Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

100 commentaires


  1. Antraigues

    Cher camarade Jean Luc
    Je voudrais t’apporter mon modeste soutient dans la bataille qui t’oppose à tous les inconscients qui militent pour la réédition de « Mein kampf » chez Fayard. Ce livre qu’Hitler a écrit dans le but de convaincre a toujours été disponible en France, édité par les Nouvelles éditions Latines. La nouveauté est qu’il tombe désormais dans le domaine public, et que Fayard faisant partie du groupe Hachette possède la plus grande puissance de diffusion qui soit. Or, il y a réellement une différence entre la vente confidentielle qui existait jusqu’à présent, et qui permettait néanmoins à ceux qui le souhaitaient de le lire, et le fait de le voir en piles dans toutes les librairies, les relais H, les supermarchés, etc. Ainsi le consommateur pourra le poser dans son caddie entre la lessive et les plats cuisinés. C’est tout bonnement inadmissible.

  2. semons la concorde

    Ne serait-il pas temps, pour les assemblées de Gauche, de donner le bon exemple en matière d’élection, et de décider par exemple que les têtes de liste en lice feront l’objet d’un tirage au sort ? Là ça dirait clairement aux citoyens que le but n’est pas le siège mais les idées à soutenir… Il me semble, du moins.
    Je pense aussi que le logo Front de Gauche (pourtant chouette) devrait être retiré et interdit pour avoir été galvaudé par certains partenaires au gré de leurs intérêts particuliers. Les gens de bonne volonté ne seront pas en peine pour trouver un autre signe de ralliement auquel ils adhéreront individuellement, hors partis historiques, pour éviter les bagarres. Utopiste ?

  3. Marie Labat

    Je pense que le PS va s’allier à l’UMP au second tour, c’est celà qu’il a prévu mais n’ose encore dire.

  4. eric

    Bonjour,
    A ce qu’il me semble, il avait été établi une charte pour les candidats par le Front de gauche. Il y était notamment précisé en cas d’élection du candidat, le fait de non-cumul, en charge de celui-ci d’établir des rapports périodiques afin d’informer de l’avancée des propositions et le suivi par une commission en interactivité avec les citoyens et dernière chose la possibilité de révocation par les électeurs en cas de déviation des objectifs. Je dis ça de mémoire. Mais il se peut que cela fasse peur à certains candidats. Eh oui, l’esprit novateur colle toujours la trouille.

  5. jean ai marre

    Toutes ces listes différentes dans leurs compositions me dérangent. En Auvergne, sur le bandeau FdG, il y a le logo MRC ! Pourquoi pas, mais alors pourquoi que là ? Après avoir relu les explications que donne Jean-Luc Mélenchon, j’y trouve tout de même un fil conducteur. Pas d’alliance avec le PS et lutte anti austérité. Mais que va-t-il se passer au second tour ? C’est la dernière élection avant la présidentielle et les législatives. Si nous ne sommes pas audibles, 2017 sera pour nous catastrophique.
    Par ailleurs, il faut prendre en compte que la politique des partis n’enchante plus l’électorat, et que la politique devient attrayante que si les citoyens y prennent part dans les assemblées citoyennes, ce qui risque de générer les dissonances et créer ce que nous déplorons, des listes différentes. Que faire ? Surtout en appliquant « la consigne, c’est pas de consigne ! »

  6. Willy du Sud est asiatique

    Je me souviens que le « Protocole des sages de Sion » qui présente le complot des juifs pour dominer le monde, était en vente dans les kiosques de Buenos Aires en 1982 à l’époque de la dictature militaire d’extrême droite avec ce sous titre « con documentos probatorios de su autenticitad ». Alors que c’est un faux forgé par la police russe du début du XXe siècle qu’Hitler cite dans Mein Kampf pour justifier la politique antisemite des nazis. Son interdiction sera levée en 2008 et édité en France en 2010. Un précédent.

  7. archerducher

    Concernant «Mein Kampf» ne serait-ce pas aux juifs de France de s’opposer, la synagogue de Paris est sourde, les défenseurs de tombes saccagées qui ont fait la une des journaux avec Valls en tête y disent quoi ?

    1. Thomas Giry

      Les nazis ont commis deux génocides, l’un visant les humains désignés comme juifs par leurs bourreaux, l’autre visant les humains désignés comme tziganes par leurs bourreaux, ainsi que deux autres crimes contre l’humanité : un massacre de masse contre des personnes « à raison » de leur orientation sexuelle et un autre « à raison » de leur handicap.
      Par définition, chacun de ces crimes contre l’humanité, crimes perpétrés contre des êtres humains au prétexte de ce qu’ils étaient ou étaient supposés être aux yeux de leurs assassins, concerne chacune et chacun d’entre nous. Tout être humain est fondé à demander des comptes, sans ordre de priorité, au nom de sa propre humanité.
      Après, des silences n’en restent pas moins choquants, mais pas en le formulant de cette manière.

    2. Aberfeldy

      Il faudra un jour se rendre à l’évidence et cesser de colporter cette légende du massacre « de masse » des homosexuels par le Reich nazi « à raison » de leur orientation sexuelle.
      Aucun fait ne l’atteste, bien au contraire.

      S’il est exact qu’à partir de 1933, un grand nombre d’homosexuels ont été arrêtés (de 60 à 100 000), parfois déportés (de 5 à 15 000) et que beaucoup de ces derniers ont péri dans les camps, le massacre des homosexuels n’a jamais été entrepris ni même souhaité par les nazis. Et certainement pas pour des questions d’orientation sexuelle.
      Il ne faut pas oublier qu’à l’origine, le NSDAP était un groupuscule gay, à l’image de Ernst Röhm, futur chef des SA. Cela était perçu à l’époque comme une « communauté virile », et l’homosexualité était courante et tolérée à Berlin. On sait qu’elle était parfois encouragée au sein des Jeunesses Hitlériennes. Deux faits sont venus perturber ce bel équilibre : un « concordat » conclu entre Von Papen et Pie XI, conduisant à la « moralisation » de la vie publique, notamment par la fermeture des boites gays courantes à Berlin, mais surtout, la nécessité pour Hitler de justifier la nuit des Longs Couteaux autrement que pour des questions politiques bien peu factuelles, et par conséquent le choix de stigmatiser l’homosexualité de la plupart des membres des SA. Toutefois, l’homosexualité ne fut jamais réprimée chez les élites du parti, car elle était considérée comme « dominatrice » et par conséquent « non avilissante ». L’homosexualité féminine, quant à elle, ne fut jamais questionnée ou réprimée.
      La déportation de certains homosexuels dépendait essentiellement du fait que leur arrestation était opérée par la Gestapo, pour des causes souvent étrangères à leur homosexualité. Dans ce cas, c’était en effet la déportation, et souvent la mort. Mais dans la majorité des cas, l’arrestation était le fait de la Kripo, et ils n’encouraient que quelques années de prison, ce qui était courant à l’époque dans de nombreux pays, y compris au pays de sa Très Gracieuse Majesté, jusqu’en 1967 !
      La période nazie fut l’occasion de bien des atrocités, sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter.

  8. Guy-Yves Ganier d'Émilion

    Je me permets de signaler que lors de l’émission « Le nouveau rendez-vous » sur France Inter (jeudi 29/10), consacré à la réédition de Mein Kampf par Fayard, les historiens A. Wieviorka et B. Stora ont validé avec des arguments parfaitement audibles la position tenue par JL Mélenchon et A. Corbière (sans jamais les citer, bien entendu). A. Wieviorka propose une sortie par le haut, qui rejoint la proposition faite aux éditions Fayard par les historiens G. Noiriel et J. Chapoutot (entre autres): une édition scientifique en ligne permettrait de « défétichiser » l’objet.

  9. remier

    Je faisais hier une critique de l’émission sur BFMTv qui mettait en scène monsieur Le Guen et la journaliste A. De Malherbe. Mon texte a été supprimé certes mais mon adresse persiste pourquoi. Merci de m’éclairer.

    [Edit webmestre : Votre « critique » a été modérée car complètement hors sujet. Par ailleurs, les adresses de messagerie ne sont jamais affichée sur ce blog. Je suppose que ce dont vous parlez est le formulaire de saisie des commentaires, dont les champs sont pré-remplis, tant que vous êtes sur votre ordinateur. Donc votre adresse « persiste » chez vous, et chez vous seulement, au cas ou vous souhaiteriez soumettre un autre commentaire, dans un des sujets du billet cette fois-ci.]

  10. tchoo

    Eh bien voila, avec le nouveau recul sur les retraites je prends 2 ans de plus soit jusqu’a 67 ans. Mon cas personnel n’a que peu d’intérêt, si ce n’est d’être partagé par beaucoup et encore plus demain.

  11. Aspasie

    Bien plus lisible, en effet et donc plus agréable à lire.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales