande si je pourrais tenir le coup jusqu’à l’embellie, avec une santé altérée. Je ponce une porte contre un repas et un peu de dignité redonnée par le travail ! Félix Leclerc, chanteur du Québec, avait déjà interpellé sur le sujet « la meilleure façon de tuer un homme (ou une femme) est de ne pas lui donner de travail ».
    Je pense à ma petite-fille de presque 6 mois, à vos enfants, petits enfants, mobilisons encore notre courage afin qu’ils connaissent une vie meilleure. Jean-Luc, que pensez-vous de l’expérience de démocratie participative et gouvernance collégiale menée au sein de Saillans (Drôme) ? Encore merci de si bien nous représenter, les oubliés des oligarchies financières. Depuis l’âge de 16 ans, je lutte à ma mesure contre la bête immonde qui hélas renaît toujours de ses cendres et fait toujours son lit dans les crises.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales