26 commentaires


  1. Bud Butley

    Et les 5,000 parrainages que ce bavard a engrangé avant de les rendre inutiles ? Libérons les parrains de Hollande !

  2. ESCAFFRE

    Bonjour à la France insoumise. Merci à toi Jean Luc pour tes communications, bravo pour tes interventions.
    Je sais que tu as besoin des réseaux sociaux pour faire avancer notre mouvement, pour s’abonner à tes vidéos on doit passer par Google et Gmail et pour moi non ! Rien n’empêche de visiter ton site régulièrement pour être informé. Je suis contre Google, Facebook etc. et surtout je milite pour le « dégooglisons du net ». La route est longue, mais la voie est libre.
    Merci pour Lille, bravo. J’aimerais bien avoir le dernier logo « phi » numérisé pour faire une page sur mon site via Jlm2017.

  3. grya26

    Bonjour
    Je viens tout d’abord te féliciter Jean-Luc Mélenchon pour cette magnifique initiative qui te permet à la fois de contourner les média habituels qui nous font tant de mal, mais surtout d’avoir à ta disposition un outil qui te rapproche de nous. Je souhaite longue vie à ton émission et je t’assure de tout mon soutien.

  4. RV

    Pendant ce temps la Commission européenne adresse un ultimatum à la Wallonie et fait un chantage intolérable auprès du gouvernement belge. Cette Union européenne est à jeter aux orties !

  5. Eliane Parizot

    Bonsoir Jean-Luc,
    J’ai eu la chance d’être tirée au sort pour aller à la convention de Lille. Malheureusement je me suis trouvée en transit puis en défaut d’internet pour finaliser ma participation. Dommage mais une autre personne aura pu en bénéficier. J’ai pu revoir une partie et surtout votre discours de clôture, une bouffée d’oxygène pour tous les citoyens qui ne savent plus comment exister. Merci de nous représenter, nous les petits, avec autant de détermination.

    1. Kévin Callin

      @Eliane,
      Moi qui ai été tiré au sort, je ne peux que compatir, car en effet, c’était une belle expérience (… »aventure », on dit « aventure »). Je vais tacher de vous la faire vivre de l’intérieur du mieux que possible, à froid. Y a-t-il déjà quelques questions/sujets que vous voudriez voir abordés ? Je vous mettrai le lien de mon site dans les commentaires.
      PS : si comme moi vous trouvez le son un peu faible sur cette vidéo, essayez de la regarder avec des écouteurs (ou téléchargez le fichier son pour le bidouiller, si vous savez le faire).

      [Edit webmestre : Si par « fichier son », vous entendez le podcast mp3 qui se trouve sous la vidéo, il n’y a absolument rien a « bidouiller ». Le niveau du son a été normalisé par mes soin au standard podcast et est parfaitement satisfaisant.]

  6. Gustavo Saldana

    Bonjour monsieur Mélenchon,
    Je me presse pour vous dire qu’en ce temps grave que nous traversons, et je parle de l’humanité en général, vous êtes apparu à mon esprit comme une lumière. Vous êtes aussi comme un phare qui brille pour guider les esprits et montrer le chemin à ceux qui avaient perdu l’espoir, l’espoir d’entendre une voix qui exprime les idées que les capitalistes sauvages de notre temps ont réussi à faire taire sous couvert de la démocratie en salissant ce valeur civique le plus précieux, ce valeur pour lequel autant de gens se sont battues auparavant et pour lequel autant de vies ont aussi été sacrifiées.
    Mais ce qui m’étonne le plus, c’est que vous n’êtes pas ce genre d’homme politique qui prend une place là-haut, vous êtes un citoyen, notre égal qui, j’oses dire, ne trahira jamais ces convictions.
    Je ne suis pas français. Je n’habite pas la France non plus, je suis un argentin qui habite au Canada, plus précisément à Québec. Mais je m’incline et je salue cette initiative qui est la France insoumise, parce qu’elle ouvre une nouvelle perspective, parce qu’elle porte en-soi le destin d’une société, d’un pays et je l’espère, pourquoi pas de notre monde qui bascule encore une fois dans la noirceur.
    Peut-être que la France aura à jouer, encore une fois, le rôle que l’histoire lui a assigné autrefois.

  7. Wiz72

    La blague du jour. Ce matin Barbara Pompili a déclaré, sans rire, sur LCI que Jean-Luc Mélenchon débloque, parce que la règle verte qu’il réclame, elle l’a elle-même déjà fait voter par le gouvernement actuel ! Les gens de gôche ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !

  8. Chantal Courthial

    Bonjour Jean Luc Mélenchon,
    Vous avez raison de dire que c’est un peu long, mais je suis restée jusqu’au bout et je ne le regrette pas, je fais partie des gens que vous agacez parfois, mais je suis aussi de ceux qui participent au mouvement pour la 6ème république depuis un certain temps maintenant. Je crois aux idées que vous défendez et je pense qu’il faut que nous nous fassions entendre réellement !
    Cependant une question me taraude. Que se passera t’il si vous n’obtenez pas les 500 signatures (même si je pense au fond de moi que vous les aurez en temps et en heure) ? Personne à ce jour ne correspond à ce que je souhaite à part notre mouvement !

  9. Delphine

    Bonjour monsieur Mélenchon,
    Merci de rendre possible cette volonté de squizzer les médias pour faire entendre un message clair et non tronqué par le filtre des interventions diverses, opposants politiques ou médiatiques. Cela va faire 6 ans que je refuse de voter, par dégoût de la vie politique, écœurée par ce dinosaure de système « démocratique » que je ne juge plus adapté à notre vision du monde. Et je n’ai que 30 ans. Je ne suis pas citoyenne de mon pays, je me veux citoyenne du monde. Issue d’une tradition de droite (le problème est bien la, ce perpétuel héritage politique familial, jai meme voté Sarko il y a 8 ans !) vous êtes le seul politique qui me donnerait aujourd’hui envie de retourner aux urnes. Je voterais alors non pour un candidat, mais pour une vision globale, humaine, qui me tient à cœur et qui trouve un écho favorable dans votre discours. Et tant pis pour le côté utopique que l’on reproche trop souvent à votre mouvement (point de vue que j’ai longtemps partagé). Et puis finalement, je ne suis pas assez experte pour évaluer les réalités économiques et prendre en compte tous les critères géo politiques, si complexes que même les plus grands spécialistes n’arrivent pas à s’entendre. Merci donc et bonne route jusqu’aux élections.

  10. Vega

    L’appel des Goodyear.

  11. malinvoy

    Je suis surprise de ne voir aucune info sur la décision du tribunal d’Amiens concernant les 8 de Goodyear que vous êtes venu soutenir hier matin. Cette information (la relaxe) nous aurai tous réjoui. A moins que les choses soient encours.

    1. arcenciel

      Malheureusement la cour d’appel a confirmé la prison en retirant cependant le ferme de 8 mois en conservant les 24 mois avec sursis ce qui est le même scandale. Il faut rappeler que les cadres et la direction avaient retiré leur plainte car ces gens là savent très bien que leur dossier est vide. C’est donc bien le pouvoir qui s’acharne sur nos camarades. A l’heure qu’il est je ne sais pas si la cassation est envisagée. Ce serait logique car le vice de procédure selon moi vient du fait que sans plainte un procureur ne peut en aucun cas poursuivre, ce qui rend donc la procédure nulle. Voilà bien là une belle joute de droit que l’avocat de nos camarades pourrait, selon moi mettre en avant.

    2. morvan

      @arcenciel
      En effet c’est bien le pouvoir qui s’acharne sur nos camarades, compte tenu du « statut » français très particulier du procureur, statut rendant très fragile la séparations des pouvoirs, et objet de maintes critiques en France comme à l’étranger. Mais par contre, il n’y a aucun vice de procédure en l’occurrence, le procureur peut parfaitement, en l’absence de plainte(s), continuer à soulever l’atteinte à l’ordre public. Surtout si des conseils éclairés lui sont parvenus dans ce sens.

  12. chris_84

    Bonjour Jean-Luc, et merci pour toutes ces initiatives que j’ai suivi à distance à Lille. Je viens de voir cette semaine n°3, et comme d’habitude les sujets pointés sont parmi les plus urgents , importants et sous l’angle que l’on ne verra jamais sur les chaines de télé (d’ailleurs, les journaleux d’i-télé vont-ils finir par se détourner de leur actionnaire ?)
    Je tenais juste à revenir sur les banques et le problème des frais. Même si les medias et les politiques étouffent l’affaire par du « tout va bien », vous avez pu constater que le sauvetage « monétaire » de la zone euro nécessite des taux d’intervention de la BCE négatifs, et du rachat de titres, politique qui a poussé les taux du marché au plus bas sur toute la courbe. Et le mal est fait. Le business model des banques ne tient plus car les marges d’intérêt sur les prêts ont fondu. Seule alternative, facile, c’est de ponctionner l’argent des épargnants ou des détenteurs de comptes. Et Mr Sapin avec ses diverses lois rabaissant les possibilités de retraits d’argent liquide (pour ne pas qu’il y ait de taxation, vous pourriez toujours retirer) est en train d’organiser avec les autres gourvernements européens une trajectoire où le « cash » n’existera plus. Et nous serons tous prisonnier de cet impôt privé que vous pointez à juste titre. Je pense que maintenant les particuliers vont commencer à ouvrir les yeux sur les conséquences financières de la zone euro « à tout prix » !

    1. semons la concorde

      Les banques ne jouent plus leur rôle. Quand l’état a décidé que le salaire des fonctionnaires serait versé sur un compte en banque (au lieu du Trésor Public) il n’y avait pas de frais de tenue de compte. Les banques payaient leurs employés (et dieu sait s’ils étaient nombreux à l’époque) en faisant travailler l’argent de leurs déposants. Le système a dérivé peu à peu sans que l’état intervienne. Aujourd’hui l’énorme bulle financière des paradis fiscaux risque de tout faire sauter. La monnaie privatisée et planquée manque à l’économie réelle. Il serait temps de reprendre la main pour que les flibustiers de la finance arrêtent de ravager la planète pendant que les trois quarts des êtres humains souffrent de maux divers. Oui, la monnaie est un bien commun et il faut veiller sur elle pour éviter ses débordements.

  13. Yves Thiébaut

    Cher Jean-Luc, je passe des jours entiers à travailler à divers niveaux pour la FI, mais je ne peux pas vous laisser présenter le monde bancaire ainsi. D’une part il faut distinguer le comportement des banques qui orientent vers la sphère financière les tombereaux de liquidités créées par la politique de la BCE, encore qu’il faudrait faire la part des choses entre les banques qui agissent pour compte propre et leurs clients donneurs d’ordre et aussi entre les règles prudentielles qui leur sont imposées et la demande atone de crédits. Mais en ce qui concerne l’autre volet que vous évoquez sur la gestion des moyens de paiement, avez vous une idée du coût de la monétique pour chaque banque et de la remarquable interbancarité spécifiquement en France ? Il est normal que ces coûts de gestion des banques soient facturés sur les consommateurs et les commerçants eu égard au service rendu et pas sur les intérêts payés sur les crédits. Je ne dis pas que les profits des banques soient justifiés mais de la même façon que les impôts servent à financer nos biens communs, la facturation des banques sert à payer et à investir dans des techniques très coûteuses. Il faudrait comparer le coût des services bancaires en France et dans les autres pays qui passent par des sociétés commerciales comme VISA ou MASTERCARD pour leurs paiements domestiques. On pourrait avancer, chiffres à l’appui, que les banques facturent trop cher, mais on ne peut pas affirmer qu’elles ponctionnent en…

  14. morvan

    @Yves Thiébaut
    J’ai du mal à entrer dans votre argumentaire. Si la monétique a des coûts fabuleux pour les banques, on se demande tout d’abord bien pourquoi elles font feu de tout bois pour en encourager l’usage quasi exclusif (j’attends que l’on nous contraigne à la puce subdermique, pour achever le processus). Si d’autre part corrélativement les techniques en sont très coûteuses (uniquement pour les comptes de dépôt ? ou bien ensemble pour toutes les activités de la banque, y compris celles de casino ?), les banques me semble-t-il compensent largement par réduction de leurs effectifs, et fermeture de nombre de leurs agences. Enfin, Jean-Luc Mélenchon mettait en cause la nouveauté, non pas d’annonce mais de mise en œuvre, des « frais de tenue de comptes » de dépôt, même s’il donnait pour exemple, effectivement, un des outils de la monétique. Eh bien moi aussi je les trouve forts de café et chicorée, les frais de tenue de compte de dépôt, tout autant que ceux que m’a dispensés récemment ma banque C.E. « pour inaction de compte », 30 € ça soigne, non ? L’essentiel est bien ce que dit Jean-Luc Mélenchon, les banques essorent partout où elles le peuvent un client généralement captif car contraint à la possession dudit compte de dépôt. Pour autant il ne s’agit pas d’un « impôt privé », si percutant que soit l’oxymore.

    1. Yves Thiébaut

      Si on parle des frais de tenue de compte, on ne considère pas la banque casino. On ne peut pas à la fois vouloir la séparation des branches détail et affaires et en même temps refuser la facturation des frais de tenue de compte. On peut se considérer captif des banques mais aussi alors de son boulanger ou de son boucher: ce sont des services indispensables. Je vous rappelle pour votre compte dormant à la CE que si vous transférez votre avoir sur un compte sur livret vous ne payerez pas de frais d’inaction. Quelque part trouver indu la facturation de tenue de compte c’est nier le travail des techniciens et ingénieurs. Le passage à l’euro, à l’an 2000, aux nouvelles normes comptables, aux normes européennes SEPA, l’adaptation à toutes les réglementations n’ont pas fait et ne font pas l’objet de facturation. 50 à 100 euros/an pour les services courants ne me paraissent pas excessifs. Sur l’évolution des effectifs, je suis allé vérifier sur internet: légère diminution depuis 2011 mais croissance des qualifications. J’aurais mieux compris si Jean-Luc Mélenchon avait critiqué la taxation exorbitante des opérations non provisionnées et la rapidité de la mise en interdit bancaire des « humbles gens ». Il y a plein de choses à réformer dans les banques, il faut les socialiser, mais ne nous trompons pas de cible par méconnaissance du sujet si on veut élargir la France insoumise.

  15. morvan

    Fusion Monsanto/Bayer. J’avais été surprise que Monsanto, il n’y a guère, « déclare forfait » quant à son entrisme (pas trop mal réussi au demeurant) en UE, sous prétexte des fortes oppositions disait-elle (et nous de nous rengorger, ballots que nous sommes, comme si Monsanto par le passé n’avait pas prouvé quels moyens elle est capable d’employer). Par devers moi j’imaginais que la proximité de réalisation des accords TAFTA et CETA rendait inutile pour eux la poursuite de leur infernal lobbying à Bruxelles. Mais c’était bien pire, ai-je découvert avec cette fusion surréaliste, pourquoi donc se décarcasser pour être « accepté » en Europe, lorsque l’on va devenir sous peu une firme européenne ? Nous aurons donc incessamment une sympathique nouvelle société dont les composantes initiales (très anciennes l’une et l’autre) ont des passés enthousiasmants pour l’Humain d’Abord, la fabrication du Zyclon B, la traite d’êtres humains et le travail forcé pour Bayer avec I.G. Farben, l’Agent Orange aux Vietnam, Corée et autres lieux proches, pour l’autre marchande de mort (à l’époque et encore maintenant), Monsanto. Que du bonheur en perspective, BayMon va bien créer quelques emplois en France, si ça se trouve, non ?

  16. christian09

    Je ne suis pas d’accord avec toi, ce n’est pas un impôt privé, à moins que les banques ne soient l’Etat ou une collectivité locale. C’est un profit en plus pour elles, un scandale pour nous salariés et retraités car il nous est imposé d’avoir un compte bancaire pour recevoir nos salaires, traitements et retraites. Nous sommes des millions d’usagers des banques qui refusons d’être tondus, serions-nous incapables de nous défendre ! Une association pour nous défendre doit exister, une pétition nationale pour commencer. Cette défense doit être organisée, démocratique si elle veut réussir.
    Très bien cette émission au sujet des personnes et enfants autistes. Quelle galère pour les parents sans le sous, quelle honte pour les ministres dit de la santé, de l’enseignement, de la culture et tant d’autres ! Une lumière électrique derrière toi, en plein jour, cela ne me semble pas très écolo. Tes plans de face ou de 3/4 me semblent mieux que de profil pour t’écouter. On écoute rarement une personne qui est de profil sans qu’elle ne se retourne vers l’interlocuteur.
    Sur les manifs des policiers il y aurait tant à dire, je ne puis que leur conseiller d’être respectueux des citoyens et surtout se remémorer qui a supprimé autant d’emploi dans la police, dans toute la fonction publique !

    1. morvan

      @Christian09
      Nous sommes des millions à subir ces scélératesses successives des banques, mais il me semble bien que pétitionner aujourd’hui est un peu tardif, non ? La mesure est passée, sauf erreur de ma part, pendant l’été 2015 ensemble avec, notamment, celle permettant à nos chères (oui !) banques d’imiter le cas échéant leurs consoeurs chypriotes d’il n’y a pas si longtemps. Et votre banque, tout comme la mienne, j’en suis bien convaincue, a pris la précaution, sur son envoi annuel de ses conditions générales actualisées, de vous noter « bien comme il faut » les dates d’échéance de l’entrée en vigueur de ladite mesure. Me semble que c’est au moment de la publication, ou en tous cas au plus tard à la réception des conditions générales, qu’il nous fallait commencer à brailler. Nous sommes là dans le droit des contrats, et non nous ne sommes hélas pas pour nos banques des usagers. Même si… !

  17. Amram D

    Bonjour à tous. Merci Jean Luc pour cette revue. Je voudrais exprimer un désaccord avec tous celles et ceux qui se plaindraient de la longueur de la revue. Au contraire, je pense que l’actualité et les divers points abordés méritent un véritable approfondissement et que toujours aller vite est contre productif. Le temps est nécessaire pour comprendre et réfléchir, nous ne devons pas nous contenter d’avaler des infos, et je suis même pour une revue plus longue (une demi-heure minimum). On peut toujours interrompre puis reprendre le fil de la revue, ce n’est quand même pas difficile, non? Ne pas chercher à être rapide c’est éviter d’être superficiel. Merci encore pour cette revue, et merci aux auditeurs pour la qualité des commentaires.

  18. lebas

    Bonjour,
    Je crois deviner que vous avez lu le bouquin de mon ami Gérard Foucher sur la monnaie que je vous ai offert à la convention ! Ravi. Je me permets d’ajouter à votre propos que ce n’est pas un mais deux impôts privés que nous payons aux banques.
    Vous avez fort bien décrit le premier en pourcentage sur carte bancaire, je n’y reviens pas. Le second coûte tout aussi cher, il s’agit du prix de la monnaie sur tous les comptes, puisque l’ensemble (95℅) de cette monnaie paye un intérêt pour exister via la « dette » (mot très contestable puisque personne n’a déboursé, pourquoi oser demander de rembourser ?) Je vous fais confiance pour la sémantique à adopter, à créer, pour mieux définir ce racket !
    Cordialement

  19. Michel Donceel

    On est toujours un peu étonné de vous entendre citer la « Gay Pride », création américaniste pure dont même l’intitulé doit rester anglo-saxon, et qui inclut notamment la privatisation du terme « gai », qui dans notre langue signifie joyeux, comme exemple de lutte sociale. On ne peut que vous conseiller que de prendre exemple sur une pensée de gauche qui se fait jour, malgré la censure du politiquement correct, concernant la théorie du jour qui, pour le ministère de la Vérité, n’existe pas.

  20. Invisible

    Les policiers français seraient-ils aussi intelligents que les Bonnets Rouges qui ont mis à bas les portiques écotaxes ? Vont-ils réussir à faire entrer le loup dans la bergerie et scier la branche sur laquelle ils sont assis ? Seront-ils assez inconséquents pour réclamer que leur travail soit exécuté par des entreprises ? Veulent-ils être mis au chômage ? Veulent-ils voir leurs effectifs diminuer sous l’effet de la suppression de fonctionnaires ? Veulent-ils faire plaisir aux 7 lauréat LR de la primaire de droite ? Est-ce que ce sera grâce à eux qu’on introduira des vigiles privés dans notre sécurité populaire ? Pour moi, de telles revendications sont extrêmement graves. La sécurité ne doit pas être le fait de sociétés commerciales voire transnationales. D’autre part, on ne doit pas confondre la surveillance de détenus hospitalisés avec les gardes statiques liées à l’état d’urgence et à toute la communication qui s’ensuit pour contenter l’opinion. La surveillance des détenus est du ressort de la police, pas d’entreprises privées. Ne retirons pas au peuple, à l’État, ses prérogatives. Ne donnons pas les clés de la maison à des requins.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales