vœux francois hollande jean luc melenchon

Les voeux d’artifices du président

Je crois que François Hollande aura aussi tué ça. Les vœux du président ont perdu 45 % de leur audience depuis qu’il les prononce. Dès lors, il aura au moins dit la vérité sur un point : ces vœux-là en effet, « ne ressemblent à aucun des précédents » car jamais il n’y a eu aussi peu de monde devant la télé pour les entendre à l’heure dite. Le contenu politique était d’une bonne facture de droite assez traditionnelle et pauvre en imagination. Et le reste s’apprécie selon l’humeur de chacun. Pour ma part, j’ai mal vécu les envolées paternalistes : « Français, je suis fier de vous », « mon devoir est de vous protéger » et ainsi de suite. Je ne suis ni de sa parentèle ni de ses protégés pour accepter qu’il se donne ce rôle infantilisant pour ceux à qui il s’adresse. Une fois de plus, on sent la main lourde des communicants. Ils ont dû tellement lui farcir la tête avec « le rôle protecteur attendu par les Français » que l’autre l’a repris à la lettre. Ça me rappelle le coup de l’animateur qui demande à une personne « dites bonjour au micro » et la personne de répliquer « bonjour micro » !

Quant au plan politique, je vous invite à juger sévèrement son propos. Car l’emballage sécuritaire et paternaliste du début proposait ensuite une marchandise bien frelatée. Lourd artifice ! On se demande d’ailleurs pourquoi les vœux du président devraient donner lieu à un discours programme de Premier ministre. En tous cas, les trouvailles les plus éloignées de ce pour quoi il a reçu son mandat présidentiel ont été resservies. Juste avant le repas, c’était très indigeste et peu apéritif. La destruction du code du travail, les sottises sur l’apprentissage, les stages pour qualifier les chômeurs et ainsi de suite, bref : toutes les lubies déjà rabâchées par la droite dans le passé ont été représentées à la table du réveillon.

Dès lors je suis bien triste de lire dans un sondage qu’il y a autant de gens pour vouloir qu’il soit candidat en 2017 qu’il y en a pour vouloir la même chose s’agissant de moi : 24% ! Notez que si ceux qui veulent que je sois candidat votent aussi pour moi, il est bien certain que Hollande devra penser à une autre occupation. Mais que comprendre aux sondages. L’un dit que 100% des sondés (ou presque) veulent le « renouvellement de la classe politique », mais 56% voudrait bien que Juppé soit candidat… Mais bon, d’accord, ça donne aussi un coup de vieux à tous ceux qui faisaient les manifs contre lui pour défendre la retraite à soixante ans. C’était au siècle précèdent, c’est vrai. Mais comme Hollande l’a repoussée à 66 ans ça ferait presque de Juppé un gauchiste.

C’est avec ce tohu-bohu que commence l’année médiatique. Vivement la prochaine agression bidon au cutter, le prochain sketch du faux imam de Corse au 20 heures. Au moins ça fait rire des journalistes, et on regrette quand on l’a manqué en direct. Qui a regretté de n’avoir pas vu en direct Hollande ?

Cette publication a été effectuée sur ma page Facebook :

LES VŒUX D’ARTIFICES DU PRESIDENT Je crois que François Hollande aura aussi tué ça. Les vœux du président ont perdus 45…

Posté par Jean-Luc Mélenchon sur samedi 2 janvier 2016

DERNIERS ARTICLES

par Un groupe d’universitaires et de personnalités juives et juifs publié sur Libération le 20 juin 2024 Alors que le danger de voir le Rassemblement…
Rechercher