Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

76 commentaires


  1. Mika

    Parallèlement, qu’il s’agisse de l’indépendance de la presse, des exigences et des droits des journalistes, de la destruction du service public, de la santé, du travail, de l’avenir des agriculteurs et de nos campagnes, du logement devenu un luxe de riches dans les métropoles, notamment à Paris où globalement la politique menée par Hidalgo et les communes avoisinantes est tout sauf de gauche dans le sens où le nettoyage social est la règle, rien ne se fera, rien ne changera sans l’alliance des partis et syndicats, associations diverses de terrain, sans la participation active des citoyens. Il faut que les leaders réunis se battent quartier par quartier, ville par ville, région par région sur des questions de base, de survie avec les populations en précarité (locataires du social et du privé petits proprios face à la spéculation, etc). Les pétitions sur le Net servent à diffuser de l’info : ça ne remplace pas les actions communes. Le combat pour la SNCF doit associer les…

  2. Pierreugène

    Camarade Insoumis,
    Je n’apprécie guère la manière dont tu salis la profession de journaliste. Je suis un retraité de l’audiovisuel public et je peux te dire que mes camarades des rédactions bossaient proprement, intelligemment, sans parti pris et sans influence d’une crypto cellule du pouvoir en place. Je suis déçu de lire ce texte, car il ne correspond pas à la manière dont je vois le discours politique. S’attaquer aux médias de cette manière me font penser à des méthodes que l’on retrouvent dans des pays totalitaires. Attention à ne pas déverser de la haine. Victor Hugo disait « La haine, c’est l’hiver du cœur ».
    Et en arriver à défendre Wauquiez m’agace. Pourquoi ne pas prendre la défense de Marine Le Pen quand elle est attaquée ? Il y a quelques années, je me suis interrogé pour rejoindre le Front de gauche quand tu l’as créé. Aujourd’hui, quand je vois tes prestations publiques et la façon dont tu traites les gens, je ne pourrais pas rejoindre la France insoumise.

    1. pat

      Qui déverse la haine et la désinformation toujours contre les mêmes, le mensonge par omission, l’information orientée par la doxa néolibérale ? Qui passe des heures à nous convaincre que la pensée unique de la finance et des cartels est le seul présent et avenir de l’homme ? Qui se tait sur les crimes des « occidentaux » qui évidemment n’en commettent jamais puisqu’ils sont là pour nous aimer et nous protéger. J’en passe et des meilleures. Ne nous resterait-il qu’ Elise Lucet qui fait son travail, menacée de perdre son émission, pour justifier votre agacement ?
      Les journalistes sont soumis aux chefs ou perdent leur emploi, il ne s’agit pas de censure, c’est du réalisme, de la souplesse, de la flexibilité.

    2. JeanLuc

      @Pierreugène
      La « profession de journaliste » n’a visiblement besoin de personne pour se salir et le « service public » de France Info et Radio France en a fait une éblouissante démonstration la semaine dernière en faisant donner le choeur de France Info, France Inter et France Culture dans un bashing anti-Mélenchon, tellement ridicule qu’il se retourne contre l’envoyeur. Je suis désolé pour vous, malgré que vous utilisiez l’imparfait pour en parler et que vous soyez retraité de cette triste entreprise, si vous vous sentez encore complice et solidaire de ces pratiques, mais cette clique des chiens de garde médiatiques est insupportable d’arrogance et de manipulations. Jean-Luc Mélenchon a parfaitement raison de les désigner comme cible de première importance à abattre et d’enfoncer le clou aussi souvent que nécessaire. A quand des médias libres de tous pouvoirs financier & gouvernemental ?

    3. Lenormand . H.

      Il n’est pas question de soutenir Wauquiez ! C’est juste une constatation du travail déplorable de certains journalistes. Ils font le buzz avec ce genre d’info et en parle pendant des jours en occultant les principaux sujets d’intérêt général. Certains médias ne prennent pas de gants pour faire du bashing à l’encontre de la France Insoumise je ne vois pas pourquoi in faudrait être docile avec eux. Une précision pour finir : on rejoint la France Insoumise pour son programme !

  3. Paul

    Quel profonde inculture de la politique au Mexique ! Déjà le PRD de AMLO fait aussi parti de l’internationale socialiste, donc j’imagine qu’il est aussi entièrement soumis au libéralisme d’après la même logique ? Cela vient contredire tout le propos. Ensuite, AMLO n’est pas moins corrompu que le PRI. Sa longévité politique n’est due qu’à cela. On se moque des questions sur le Venezuela mais on n’apprend pas de ses erreurs. Après Chavez on soutient le corrompu AMLO. Bon.

    1. pat

      Choqué par l’inculture qui contredit tout le propos. Andrés Manuel López Obrador a été nommé candidat aux prochaines présidentielles mexicaines du 1er juillet par MORENA, le Mouvement de Régénération Nationale. Pas de PRD ni d’IS concernant AMLO dans l’article. Vous l’avez inventé, la corruption aussi, ça se saurait. Sinon apportez les preuves, le PRI sera content. Restons sérieux au lieu d’invectiver, le monde avance vite.

  4. Mika

    Défendre l’indépendance de la presse, se battre pour un retour à des pratiques déontologiques, au respect de la contradiction des débats est essentiel (pétition sur code déontologie).
    Dire en revanche que le pouvoir médiatique est par essence complotiste, c’est très dangereux. C’est à la fois une erreur (nous avons besoin d’une presse indépendante et diverse) qui peut se retourner nous, contre ce que nous voulons défendre. Les mots doivent être pesés. La question est celle de la concentration de médias appartenant à des proches du pouvoir politique et de l’exercice du métier de journaliste. Si ce caractère complotiste est très présent sur les réseaux sociaux et le GAFA (qui finance la presse), ces derniers ne peuvent être assimilés à la presse en tant que telle. Le Journalisme est un métier noble en soi, indispensable à la démocratie. Défendons les journalistes (reporters, photographes, etc.), et les quelques titres ou émissions qui se battent pour la liberté de la presse.

    1. L. A.

      Il n’y a aucune ambiguïté sur le fait que «le pouvoir médiatique» dont parle Jean-Luc Mélenchon dans cet article est celui auquel nous avons affaire actuellement et qu’il est effectivement d’essence complotiste, entièrement aux mains d’un petit cénacle de milliardaires et de leurs affidés qui d’un commun accord y occultent la réalité et y concoctent sans contrôle les bobards qu’ils souhaitent répandre et ne peut en aucun cas être confondu avec «une presse indépendante et diverse» ni même en être le ferment, au contraire.

  5. Lionel Brachet

    « la motivation personnelle des gens qui acceptent une aussi basse besogne m’échappe ».
    Il n’y en a pas. Nous sommes entrés en « cobotcratie », c’est à dire dans une démocratie cobotiquement assistée (la cobotique n’est pas qu’industrielle, elle est aussi mentale et comportementale). Les mécanismes et les logiciels politiques sont eux aussi imprégnés d’IA. Ce qui est vrai en e-commerce, en réseaux sociaux, etc. est vrai partout. Vous le décrivez très bien en analysant que le « but du parti médiatique est de détruire tous les autres « émetteurs » de pensée : parti, syndicat, autorité morale de quelque nature qu’elle soit. Tout est bon alors pour atteindre ce but. Tout. » C’est trés exactement « un pur effet de système ». Macron a été élu par les ordinateurs. Simplement parce qu’il a su mieux les utiliser. Votre papier montre que peu à peu ses concurrents se mettent à la page.
    « Le pouvoir médiatique est d’essence complotiste. »
    En fait il est instinctivement réticulaire (pensée en réseau) et opportuniste. L’assistant intelligent consulte les sondages et dit qui doit faire le buzz pour sa (Hall dans 2001 Odyssée de l’Espace) meilleure infuence. Le journaliste n’est plus à l’affut du scoop, mais du buzz. Le bon politique est celui qui sait jouer avec ça. Mais il y a le buzz à cout terme et le vote final. Le monde politique est comme tout le monde : il s’accoutume à une société qui devient « anthropobotique ».

  6. Rêveur Alice

    Je suis d’accord pour penser que la presse et donc la liberté de parole est achetée, ceci dit je préfèrerais que nous soyons nuancés pour toute prise de parole afin de nous faire entendre et comprendre. Car pratiquer et engendrer la haine n’est pas une bonne formule. J’ai quitté Facebook car vraiment les paroles échangées sur le site sont déconcertantes, voire révoltantes, de bêtise et d’animosité.
    Donc il me semble que la FI devrait s’armer de psychologues, de DRH, de maîtres en communication, de manipulateurs comme ses ennemis, pour réussir à faire entendre sa voix, à calmer les agressifs, à raisonner les haineux, car il faudrait avancer. Jean-Luc Mélenchon est époustouflant hormis quand il est agressif et haineux, là il se casse tout seul ainsi que la FI. Alors c’est un mouvement qui s’essouffle grâce à ses attaquants mais aussi à lui-même et ses perspectives.
    Prendre le nucléaire comme objectif principal, alors que c’est la casse de la Fonction publique, c’est rater la…

    1. kokkino

      Une des différences entre la FI et les vieilles organisations (j’inclue EM) c’est qu’elle ne compte pas sur des spécialistes et autres « manipulateurs » pour élever le niveau politique de ses sympathisants mais sur l’ensemble de tous ceux qui se reconnaissent en elle y compris dans ce blog. Vous parlez de nuance, attention de ne pas confondre avec compromission, la pente y mène souvent. Quant à la haine et l’agressivité dont Jean-Luc Mélenchon pourrait faire preuve il faut avoir des yeux particulièrement perçants pour les repérer car en ce qui me concerne ayant vu depuis deux ans tous les meetings, (presque tous) les interviews et lu tous les post je n’en ai pas vu trace. De l’humour, parfois caustique, oui, de la passion certainement, de la colère parfois peut-être mais de la haine jamais. Et il faut être souvent très fort pour se retenir contre ce qui se déverse en face !

  7. Françoise BOSMAN

    Nous sommes dans un formidable moment de lutte de classes rassemblées où une très très grande majorité, même diverse (99 % contre 1 %) n’a rien à perdre à lutter résolument et à s’engager, que ce soit sur des questions anciennes comme le salaire ou le temps de travail, sur des questions d’émancipation comme l’enseignement de la jeunesse ou le respect de la laïcité, sur des questions vitales comme le respect de la planète. Les motivations ne manquent donc pas et elles ne peuvent que rassembler ! Mais il faut rester intransigeant sur le cap, comme le fait Jean-Luc Mélenchon. Pas d’idées biaisées, pas de politique moins-disante, pas de plus petit dénominateur commun commode, pas d’abdication du programme. Ne pas regarder le voisin pour agir, refuser l’immobilisme. Foncez par Toutatis ! Et les médias inféodés rendront gorge devant le peuple. « Je ne suis que le peuple » proclama Robespierre.

  8. Pierreugène

    @JeanLuc
    « Mélenchon a parfaitement raison de les désigner comme cible de première importance à abattre »
    Cette phrase me fait frémir rien qu’en pensant aux journalistes qui sont les cibles que certains pouvoirs veulent abattre, et ils sont nombreux ces journalistes qui ne font que leur boulot et n’aspirent qu’à la liberté sans risquer leur vie. Attention aux mots camarades insoumis. Oui le programme est important, mais tout aussi important est le non-dit, ou bien le dit hors programme. Ce genre de phrase me fait douter de la FI.

    1. Lapin bleu

      Mélenchon ne cesse de répéter que la lutte doit être exclusivement pacifique. Il faut comprendre l’aspect imagé des termes « cible à abattre ». Cela m’étonne qu’en tant qu’ancien journaliste vous ne puissiez entendre que le sens propre d’une formule.

  9. genevieve safavi

    Il n’y a pas un mot à redire de cette courageuse tribune de M.Mélenchon. Il est le seul à dire avec tous les arguments voulus ce que nous sommes des millions à savoir. Oui, les médias sont les courroies de transmission directes du pouvoir. L’honneur de la presse ce n’est pas de faire adhérer les populations aux idées des classes dominantes mais de faire comprendre l’enjeu des stratégies mondiales. Elle fait tout le contraire. Empêcher de connaitre la vérité, les décodex, Fakes news, des censures, fausses nouvelles non vérifiées et répétées à l’infini, mensonge par omission ! Les 2 poids/ 2 mesures, aucun débats vraiment contradictoires avec le bouclier de la théorie du complot qui sert d’argument à toute remise en question de l’info pour discréditer ceux qui apportent au contraire la preuve des mensonges de l’Etat. Si elle n’avait pas peur de la vérité cette caste qui nous dirige pourquoi ostraciser tant de journalistes d’investigation qui ne demandent qu’à confronter les…

  10. nicoloff

    Jean-Luc Mélenchon a raison, c’est la presse qui fait la propagande de la politique de Macron. Ou sont les militants de en Marche pour défendre leur projet auprès des populations ? Vous ne les voyez pas. Nous nous essayons d’expliquer sur les marchés, au porte à porte, dans les meetings etc. notre programme. Alors oui quand des milliardaires achètent les chaines de télé et 90% de la presse écrite c’est pour faire sa propagande. Point Bar.

  11. Carda

    Je relève à propos de la presse, la phrase suivante: « Pas un jour une information qui donne la pêche, rend confiant dans l’humanité, fait croire au futur. » Jean-Luc Mélenchon devrait lire la presse régionale, et en particulier les pages locales. Il verrait que nombreuses sont les infos qui « rendent confiant dans l’humanité », qu’il s’agisse de solidarité, de culture, de sport amateur, de bénévolat, de vie associative, de protection de l’environnement, d’initiatives dans de multiples domaines. Ces infos constituent l’essentiel de ces pages.

  12. ouboudiou

    C’est un aveu de faiblesse d’accuser les autres, de s’énerver face à des petites questions sur les comptes de campagne ou sur le Venezuela. Il suffirait d’exposer clairement et calmement des faits vérifiables par le public. Tout ce manque de rationalité et de calme chez FI est incompréhensible et peu rassurant. Quant à écrire que la haine est juste et saine, c’est inadmissible du point de vue humain car c’est un appel à la violence, c’est très inquiétant.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales