82 commentaires


  1. spartacus 2013

    Sans unité pas de victoire, que des défaites. Mettez tous de l’eau dans votre vin. C’est peut être moins bon mais c’est plus efficace pour être lucide et rassembleur !

    1. Nicks

      Se rassembler autour de quel projet exactement ? Celui de ceux pour qui seuls les sièges comptent et qui se rangent ensuite soit à la politique des petits pansements sur la jambe de bois ou pire, adoptent l’orthodoxie néolibérale ? Mais c’est précisément pour offrir quelque chose de différent que la FI a vu le jour, pour reconquérir, non pas quelques factions de militants, mais tous les citoyens qui sont dégoûtés, souvent à juste titre, de la politique. Et ce travail, il faut le mener jusqu’au bout, ne pas le ruiner par un retour aux anciennes pratiques.

  2. Bob maucoudinat

    Les chiens de garde aboient, la caravane insoumise passe… Voilà un slogan qui pourrait illustrer la manif du 23. Pour ma part j’en ferai usage.
    Quelque part cette hargne des médiacrates et autres chiens de gardes nous rend bien service, même si elle déstabilise certain de ceux qui nous sont favorables. Celà dit, ce qui est un peu désespérant c’est la résignation de beaucoup de gens et surtout de ceux (et celles ) qui souffriront le plus des ordonnances et de tout ce qui suivra sur les retraites, la sécu, l’éducation etc. Sur le terrain on sent de l’approbation et du soutien, mais l’engagement ferme reste exceptionnel. Y a du boulot.

  3. BORG Alain

    J’étais membre du PCF et je trouve lamentable la déclaration de Paul Laurent à l’Huma. Se servir de J-L Mélenchon en déplacement à la Réunion ce n’est pas beau. Je pense que c’est l’approche de l’échéances des Sénatoriales qui le rend comme cela. Il a des sièges à défendre car il est « pieds et mains liés » au PS. Si j’aurai été à la place des « insoumis » au premier rang, je me serai levé et je serai parti. Je vous suis de très près, continué.

  4. pichenette

    Oui ce qui déconcerte c’est la connivence plus ou moins volontaire entre le bourreau et son souffre douleur, cette absence de conscientisation lorsqu’elle est possible, glissement du bulletin masqué dans l’urne transparente. Pourquoi ces choix qui impactent tant les conditions de vie ? Il est vrai que lors de la récente guerre mondiale, il y avait plus de collabos que de résistants, quand il était encore possible de résister sans engager son corps physique vulnérable. Et maintenant que faire pour avoir une certaine efficacité sans être la proie jetée aux vautours ? Que d’atrocités après les sursauts arabes qui voulaient une vie digne, peuples pions entre les mains gantées de dirigeants déshumanisés ! La marche entamée par cette Europe de la finance gougueulisée vers l’immortalité fait fi des peuples, en fait cela tombe bien, nous sommes FI qui relevons ce dé fi d’être la transition réelle qui encourage chacun à être le changement pour le bien commun de tous ! Agir

    1. Gégé

      Petit exemple sarcastique de F. infos hier qui faisait de l’humour avec les vénézuéliens qui auraient perdus 20 kg avec les restrictions. Voilà ce qu’ils pensent de la faim des autres peuples ces médias démocratiques et républicains au petits soin de la solidarité du libéralisme civilisateur.

  5. Sodol Colombini

    Superbe l’entretien à Marianne ! Ne serait-il pas possible, en accord avec Marianne, de faire (après la parution du prochain n° de Marianne), de faire un tirage de l’entretien et de l’article sur la jeunesse, pour une vente militante (1€) ?

  6. GARGAUD MURIELLE

    Oui, merci M. Mélenchon ! Merci pour votre éloquence, merci pour votre si vaste culture, merci pour votre humanisme, merci pour le programme de l’Avenir en commun, seul capable de nous rendre le goût du bonheur et l’espoir que reviennent les jours heureux. Les marcheurs disent de vous que vous êtes un gourou. Hé, bien soit, vous en êtes un, mais au meilleur sens du terme. Dans votre sillage, nous sommes fiers, nous les insoumis de tous les âges et de toutes les conditions, de vous suivre et de participer à votre combat pour un avenir meilleur et plus juste.
    Comme aurait pu le dire le grand Léon Gambetta : « Quand la France (insoumise) aura fait entendre sa voix souveraine, il faudra (M. Macron) vous soumettre ou vous démettre ! »

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales