Lire la vidéo

26.04.2021

Militaires factieux : une alerte pour notre République

Le lundi 26 avril 2021, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence de presse en direct pour réagir à la publication par le journal Valeurs actuelles d’un texte signé par 20 généraux à la retraite. Il a dénoncé cette menace dirigée contre la forme républicaine de l’État et cet appel à la sédition des militaires. Il a également souligné que le texte empruntait très largement le vocabulaire de l’extrême droite.

Le candidat à l’élection présidentielle de 2022 a rappelé que Marine Le Pen avait soutenu cette tribune publiée dans Valeurs Actuelles alors qu’elle rentre en contradiction avec la loi.

Il a évoqué la Une du même journal, Valeurs actuelles, publié quelques jours plus tard, avec un appel ouvert de Philippe de Villiers à l’insurrection. Jean-Luc Mélenchon a dénoncé l’absence de réaction d’Emmanuel Macron mais aussi de ses ministres alors que des intentions factieuses et criminelles sont publiées dans le journal d’extrême droite.

Il a indiqué qu’en vertu de l’article 40 du Code de procédure pénal au titre de l’article 413-3 du Code pénal, le ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti ou la ministre des Armées, madame Parly aurait dû saisir le Procureur de la République notamment pour provocation à la désobéissance des militaires ou des assujettis affectés à toute forme du service national. Jean-Luc Mélenchon a annoncé saisir avec l’intergroupe parlementaire La France insoumise le procureur sur ces motifs.

Il a appelé à des sanctions contre les auteurs de cette tribune tout en appelant à ne pas confondre une poignée de factieux avec l’armée républicaine. Pour finir, il a renouvelé son appel à organiser une marche des libertés en France pour défendre les valeurs républicaines communes de la Patrie.