Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

121 commentaires


  1. MP Langeais

    Ouahhh, quel feu d’artifice ! Entre ONPC (de très bons moments dont les 6 mesures concrètes, le présentation du « staff » de campagne), l’intervention sur le produire en France devant des entrepreneurs (magistrale pour sa concision, son déroulé et le ton), le « meeting » de la fête de l’Humanité (vivant et chaleureux), autant d’interventions en accord, très raccord et pertinentes. Merci encore de contribuer à nous armer et d’être notre porte parole.

  2. roux dominique

    Pour ma part, il est légitime de mettre en application les règles qui seront définies dans cette nouvelle république dés sa promulgation, donc d’élire le premier président de la sixième république, ce qui n’empêche pas que ce soit Mr Mélenchon si il s’y présente et c’est peut-être là que les choses peuvent « s’embrouiller » pour certains et effectivement le message devra être sans doute clarifié. A mon sens il aura certainement à cœur de s’y présenter avec la lourde charge de mettre en place cette nouvelle république. Mais les choses dites sont toujours mieux comprises.

  3. bob.pollet

    Il y a ceux qui avancent avec la France insoumise et ceux qui tournent en rond à la recherche d’un front commun, d’une primaire à gauche, enfin d’un truc commun, comme si l’humain d’abord n’était plus fédérateur. Ils me font penser à des « arrivant en retard » au restaurant invitant les « déjà en route » à laisser tomber leur menu pour gouter le leur.

  4. Marianne

    Désolée, je commente l’intervention à l’agora de l’Huma, plutôt que le discours qui suivait. Intervention nickel. Motivante, clairvoyante, lumineuse. Right man in the right place. Evidemment, ce n’est pas donné à tout le monde. Sauf que dans notre petit milieu, un peu rabougri, ou un peu moins rabougri, nous sommes tous « right man in the right place ». Profitons-en. De la souffrance animale à la remise en cause du poids des multinationales pharmaceutiques, de la remise en cause de la pensée dominante dans toutes les sciences à celle du management par la souffrance et la peur, nous sommes tous « right man in the right place ». A nous de l’ouvrir. A nous de réclamer et de voter pour la constituante, deux ans de débats, deux ans de discussion sur le fond. Deux ans de passion et de bonheur. Au boulot !

  5. D.B

    « Right man in the right place », etc. (j’en passe des meilleures).
    Que de prétention, de prétentieux dans ce petit monde mondain et bourgeois. Comme il semble difficile d’être simple. Va-t on faire la révolution ou simplement la rêver avec tout ces illuminés de quatre sous qui étalent en permanence leur savoir.
    je ne peux m’empêcher d’apporter une appréciation, moi le petit paysan retraité, effaré de tant de prétention, de dandysme, de redondance. Je m’emmerderai à côtoyer des gens comme ceux-là dans ma vie de tous les jours. Heureusement qu’il y a Mélenchon, que je soutiens ardemment, sinon je m’écarterais définitivement de ce blog. Ce commentaire pour que vous sachiez ce que la France d’en bas peut ressentir à la lecture de certaines interventions : sourire et distance. Si vous m’avez lu merci, poubelle en suivant, je le sais et l’accepte.

  6. Invisible

    @Dominique Roux
    En fait, je ne participe pas au site de la VIè république si bien que je suis comme un témoin lambda, non initiée. Il faut se représenter que pour les électeurs, la masse des électeurs, cette constituante, cette VIè république, c’est totalement inimaginable, abstrait, virtuel. Et donc, il y a un sacré boulot : se décentrer, se mettre à la place de l’électeur lambda, et faire le boulot d’information. Il ne reste déjà plus beaucoup de temps. Si nous sommes 11%, faut bien se représenter qu’il reste 89% à « éduquer » ! Donc quand on entend Jean-Luc, sur un ton désinvolte, dire qu’il restera quelques temps et hop ! il s’en ira, ça fait vraiment bizarre à entendre. Cela mérite un peu plus de gravité et d’explications.

  7. René-Michel

    Confondre passion, intégrité, engagement total et sincère, révolte face à l’intolérable avec « agressivité » (sans parler des provocations permanentes des « journalistes » !!) c’est la logique du système médiatique d’abrutissement des foules régi dans son immense majorité par l’argent roi. De même que c’est mépriser le publique, « les auditeurs », en les faisant passer pour des « benêts » incapables de comprendre un argumentaire au prétexte qu’il est exposé avec conviction et combativité. Dieu merci, les sondages montrent le contraire !

  8. pichenette

    ONPC, on est debout, plus de deux heures suivies par étapes grâce à Youtube, merci la technique. Séquences de rires, de sourires, de tension, d’émotion, d’intelligence, d’agacement lorsque le naturel est revenu au galop pour réclamer illico presto à JL Mélenchon de sortir de son chapeau haut de forme de régler la dette cumulée par ces Messieurs les glorieux libéraux déjantés sûrs d’eux… et de le taxer d’agressivité (il fallait absolument démontrer que le candidat qui par ailleurs refuser d’entrer à la primaire, faisait montre et pas Rolex, d’a-grés-si-vi-té!). Dommage cette séquence peu à l’avantage de la dame qui par ailleurs est capable d’animer des débats, mais qui, sans parti pris, s’est disqualifiée en coupant la parole étant trop sûre d’elle. Magistrale intervention de J. Weber, beaucoup d’émotion dans la transmission du texte de Victor Hugo, résonance dans l’actualité. Séquences à revoir, à partager, diversité, la vraie vie ! Merci.

  9. Regine

    Très bonne prestation à ONPC. Vous avez été bien face à Mme Burggraf qui pendant toute l’émission savourait à l’avance son petit coup. Elle a voulu également vous faire une leçon sur le respect du aux journalistes qui dit-elle sont des contre-pouvoirs. Quel pouvoir voulait-elle donc contrer sur le plateau de ONPC ? Sa question était d’ailleurs plus une affirmation qu’une question : « …mais Mr Mélenchon la dette, l’énorme dette doit-on la laisser filer ? » Elle était incapable d’appréhender une autre façon de voir les choses. Inclus dans la question : Mr Mélenchon quand on brigue la place au sommet de l’état on doit connaître des chiffres. Vous n’en donnez pas donc vous n’êtes pas à la hauteur. Comme les ficelles sont grosses !

  10. JCV

    Vos interviews récentes comparées aux discours de 2012 sur le métissage qui ont été rediffusés dans ONPC, par exemple, donne le sentiment que vous avez infléchi votre position sur ce qu’on appelle généralement « La » question de l’immigration. C’est d’ailleurs la thèse rabâchée par beaucoup de médias ou concurrents. Avez-vous prévu de faire une mise au point sur le sujet ?

  11. Pierre

    Concernant le fameux « 4eme pouvoir » qui mérite le respect et le méchant Melenchon qui lui porte atteinte, il n’a pas l’air de se porte si bien que cela en France si j’en crois « Reporter sans Frontière ».
    En 2015, la France était 45eme dans le classement mondial de RSF avec une appréciation assez sévère. « Si la presse est globalement libre et plutôt protégée par la loi, le paysage médiatique français est largement constitué de groupes dont les propriétaires ont d’autres intérêts, qui souvent pèsent beaucoup plus que leur attachement au journalisme. Cette situation entraîne des conflits qui font peser une menace sur l’indépendance éditoriale, et même sur la situation économique des médias. » M Mélenchon serait plutôt moins sévère que les journalistes (!) qui sont à RSF. Mais je ne m’en réjouis pas car, en un an, la France a perdu 7 places et se situe maintenant loin derrière des pays comme la Namibie ou le Ghana dont l’expérience démocratique est assez récente. Qu’en dit Mme Buggraf ?
    Bon courage à M Melenchon. Il ne fait pas tout parfaitement et je ne suis pas d’accord avec tout, mais si j’étais capable de faire bien aussi bien le dixième de ce qu’il fait, je serai très content de moi. L’action politique, c’est aune épreuve de modestie, il me semble, pour le candidat et les non-candidats !

  12. Regine

    Pour continuer la réflexion au sujet du contre-pouvoir que serait le métier de journaliste… Dans le journal Libération du 1er mars 1942, qui se voulait en ce temps là organe des Forces de Résistance Française, on pouvait lire « La presse de la zone libre est aussi sévèrement domestiquée par les nazis que la presse de la zone occupée… » Suivaient 7 titres de la presse du moment et l’auteur concluait « ne les achetez pas ils sont déjà vendus ». Libération en ce temps là, par la plume de ses journalistes, remplissait sa mission de contre-pouvoir (expression de Mme Burggraf dans ONPC) et les autres journalistes dits vendus aux nazis avaient-ils aussi le sentiment de remplir cette mission. L’ennemi a changé, mais le problème demeure.

  13. oberon

    Il en faut du courage pour M. Mélenchon. Les médias l’ignorent sauf pour l’inviter à des talkshow, la direction du PCF assène critiques sur critiques, coups bas sur coups bas. Les petits entre-soi médiatiques, journaux TV, radios, presses écrites, les arrangements et combines entre partis politiques ne dupent personne. Les citoyens ne sont pas des moutons de Panurge. M. Eldin vous étiez drôle, vous ne l’êtes plus. On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.

  14. Champa10

    Jean-Luc le minimum veillesse est de 800 euros et non 400 euros et en plus il faut avoir 65 ans sauf exception.

  15. Marie

    Entre pesticides, jambon au nitrite qui provoque des cancers, je ne savais pas que le jambon n’était pas rose, déodorants contenant de l’aluminium qui provoque également des cancers. Je suis choquée de voir à quel point le capitalisme actuel nous détruit. Le logo d’étiquetage alimentaire A B C D E à du mal à être mis en place à cause des gros industriels, il pourrait pourtant mieux nous guider dans notre alimentation et ainsi préserver notre santé. Je ne peux qu’imaginer la grande liste de produits et aliments vendus qui sont nocifs à notre santé, dont on est pas au courant et qui continuent d’être vendu.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales