action francaise

18.10.2017

Lettre demandant la fermeture du local de l’Action Française à Marseille

Lettre de Jean-Luc Mélenchon demandant la fermeture du local de l’Action Française à Marseille. Retrouvez ce document en PDF.

Paris, le 18 octobre 2017

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,
Monsieur le Préfet de Police,
Monsieur le Maire,

Au moment où je vous écris cette lettre, j’apprends qu’une enquête de police a permis de mettre à jour qu’un réseau d’extrême droite avait préparé plusieurs attentats contre des lieux de culte et des élus, dont je fais partie. Cette grave nouvelle met en relief, s’il en était besoin, le niveau de dangerosité et la détermination de ces groupuscules violents à l’idéologie anti-républicaine.

C’est dans ce contexte que je veux vous alerter sur la dégradation des conditions de vie des habitants de la rue Navarin à Marseille, suite à l’installation dans cette rue d’un local d’une association d’extrême droite. Depuis leur arrivée en 2014, le quotidien des habitants se dégrade continuellement jusqu’à devenir à présent dangereux.

Les nuisances prennent diverses formes, jusqu’aux menaces et agressions physiques. À certaines occasions, des individus organisent même des filtrages dans la rue, la bloquent, imposent des « contrôles d’identités » aux passants, s’appropriant ainsi l’espace public.

Cette situation vient de connaître une escalade dans la violence puisque deux agressions physiques ont eu lieu sur les habitants ces derniers jours, au long d’un week-end émaillé d’incidents. Trois nouvelles plaintes ont été déposées.

Au vue de l’urgence et de la dangerosité de la situation, je demande aux pouvoirs publics compétents de réagir rapidement et fermement afin de faire fermer ce local et rétablir le climat d’apaisement auquel ont droit les citoyens de cette rue et de ce quartier.

La République ne doit pas laisser impunis ceux qui l’attaquent.

Jean-Luc Mélenchon,
Député des Bouches-du-Rhône

DERNIERS ARTICLES

La session parlementaire est close. Je devrais pouvoir fermer mon cahier de post. Mais pourrais-je entrer dans la phase intense de pause que permet…
La scène internationale m’afflige autant que les misérables simagrées des macronistes avec leur diversion sur l’antisémitisme attribué à la LFI. Certes, il s’agit pour…
Ce post paraîtra deux jours après la publication du précédent. Mais comme au moment où je commence mes lignes, c’est dimanche, jour de pause…