172 commentaires


  1. 81

    Flipou

    Cher Jean-Luc, je suis croyant catho comme on dit, j’ai eu la chance de vivre l’esprit de Noël autour de la crèche avec ma famille et mes proches en toute simplicité. Et pourtant cela ne m’empêche pas de vous soutenir dans ce combat que vous vous apprêtez à livrer pour le mieux être du peuple meurtri par la politique actuelle. Un grand coup de balai à tous ces marchands du temple en quelque sorte en signe de petit clin d’oeil à qui vous savez. En espérant ne pas être cloué au pilori, permettez que j’anticipe l’année 2017 en souhaitant que la force de l’esprit saint vous anime et vous permette ainsi de revêtir l’écharpe présidentielle pour l’avenir de la France.

    1. 81.1

      JudP

      Vous n’êtes pas le seul catho à suivre Jean-Luc Mélenchon ! Je ne vois pas vers qui d’autre les cathos de gauche de TC pourraient se tourner.

    2. 81.2

      semons la concorde

      Vous invoquez l’Esprit Saint ou vous évoquez l’esprit sain ? En tant que matérialistes, nous pensons que le second est le plus sûr. Les dérives sectaires d’inspiration divine sont légion au cours de l’histoire de l’humanité. Au nom de Dieu, on s’est allègrement permis de trucider son prochain, le dernier avatar de ce principe étant Daech.

    3. 81.3

      François Mercat

      Moi aussi, je suis « catho de gauche » et je soutiens et milite autant que je peux pour l’Avenir en commun qui se dessine avec Jean-Luc Mélenchon. J’ai été outré du relatif parti-pris d’hebdos comme « La Vie » pour M. Fillon, qui se prétend « catho », mais qui en fait une lecture racornie, à mille milles de l’exemple du Christ, qui fût toujours du côté des pauvres, des petits et des rejetés. L’encyclique « Laudato si », le dernier écrit du Pape, est d’ailleurs tellement anticapitaliste et écologiste qu’elle fait du programme « l’avenir en commun », le programme politique le plus proche de ce que devraient vouloir les Chrétiens. A quelques points près, bien sûr, comme le droit à l’avortement et à « éteindre la lumière ». Mais l’essentiel est commun dans la vision du monde. Voir à ce sujet l’intervention de Corinne Morel-Darleux (PG) et celle d’Alain Lipietz. Regardez, vous aurez une mine d’arguments pour tracter en vendre le programme… à la sortie de la messe !

    4. 81.4

      marianne31

      Je ne sais pas si je suis catho en tout cas je suis chrétienne et je voterai pour Jean-Luc qui me semble bien plus près du Christ que bien des chrétiens. Je vote pour l’Humain D’abord, pour la justice sociale et pour un monde respectueux de notre terre et du seul ecosysteme qui permette la vie humaine. Je vote pour Jean-Luc en pensant au monde que nous allons laisser a nos enfants et petits enfants.

    5. 81.5

      Anne B.

      Il faut bien dire que la voie spirituelle authentique du Christ, des Esséniens, a été complètement dévoyée par la religion officielle, instaurée par les Romains. La découverte des tablettes sumériennes en 1915, établit quelques vérités qui ne sont sûrement pas bonnes à dire encore.
      L’essentiel est le présent. Les citoyens-êtres humains 2017 aspirent de plus en plus aux vraies valeurs de leur nature profonde : l’amour, la compassion, la solidarité, la justice. Et le système néo-libéral de l’obscurantisme a voulu enterrer tout cela. La France Insoumise se réveille et ils vont dégager! Quelles que soient les religions, quels que soient les partis, tous les citoyens en accord avec eux-mêmes aspirent à ces valeurs universelles. Alors, les étiquettes vont sauter en tant que telles. Et Jean-Luc Mélenchon semble bien avoir les clés et les compétences pour en arriver là, par de nouveaux chemins dont la planète a besoin !

  2. 82

    Gia25gir

    Bonjour,
    L’ensemble des publications publiées ou vues, compilées deviennent à l’image, des cairns, un chemin à suivre, pour une  »convergence des consciences ». Je suis impatient de vous sentir vibrer au contact de l’humain que nous sommes et qui formons une partie du peuple insoumis. il n’y a pas besoins de faire d’analyse poussée pour comprendre le déclin de notre humanité face aux défis qui sont devant nous : Fin des énergies fossile, déforestation massive, fracturation du sol, perte de l’autonomie alimentaire, pollution des cours d’eau, de l’air, de la terre, disparition de vertébré et d’insectes pollinisateur. Piètre constat oublié par la finance. J’ai posé une question, a mon assureur: « Qui me remboursera en cas de catastrophe mondial puisque dans mes assurances une part finance un fond catastrophe..», réponse : « C’est une question stupide » , la finance ne fonctionne que sur du court terme. La planète sur du très long terme, la forêt sur du long terme. l’eau qui tombe de là haut, viens d’ici bas. 2017 doit être parsemer de cairns et créer la prise de conscience d’un changement profond, pour ralentir l’effondrement de notre planète, afin de la léguer à nos enfants. Aussi, bon repos a vous M. Mélenchon, à l’équipe qui vous suit et bonne fin d’année aux insoumis.

  3. 83

    Bertino

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    J’ai le désir concret de vous soutenir et espérer la réussite de votre mouvement. J’ai rapidement parcouru les commentaires sur votre lettre que je trouve sur le fond très convaincante et serais heureux de lire vos réponses notamment sur la question de votre propre contrôle lors des futurs débats en pleine campagne. Je sais comment les journalistes s’évertuent à vous exciter (ou les politiques) mais comme Mitterrand l’a trop fait à mon goût, il va falloir en regard de la fonction présidentielle que vous briguez être celui qui rassemblera pour avoir les 51% des voix ! Et là faut rassembler dès maintenant sur des passerelles à créer pour détacher certains électeurs de leur vote traditionnel et par ailleurs rassurer par le style verbal et la posture que vous serez le président de tous les Français et là vous n’y êtes pas encore car trop virulent sur les personnes et non leurs idées. Je vous ai parfois vu faire avec tact ceci, mais il vous faut plus de constance. Bien cordialement.

  4. 84

    gumy jean-marie

    « La démocratie est donc la cornue incontournable et indépassable pour rendre possible l’existence du peuple en tant que sujet de l’Histoire. »

    Belle définition de la démocratie. Celles et ceux qui voient en vous un tyran peuvent ravaler leurs mots mauvais. Vous avez un fichu caractère. Mais moi j’aime bien les fichus caractères parce qu’ils sont la preuve de passion et non d’eau tiède; d’idéaux et non de profilage idéologique pour obtenir le pouvoir et en profiter. Vous êtes un infatigable qui se bat avec courage et grande intelligence. J’ai fait long pour venir jusqu’à vous mais cette fois vous devenez de plus en plus convainquant pour le peuple. Alors je vous soutiens avec mes propres armes.
    Bonne fêtes de fin d’année à la France insoumise et surtout plein succès pour l’An révolutionnaire 2017.

  5. 85

    Nadejda Vandembrouck

    Cher Mr Mélenchon,
    Je vous souhaite de prendre un moment pour vous, car votre combat est terrible et nous avons besoin de vous, votre pugnacité et intelligence.

  6. 86

    jean ai marre

    « Il s’agit de rendre consciemment acteurs ceux qui se mobilisent avec nous. »

    Mais ceux qui se mobilisent sont acteurs, parce qu’ils ne veulent pas se soumettre. Ils défendent un programme auquel ils ont la plupart contribué, le soumettent, le proposent, en font la référence au changement de société, au mieux vivre. Et ce « nous » qui est ce ? Les insoumis ne sont ils pas un même groupe, qui tendent, veulent prendre leur destin en main ? Je n’ai pas tout compris.

  7. 87

    Denis F

    @ Jean-Luc Mélenchon
    Très sincèrement si vous prenez la peine de lire les quelques 120 commentaires précédant le mien comme je viens de le faire, alors, pour le coup je vous admire ! Vous n’en avez pas marre des louanges de ces laudateurs risibles avec leur expression en cul de poule, hormis quelques commentaires qui sortent du léchage de cul systématique, que l’on peut compter sur les doigts d’une main. Mais je reste lucide, lire les commentaires, n’est pas de votre ressort, il doit bien y avoir une palanquée de stagiaires boutonneux pour faire le tri des « conneries » dont ils doivent se gausser, afin de mettre en évidence les quelques rares idées qui peuvent en ressortir. Heureusement que le ridicule ne tue pas car vous seriez fusillé sur le champ. Je sais que ce commentaire ne va pas faire beaucoup d’heureux et encore moins le webmaster qui laisse filtrer ainsi le culte d’une personnalité qui gagnerait à être un peu mieux respectée, plutôt que d’être louangée de cette manière stupide et déshonorante. Je sais ce commentaire ne contient aucune idée digne de ce nom mais il se veut pour le moins respectueux de ce que vous êtes censé représenter monsieur Jean-Luc Mélenchon.

    1. 87.1

      Régine

      Vous respectez monsieur Mélenchon, mais uniquement lui, pas ceux qui s’expriment ici comme ils le peuvent, avec leur sincérité. Et contrairement à ce que vous affirmez, je ne pense pas qu’ils soient des « lèche-culs » parce qu’à ce jeu là, il n’y a rien à gagner, sauf votre grand mépris que vous destinez également « à la palanquée de stagiaires boutonneux qui font le tri des conneries ». Alors je ne sais pas si Monsieur Mélenchon sera flatté par votre respect, mais votre expression est d’une violence qui ne devrait pas avoir sa place ici.

    2. 87.2

      Bruno

      Je vous lis depuis longtemps. Je sens le bouillonnement et le verbe aussi. Je ne partage pas tout le temps. Mais je lis. De la même manière, comprenez qu’il y a mille manière de s’exprimer : avec la pensée, avec les sentiments, avec le désespoir, avec tout et avec rien. Mais au moins c’est exprimé. Tout ça ne me dérange pas. Au contraire, c’est riche. Après, il y a… l’après internet. Parler tout le temps et en toute circonstance. La période est similaire à celle de 2005. Vous vous souvenez. Le projet de traité constitutionnel européen était donné « gagnant » par les dominants et leurs « savants serviles ». Nous sommes revenus au même combat. Et il est de taille. Pas seulement convaincre, mais susciter la curiosité. Je ne suis pas devin, médium, mais ça en prend le chemin. Sans prétention. Juste dire les choses ressenties.
      Bien à vous.

    3. 87.3

      jacques A

      L’arrogance ou l’humiliation sont probablement des chapitres de vos cours de communication et sont peut-être utiles dans quelques circonstances visant à travailler ce sentiment de supériorité qui prédomine chez certains.
      Vous faites bien d’indiquer que votre propos est aussi dénué de sens que les commentaires que vous critiquez chez les insoumis que vous désignez. Oui vous avez raison d’apporter cette précision au cas où, ces derniers aveuglés par leur mièvrerie, n’auraient pas la capacité de s’en rendre compte.
      Votre conclusion est magique. Reprochez la lèche pour en faire autant. Vous voyez que l’évidence nous pousse, vous et nous, vers les travers que pourtant vous vomissez. Par conséquent je m’associe à votre insipidité pour être tout autant que vous respectueux envers Jean-Luc Mélenchon.

  8. 88

    Yves Mzd

    Je suis en grande partie d’accord avec @Bertino. Rare sur les chaînes de grande écoute, hormis les brefs passages choisis par les journaleux pour caricaturer le personnage, Jean-Luc Mélenchon ne fait pas l’unanimité. Je le sais à entendre les gens au quotidien. Avoir une posture de rassembleur sans en rabattre sur le programme n’est pas chose aisée, mais possible. Faire basculer des électeurs en focalisant leur attention sur « la vision du monde » proposée par l’Avenir en Commun, est possible, en faire basculer d’autres autour d’idées concrètes, crédibles et d’application immédiate, l’est aussi.
    Avec la bérézina auto-organisée par la primaire socialiste qui mécaniquement fera tourner le regard du peuple de gauche vers notre mouvement, notre devoir, là où nous sommes, est et sera d’ouvrir grand les bras, en tous lieux et à tout moment, pour créer une dynamique riche d’espoir. Un tel basculement est possible.

  9. 89

    Sylvie9438

    Monsieur, ayant lu dans votre billet que « Pour moi, il est décisif que le programme reste un processus ouvert, évolutif tout au long de la campagne » et « il faut sans cesse fortifier le secteur […] des gens qui savent où on peut aller dans la nouvelle direction à prendre », je signale qu’en ce qui concerne les transports, que nous voulons écologiques, est absent du programme tout un pan de solutions bas carbone déjà très abouties, développées et portées par de nombreuses associations, et des structures nationales. Il s’agit de l’ensemble vélo, VAE et intermodalité avec le transport collectif, dont le potentiel de remplacement de la voiture particulière est énorme (à côté, le véhicule partagé est une solution de niche) et qui prend en compte parallèlement le problème de l’étalement urbain. Je me permets de vous suggérer de rencontrer quelques personnes qui pourront vous en parler et répondre à vos questions. Nous sommes attendus sur le sujet, il serait dramatique d’en faire l’impasse. A ce propos, le rapport « Vers une mobilité sobre en CO2 » est éclairant : le scénario 3 largement fondé sur ces solutions et des changements de mode de vie (aspiration à une vie de qualité, ancrée dans un environnement local, envie de ralentir), permet seul d’atteindre le « facteur 4 » et s’accompagne d’économies annuelles de 35 milliards d’€ en congestion, accidentologie, pollution (monétarisées) et 65 milliards d’€ en dépenses de santé, soit 9 fois le déficit de la SS. Une insoumise.

  10. 90

    Pier

    « Il s’agit de rendre consciemment acteurs ceux qui se mobilisent avec nous. »

    Ma prise de conscience n’a pas été immédiate, j’ai pour cela passé de longues heures à vous lire et à vous écouter. La vie fébrile que mènent nos citoyens ne leurs permettent pas toujours d’avoir ce luxe réservé à un retraité ayant le loisir de la lecture.
    Dans mes multiples discussions politiques, de grandes lignes d’incertitudes sur les solutions que vous proposez se dessinent. Une des plus marquante est la crainte d’un échec face à la pression des forces financières aussi bien nationale qu’européenne et mondiale. Beaucoup de gens croient qu’il est impossible de luter contre ce fléau.
    A mon niveau, et avec mes modestes moyens j’essai de convaincre les gens mais les arguments me manques, et mon vocabulaire manque de clarté. Serait-il possible à travers vos vidéos d’approfondir, et de préciser, les outils de contre-pouvoir que vous pouvez mettre en places pour juguler cette pression financière. Merci de prendre en considération ce qui me semble être une des préoccupation majeure de nos citoyens.

    1. 90.1

      Fabien

      D’accord avec @Pier. C’est aussi sur cette question que je bute. Ils ne nous laisseront jamais accomplir le programme de l’Avenir en commun. Les forces de l’argent et les medias vont se liguer pour créer le chaos. Serons-nous prêts à affronter ce contre-pouvoir ?

    2. 90.2

      PIETRON

      Oui en effet le capital ne laissera pas faire. Il a 4 siècles d’existence. Il n’a jamais laissé faire. Ni hier ni aujourd’hui. Ses méthodes sont connues via ses manipulations, sa férocité visible ou non, ses guerres. Toutefois, ses mécanismes de reproduction ont également leurs limites. Le profit maximum, son essence, sollicite spéculations, exploitations, et implantations belliqueuses hors territoire. Sa stratégie se traduit par l’équité planétaire. Les travailleurs exploités d’occident doivent partager les souffrances de leurs semblables d’Afrique, de Chine ou d’ailleurs (conception et stratégie capitalistes de la solidarité entre travailleurs). Un moyen subtil pour donner le change et spéculer au profit des 1% qui engrangent autant que les 50% de la population réunie de ce monde.
      La France, 2ème puissance européenne, 5ème mondiale, et son réseau bancaire puissant (pour lui-même), ainsi que ses multinationales nombreuses, n’est pas mineure au sein du concert international. Autant d’atouts qu’un soutien majoritaire est en possibilité de se réapproprier (les atouts). Réapproprier, car en quelques décennies le pillage n’a cessé. Cela ne se fera pas en un jour.

    3. 90.3

      jnsp

      @PIETRON
      « la France … son réseau bancaire puissant (pour lui-même), ainsi que ses multinationales nombreuses, n’est pas mineure au sein du concert international »
      Il me semble que vous vous trompez. Certes, la France n’est pas mineure au sein du concert international, mais seulement dans la mesure où elle est obéissante à l’ordre financier international, en particulier tant qu’elle ne remet pas en cause la création « out of thin air » comme disent les complotistes US de la monnaie. Quant aux « multinationales françaises », vous ne voyez pas une contradiction entre multinationale et… française ? Moi si !
      Pour ce qui concerne la lutte contre le « financiarisme », comme beaucoup le disent, ça risque d’être très difficile sauf si l’on a un soutien préalable de la population et pour cela le minimum est de l’informer de cette difficulté et de ce qu’elle devra endurer pendant quelques temps. Evidemment ça fait perdre des voix mais sans soutien la lutte sera impossible.

  11. 91

    dudul

    Cher Jean Luc.
    J’apprecierai, venant de votre part, la diffusion d’une vidéo avec un, deux ou trois insoumis des « states ». Celà aurait l’élan du contre-pied, le crochepied au système médiatique qui pour l’un de ses gourous lui fait parler de « grand corps à la renverse » pour parler de « parti socialiste ».
    Joindre à la conversation des amis russes pour faire savoir que nous ne sommes pas des alignés, rappel dans l’histoire de cette guerre de tranchées réelles et à caractères nationalistes pour annihiler la dynamique d’émancipation humaine qui précédait. A ce jour, la présence de la mort sur les écrans est plus que jamais installé comme enrôlement de nos silences.
    Bien que vous n’appréciez que peu le tableau de Courbet « la liberté guidant le peuple » scène du prix du sang, il est de ce peintre un autre tableau de crépuscule, réel et celui d’une vie, « l’enterrement à Ornans », peinture qui fit scandale, que de religieux, elle s’autorisait à exprimer une vérité des gens du commun des, simple, montrable, faisant suite à une vie digne.

    1. 91.1

      JeanLouis

      Sauf erreur de ma part sur l’œuvre de Courbet, « La liberté guidant le peuple » c’est d’Eugène Delacroix !

    2. 91.2

      dudul

      Vous avez raison jean-Louis. Erreur de trop d’improvision.

  12. 92

    papaillu

    Bonjour Mr Mélenchon,
    j’ai parcouru le programme de la France insoumise, mais il me semble que l’analyse que vous faites du chômage manque d’un questionnement plus large et radical sur la nature du travail. En effet plusieurs voix de gauche questionnent de façon endurante et radical le virage productif pris avec l’assentiment du monde ouvrier dans les années 20 -30 (Alain Supiot, Bernard Stiegler, Dominique Méda, Evgeny Morosov, Yann Moulier Boutang etc.) pour le confronter à notre réalité qui est celle de la révolution technologique algorithmique qui doit ouvrir une réflexion et une délibération publique sur la socialisation de la technologie face au story telling transhumaniste, très dangereux. La révision de ces catégories (travail – emploi – métier – activités) parait un levier précieux pour constituer une nouvelle puissance publique citoyenne qui légitime l’idée d’une transition qui ne soient pas seulement écologique mais sociale (revenu universel et contributif) à partir d’expérimentation (territoire numérique de plaine commune avec Patrick le Braouzec). Il s’agit de questionner de font en comble la question de la nature du travail et des formes de vie possibles pour sortir du consumérisme collectivement et surtout d’y puiser des idées radicales pour ridiculiser Macron et autres qui ne vivent que sur l’imaginaire de l’enrichissement monétaire. En 2013 vous aviez croisé Stiegler dans un débat TV, avez-vous eu l’occasion d’approfondir ses…

  13. 93

    Jacquesdu87

    A propos de chiffrages, je trouve qu’il y a une contradiction entre la magistrale démonstration faite pour expliquer à Vanessa Burggraf de « On n’est pas couché » que « la dette » n’est que de 12 %, ce qui n’est rien, et la citation d’une autre déclaration de Jean-Luc Mélenchon servant d’introduction du chapitre « sortir des traités européens » – entre les mesures 48 et 49 – du programme l’avenir en commun, dont le §2 dit (à propos des politiques d’austérité de l’Europe) « au prétexte d’une dette dont tout le monde sait qu’elle ne peut être payée dans aucun pays ». Mais la mesure 35 – refuser le chantage à la dette publique est elle-même ambiguë puisqu’elle prévoit d’une part de réaliser un audit citoyen de la dette pour déterminer la part illégitime et préparer un réaménagement négocié, et d’autre part de faire racheter cette dette par la Banque centrale. Il me semble qu’il faudrait préciser que la part illégitime devra être annulée, et les intérêts versés seront considéré comme un trop perçu venant en déduction du « capital restant dû », et que c’est cette part de « capital restant dû » qu’il faudra faire racheter par la Banque centrale.

    1. 93.1

      Donato DI CESARE

      Je suis d’accord avec vous, cette partie du programme comporte un flou, et quand c’est flou… Même le porte-parole de Jean-Luc, Alexis Corbiere, a esquissé dans un débat TV, dommage !

  14. 94

    desir

    Bravo à vous et à tous les insoumis qui travaillent avec vous pour ces documents, ces textes qui donnent à réfléchir, qui nous proposent des « avenirs ». Continuez, nous sommes des milliers à apprécier.

  15. 95

    Diane

    J’avoue un souci, depuis le soutien de 53% des communistes à JL Mélenchon, le compteur des insoumis aurait du exploser, et celui des groupes d’appui également. Or rien de tout cela. Y aurait-il anguille sous roche ? Réflexion d’essai de noyautage de la FI ? Ce qui serait la fin une fois de plus de cette belle idée.

    1. 95.1

      naif

      Non, ça veut tout simplement dire que les 53% de communistes étaient déjà avec la FI, avant le vote des adhérents du PCF. Croyez vous qu’ A. Chassaigne et ses soutiens vont « cliquer » pour nous soutenir ?

    2. 95.2

      bob.polet

      « le compteur des insoumis aurait du exploser, et celui des groupes d’appui également… »
      Et comment pouvez vous démontrer cette photographie, décevante à vos yeux, en chiffre ?

    3. 95.3

      PIERRE

      Mais c’est très simple. Les communistes soutiennent la candidature de Jean-Luc Mélenchon mais ont leurs propres propositions. On peut faire campagne pour Jean-Luc Mélenchon sans adhérer aux Insoumis. On en pense ce qu’on veut mais c’est comme ça. Inutile de tomber dans la paranoïa, c’est assez compliqué comme ça.

    4. 95.4

      René-Michel

      Les inquiétudes de @Diane sont tout à fait fondées comme l’illustrent les déboires des comités anti-libéraux et du Front de Gauche. Oui il faut être ouverts aux insoumis dans leur diversité, oui il faut être vigilants face aux tentatives fractionnelles et pour contrer ces dernières il n’y a qu’une solution être toujours plus offensifs dans la campagne.

  16. 96

    ambulant

    Je trouve l’immense majorité des interventions de Jean-Luc Mélenchon de très bonne qualité. Il est excellent tribun, ce qui est précieux pour porter un programme éco-progressiste (j’ai peur que le terme utilisé par certains d’éco-socialiste soit hypothéqué par la souillure que le PS a jeté sur le mot socialiste). Pour autant, je peine à être convaincu dans son analyse concernant les événements de Syrie, qui me semble alambiquée. S’il est vrai que la plupart des guerres ont des ressorts économiques, on ne peut résumer tout à cela, en particulier dans le cas syrien, pas bien riche en pétrole, ne disposant d’aucun rôle géographique ou stratégique. On pourrait même dire que le maintien de El Assad fait plutôt les affaires d’Israël, qui dispose d’un « bon » ennemi, aisément définissable. Imaginez le jour où Israël serait entouré de démocraties effectives, le cauchemar pour Netanyahou et ses amis ! Alors certes, ce conflit, comme bien d’autres, n’est pas simple. Aucun manichéisme n’autorise à se mettre 100% dans un cas ou dans l’autre. De là à considérer qu’au fond, dans le cas d’Alep, on renvoie les protagonistes dos à dos, sous prétexte que les résistants d’Alep seraient également des intégristes (ce que conteste le maire d’Alep Est, interviewé dans le dernier Politis), il y a une marge ! On peut très bien avoir une lecture non-atlantiste des conflits, sans pour autant ne pas critiquer Poutine et El Assad.

    1. 96.1

      naif

      Prenez une carte de la Syrie, celles de ses voisins, puis regardez les alliances, les obédiences religieuses et les intérêts divergents. Si vous ne voyez pas de positions stratégiques de la Syrie dans l’accès à la méditerranée des matières premières, c’est que vous n’avez pas le « dessous des cartes ». En hommage à J.Ch Victor qui nous a quitté aujourd’hui. Toutes vos affirmations qui constituent la structure de votre pensée sur le conflit Syrien sont l’exact reflet des infos diffusées massivement par les 99% de notre presse nationale et régionale auxquelles vous pouvez ajouter les 99% de nos médias télé. Sauf quelques reportages et quelques experts qui ont exprimé modestement un autre point de vue. Marginal bien sûr. Politis est très proche de la politique extérieure de la France d’aujourd’hui. Of course. Et il n’est pas le seul à se draper d’une certaine forme d’indépendance en politique intérieure pour mieux cautionner celle qui consiste à soutenir celle de l’OTAN vision H.Clinton. Nous pourrions citer Médiapart et Marianne. Quand tous nos médias sont d’accord c’est qu’il y a un loup.

  17. 97

    Bruno seletti

    Merci Mr Melenchon pour l’espoir que vous représentée.
    Je vous ai redécouvert en début d’année dans ONPC et je vous avais trouvé métamorphosé. Je vis depuis assez longtemps à l’étranger (J’ai 57 ans) et jusqu’à présent je ne votais pas car le vote blanc n’était pas reconnu comme l’expression d’un choix. Depuis je me suis inscrit sur les liste électorales et je suis persuadé que vous serez au second tour, lorsque je vois l’impact que vous avez sur internet. Pour moi vous n’êtes pas un homme politique mais un homme d’état. Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer la différence compte tenu de votre niveau de culture, je suis sur que vous connaissez la citation.
    Profitez d’un bon repos amplement mérité.

  18. 98

    xuxu

    Juste pour souhaiter une bonne et heureuse année 2017 à tous et aux utopistes qui trainent sur ce site et dont nous avons tant besoin en compagnie de Jean-Luc.

  19. 99

    arthur 2

    Médiapart a soulevé la question du SMIC à 1700€ net (programme Front de gauche 2012) et 1326€ net pour 35h du programme « l’Avenir en commun ». Expliciter brièvement ou ignorer ?

    1. 99.1

      encrier

      Lorsque que l’on partagera les richesses comme on partage un territoire, l’échec est un avenir perdurant. Lorsque le Produit Intérieur Brut dictera les délocalisations du SMIC quelque en soit son montant. Lorsque l’empreinte du fric sera notre mesure pour bien réussir dans la vie, ou pas la rater trop pauvre.

    2. 99.2

      marcel

      Bonne année aux insoumis, aux nombreux futurs insoumis, à toute l’équipe qui anime cette campagne. Bonne année à Jean-Luc Mélenchon.

  20. 100

    Anonyme

    Personnellement j’ai cherché en vain le programme. Peut-être ne me suis-pas rendu dans la bonne librairie. Les autres ont leurs bouquins chez Leclerc, Carrefour, le tabac presse du coin, le hall de gare. Il y avait un exemplaire du programme dans un magasin Cultura sur internet. Je vais cet après midi à Epinal où j’espère le trouver. Je vous ferai part de mes recherches, mais cette invisibilité est étrange. Non ?

  21. 101

    Eulerderien

    Un élément de réponse pour @arthur 2.
    On peut lire dans « l’humain d’abord », chapitre 1 (partager les richesses), paragraphe « agir tout de suite » : « Smic à 1700 euros brut par mois pour 35 heures. »
    On peut lire maintenant dans « l’avenir en commun » page 58 : « augmenter immédiatement le Smic net mensuel de 16% pour le porter à 1326 euros net pour 35 heures. »
    1326 euros net, c’est 1722 euros brut (convertisseur accessible sur la Grande Toile). Je trouve cette polémique lancée par le NPA un peu foireuse.

    1. 101.1

      arthur 2

      @Eulerderien
      Merci pour ta réponse. En effet page 13 du programme Front de gauche de 2012 il est bien indiqué 1700€ brut pour 35 h cependant, page 14, au chapitre Agir pour un changement durable, il est indiqué 1700€ net pour 35 h pendant la législature. Voila bien une aubaine pour ceux qui veulent installer la confusion et nous nuire. C’est sans compter sur la détermination insoumise.

  22. 102

    Sébastien

    Encore merci pour ce billet cher Jean-Luc. Prenez soin de vous avant la terrible bataille qui s’annonce. Que l’année 2017 soit celle du renouveau démocratique, l’année du peuple français et qu’elle serve de repère et d’exemple à toutes les nations du Monde.

  23. 103

    Jacquesdu87

    En repensant à mon dernier commentaire à propos de la dette, il m’est venu une idée : et si nous annoncions, avec tambour et trompettes que nous allons payer nos dettes, mais toutes nos dettes, et le faire dans l’ordre, c’est à dire les plus anciennes et les plus urgentes d’abord, en prenant en compte la gène dans laquelle peuvent se trouver nos créanciers.
    Parmi les premières dettes dont nous allons devoir nous acquitter, il y a une dette d’honneur, c’est bien sûr notre dette vis à vis d’Haïti de qui nous avons exigé le rachat de leur condition d’esclaves, rachat qu’ils ont dû payer jusqu’en 1982. C’est l’une des plus urgentes puisqu’elle concerne l’un des pays les plus pauvres de la planète. Nous nous acquitterons au passage d’une autre dette d’honneur, celle vis à vis de nos outre-mers que nous avons sous-équipés, sur-exploités, et trop souvent méprisés ou bafoués. Nous avons également des dettes vis à vis de nos anciennes colonies d’Afrique et d’Asie, de nos anciens départements et territoires ou protectorats, dont nous avons, comme les autres pays occidentaux, pillés les richesses et détruits les économies.
    Les banques et les milieux financiers comprendront que devant tant d’urgences, il leur faudra attendre leur tour. Bien sûr, ils sauront également comprendre que notre remboursement ne pourra raisonnablement concerner que la part légitime de notre dette, diminuée des trop perçus antérieurs.

    1. 103.1

      semons la concorde

      Que de débats, que de chantiers de réflexion à ouvrir pour penser le monde de demain. Il manque juste un site internet dédié à la démocratie participative et ouvert à tous les citoyens. Tant que nous n’avons pas cet espace commun, nous restons dans la main de l’oligarchie, des partis politiques et des media.

  24. 104

    Empathie

    145 555 abonnés à la chaine Youtube de Jean-Luc. Pour avoir le maximum de chance d’être portée au pouvoir, je pense que la France insoumise doit dorénavant se donner la possibilité de se faire connaitre dans le monde entier. Pour cela il serait peut-être utile que les vidéos de la chaîne Youtube de Jean-Luc soient désormais accessibles en anglais et en espagnol. […]

  25. 105

    Breuil-Clave Sabine

    Je suis heureuse de retrouver l’âme profonde de l’être humain dont j’ai serré la main un 25 novembre 2011 à Lanester, comme beaucoup d’autres. Vos rapports avec le Front de gauche avaient meurtris beaucoup d’entre nous. Cette page est maintenant tournée, même si tous les appuis comptent, je sais, et ainsi je voterai pour une 6e République au joli mois de mai prochain. Très belle année à vous. Force, amour et sagesse !

  26. 106

    Invisible

    Bonne Année Jean-Luc ! Que l’esprit soit avec vous ! L’esprit de Fidel et celui de Thomas Sankara, l’esprit de Jaurès et celui de Mandela. L’esprit des oubliés, des diffamés, l’esprit de la Commune, celui du front populaire et de ses conquêtes, les auberges de jeunesse, la cinémathèque, l’esprit des résistants communistes, l’esprit du CNN et de la sécu. Force à vous Jean-Luc et à tous ceux qui luttent, courage face aux ignominies et foi en nos convictions que vous portez en notre nom.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / Design INFO Service / Ce blog utilise Wordpress et le thème Goodnews | Contact