263 commentaires


  1. 141

    JeanLouis

    Une remarque pour JL Mélenchon sur les retraites à points. Sauf erreur de ma part c’est déjà le même système aujourd’hui pour de nombreux salariés au delà du régime général avec l’AGIRC et ARRCO, et le risque dont parle JL Mélenchon sur les fluctuations potentielles de la valeur du point fonction situation générale, âge ou espérance de vie ne semble pas concerner ces régimes là. Peut être faudrait il être plus précis sur les différences Macron par rapport aux régimes actuels pour que les gens s’y retrouvent, si il y a effectivement de vraies différences ce que je n’ai pas bien compris !

    1. 141.1

      Herté07

      Vous avez raisons pour partie. Oui tous les régimes complémentaires obligatoires AGIRC, ARRCO, IRCANTEC, RAFP sont des régimes par points mais le prix d’acquisition du point (combien de points pour un Euro de cotisation) et le prix de service du point (combien me faut-il de points pour avoir un Euro de retraite) varient. Si une retraite par point est un si mauvais système il faut, a minima, écrire dans le programme que toutes les règles de ces régimes complémentaires seront modifiée. Il serait plus logique et radical d’affirmer, comme pour la branche maladie, que ces régimes complémentaires obligatoires soient intégrés aux régimes de bases améliorées. De plus il assimile la retraite par point à la fin de la retraite par répartition ce qui est faux, tous les régimes complémentaires obligatoires sont a la fois des système par répartition (les cotisations courantes servent à payer les retraités du moment) et des systèmes par points.

  2. 142

    marco polo

    Depuis longtemps je veux aborder ici la question des signatures pour le parrainage de votre candidature. J’entends encore ce matin France culture aux infos de 8 h : Jean-Luc Mélenchon 432 signatures, il semble que la direction du PCF bloque la démarche, voire que certains élus communistes s’en chargent. Je sens bien qu’il y a un très gros problème qui se profile et je vois les réactions ici et là y compris dans les rangs de la France insoumise. Avant que cela ne dégénère, ne faudrait-il pas mettre tout ceci à plat ? Mais peut-être est-ce déjà fait et que je ne l’ai pas vu ou lu ?

    1. 142.1

      Berthier G

      Déclaration de Pierre Laurent, Secrétaire national du Pcf (10 mars) :
      « Le dépôt des parrainages à l’élection présidentielle est en cours de clôture auprès du Conseil constitutionnel. D’ores et déjà, au moins 150 élu-e-s communistes et républicains ont vu leurs parrainages enregistrés. D’ici le 17 mars, plusieurs centaines d’autres élu-e-s communistes et républicains, aux côtés d’autres élu-e-s de gauche, auront permis la candidature de Jean-Luc Mélenchon, comme ce fut déjà le cas en 2012. L’engagement de ces élu-e-s, leur ancrage populaire et territorial est un atout, qui doit trouver une meilleure place dans les dispositifs de campagne à venir. »

  3. 143

    malinvoy

    J’ai aussi la conviction que la question des parrainages va se poser sérieusement quand bien même les promesses dont disposait JL mélenchon étaient largement suffisantes. La validation du conseil constitutionnel peut nous mettre dans l’embarras. Je crois fermement que le changement des dispositions pour les parrainages pour cette présidentielle avait une visée qui commence à s’insinuer dans les esprits. L’agitation du PC sur cette question n’est là que pour détourner notre attention de la volonté de ceux qui ont modifié les règles de parrainage afin d’éliminer toute véritable alternative.

    1. 143.1

      JP77

      Pour les 500 signatures, c’est fait depuis 14 ou 15h ce jour. Voir communiqué de Jean-Luc Mélenchon ci-dessous « rubrique » FaceBook.

  4. 144

    PIETRON

    Etrange. Pierre Laurent qui semble faire des parrainages des élus du PCF une espèce d’acte salvateur pour Jean-Luc Mélenchon et la FI. Les élus suivraient-ils-elles à ce point les consignes de Laurent ? Le PCF qui présentait un candidat à la présidentielle de 2007 était-il redevable à ceux des élus non communistes qui lui donnaient parrainage. Jean-Luc Mélenchon aurait eu ses parrainages quoi qu’il en soit quitte à décupler les sollicitations. C’est surtout le mode de fonctionnement systémique qui est antidémocratique. Et c’est bien cela que Laurent devrait dénoncer. Que de mots inutiles. J’étais au PCF. Je l’ai quitté quand Hue a commencé à le démanteler. On voit où, lui et Braouzec ex député PC de St Denis, plus communiste que moi tu meurs, en sont. Chez Macron. L’inquiétude du réseau d’élus est peut-être légitime. Toutefois la conviction et le respect de la conviction l’est plus encore car elle engage l’avenir des travailleurs, et des gens en général. Hamon-Macron sont des rouages du capital.

  5. 145

    Anne H.

    Je lis avec surprise « La fourberie n’est pas que chez Macron. Elle est évidemment aussi chez Le Pen. » Dans tous les cas, l’ennemi n°1 c’est le FN. Cela doit être clair pour tout le monde, ça ne semble pas l’être au vu de commentaires vindicatifs sur les réseaux envers les militants, qui ne devraient en aucun cas, selon l’adage de M. Mélenchon lui-même, être humiliés, mais ralliés, si possible. Et effectivement la question des parrainages est cruciale.

    1. 145.1

      Roland011

      Pour ce qui me concerne, je pense que Le Pen – Macron c’est la peste ou le choléra, et le second est sans doute le plus dangereux car il risque de l’emporter vue la déliquescence assez générale de la chose politique. Voir ses soutient, il serait bienvenu que certain de ceux-là fassent une longue pose dans la prise de substances hallucinogènes divers.

  6. 146

    Alain Doumenjou

    Je suis tout à fait incapable d’évaluer quel peut être l’impact médiatique auprès des électeurs de la dernière prestation de Jean-Luc chez Ruquier, mais je vais m’employer à en diffuser le lien sur Youtube auprès des ultimes parmi mes proches qui semblent encore hésitants.
    Jean-Luc y a été en effet absolument époustouflant, tant sur la forme que sur le fond, maniant avec un brio de virtuose le sérieux et l’humour, le tout accompagné d’une force de conviction ne laissant aucun doute sur sa sincérité et d’une intelligence pédagogique mettant en évidence la pertinence réaliste des propositions de la France Insoumise. La malveillante Burgraff en a été réduite à rentrer penaude à la niche sans que Jean-Luc se départisse une seconde d’une courtoisie inattaquable ! La pâleur crépusculaire de la « campagne » anémique du zombi captif de Solférino qui se rêvait en paladin sauveur d’un PS en putréfaction, n’en est que plus pathétique.

  7. 147

    semons la concorde

    Je viens de visionner « On n’est pas couché  » (enregistré, parce que diffusion trop tardive, c’est dommage). Je souligne l’excellente tenue de l’émission, et la relative bienveillance des journalistes. Quelques points du programme ont pu être présentés sans être caricaturés. Je salue l’intervention d’Anne Nivat et j’achèterai son livre « Dans quelle France on vit » car c’est exactement la question que je me pose tous les matins. Je suis heureuse des propos qu’elle a tenus sur le rôle néfaste de la caste médiatique : ce sont eux qui pourrissent la vie et le moral des Français. Je regrette aussi l’autocensure qui fait que souvent les invités renoncent à souligner la qualité du programme de la France Insoumise et les talents de son porte-parole. Un peu d’honnêteté intellectuelle ferait tellement de bien au moral des citoyens. Et j’aimerais qu’on arrête de parler des sondages quand on sait comme ils sont bidouillés. Le brexit, Trump, ça n’a pas suffi ? Vous voulez vraiment le FN ?

    1. 147.1

      mélin philippe

      Première fois que j’entends quelqu’un souligner l’auto-censure des invités sur le plateau d’PNPC et comme vous je le déplore, un peu de courage que diable ! Ou alors serait-ce la direction d’ONPC qui censure l’implication ? Merci à vous pour le moral des citoyens et ne lâchons rien. Vive la France Insoumise. Je ne serais pas à la marche du 18 mars à cause d’un voyage programmé avant l’annonce de cette journée que j’espère historique et croyez-moi ça me déchire.
      Bonne journée à vous

  8. 148

    Maurice MARGENSTERN

    Je viens d’écouter la prestation d’Eric Coquerel sur France Inter. Je suis très content de sa prestation. Il a particulièrement bien répondu sur les retraites. Par contre, je trouve que sur la question de l’union ou pas avec Benoît Hamon, sa réponse aurait peut-être été plus claire. Il a dit que le terme de gauche n’avait plus de sens clair pour beaucoup de gens à cause de la politique de Hollande. Très bien. A partir de là, il est clair que le terme « union de la gauche » n’a pas grand sens non plus. Il faut convaincre une majorité des Français. Nous entrons dans un moment crucial de l’histoire humaine. Si on continue comme ça, c’est le mur. Personne en dehors de Jean-Luc Mélenchon ne propose une réelle solution à ce problème. Ce qu’il propose, l’intérêt général humain comme guide et non le fric, c’est ça le problème. Si les gens veulent éviter le mur, il faut mettre en oeuvre « l’Avenir en commun ». Il faut absolument que ce message soit entendu.

    1. 148.1

      semons la concorde

      Le mur en question est celui du silence et de la désinformation médiatique. Où sont les outils informatiques pour le contourner ? Seule la démocratie participative réelle pourrait nous sortir du piège. Nous avons compris que le système représentatif avait fait son temps. Il faut que le poids des citoyens soit supérieur à celui des élus si nous voulons garder ma main sur les choix citoyens du futur.

    2. 148.2

      roro65

      Je serais partisan d’un passage à une démocratie directe afin que le peuple puisse voter ou abroger les lois lui même, et que les lois votées par le peuple ne puissent être abrogées que par le peuple.

    3. 148.3

      mélin philippe

      Avec vous, c’est historique. cela fait trente ans que j’attends ce moment d’une remise en question de cette société qui marche sur la tête vive la France Insoumise.

  9. 149

    Rosart

    Avec le deux nouvelles affaires, les costards de Fillon, et les emplois fictifs du Sénat, il faut se bouger pour que ça cesse. Car maintenant, ça suffit. Qu’ils dégagent.

  10. 150

    j.lou

    Hamon va devoir déplacer le curseur de son programme à droite s’il ne veut pas que toute l’aile droite du PS passe chez Macron comme l’ont déjà fait certains maires de grandes villes comme Lyon, Montpellier ou plus petite comme St-Etienne. C’est exactement ce que ne souhaitent plus voir les citoyens qui ne vivent que de leur salaire. Des approximations qui concernent leur vie, très vite revues et corrigées, pour plaire à une aile droite d’un parti qui était sensé, à la base, défendre justement leur vie de salarié.

  11. 151

    Mitch04

    un argument supplémentaire en ce qui concerne les mutuelles et leur rattachement au régime général. Bien souvent, dans certaines entreprises, la participation de l’employeur à la cotisation mutualiste est de 50% pendant l’activité du salarié. Dès lors que celui-ci deviens retraité, cette cotisation est entièrement à sa charge. De plus, ayant passé l’age de 60 ans, le changement de mutuelle est souvent problématique.
    Heureux et rassuré que notre candidat a ses 500 signatures validés, car dans le cas contraire, considérant que cela aurait été un dénis de démocratie, je n’aurais à 72 ans pour la première fois plus participé à cette élection.

  12. 152

    arthur 2

    Vite dit, Hamon justifie la politique de Hollande outre mer (début de virage). Le cas Macron, de quelques discutions du week-end, ce vote permettrait de « contenir » Le Pen. Devant une telle situation, il nous revient d’adapter posément l’argumentation en faisant référence à « l’Avenir en Commun ».

  13. 153

    Mtt

    Je viens de voir l’émission esprit de campagne et j’ai une remarque et une question. La présence de jeunes intervenants donne une image très dynamique mais et je me doute que ce n’est pas simple l’absence comme dans beaucoup de mouvements de gens issus de la classe ouvrière et des quartiers populaires est une vraie faiblesse. Concernant le tirage au sort pour la constituante à partir de quelle(s) liste(s) se ferait-il ? Ne faudrait-il pas qu’il y ait une partie du tirage au sort qui se fasse à partir de listes représentatives de certaines catégories de population peu représentées (ex : pôle emploi, titulaires de l’AME).

  14. 154

    terrien pour la vie

    La galaxie PS et ses caisses de résonance agitent du matin au soir, la menace Le Pen, comme leur planche de salut pour ramener les électeurs de gauche déçus et écoeurés de leurs décisions et lois incessantes contre les classes populaires pendant 5 ans. Faire oublier, l’effondrement de leur électorat, dont les signaux apparaissent : le renoncement de Hollande, Les tripatouillages de participation du 1er tout de la primaire PS, la défaite de Valls, le petit million d’électeurs de la primaire PS pour Hamon, la débandade des candidats « primaires » soutien de Macron, en percevant déjà que le rafiot du PS et Hamon va faire un naufrage. Les journalistes de la galaxie PS (affichés ou pas) évitent le sujet pour ne pas heurter leurs patrons de presse. Mais 13% (et tous ne sont pas certains) de ceux qui se disent prêt à voter Hamon, en mars, représentent moins de 10% de l’élection en mai (même avec participation de 71%). La panique PS s’étale, le capitaine du pédalo à la tête du Titanic !

    1. 154.1

      jppg

      Qui va exclure du PS tous ceux qui soutiennent Macron ? Et supprimer les investitures du PS aux législatives pour ceux(lles) qui ont voté les lois scélérates ? Cambadelis ? Hamon ? Je suis curieux de voir cela, sinon Hamon est bien peu crédible. Le seul vote utile pour l’écosocialisme, c’est FI !

  15. 155

    BROSSE

    Je suis d’accord avec @Mtt, l’absence de gens de la classe ouvrière à ces débats de la France Insoumise est une vraie faiblesse, tout en se réjouissant d’y voir de nombreux jeunes. Mais où sont les jeunes ouvriers et les jeunes chômeurs des quartiers populaires ? Comment préfigurer concrètement la dynamique d’une assemblée constituante si la jeunesse ouvrière est absente parce que dépossédée de sa culture historique ? De ce point de vue j’ai apprécié les interventions de Natacha Polony. Ce qui m’amène à parler du vote de classe que pourrait représenter le vote Le Pen, si Jean-Luc Mélenchon n’est pas au second tour, face au candidat promotionnel du Capital, propulsé avec une puissance stupéfiante par la caste médiatique. En aucun cas je ne voterai pour la marionnette de l’oligarchie financière et technocratique européenne et atlantiste. Dans la situation actuelle, il n’est plus question d’idéologie, aussi détestable soit-elle, mais de notre survie.

    1. 155.1

      semons la concorde

      Je suis sur la même longueur d’onde concernant la future constituante. Si la France Insoumise passe, il va falloir faire très vite pour donner au peuple toute sa force décisionnelle. Le processus envisagé est trop long et très incertain : le vieux monde l’étouffera au berceau. Faisons un Sénat citoyen en mettant à la retraite la gérontocratie qui nous empêche d’avancer. Et fermons l’ENA. Plus de caste politico-mediatico-affairiste !

  16. 156

    Régine

    @semons la concorde
    Qu’appelez-vous « gérontocratie » ? Qu’avez-vous contre les vieux ? Non le troisième âge ne doit pas occuper toutes les places, mais ce n’est pas en excluant une partie du peuple : les plus âgés, qu’on fera avancer le projet. A partir de quel âge doit-on se retirer de la vie politique ? A quel âge n’a-t-on plus droit au chapitre ? Vous parlez de « mettre à la retraite la gérontocratie », savez-vous qu’à la retraite, on peut être très actif et que cette activité peut être très positive, ou très nuisible.[…]

  17. 157

    mélin philippe

    Un dernier commentaire à propos de la marche de la France Insoumise du 18 mars. c’est dommage que cette journée ne se fasse qu’à Paris et non dans toutes les grandes villes de France. Hélas je serais à Roanne ce jour.

  18. 158

    Gabouillat

    J’habite l’île de la Réunion et je suis dégoûté de pas pouvoir être en fin de semaine à la marche pour une 6eme République, notre porte parole et le plus grand orateur du moment, j’en suis fier car contre cette oligarchie véhémente et qui sent bien que le peuple en ce moment se mobilise pour ce beau projet de société, les élites commencent à comprendre que la France insoumise va leur botter les fesses avec ce si précieux petit bout de papier dans une toute petite enveloppe bleue ou grise en avril et en mai. Bon insoumis insoumises de métropole, je suis avec vous de tout coeur.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales