24.01.2022

Une petite pause pour commenter

Le rythme de la campagne s’accélère et les moments au clavier deviennent plus difficiles à ménager. Un temps de pause devient un luxe. Les jours s’enchaînent sans trêve, d’émissions en meetings et réunions de travail.

Quelle formidable équipe pour cette campagne ! Le chef d’orchestre, Manuel Bompard, est tout simplement magnifique. Chaque talent est donc utilisé au mieux de sa forme pour peu qu’il se propose. La tenue de la deuxième session du Parlement Populaire trouve son rythme et je crois qu’Aurélie Trouvé nous apporte un savoir-faire travaillé dans la diversité des milieux aussi divers que ceux qui se rassemblent dans le Parlement populaire. Personne ne fait autre chose que de faire campagne. Au contact. Par réseaux, quartiers, structures. Du coup c’est une formidable machine qui agit de soi-même. Sa diversité devient sa force démultiplicatrice.

Aucune manipulation n’atteint sa cible dans nos rangs. Ni un sondage grotesque qui nous place seul dans son genre à huit pour cent et le PS à deux et demi ! Et pour nous, avec un taux de participation de nos électeurs de 2017 le plus bas jamais vu dans aucune enquête. Les échos des méthodes plus que discutables de la soi-disant « Primaire populaire » non plus. Même pas de rires devant les martingales et effets multiplicateurs de cette étrange équipe quand elle prétend avoir gagné en 2 heures 16 000 inscrits supplémentaires de plus donnant le numéro de leur carte bancaire ! Ainsi sont totalisés d’un coup 450 000 électeurs. Francis Letellier interroge dans un tweet : « bourrage des urnes version 2.0 » et une longue suite de commentaires sur Twitter disent la stupeur suspicieuse devant cette croissance de champignon. Mais personne n’en parle autour de nous.

Dans ces conditions, mon propre plan de travail peut se dérouler dans une ambiance studieuse mais détendue. Pendant ce temps, le double plan de la série des meetings de députés insoumis et des réunions publiques déploie son activité. Partout des salles pleines, des personnes remotivées, une jeunesse fortement engagée sur une ligne de rupture avec le système. Bref. Nous faisons campagne et la conviction gagne du terrain. Le respect de l’esprit de la démocratie paye. Il faut convaincre.

[insert page=’18412′ display=’link’]

[insert page=’18412′ display=’content’]

[insert page=’18415′ display=’link’]

[insert page=’18415′ display=’content’]

[insert page=’18418′ display=’link’]

[insert page=’18418′ display=’content’]

DERNIERS ARTICLES

Le séjour aux États-Unis du président de la République a donné lieu à quelques déclarations qui éclairent le moment politique de la guerre d’Ukraine….
Les connaisseurs et les gourmands de choses politiques apprécieront pleinement ce qui s’est passé pendant la journée de niche parlementaire des Insoumis. Ce jour-là,…
J’ai eu un rendez-vous avec trois nouveaux députés LFI : Manon Meunier (Haute-Vienne), Carlos Martens Bilongo (Val-d’Oise) et François Piquemal (Haute-Garonne). Je les ai rencontrés…
Comment est-ce possible ? Cette COP 27 achève un cycle d’espérance. Cette fois-ci le doute n’est plus possible : ce monde, ses puissants et ses…