Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

40 commentaires


  1. Philippe

    Oh ! l’adresse du blog a changé. C’est pour ça qu’il n’y plus rien de nouveau dans le flux RSS depuis 3 semaines. Je pensais que ce partageux de Jean-Luc était encore en vacances alors que l’actualité était plutôt chargée.
    Au webmaster: pensez aux misanthropes comme moi qui ne fréquentons pas les réseaux sociaux. Laissez une dernière petite nouvelle dans l’ancien flux indiquant la nouvelle adresse.

  2. marine baro

    Heureusement que le gouvernement ne fait rien « contre » (!) les personnes handicapées.

  3. Lagrange

    Bonjour Jean Luc,
    Chapeau pour votre prestation, Martchoux, était minable, lamentable, elle a vraiment « ramé » pour vous coincer, et échoué au final. Car face a ses questions haineuses, vous êtes resté calme, et l’avait respecté, alors qu’elle meritait d’être humiliée. Les autres journalistes face à vous, n’ont pu caché leurs ignorances, et leur parti pris, comme vous le dite, ces émissions sont positives, et vous semblez désormais, savoir comment mener le débat où vous voulez.
    Bravo, nous comptons sur vous, pour l’avenir.

    1. Fabien

      Eh bien oui, après toutes les mesures de ce gouvernement contre les syndicalistes, les lanceurs d’alertes, les travailleurs, les chômeurs (ouh les fainéants), les retraités (ouh, les parasites), les roms, les sans-papiers, quel laxisme en effet, il est temps qu’il s’occupe maintenant des handicapés, des orphelins, des mutilés (ouh, ouh, les assistés). Merci pour l’humour de ce « pour », qui nous fait froid dans le dos, n’hésitons pas à en rajouter pour mettre la honte à ces indignes du gouvernement !

  4. Ant

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    Je partage votre analyse de la politique économique de Hollande. Néanmoins je m’interroge sur la possibilité d’une politique de relance Keynésienne dans le cadre de l’UE. Il serait intéressant de nous expliquer pourquoi vous pensez que cela ne produirait pas le même résultat qu’en 1983. Au lieu de parler d’une politique de l’offre ou de la demande, je pense qu’il vaut mieux réfléchir en termes de meilleure répartition de la fiscalité pour les entreprises comme pour les ménages. Dans mon secteur (architecture), constitué principalement de TPE, il n’est pas rare de voir des patrons se payer moins que leurs salariés. On peut être de gauche et s’interroger sur une fiscalité plus équitable entre les TPE et les entreprises du CAC 40. Je pense que si vous ne parvenez pas pour l’instant à convaincre une majorité de Français, c’est en partie à cause du rouleau compresseur médiatique qui converti les esprits au TINA : il faut « faire les réformes ». Je m’en rends compte en discutant avec les gens autour de moi. D’ autre part, votre manque de clarté sur l’Europe et sur la façon de résoudre la crise de la dette peut nous faire craindre un scénario à La Tsipras. Une autre politique me parait impossible dans le cadre des traités et sans modification du statut de la BCE qui le pouvoir et pour objectif de bloquer une politique alternative. Si vous êtes élu président, je ne pense pas que vous puissiez faire changer de dogme le gouvernement Allemand. Dans…

    1. HYBRIS

      « je ne pense pas que vous puissiez faire changer de dogme le gouvernement Allemand »

      Peut-être, mais il y réfléchira à deux fois. Parce qu’à l’échelle de l’Europe la France est un grand pays et que l’éclatement de l’euro, car c’est bien de cela qu’il s’agirait, pourrait avoir, comme dit Varoufakis, des conséquences incalculables. Et pour tout le monde. La politique de Merkel plombe l’économie de toute l’Europe. Dans cette circonstance nous devrions pouvoir nous trouver des alliés. La confrontation avec le gouvernement allemand est donc politiquement un point de passage obligé.

  5. turmel jm

    D’accord avec @af30. Ancienne aide soignante Lucette n’est pas une victime. C’est une citoyenne qui pense (vous avez vu comment) et qui vote. Dans les sondages même influencés, le PS se tient pas mal encore à mon goût grâce certainement à ce genre de personne et au clientélisme qui règne dans les collectivités à majorité socialiste. Il y a un travail d’explication énorme à donner, mais je m’interroge quant à l’efficacité de masse de nos arguments eu égard à nos faibles moyens, à l’ostracisme médiatique dont nous faisons l’objet, et face à l’important glissement de la pensée vers la droite et son extrême d’une partie de la population. De toute manière nous n’avons pas d’autre choix que de nous battre avec nos armes aussi faibles soient-elles. La pédagogie du renoncement par les libéraux roses (les autres c’est normal), et les trahisons multiples de F Hollande portent la plus grande part de responsabilité dans ce délitement de la réflexion politique. Ne l’oublions pas, surtout au deuxième tour des Régionales (ceci pour mes camarades communistes).

  6. pichenette

    Les « réseaux sociaux » ont quitté les rues, leurs pavés, déréalisation ? Autre temps en balance, de quel côté penchera le fléau, lui aussi balayé par des balances monoplateau à lecture digitale. Pourtant des rues, des lieux publics sont encore traversés, dans Paris cette capitale chère à Hugo et à ses amoureux par des hordes de hors la loi que sont les sinistres personnages qui s’attaquent à la vie du cirque Moralès placé avec l’accord de la mairie de Paris dans le sublime XIV° ! Où est ce qui est sensé protéger, assurer l’ordre ? Bien sûr l’ordre reste à définir, la place de chacun est prédéfinie selon certain, alors les pires conclusions s’imposent et nous sommes bel et bien en train de basculer dans un climat très triste, saif si l’on en perçoit la gravité et que armés de nos désirs de concorde nous décidons d’agir. Laisser aux « hors la loi » de tout poil le pouvoir par lâcheté n’est pas digne et ce à tout niveau. Les élections n’ont plus le rôle qu’elles devraient avoir, voter alors que les gens sont lobotomisés par des psychopathes, où sommes-nous ?
    Monsieur Mélenchon persistez à parler, à raconter des « histoires » touchant la raison et le coeur des gens pour qu’ils redeviennent des citoyens. La planification écologique c’est la seule voie à suivre, elle lie tous les éléments l’eau, l’air, la terre, le vivant, l’espace et le temps en pensant à nos descendants. Honte aux massacreurs hypocrites. Place au vivant !

  7. Victor D.S.L

    On a tous cru que la chaîne de l’austérité aller craquer en Europe en Grèce avec Syriza. Moi le premier, j’ai été très déçu, mais maintenant il y a le Portugal personne n’en parle, la gauche portugaise vient de signer un accord historique et la constitution lui donne le droit de gouverner, ils vont faire tomber le gouvernement de centre droit, çà doit se passer demain. D’ailleurs les bourses ont toutes chuté aujourd’hui. Je propose que l’on prenne comme contre modèle à l’Allemagne, à chaque interlocuteur qui cite le modèle allemand avec ses « vertus », puisque que vous me parlez de la politique allemande, comment font les islandais vous le savez ? Ils ne paient pas la dette et ils se portent plutôt bien, il n’y pas eu de cataclysme économique, etc. Pour dire qu’on parle pas assez de l’Islande et du Portugal dans les médias. Mais çà j’imagine que vous n’êtes pas surpris.
    Merci pour tout ce que vous faîtes !

    1. lilou45

      @ Victor D.S.L
      Excellente analyse. Mais l’Islande n’est pas membre de l’UE, n’a pas l’Euro comme monnaie, donc ne peut pas être soumise au chantage de la BCE, de l’Eurogoupe, des traités anti démocratiques. L’Islande, et d’autres pays européens sont les exemples qu’un pays peut exister sans le carcan de l’UE et prouver ainsi que le TINA n’est qu’un mensonge. Quand à la coalition de gauche au Portugal, j’ai des doutes, dés l’instant où il y a des socialistes. Nous verrons avec le temps quel sera leur comportement face aux offensives de l’UE. La social-démocratie a toujours un poignard caché dans sa botte pour le planter dans le dos de la vraie gauche. Nos socialistes en sont un exemple éclatant.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales