192 commentaires


  1. Pierre Pifpoche

    Merci beaucoup pour ce blog, et toutes ses mises à jour. Je profite de celui-ci pour y placer deux remarques de fond pour l’avenir.
    Bien insister auprès du public sur le fait que « L’avenir en commun » n’est pas le programme de Jean-Luc Mélenchon mais celui de la France insoumise et de ses 577 candidats + Jean-Luc Mélenchon. C’est très important pour réussir les législatives et les présidentielles et pour assurer l’avenir. Et parler le plus possible à la forme collective du nous et moins à la forme personnalisée du je. C’est ce qui est remontait un tout petit peu du terrain, ce lundi 12/12 dans notre réunion PG-92-sud, après le WE de diffusion du programme.
    Ce serait une grossière erreur que de vouloir dissoudre le PG dans l’association de la France insoumise, car ce serait, même involontairement, tendre à transformer sans le vouloir un peu la France insoumise en un nouveau parti, d’une part, et briser la symétrie et l’équilibre existant avec les autres partis, d’autre part et accroitre les crispations et les méfiances. Que le PG perdure comme parti, et que la France insoumise soit un lieu de rassemblement est la meilleure des choses qu’il puisse être, à cette heure, pour éviter la confusion des rôles et le retour à la vieille politique.

    1. richunter

      Oui mais il ne faut pas oublier que la France Insoumise est constituée de nombreux citoyens et citoyennes « non encarté » et qui trouvent en la France Insoumise un espace politique libéré de la vision des partis. C’est cette démarche qui les intéressent. La France insoumise appartient avant tout aux citoyens et citoyennes « non encartés » et « encartés » dès lors que leurs cartes restent à l’entrée de la maison commune.

    2. bob.polet

      Finalement, c’est quoi les insoumis ? Je crois que ce sont des citoyens qui, en son temps, ont frappé à la porte du Front de gauche et se sont vu refoulés du moment qu’ils n’avaient aucune carte de parti politique à présenter. Et c’est ainsi que le train des insoumis s’est mis en route sans attendre qu’un chef de gare « partidaire » consulte son parti avant de l’autoriser à quitter le quai.

  2. danielle m

    La candidature de Jean-Luc et le mouvement des insoumis nous a effectivement libérés. Que les partis vivent leur vie, c’est leur problème. Qu’ils ne viennent pas dénaturer notre mouvement, c’est notre responsabilité. L’entrisme a ses adeptes, on va essayer de les empêcher de nous nuire.

  3. Invisible

    La guerre de sécession aux USA fut une boucherie sans nom, un record de pertes en vies humaines. Pour autant, on ne changea pas les dirigeants du pays. Lorsque Thiers fit fusiller les insurgés de la Commune, on ne le révoqua non plus. Ce sont des exemples pour référence au cas Bachar El Assad qui semble préoccuper des représentants de la nation USA, délégués en nombre, jour après jour, sur l’antenne de France Inter.
    Dans un registre plus frivole, j’ai entendu ce matin un étrange écho au coupage de cheveux en quatre sur la faute que serait l’emploi de l’expression « les gens ». C’était dans la bouche d’Augustin Trappenard sur France Inter, à l’instant. Mais c’est probablement paranoïaque d’y voir un lien avec le débat qui anima ce blog ces jours-ci.

  4. Baillet Gilles

    Un exemple de désinformation locale. L’autre jour Jean Luc Mélenchon était à Bordeaux. Un petit article en page Gironde de Sud Ouest relatant la présence de plus de 2000 personnes et un article sur le site internet de Sud Ouest avec 293 commentaires mais lu par une infime minorité. J’avais parié que lorsque Macron débarquerait, la couverture de l’évènement ne serait pas la même. Et Sud Ouest ne m’a pas déçu. Trois pages régionales, la une plus les deux premières pages intérieures saluant le phénomène. Et il devait y avoir autant de monde dans le meilleur des cas. l’Athénée municipal et la petite place devant contiennent moins que le Fémina et ses abords. Mais la propagande est entrée dans les foyers de la France périphérique. Une chronique de la propagande ordinaire.

    1. jacques A

      Oui Gilles, c’est symptomatique du tri informatif des médias. Nous le savons, il ne sera fait aucun cadeau aux non-rentiers de la politique. Les quotidiens nationaux et régionaux, financés par la caste libérale mais aussi par les héritiers, de pairs en maires, de fauteuils décisionnaires qui valident depuis des décennies l’injection d’argent nécessaire à leurs survies, se rangent du côté de leurs gamelles et de ceux qui les alimentent.
      Alors le clonage Lecanuesque qu’est Macron doit rassurer les quémandeurs d’oboles. Lecanuet, maître à penser d’Emmanuel, était déjà en son temps un représentant de la vieille France aristo. C’est dire ! Je pense toutefois que notre force n’est pas chez les lecteurs de journaux aux garde à vous ni chez les fans de TF1, BFM et autres doigts sur la couture. Ce qui m’enrage c’est que Macron arrive à louer et remplir des salles pouvant accueillir 15000 personnes et plus. Bon, vous me direz certainement que c’est le cas de Chantal Goya. C’est vrai, il y a même un mimétisme dans leurs gestuelles.

    2. jnsp

      @Jacques A
      « Je pense toutefois que notre force n’est pas chez les lecteurs de journaux aux garde à vous ni chez les fans de TF1, BFM et autres doigts sur la couture. »
      Vous rendez vous compte de ce que vous dites, de votre sectarisme et même de votre mépris du peuple, celui qui lit le quotidien régional et regarde TF1, ouvrez les yeux il n’est pas nécessaire de lire Politis ou de regarder Arte pour être quelqu’un de valable et d’estimable. C’est sur ce sectarisme qui fait le lit de la défaite.

  5. Aurélie

    Bonjour, je m’inquiète de la montée en puissance de En marche. J’ai hâte qu’un ou une des tribuns (féminin ?) des Insoumis débatte contre Macron pour le débusquer là où il ne s’y attend pas. J’ai peur que sa stratégie attire les plus jeunes d’entre nous juste par l’effet de nouveauté qui le porte. Je trouve même scandaleux que ce type ait acquis un auditoire aussi important en quelques semaines alors que vous vous démenez depuis des années pour construire un programme. Vous pouvez pas savoir comme je suis reconnaissante à l’équipe des Insoumis de rétablir la valeur de la parole en politique et même dans la société toute entière. Mille mercis, il faut continuer ce travail de détricotage des médias et du langage. Allez la France insoumise !

    1. Jo

      « Je trouve même scandaleux que ce type ait acquis un auditoire aussi important en quelques semaines »
      Comme l’on dirait dans ma région « les gens sont cons… » il suffit de les saouler de TV à longueur de journée, et surtout à votre table, et le tour de magie est joué. Ce qui est, pour l’instant, impossible par ordi ou autre, et hélas, ils le savent bien, les « sales » bougres !

  6. zakfa

    Je suis très perplexe sur la Syrie et Alep. Beaucoup de personnes se posent la question de la position de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet. Il est difficile d’occulter le versant émotionnel du moment. On va tacler Jean-Luc Mélenchon sur ce sujet et cela peut déraper rapidement. Il faut prendre les devants sur cette question et souligner le travail que doit faire l’ONU. Dire que les USA ont fait pareil n’est pas un argument audible.

  7. jacques A

    @jnsp
    Ne vous méprenez pas sur mes propos. Je constate une évidence criante qui fait de la presse un instrument du pouvoir et par conséquent ses lecteurs boivent au robinet de la manipulation. Je dis que parmi nous nombreux sont ceux qui sont sevrés de ces broyeurs de conscience. Nul n’est besoin de lire Politis, ce n’est pas le sujet. Regardez comment les médias réagissaient à l’utilisation abusive du 49.3 pour passer en force la loi El Khomri. Un silence assourdissant sur la casse d’un siècle de combat social et une mise en avant de cette pauvre France bloquée. Voici ce qui coulait des tuyaux des quotidiens et des flashs info TV. A ce propos, Valls le repenti souhaite supprimer le fameux 49-3 qui serait soudainement devenu l’emblème de l’entrave démocratique. Tout ça pour ça ! Et il se prétend être le représentant d’un courant de pensée au point d’en vouloir briguer la plus haute marche politique. Lui et les élus PS qui en redemandent en le soutenant sont pitoyables.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales