emmanuel macron europe plan b

26.11.2018

Avec Loïc Prud’homme, nous boycotterons le discours d’Emmanuel Macron

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon du 26 novembre 2018

Le mouvement des gilets jaunes mérite mieux que la pantalonnade communicationnelle à laquelle vient de se livrer le président de la République et son conseil des ministres. Non seulement le président des riches ne répond pas à la principale revendication du mouvement, la suppression de la surtaxe sur les carburants et le rétablissement de l’ISF, mais il cherche de plus à donner une signification écologique à son refus de prendre en compte la souffrance sociale organisée par sa politique sur la mobilité.

La loi d’orientation sur les mobilités présentée ce matin ne comprend rien qui aille dans le sens d’une écologie populaire. Le gouvernement a renoncé à l’idée des péages urbains mais maintient des mesures ciblées contre les pauvres comme l’interdiction de circuler pour certains véhicules dans les grandes villes. Les compagnies aériennes, les sociétés privées d’autoroute ne sont toujours pas mises à contribution pour financer des alternatives écologiques.

Invités demain pour assister au discours du Président de la république devant le conseil national de la transition écologique, Loïc Prud’homme et moi ne nous y rendrons pas. Il n’y a pas d’ordre public possible sans justice sociale. Le pouvoir doit maintenant revenir à la raison et annuler la hausse des taxes injustes dont l’écologie n’est que le prétexte.

DERNIERS ARTICLES

La journée d’action intersyndicale contre la retraite à 64 ans a tenu sa promesse. Elle fut historiquement nombreuse et déterminée. Elle a marqué un…