La Plaine mur

31.10.2018

À La Plaine, le mur de la honte

Après la mobilisation massive et pacifique des Marseillais pour défendre un centre-ville populaire le 20 octobre, une réponse policière démesurée est intervenue.

Les citoyens résistant à cette requalification de La Plaine ont plusieurs fois subi une répression injustifiée. S’entêtant, la SOLEAM a annoncé lors de sa conférence de presse l’édification d’un mur de plus de 2 m de haut entourant toute la place pendant la durée des travaux. Ce délire coutera 390 000 euros aux Marseillais, sans compter le coût de la mobilisation des forces de police ou d’une campagne de communication discutable notamment sur l’état sanitaire des arbres abattus.

La France Insoumise condamne la disproportion des moyens utilisés. Nous déplorons que la seule réponse officielle soit la construction d’un mur, symbole de fermeture et d’indifférence glacés envers une partie des habitants qui subissent ces travaux contre leur volonté. Les pouvoirs locaux se sont montrés incapables d’écouter les forains, les commerçants ou les citoyens, qui se sont tous mobilisés contre la façon dont la rénovation de la place la plus emblématique de Marseille était conduite.

La France Insoumise demande la réouverture immédiate du dialogue et le retrait des blocs de béton. Nous nous joignions aux riverains pour une autre rénovation au service des habitants avec des moyens de transports et de parking permettant d’anticiper la piétonisation, pour l’arrêt de l’abattage des arbres, et le maintien de la vie du quartier et du marché pendant les travaux.

Communiqué de presse de Jean-Luc Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône

DERNIERS ARTICLES

Heures étranges et terribles que celles-ci. Comptant sur la riposte iranienne, Netanyahu engage la guerre pour démembrer le Liban et préparer l’attaque contre l’Iran. Car, en assassinant…
Rechercher