Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

141 commentaires


  1. lilou45

    Je pense que Jean-Luc doit être très en colère, et nous aussi, avec les problèmes techniques constatés lors de la transmission des meetings aux Antilles. La prise de son défaillante et la désynchronisation images-son ont rendu ces réunions moins attractives. Nous sommes « oubliés » par les médias, les réunions coutent cher et nous n’avons pas de vieilles dames pour nous donner des enveloppes remplies de billets de banque. Chaque € doit être utilisé efficacement car bien souvent ce sont de petites gens qui ont fait des dons avec leurs peu de moyens. Je suis un technicien à la retraite et je n’ai jamais mis une installation en service sans avoir fait des essais, ne pas en faire est une faute. Attention pour les prochains meetings. Dommage car Jean-Luc a été très bon et très pédagogue.

  2. morfin

    Merci au technicien, c’est vrai que tout coute et dommage s’il y a eu des problèmes techniques aux Antilles.
    J’ai discuté avec de jeunes tamouls à Paris (qui s’occupent de restos, informatique, etc.) qui ont voté et vont revoter Mélenchon et m’ont dit qu’ils connaissaient pas mal de jeunes de leur entourage et clients qui vont voter aussi pour lui. çà donne le moral.

  3. ouionpeut

    Affluence record d’inscriptions à la mairie de mon lieu de résidence, beaucoup, beaucoup de jeunes votant pour la 1ère fois. D’après la personne qui s’occupe de ce secteur, « ça ne désemplit pas ». Un espoir de voir la jeunesse se bouger ?
    Amitiés à tous, continuons à faire bouger les lignes.

  4. Castagna

    En ce qui concerne l’Europe j’entends des remarques sur le fait que l’on peut quitter l’Europe grâce à l’article 50 du traité européen ? Donc sans se mettre hors la loi et subir des sanctions. J’aurais besoin de clarification sur ce point car je constate que pas mal de gens font une fixation sur l’Europe et ça les empêche d’adhérer complètement au programme, c’est dommage !

    1. JeanLouis

      Allez voir les conférences sur le plan B. S’il est impossible de changer l’UE, plan A, on la quitte, plan B. Répondez donc en demandant aux gens de réfléchir sur le Brexit, pourquoi ce qui est vrai pour les Anglais ne le serait pas pour la France ?

    2. jacques A

      C’est ce que va officiellement faire l’Angleterre. Effectivement il y a une possibilité de sortir de l’UE comme le proposent certains candidats comme celui de l’UPR. Mais nous pouvons encore penser que les pays Européens puissent garder cette union géographico-économique pour autant que l’on sorte des traités libéraux et socialement dévastateurs. L’idée n’est pas de s’isoler, au contraire, mais de trouver des accords donnant plus de pouvoir aux nations alors qu’actuellement le pouvoir est aux banques et aux multinationales. Je pense de toute façon que la révision des traités ne pourra pas se faire, mais au moins si notre projet gagne, nous aurons essayé, avant de sortir de l’ UE.
      Il nous faudra ensuite trouver de nouveaux alliés. Certainement d’autres nations sortirons aussi de l’UE (Europe du sud) et nous formerons de nouveaux accords plus justes avec ces pays. Ensuite il y a la Russie, les pays d’Amérique latine également. Tout est envisageable pour autant que l’on ne subisse plus le capitalisme libéral et la concurrence libre et non faussée.

  5. j.lou

    Bravo à toute l’équipe de « Pas vu à la télé ». On apprend beaucoup au travers de cette forme de dialogue entre Jean-Luc et une personne de terrain spécialiste d’une question politique particulière. Ici c’est de la pauvreté dont il s’agit. Toute l’intervention de cette personne très compétente au niveau de la pauvreté est, si j’ose dire, riche d’enseignement. Il est, à mon sens, manifeste que cette confrontation surprenante en appelle d’autres. On y sent le cœur lié à la raison. On y voit les barrières tombées. On y pressent la volonté d’agir ensemble, chacun dans son domaine respecté.

  6. arthur 2

    Je viens de visionner l’intervention talentueuse de J-Luc au Gosier sur la « négligence » de C Lagarde au FMI. J’apprends dans la foulée qu’elle est confirmée à la tête de cette institution. Que vive et grandisse l’insoumission !

  7. gilbert raynaud

    Condamnée mais dispensée de peine ?! C’est gravissime. Nous ne sommes plus dans un Etat de droit quand de « petits » délinquants sont condamnés à de la prison ferme et des Ministres censés donner le bon exemple, condamnés, sont dispensés de peine !

    1. patrice 30

      « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir » Jean de la Fontaine
      Quelle honte que ce jugement de Lagarde ! Il y en a plus qu’assez de ces inégalités de traitement entre Français. Marre aussi de voir toujours les mêmes soit disant experts sur les chaînes trop souvent de simples petits chiens de garde. Obéissants et toujours dans le sens des vagues , pauvres toutous un os et à la niche. Vivement 2017 pour que cela change et bravo Jean-Luc, la mayonnaise est en train de prendre.

  8. Castagna

    Oui j’ai bien compris que le plan B est de quitter l’Europe mais ce qu’il faut clarifier je pense c’est comment ? L’UPR fait toute sa campagne sur la sortie de l’Europe par l’article 50 du traité, c’est à dire sans encourir de sanctions et ça rassure les gens. Je crains que nous ne disions pas assez clairement que le plan B c’est ça aussi, d’ailleurs est-ce le cas ? Moi même je ne suis pas sûre de le savoir ! C’est un point qui n’est pas anodin, on me rétorque souvent que ce que propose Jean-Luc est impossible, que répondre ?

    1. jacques A

      Voici ce que l’on peut lire sur la plateforme jlm2017 et qui répond à votre question.

  9. Philippe

    Bonjour à tous,
    Et d’abord un grand merci à Jean-Luc de continuer inlassablement à porter le flambeau de nos lumières ! Pour autant, arrêtons de tergiverser. Comme le dit un vieux dicton des Alpes du nord, on ne discute pas avec des brouettes. On les pousse. Qu’ils dégagent tous !

    1. arthur 2

      Qu’ils dégagent bien sûr, mais une question me taraude depuis quelque temps. Comment sortir de leur léthargie nombre de jeunes jusque vers la quarantaine ? Ce ne sont même pas des dégoûtés de la politique, pour eux ça n’existe pas. Leur vie c’est les copains, l’immédiat, le monde et les affaires à portée de main avec la dernière génération de portables. Pourtant ils sont souvent en couples et ont des enfants. A creuser pour tenter de les sortir de leur « sommeil ».

    2. Happifiou

      @arthur 2
      « Leur vie c’est les copains, l’immédiat, le monde et les affaires à portée de main avec la dernière génération de portables »
      Oui, cela s’appelle des « bourgeois » ! Et vous devriez être heureux de leur sommeil, parce que ce sont vos ennemis (ou a minima vos adversaires) de classe. Leur candidat naturel, c’est Macron. Mais comme vous le dites, ils ne votent pas. C’est leur façon d’être insoumis. Ce serait très maladroit de les « réveiller ». La dernière fois qu’on l’a fait, c’était en mai 1968, et ils ont installé un merdier dont on ne s’est jamais complètement relevés. Et ce sont eux, en grande partie, qui ont porté Mitterrand au pouvoir.
      Comment pouvez-vous être à ce point aveuglés par votre concept fumeux de « peuple » pour imaginer que quelqu’un qui ne vote pas pour votre candidat est soit un ignorant, soit un « endormi ». Il y a aussi ceux dont les intérêts de classe ne coïncident pas avec le programme de Jean-Luc Mélenchon. Ils sont aussi respectables que les autres, et à ce titre appartiennent au « peuple ». Mais ce ne sont pas vos amis et ne le deviendront pas. Et a vous lire déblatérer sur une « jeunesse » dont votre conception est terriblement datée, ils vous survivront.

    3. JeanLouis

      Je suis assez atterré par le ton que prennent dans le débat @Ascalon et @Happifiou par exemple. Ne pas être d’accord avec eux et ce sont ce que je ressens être des injures et du mépris comme ici dans cette réponse. Le débat est nécessaire, même durement, mais du respect pas de mépris. Ceci étant si vous croyez vous que tous les jeunes qui sont comme les décrit @Arthur 2 sont des « ennemis de classe », vous vous trompez lourdement, je le vois aussi autour de moi. De plus faudrait il être uniquement « miséreux » pour approuver, supporter JL Mélenchon et notre programme ? Dans votre esprit je suis surement un bourgeois, qui plus a réussi professionnellement en partant d’un quartier populaire de Marseille, et pourtant toute ma vie j’ai milité et pensé à gauche et de plus en plus. Quand à votre appréciation sur Mitterrand… moi tout ce qui a été mis en œuvre entre 81 et 83 et même la suite avec le refus de signer les ordonnances de privatisation par exemple m’allait bien. Jospin et Hollande sont loin d’avoir un tel bilan ! Des actes se jugent si possible

    4. Happifiou

      Dans votre esprit je suis surement un bourgeois…
      Dans mon esprit, vous n’êtes rien. Juste un « pseudo » anonyme qui commente sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, comme moi. Et je ne vous juge absolument pas, contrairement à ce que vous faites à mon égard. Je ne sais pas où vous avez vu insultes et mépris. Un point de vue s’exprime, et j’y réponds. « Dans mon esprit », il n’y a pas débat, car il n’y a pas matière à débat. Je commente une envolée lyrique en donnant un point de vue dicté par les faits, la raison et une recherche d’objectivité. Si pour vous c’est du mépris, je crains qu’un trop long séjour dans le monde des Bisounours n’ait altéré votre perception.
      Mais vous semblez être le shérif de ce blog. Grand bien vous fasse. Comme @Ascalon dont je comprends l’agacement, je vous laisse également le mot de la fin.

  10. Franck

    Bonsoir, je remonte un peu à la surface pour vous confirmer que ça bouge dans les « galeries » du web ! ça produit énormément de doc sur les thèmes du programme, des actions de désenfumage, des photomontages délirants, des débats, bref plein de jeunes qui s’activent avec l’énergie qu’on leur connait, et ils comptent bien pousser jusqu’au bout ! ça bouge tellement les lignes, qu’en face la propagande devient de plus en plus grossière. Ils ne savent plus comment faire.

  11. Donato DI CESARE

    Et voici un article, dans un journal de droite « Le Point », daté du 21/12, qui fait l’éloge de Jean-Luc Mélenchon par le biais d’une interview du journaliste-historien Jean Sévillia. « Je trouve que Jean-Luc Mélenchon est quelqu’un d’estimable. Il y a chez lui une culture historique et littéraire qui ne me laisse pas indifférent. Il a une vision de la politique avec un grand « P ». Ce n’est pas qu’un homme d’appareil, il y a chez lui un souffle… »

    1. Régine

      Oui mais il faut lire l’article jusqu’au bout car, pour garder bonne mesure, il ajoute « Certes, il m’aurait fait couper la tête en 1793 » et un peu plus loin au cas où cela nous aurait échappé « même si en d’autres temps il m’aurait coupé la tête ». Le miel est là pour masquer un peu l’acidité.

    2. Invisible

      @Régine
      C’est parce que, dans son milieu, il est tabou de parler en bien de Mélenchon. Il lui faut impérativement rappeler coûte que coûte la nature terrifiante (la terreur) de notre bord politique. Sinon, il se ferait couper le sifflet par ses employeurs ! Il finirait évincé des plateaux. Idem pour Fidel Castro, si vous ne rajoutez pas « le dictateur », vous n’êtes plus dans le mode de pensée autorisée.

    3. roux dominique

      Effectivement il y a une incohérence dans ce texte de Sevilla, d’un côté on peut lire « Je trouve que Jean-Luc Mélenchon est quelqu’un d’estimable ». Et peu après « même si en d’autres temps il m’aurait coupé la tête ». Étrange, non ! Pour quelqu’un qui, me semble-t-il, maitrise sa pensée. Après la lecture du livre d’Aude Lancelin « le monde libre », il semble bien que vous ayez raison. « il se ferait couper le sifflet par ses employeurs ».

  12. arthur 2

    Oui @JeanLouis, on est sur la même longueur d’onde pour parler simplement. Je pensais encore naïvement exposer un fait. Comme tu le dis, « ceux- là » ils sont pas « bourge », ils avaient de 2 à 10 ans en 81, on les côtoie tous les jours. On va pas en faire un fromage.

  13. Diane

    Pour les élections à venir, je pense que les candidats devraient faire pression sur le Ministère de l’intérieur car je trouve parfaitement anormal que lors d’un vote, dans l’isoloir, restent les bulletins non utilisés par les précédents votants, influençant ainsi les gens indécis (ou pas d’ailleurs). Les isoloirs devraient être munis d’urnes ou de bac opaques où les bulletins inutilisés seraient inclus par le votant lui même. Tout isoloir recevant un votant devrait être vierge avant et après son départ.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales