Paris, le 06 novembre 2017 Monsieur le Président, Une dépêche m’apprend que vous m’interpellez. Je vous réponds aussitôt. Permettez-moi en premier lieu de vous féliciter pour votre élection à la tête de la Licra. Soyez assuré que vous me trouverez toujours à vos côtés dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Dans l’exercice de votre mandat, ne manquez jamais d’en appeler à ma mobilisation sur cette cause centrale de l’humanisme dont je me réclame. Au cas précis, je vous confirme que je suis en totale opposition politique avec le PIR depuis son origine, et sachez que celui-ci me le rend bien. Je ne crois pas que l’action de cette organisation et de sa principale porte-parole participe à la lutte contre le racisme et pour l’égalité entre les êtres humains. A preuve, la phrase que vous citez qui est une déclaration antisémite avérée. Je condamne une telle déclaration comme je condamnerai tout ce qui attribue à un groupe humain un choix politique du seul fait de son appartenance religieuse ou ethnique supposée. Cette sorte d’assignation est à mes yeux caractéristique du racisme. Dans le cas particulier du racisme antisémite, elle renvoie à une longue tradition meurtrière dont il faut toujours craindre les résurgences et tout faire contre ce qui y concourt. Dans l’espoir que ma réponse conforte votre détermination et vous assure de la mienne, je vous prie de croire, monsieur le Président, à ma parfaite considération et à ma fraternité d’engagement contre le racisme et l’antisémitisme.

«Vous me trouverez toujours à vos côtés dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme»

Lettre de Jean-Luc Mélenchon au président de la Licra.

Paris, le 06 novembre 2017

Monsieur le Président,

Une dépêche m’apprend que vous m’interpellez. Je vous réponds aussitôt. Permettez-moi en premier lieu de vous féliciter pour votre élection à la tête de la Licra.

Soyez assuré que vous me trouverez toujours à vos côtés dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Dans l’exercice de votre mandat, ne manquez jamais d’en appeler à ma mobilisation sur cette cause centrale de l’humanisme dont je me réclame.

Au cas précis, je vous confirme que je suis en totale opposition politique avec le PIR depuis son origine, et sachez que celui-ci me le rend bien. Je ne crois pas que l’action de cette organisation et de sa principale porte-parole participe à la lutte contre le racisme et pour l’égalité entre les êtres humains. A preuve, la phrase que vous citez qui est une déclaration antisémite avérée. Je condamne une telle déclaration comme je condamnerai tout ce qui attribue à un groupe humain un choix politique du seul fait de son appartenance religieuse ou ethnique supposée. Cette sorte d’assignation est à mes yeux caractéristique du racisme. Dans le cas particulier du racisme antisémite, elle renvoie à une longue tradition meurtrière dont il faut toujours craindre les résurgences et tout faire contre ce qui y concourt.

Dans l’espoir que ma réponse conforte votre détermination et vous assure de la mienne, je vous prie de croire, monsieur le Président, à ma parfaite considération et à ma fraternité d’engagement contre le racisme et l’antisémitisme.

Jean-Luc Mélenchon

DERNIERS ARTICLES

C’est un événement de haute portée universelle que la décision du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de demander un mandat d’arrêt contre…
Dans l’ambiance d’une révolution citoyenne victorieuse au Sénégal, il faut s’imaginer ce qu’a été pour notre délégation insoumise ce temps, hors du commun. Sur…
Rechercher