02.03.2023

Retraites, sécheresse : la noyade des macronistes

Dans ce 1er numéro de “Jean-Luc fait le point”, Jean-Luc Mélenchon revient sur la mobilisation sociale face à la réforme des retraites et plus particulièrement sur la grève générale appelée par l’ensemble des syndicats à compter du 7 mars, ainsi que sur la crise du cycle de l’eau qui frappe le pays.

Il revient tout d’abord sur le rejet massif du projet de retraite à 64 ans avec notamment 93% des salariés qui n’en veulent pas. Il dénonce le passage en force d’Emmanuel Macron et du gouvernement Borne et appelle l’ensemble du pays à se mobiliser le 7 mars et les jours suivants pour tout bloquer et faire plier Macron.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite détaillé le projet du programme partagé de la NUPES à savoir un retour à la retraite à 60 ans pour 40 annuités. Au-delà de son caractère finançable, il a souligné qu’il s’agit d’une mesure utile et bienfaisante pour l’ensemble de la société. Il a notamment donné comme exemple les 830 000 postes de travail que les jeunes pourraient occuper si la retraite à 60 ans était rétablie.

Il est revenu sur les différentes mobilisations de la France insoumise face à cette contre-réforme des retraites : réunions publiques et caravanes insoumises à travers toute la France, caisses de grève pour soutenir les salariés etc.

Dans un deuxième temps, Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé une nouvelle fois sur la crise du cycle de l’eau. Il est revenu sur ses premières alertes pendant la campagne présidentielle de 2022 en soulignant que personne n’y a fait attention, et sur les différentes mobilisations de la France insoumise sur la question avec notamment la votation citoyenne sur l’eau menée par Mathilde Panot (présidente du groupe LFI-NUPES) et les différentes initiatives de Gabriel Amard (député LFI-NUPES).

Il a détaillé les conséquences déjà actuelles de la perturbation du cycle de l’eau entre incendies et pluies diluviennes. Pour finir, il a appelé le gouvernement à prendre des mesures d’urgence dès maintenant pour lutter contre le gaspillage de l’eau et pour prépositionner suffisamment d’eau pour faire face aux feux de cet été.

DERNIERS ARTICLES

Texte publié dans l’Obs le 12 février 2024. La vie politique ne se résume pas à la jungle des ambitions souvent mises en scène….
Le moment politique commencé avec la nomination du nouveau Premier ministre semble trébuchant. Les lenteurs des nominations, les accidents de casting comme le calamiteux…
Rechercher