94 commentaires


  1. 41

    Stefan

    Il serait temps de mettre un terme aux manifs qui se déroulent en semaine, réunissant malheureusement, bien souvent, les seuls délégués d’entreprise. Depuis des années, je milite pour que les manifs aient lieu le samedi, permettant de réunir le plus grand nombre, c’est-à-dire tous ces salariés qui n’ont même plus les moyens de se mettre en grève lorsqu’il y a encore des débrayages d’organiser, sans oublier tous les précaires, ceux qui travaillent dans les petites entreprises où il n’y aucune représentation syndicale. Lors des manifestations contre les retraites, innombrable étaient ces personnes, venues parfois en famille ou accompagnées d’amis.

    1. 41.1

      Démoc

      Voilà une proposition qui ferait plaisir aux entreprises qui ne seraient plus perturbées par ces manifs. Sur le plan syndical, il y a le premier mai qui est une journée revendicative, mais il n’y généralement pas grande mobilisation. Et dimanche, le 5 juin, cela devrait satisfaire tout le monde. Tous les jours sont bons lorsque les salariés sont motivés.

  2. 42

    Robert-Barromé Nicole

    Heureusement que nous avons la chance que vous existiez pour nous représenter et conduire nos luttes contre l’obscénité du monde, la dinguerie de la planète, l’injustice de l’Europe, la cécité de nos élus, la cupidité de nos PDG. Vous êtes très courageux et nous sommes sûrs de votre victoire pour cette France meilleure et optimiste de son universalisme écologiste et non belliqueux.
    Deux éléments de langage toutefois qui ont à voir. Les victimes ne sont font pas tuer, les femmes ne se font pas violer, elles « sont » tuées, « sont » violées, désolée si le machisme et la prépotence sont immiscés dans nos structures verbales, mais ça me choque d’entendre qu’un innocent est responsable et co-participant de son mauvais sort.
    Deuxièmement, pourquoi continuer avec ces concepts de droite et gauche pulvérisés par les faits ? Je parlerai simplement à l’instar des démocraties latino-américaines, de libéraux et d’anti-libéraux, de politiques d’exclusion ou de distribution. Là, tout le monde comprend mieux ou peut réfléchir y compris ceux enclins à l’extrême droite par désespoir.

    1. 42.1

      semons la concorde

      Je partage cette idée que l’idéologie de gauche a été anéantie par les socialistes au pouvoir. C’est d’ailleurs très commode pour les journalistes qui continuent à jouer de cette ambiguïté, faisant comme si les socialistes étaient encore la gauche, la vraie, celle qui gouverne.

  3. 43

    reneegate

    La similitude des arguments de Valls (je suis en sursis) et de la militante libérale qui vous faisait face à « C Politique » est révélatrice de leur connivence. Ce gouvernement a les mêmes objectifs que ceux du patronat, de la finance et des institutions européennes. Ne nous soumettons jamais.

  4. 44

    arrasse

    Dans le cadre de ce blog de Jean-Luc Mélenchon que je soutiens avec ténacité et passion depuis 2007 et qui mobilise pour le 31 contre la loi mettant un terme au code du travail tel que l’avaient conquis nos ainés et nous mêmes, j’aimerais connaître les motivations réelles de la CGT notamment, d’appeler, le même jour, les agents de la RATP et de la SNCF à cesser le travail pour des revendications salariales et accessoirement pour se joindre au mouvement tout en entravant grandement l’accès des manifestants aux lieux de rendez-vous ? Espérons qu’ils ont prévu de rétablir le trafic aux heures de début et de fin de manif, ce dont je n’ai aucune certitude.

    1. 44.1

      sergio

      J’ai exactement le même souci que vous, d’autant plus que bien des médias ont averti les usagers de ces « menaces » sur les transports. La CGT torpillerait elle-même le succès de la mobilisation anti-El-Kohmri dans toute l’Ile-de-France par négligence ou par calcul thibaldien ? Pour de très nombreux salariés du privé, la pression est très forte pour les dissuader de faire grève. Les fiches des DRH sur le personnel veillent à l’ordre libéral.

    2. 44.2

      Xavier G.

      @sergio
      Je suis salarié du privé, et aucune pression n’est exercée sur moi pour me dissuader de faire grève. Pour autant, je désapprouve l’idée de « faire grève » simplement pour disposer d’une journée libre afin de me rendre à la mobilisation demandée par le candidat que je soutiens ! La grève, ce n’est pas ça. Relisez toutes les sources politiques sur le droit de grève : il s’agit, par son arrêt de travail, de contraindre l’employeur à négocier sur les conditions de travail, les salaires ou tout autre motif de désaccord, en lui infligeant par l’arrêt de travail, une perte de production.
      Si je me mets en grève aujourd’hui pour aller crapahuter sous la pluie avec les autres, je lui donne quoi, comme raison, à mon patron ? Quel moyen a-t-il d’échapper à cette grève, en me donnant satisfaction sur quelle revendication ? En quoi ce petit patron de PME, qui traite ses employés loyalement et les rémunère équitablement est-il responsable de la loi El Khomri ? Qu’a-t-il fait pour mériter une journée de perte d’exploitation ? Arrêtez de dévoyer l’idée même de la grève ! Pourquoi pas un arrêt maladie pendant que vous y êtes ? Certains le font et l’ont même avoué ici !
      Faisons nos manifestation le week-end et cela permettra à pas mal de gens d’y participer sans perdre et faire perdre une journée de travail. Je ne me mettrai jamais en grève pour participer à une manif qui ne concerne pas mon employeur.
      De toutes façons, je suis coincé chez moi par la grève des conducteurs de la RATP.

    3. 44.3

      patrice 30

      Tout à fait d’accord avec toi Xavier.

    4. 44.4

      Patrick

      Là, il me semble que tu pousses le bouchon un peu loin ! Tu es journaliste au « Monde » pour faire des affabulations de cette sorte ?

  5. 45

    Pauvre2

    Dans un blog sur Médiapart, une trentaine de militants d’Ensemble appel à se rallier derrière Jean-Luc Mélenchon. On va y arriver !

  6. 46

    Tivert

    La presse papier est à l’agonie ? En regardant cette farce, on comprend pourquoi. Les animateurs qui vous interrogent à bâtons rompus semblent se moquer complètement de vos réponses, j’insiste sur la qualification « animateur » car n’importe qui peut l’être. Quand j’entends parler de journalisme, j’imagine tout autre chose que les acrobaties de Mr Elie Badou (ainsi que tant d’autres personnes) pour tenter de vous piéger. Mr Mélenchon, certains vous trouvent emporté et colérique ? Moi je vous trouve plutôt calme et patient comme on doit l’être avec les simples d’esprits. J’ai connu des profs de français qui étaient d’excellents lanceurs de craies sur cancres endormis.

  7. 47

    Nicks

    A propos de la campagne, des primaires, des candidats et de nos possibles soutiens, j’aimerais attirer l’attention sur le cas d’une personnalité proche du mouvement écologiste, ayant semble t’il voté au premier tour de 2012 pour Jean-Luc Mélenchon, qui ne veut pas participer à la primaire, n’envisage pas pour le moment d’être candidat à la présidentielle, souhaite une refonte des institutions et un mouvement hors partis notamment et qui pourrait s’il en était intéressé s’insérer dans le projet écosocialiste en dirigeant un super ministère de l’environnement par exemple. Ce serait à mon sens un soutien profitable. Je suppose que Jean-Luc Mélenchon a déjà son idée sur la question…

    1. 47.1

      Nicolas.B

      Si il s’engage peut être avec les Insoumis, j’en conviendrais. Mais je ne vois pour l’instant qu’un distributeur de sauf conduit pour des candidats pas clair du tout sur leurs engagements écologiques.Le bonhomme est sympathique sans doute, mais il a ses limites, à moins que je me trompe sur le personnage évoqué.

    2. 47.2

      Nicks

      La condition est qu’il adhère au projet bien évidemment. Mais s’il faisait ce cheminement, je crois que cela signifierait que le mouvement est sur les bases citoyennes de dépassement et de rassemblement que nous voulons lui donner. Mais c’est un exemple parmi d’autres.

  8. 48

    turmel jm

    Cher camarade Jean-Luc Mélenchon. Vos inquiétudes sont fondées quant à la stratégie de notre direction communiste concernant la présidentielle et les législatives. Les institutions de la 5 étant ce qu’elles sont, nous sommes obligés d’en passer par là mais pas en déconnectant la présidentielle des législatives. C’est la raison pour laquelle de très nombreux camarades ne sont pas prêts de suivre ce qui semble de moins en moins être la majorité. En effet, ça bouge vraiment sérieux dans le cadre de la préparation de notre congrès. Il suffit de lire les contributions diverses. Les primaires en prennent un sacré coup et c’est tant mieux. Sachez qu’un FdG populaire et citoyen qui pourrait être représentait par Jean-Luc Mélenchon soutenu par de nombreuses signatures est en passe de s’opposer à la base commune. Cela va être chaud comme l’exige la démocratie.

  9. 49

    maugé

    Je ne peux m’empêcher de lire les quotidiens, hebdos etc. malgré leurs approximations (ou manipulations). Mais je ne donne du crédit qu’à vos propos, entendus en direct quand je peux, ou dans vos écrits, ici ou bouquins publiés. Merci d’avoir ce courage de poursuivre ce combat auquel j’adhère totalement, avec un grand sentiment d’impuissance et donc de rage, en espérant pouvoir un jour le convertir en action plus puissante que mon vote dérisoire.

  10. 50

    JeanLouis

    Cher JL Mélenchon dans un dernier de vos billets auquel je souscris complètement vous dites « Sur le plan de la vie des médias, je crois que je suis tombé sur une adresse où je dois peut-être éviter d’aller pour m’épargner des traquenards de cette sorte. » Oui mais alors comment faire car je ne vois aucun media sous contrôle aujourd’hui qui ne soit pas là pour vous tendre des traquenards, déformer les faits, vos idées. Et personne ne reconnaitra de plus s’être trompé comme sur le rôle de la Russie en Syrie, ou sur la situation réelle en Allemagne alors que ce que vous dites non pas depuis le dernier ONPC mais depuis des années est confirmé souvent par les faits eux mêmes. Oui comment faire pour toucher les masses et essayer de les éduquer. La guerre ici aussi est terrible car le enjeux sont ceux du peuple contre l’accaparation par quelques uns des richesses produites.

    1. 50.1

      riki

      Jean-Luc, Continue a aller dans tous les médias, mais a chaque fois redirige le telespactateur vers ton site qui doit avoir en première page et visible dans les medias. Et mets tous les liens de decriptages de tous leurs mensonges ou desinformations et omissions etc. Tu ne peux gagner les élections qui si tu touches le plus d’electeurs possibles. Et tes futurs electeurs regardent la TV. Tu ne veux pas aller sur le plateau du petit journal, c’est pourtant ici que tu peux faire le plein d’électeurs. Tu sauras trouver les bons mots. Et puis je suis sur que Jacqueline et Liliane te soutiendront et je le pense serieusement !

  11. 51

    Marie

    Bonjour,
    Comment allez-vous faire ? J’essaie d’instaurer le dialogue avec les gens que je croise pour savoir s’ils développent une pensée élaborée à l’aune de leurs constats et connaissances, de leurs observations, lectures etc. Je tâche de savoir si certains critiquent, argumentent, réfléchissent de manière personnelle, constructive à l’organisation de nos sociétés. Je me mets juste à l’écoute, sans objectif prosélyte, juste pour connaître les opinions de mes contemporains. Je peux vous dire qu’il y a du boulot ! D’où qu’ils viennent, avec ou sans obédience assumée, la plupart me servent des poncifs à la naphtaline, chacun longe, docile et sans relâche, le cercle des barrières institutionnalisées, incapable de les sauter. Je désespère. Je sais, il ne faut pas se décourager sinon rien n’est possible. Je crains que le chemin ne soit très très… trop ? long.
    Bravo à Monsieur Mélenchon que je respecte et remercie.

  12. 52

    catherine dumas

    Belle manif à Vierzon, les camarades étaient plus d’un millier à défiler dans la bonne humeur malgré la pluie. Nous n’étions pas près de vous cet après midi mais nous n’avons cessé d’espérer que vous soyez aussi nombreux, ce que j’ai pu constater à l’instant sur l’Huma.
    On ne lâche rien !

  13. 53

    Jacquou

    Bonne manif à Bergerac. La mobilisation n’a pas faibli et le cortège était rajeuni. A 14H, (heure inhabituelle) cela signifie que les grévistes étaient nombreux. Les lycéens étaient absents.
    Distribution très bien accueillie des autocollants lafranceinsoumise.fr, sauf par le responsable du PC (dans une petite ville tout le monde militant se connaît) un peu tendu. Reproche à Mélenchon son départ en solo alors que lui attend le congrès du PC pour savoir ce qu’il doit faire et selon son propos, peut-être faire la campagne de Jean-Luc Mélenchon.

  14. 54

    sergio

    @ Xavier G
    La grève est presque l’ultime rapport de force que peuvent tenter des salariés contre un pouvoir qui les menace. Effectivement il y a toujours des victimes non ciblées que les médias s’empressent d’ailleurs d’évoquer pour discréditer les grévistes. Fréquent et pourtant bien partial. Quant au secteur privé, il est très surveillé par, entre autres et surtout, les DRH. Avez-vous entendu parler des affaires de fiches sur les employés d’Ikea, par exemple, fiches qui plombent des salariés courageux, et que se refilent les recruteurs de boites ?
    Malgré une météo pourrie en île de France, une grève parallèle des transports bizarrement maintenue, et cette pression morale et matérielle sur les salariés de grosses sociétés parfois très « fliquées », la mobilisation a été une réussite et ce dans toute la France. Un cran a été franchi, très encourageant contre le retour au XIXe s. opéré par cette loi exigée du Medef et du PS.
    Votre invective finale sur les « arrêts maladie » utilisés par des salariés pour manifester est pitoyable. Mais après tout, si un salarié d’une grosse boite n’a plus que ça pour pouvoir agir, peut-être pourriez-vous vous poser la question de la raison de cet état de fait.

  15. 55

    Janny

    Nous, a Troyes, nous étions 1500. Nous lâcherons rien.

  16. 56

    Yves Thiébaut

    D’accord avec @Nicole (premier commentaire ci-dessus). Envoyons balader les concepts ringards (et despotiques) de droite et gauche. Merci de ta candidature, Jean-Luc. La France insoumise, oui ! Et aussi, nous sommes la France consciente, la France intelligente, la France responsable.

  17. 57

    morfin

    Je ne suis pas d’accord pour définir « ringard » l’homme de gauche sous prétexte que trois d’entre eux, Mitterrand, Jospin et Hollande se sont mal comportés vis à vis de leur électorat principal, à savoir la gauche.
    Pour les questions de « grève » c’est important que face à une loi dictée par le patronat on soit le plus nombreux possible dans la rue, puisque nous avons affaire au même gouvernement ultralibéral et au même patronat. Que certains prennent un arrêt de maladie, faute de pouvoir prendre un arrêt de grève c’est mieux que rien, ne condamnons pas ces salariés. Dans le film « comme des lions », certains aussi non grévistes ont pris des arrêts de maladie pour ne pas casser la grève des autres. Voyons la solidarité des uns et des autres comme un grande leçon de sagesse.

  18. 58

    NICO 75

    Il faut croire à la victoire. Jean-Luc Mélenchon que j’ai croisé dans la manif au stands du PG en est persuadé (et je partage complètement son analyse) sera au 2ème tour de la présidentielle. Soyez en convaincu. Il faut arrêter les querelles qui ne mènent à rien. Un seul objectif rassembler les citoyens pour soutenir sa candidature.

    1. 58.1

      berthier.gilbert

      Présent au second tour ? Il faut revenir sur terre. Jean-Luc Mélenchon sera au mieux 3 ème et probablement 4ème. Et le second tour sera entre la droite et l’extrême droite. Je pense que les manifestants du 31 mars sont disponibles pour soutenir une alternative à l’austérité.

    2. 58.2

      patrice 30

      Malheureusement le discours de droite est le plus écouté en ce moment. Mieux que des sondages il faut regarder les résultats des dernières élections en France. Ils sont accablants, de 30 à 50% de vote FN dans la plupart des communes de mon département le Gard aux dernières municipales et régionales. L’immense talent de Jean-Luc est un espoir pour 2017. Mais il faut rester réaliste et mobilisé et rester sur terre.

  19. 59

    Lulu 16

    Mon voisin et ami Fabrice va cette nuit préparer 17000 colis pour les « Leclerc » de mon coin avec une dizaine de collègues, soit 1700 colis par personne en fruits et légumes uniquement. Il embauche à 2h30 du matin et finit à 11h00 du matin. Il a le pouvoir et ne le sait pas. C’est lui qui fait fonctionner le système néo-libéral. Faites le lui comprendre et faites lui comprendre le pouvoir qu’il possède pour que cela fonctionne humainement.

    1. 59.1

      Stakhanov

      Il n’a pas autant de pouvoir que vous l’imaginez, pour plusieurs raisons. Dans la logisitique de la grande distribution, 200 colis à l’heure est un objectif très mesuré. Souvent c’est 270/300. Et a partir de 500 colis à l’heure, la plateforme n’a plus aucun intérêt à employer des opérateurs humains, car le seuil de rentabilité d’une machine est atteint.
      Le pouvoir est lié au rapport de force que l’on est capable d’installer, pas à l’utilité de sa tâche. Quand on peut être remplacé par une machine du jour au lendemain, on n’a aucun pouvoir. Tout ce que l’on entreprend ne fait que contribuer à son remplacement par une machine. Et une machine ne revendique rien, ne se plaint pas et ne coûte que son investissement et un peu d’entretien.
      Aujourd’hui, le « pouvoir » réside dans la consommation, pas dans la production. Ce n’est pas pour autant que les gens en font meilleur usage.

  20. 60

    Bertrand

    Bonjour à tous, c’est vrai que la victoire il faut y croire. Mais dans le cas contraire y aurait il le moyen d’exercer une forme de pouvoir systématique en boycotant la consommation et les dépôts bancaire jusqu’à obtention de ce qui est nécessaire à une vie éco-sociale. Ne somment nous pas assez nombreux pour créer une sorte de scop Insoumise qui ferait tâche d’huile ? Chaque fois qu’une filiale d’une multinationale ferait un chantage la scop pourrait proposer des solution de reclassement écologiquement soutenable. Retrouver le moyen de dire NON pourrait passer par cette force économique. Manque d’argent ? Et pourquoi pas une monnaie locale européenne genre Euroscop qui aurait cours entre les différentes scop qui proposerait ce dont on a besoin exempt de spéculation, de détournement, de publicité. Un système social avec une organisation bien plus soutenable que ce qui est en place actuellement. A partir de cette force économique de proposition je ne vois pas grand chose qui pourrais s’y opposer.

  21. 61

    Philippe

    Avec Mélenchon on commence vraiment à s’intéresser à la politique.
    On le voit bien lors des émissions. Même ceux qui le contrent on voit qu’il y a une « réaction », tout à coup ils sont réveillés et il en faudrait peu pour que certains pivotent. Cela se voit et se lit sur les visages. Souvent certains finissent par rentrer la tête dans les épaules in extrémis mais on sent bien que cela se fissure et en fait se libère. Tant mieux et enfin.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2016 Jean-Luc Mélenchon / Design INFO Service / Ce blog utilise Wordpress et le thème Goodnews | Contact