hollande-culbuto

07.12.2016

La semaine culbuto

Ce fut une semaine assez turbulente que ce début du mois de décembre. Après l’élimination de Nicolas Sarkozy, celle de François Hollande. Ce n’est pas le même processus, cela va de soi. Sarkozy ne reviendra pas. Mais je ne crois pas que Hollande se contente d’inaugurer les chrysanthèmes d’ici au mois d’avril prochain. L’équipe gouvernementale en place ressemble au carré de combat que ses meilleurs amis lui auraient conseillé plutôt que de nourrir des vipères dans son sac à dos comme il l’a fait avec Valls et Macron. De toute façon, dans le passé, il n’a jamais usurpé son qualificatif de culbuto. J’en déduis qu’il n’a pas fini de jouer de ses capacités d’inertie créatrice. Mais quel risible concert de grandes phrases et que de drapés solennels après le pitoyable aveu d’échec qu’est sa renonciation. Comme s’il s’était fait tuer sur je ne sais quel front héroïque. Ou comme s’il avait démissionné. Mais il a seulement été éjecté d’une élection. Poussé dehors. Sa route vers la candidature a été coupée par un superbe numéro d’empêchement, magistralement mené ! Ce quinquennat aura été une farce de bout en bout. Mais l’exécuteur de l’éjection, Manuel Valls, devrait se méfier de sa victime comme de la mule du pape.

La confusion au PS ne doit pas faire perdre de vue l’essentiel. Fillon fait la course en tête. Mieux vaut ne pas perdre de vue cette réalité. Nous sommes mobilisés à cent pour cent de ce côté. Ce serait une erreur de se laisser distraire par le cirque de la primaire du PS. Il faut plutôt empêcher la droite de cristalliser sa position. Notre chance d’arriver au second tour est à ce prix. Car contrairement à ce qui se dit comme une évidence, la vérité est que la société française est en turbulence. Des millions de gens n’ont pas pris leur décision. Il faut donc faire le travail de conviction en se tenant le plus loin possible de la scène du naufrage du PS. Elle aspirera vers le fond tout ce qui l’approchera de trop près. La parution du programme L’avenir en Commun tombe à pic pour nous aider. Le reste nous sera donné par surcroît.

[insert page=’5677′ display=’link’]

fillon-securite-sociale
Crédits photo : Benjamin Lemaire

[insert page=’5677′ display=’content’]

[insert page=’5679′ display=’link’]

centrale-nucleaire-civaux
Crédits photo : archeos

[insert page=’5679′ display=’content’]

[insert page=’5681′ display=’link’]

programme [insert page=’5681′ display=’content’]

[insert page=’5704′ display=’link’]

le pen tribunal
Crédits photo : julien.licourt
[insert page=’5704′ display=’content’]

DERNIERS ARTICLES

Pendant trois jours, l’Assemblée nationale a été le lieu d’une intense série de votes portant sur son organisation interne. Ce moment m’inspire plusieurs commentaires…
Tout ce que je viens de détailler s’en tient aux seules logiques des dynamiques politiques à la surface institutionnelle de la vie politique. J’en…
Dans cette compétition, la position du RN est relativement la plus forte à cette heure en dépit des apparences. Et on a vu comment,…