63 commentaires


  1. FABREGA Jean-Pierre

    En tant qu’ancien Inspecteur de la DGCCRF je confirme que les effectifs de cette administration ont été réduits de façon drastique par une purge qui a commencé il y a déjà plus de 30 ans ! A la Direction départementale de Perpignan (Pyrénées Orientales) où j’ai terminé ma carrière, nous étions 46 agents en 1986 et 26 seulement vingt ans après en 2006 (perte de 20 agents en 20 ans). Même traitement, en moyenne, pour tous les autres départements de France bien sur. Macron n’a rien inventé puisque la purge a commencé sous l’ère de tonton François ! Etonnant non ? Dans ces conditions, il faut s’attendre au pire en cas d’une prochaine « crise » du type « vache folle » et autre joyeusetés dont les multinationales de l’agro alimentaire savent nous régaler. Et je ne parle même pas des contrôles devenus inexistants en matières de pub mensongère et trompeuse, défaut d’affichage des prix, OGM, nanoparticules, ententes marchés publics, etc. Les jeunes seraient bien inspirés de se…

    1. André

      Le plus grave étant que la suppression programmée des contrôles par tous les politicards de la gouvernance donne lieu à la légalisation organisée des « pubs mensongère et trompeuse, défaut d’affichage des prix, OGM, nanoparticules, ententes marchés publics, etc. »

  2. AFS

    Sincèrement, je me désespère quand, de temps en temps, je regarde les grands messes télévisées des journalistes sur le service public tout comme sur les chaînes privées (hormis Arte que j’apprécie en général). Je n’ai jamais vu autant les plateaux médias être envahis par le macronisme pour tout et rien. Je me désespère de l’inaction de mes semblables qui râlent à juste titre et qui ne font strictement rien d’autre. Je me désespère de ce fascisme ordinaire qui monte sans que quiconque ne trouve à redire. Je me désespère de devoir continuer à survivre avec une AAH en dessous du seuil de pauvreté et que ma retraite très bientôt me réservera sensiblement le même sort. Je me désespère de constater avec horreur, l’unique supermarché de ma commune jeter 3 fois par semaine des quantités incroyables de nourritures encore fraîches alors que la commune est la plus démunie du département. Je me désespère des 3/4 des logements sociaux et privés insalubres de cette commune…

  3. sankara

    J’ai lu les analyses de la LFI sur des sujets importants. Beaucoup sont pertinentes et bien argumentées, même si je ne les approuve pas toutes (notamment sur le suicide assisté).
    Mais je suis stupéfaite dans les commentaires, de l’absence de référence à l’UE ! Macron a été placé là où il est pour appliquer le plus efficacement possible les directives de Bruxelles. Alors à quoi bon gesticuler à l’Assemblée, s’indigner, vouloir des réformes ? Il n’en n’a rien à cirer. Pourquoi ? Parce qu’il est persuadé que les Français craignent plus que tout la sortie de l’Europe, et qu’il sont donc prêts à subir les pires exactions. Le peuple se croit dans une impasse : c’est Macron ou la mort. À moins que nous décidions de récupérer notre souveraineté nationale. C’est la seule perspective qui puisse sortir le peuple de sa résignation. Mélenchon doit nous encourager à nous libérer du piège européen et montrer que « Yes we can ! », là il fera vraiment peur à Macron.

    1. Invisible

      Macron a été placé là où il est pour appliquer le plus efficacement possible les directives du patronat, du CAC 40, des banques et des multinationales, avec le soutien des journaux détenus à 80% par ces mêmes puissances.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales